Revue de Tweets : FM, cloud computing et Réalité augmentée

 On fait bien des revues de Presse …

Alors j’ai décidé de faire une revue de tweets digitale. Histoire de prouver aux sceptiques que Twitter est aussi et surtout un formidable outil de veille. J’ai donc sélectionné quelques tweets intéressants et pertinents afin d’agrémenter cette journée de vacances de printemps, où les tweets des geeks ne sont pas si nombreux que cela d’ailleurs. Ceci nous permettra, sans vouloir dénoncer les autres, de récompenser les veilleurs courageux. 

revue de tweets de @vismktg

1. Revue de Tweet : radio numérique vs. radio Internet

Pour ceux qui se demandent encore si le digital c’est important, voici une annonce amusante repérée par Jonathan Chan, un de mes fidèles lecteurs que j’ai ainsi l’occasion de remercier.

Ceci m’a permis de me pencher sur une technologie que je ne connaissais pas : le DAB ou Digital Audio Broadcasting. Comme d’habitude, il s’agit d’une vieille nouvelle technologie, qui date de … 1995 ! Elle utilise un standard de compression similaire au MP3. Etant donné cela on se demande bien pourquoi passer par cette technologie et ne pas aller directement à la radio Internet (qui a rapidement supplanté la radio satellite). J’utilise personnellement des radios Internet depuis de très nombreuses annNewImageées et de ce fait je pourrais faire mentir facilement nos amis du Gorafi (pardon, Figaro), qui prétendent que la France est encore à la traîne, alors que justement c’est probablement un opérateur français qui a été le premier à populariser ce système (j’ai fait une démo devant des australiens médusés en 2008, ils n’en revenaient pas d’entendre leur radio de Melbourne à Paris !). Sur ma chaîne HIFI, j’ai également un système numérique basé sur un serveur Linux, équipé d’une connexion filaire Ethernet et Wifi, qui me permet d’écouter mes radios préférées en qualité moyenne mais acceptable (c’est-à-dire finalement meilleure que la FM qui grésille). Il s’agit d’un système Olive (photo à droite) conçu au Royaume Uni et fabriqué en Californie. Ces systèmes sont cependant déjà dépassés et les nouvelles chaînes HIFI sont tout bêtement constituées d’un DAC (Digital to Analog Converter) et … d’un ordinateur ou d’une tablette qui permet de piloter des morceaux joués à partir d’un simple disque dur. Bref ! Tout cela pour dire qu’il n’y a plus besoin d’