la double vie du bloggueur journaliste

Laurent Bazin, journaliste d’I>Télé vient d’annoncer sa décision de fermer son blog.

le bloggeur journalisteDans son dernier post , il s’explique ainsi: « J’ai décidé ce matin de fermer ce blog. Il m’est en effet impossible de continuer l’exercice de transparence que je m’étais imposé en entamant le dialogue avec vous. Je réalise aujourd’hui, sans doute trop tard, qu’en vérité on ne peut pas tout publier. »

 Cette décision relance le débat récurrent sur le statut du journaliste dans le nouvel environnement médiatique . Peut-on blogguer ET exercer une activité journalistique en restant crédible, authentique et transparent sur les deux tableaux ? N’est on pas finalement condamné à la schyzophrénie avec  » deux vies éditoriales parallelles » parfois inconciliables ?

Laurent Bazin s’est clairement trouvé confronté à des incompatiblités entre ses deux activités et il en a tiré les conséquences.  » Tant que  l’on est salarié, que l’on travaille avec une équipe, toute vérité n’est pas bonne à dire. C’est comme ça . je ne voudrais pas faire les choses à moitié. Je cesse donc d’écrire » a-t-il déclaré.

Lire la suite sur le blog Marketing et Convergence

technorati tags:

la double vie du bloggueur journaliste was last modified: septembre 20th, 2014 by biger

Gartner sur les blogs: déjà la fin d’une bulle ?

4513930.jpg

Dans un article des Echos publié lundi 18 décembre dans le cahier central, et énigmatiquement signé F.S, le célèbre journal économique français se veut alarmiste en citant un rapport du Gartner et titrant : « l’âge d’or des blogs est-il déjà dépassé ?« . Voilà dans le concert de louanges autour de la folie sur le Web 3 (le salon où il fait bon se montrer: voir cet article dans le blog des échos) une note bien discordante qui met l’accent sur des chiffres qui font mal (voir image ci-dessus ou cliquer ici). Le Gartner révèle en effet que les bloggueurs actifs sont peu nombreux (2%), qu’ils se fatiguent vite, et que les audiences des sites Web2.0 (myspace en tête). On ne peut s’empêcher de se rappeler les écrits récents d’Emmanuel Parody dans son excellent blog Ecosphere (le Web 3 too much), qui nous révélait que les participants au WEB 3 ne croyait pas vraiment à la future indépendance du Web 2.0.

Citons Parody: « Quelques instants de malaise devant ce constat simple et effrayant: aucun de ces acteurs du web 2.0 ne croit un instant à la capacité des médias dits participatifs de survivre de façon autonome … »

Tout cela a des relents de fin de bulle. Et de vous renvoyer une fois encore à mes réflexions sur le sujet suite à l’annonce de JDNet que 28% des internautes experts de ce journal en ligne spécialisé étaient incapables de reconnaître un site Web 2.0 (article ici). Et si on reprenait goût aux choses simples et qu’on évitait de faire grossir indûment des bulles, en privilégiant les vraies innovations, et en gardant la tête froide ? Ah oui, mais là je fais sans doute preuve de trop de prudence.

Pour ceux qui rechercheraient les références du rapport de Gartner – non indiquées par les échos d’ailleurs – les voici :

  • Gartner’s Top Predictions for IT Organizations and Users, 2007 and Beyond (Dec 1, 2006)
  • pour les clients et ceux qui désirent le devenir: accès direct ici au rapport Gartner sur les tendances de l’informatique en 2007 et au-delà
  • extrait :
    • « Community Marketing and Blogs
      • Blogging as a phenomenon has entered the public consciousness in a big way. However, there are limits to the growth of even a Web 2.0 phenomenon like blogging, as the initial excitement about it has begun to be replaced with a more rational view of how blogging technologies should be used. This leads us to ponder whether there is a peak point in blogging growth, after which the phenomenon will become the norm.
    • Prediction
      • Blogging and community contributors will peak in the first half of 2007.
        Analysis by Ed Thompson, Adam Sarner and Esteban Kolsky »
Gartner sur les blogs: déjà la fin d’une bulle ? was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Blogospherus: un test de vir »a »lité

Test de viralité (il ne faut pas se tromper en l’écrivant). Voilà le projet d’un blog qui n’a d’autre but que de voir si – au travers des trackbacks faits sur sa page http://www.blogospherus.net/wp-trackback.php?p= – un événement purement viral peut être mesuré au cours des semaines. Dans la période du 16 novembre au 12 décembre, le site dénombre 168 blogs connecteurs + 2 radios. + 1 si on rajoute celui-ci.

A suivre donc. Je rappelle le texte du project ci-dessous car ce n’est pas très facile à lire ni très clair.

===========texte issu du site Blogospherus========================

  • L’avenir n’est pas écrit.
  • Le temps des connecteurs est arrivé.

    Thierry Crouzet, Le peuple des connecteurs.

  • La blogosphère est-elle un mythe? Quelle puissance virale est la sienne ?
  • Existe-t-elle ailleurs que dans l’imaginaire de quelques papes des blogs ?
  • La blogosphère a-t-elle pour seule demeure Technorati ?

  • Blogospherus
    est créé pour tester la réactivité de la blogosphère, comme une expérience scientifique.
    Combien de temps faudra-t-il pour fédérer les blogs de la blogosphère et faire le tour du monde ?
  • Le principe:
  • Un premier message est déposé sur un blog.
    Aucune autre forme de publicité n’est faite pour indiquer l’existence de Blogospherus.
    Blogospherus a choisi pour premier blog celui de l’auteur du Peuple des connecteurs.
    Quel meilleur symbole pour une expérience qui vise à tester la connectivité de la blogosphère ?
  • A partir de cette unique bouteille jetée sur cet unique blog, chaque blogueur découvrant ce message devient libre de poursuivre la connection, vers le tour du monde des blogs.
  • Il peut signaler son existence à Blogospherus, il peut signaler l’existence de Blogospherus.
  • Tout repose sur le système du Trackback, instrument de la connectivité blogosphérique.
    L’adresse de Trackback est : http://www.blogospherus.net/wp-trackback.php?p=3
  • Si vous ne savez pas utiliser les “trackbacks”, vous pouvez toutefois ajouter un commentaire manuel ici-même, en indiquant :
    – l’adresse de votre article parlant de Blogospherus
    – l’adresse du blog par lequel vous avez connu Blogospherus.
    Chaque lecteur de ce nouveau message, s’il est blogueur lui-même, peut alors continuer la chaîne des connecteurs.
  • L’expérience permettra de visualiser, par la succession des trackbacks, le chemin blogosphérique parcouru par le message originel.
  • Une cartographie de ce chemin sera enfin construite, menant d’un blog à l’autre, reconstituant l’espace blogosphérique viral du Web francophone.
    Au cours de l’expérience, le site Blogospherus puisera dans les blogs connectés la matière d’articles quotidiens retraçant la diversité de la blogosphère.
    Blogospherus
    blogo(at)blogospherus.net
Blogospherus: un test de vir »a »lité was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Parody de statistiques sur le blog de Boing Boing

Mesure d’audienceEmmanuel Parody est journaliste aux Echos (je passe sur sa bio, disponible ici). En mai 2006, il publiait cet article très intéressant sur son blog ecosphere. (Je sais, ça fait un peu réchauffé, mais voilà, j’avais pris cette note et je ne voulais pas la perdre 😉 ). Toujours est-il que Parody livre un réquisitoire contre les classements de Technorati en prenant le cas Boing boing comme témoin. Il en arrive à la conclusion que les stats de ce site très populaire – son estimation réaliste est de 200.000 pages vues par jour – sont quand même surévaluées de 70% dans les annonces tonitruantes qui sont faites ici et là.

  • en prime, un nouvel article du même auteur sur les nouveautés en termes de mesures d’audience : cliquer ici
Parody de statistiques sur le blog de Boing Boing was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Le pouvoir économique des blogs en Europe

Ipsos logoJean-François Vermont me signale cette étude Hotwire/IPSOS sur l’influence des blogs sur les consommateurs européens. On retiendra d’abord quelques chiffres :

  • 25 millions d’européens déclarent avoir changé d’avis après avoir consulté des blogs
  • En France;

  • 90% des internautes connaissent les blogs;
  • et 27% les lisent;
  • 35% des internautes français accordent leur confiance aux commentaires lus sur les blogs lors de l’achat d’un produit ou d’un service;
  • 45% des internautes français utilisent Internet lors de l’achat d’un produit ou d’un service;
  • 44% des internautes français (et 34% des internautes européens) ont déjà annulé un achat prévu en raison de commentaires négatifs qu’ils ont pu lire sur Internet.

A bon entendeur…

Le pouvoir économique des blogs en Europe was last modified: septembre 20th, 2014 by Jérôme Delacroix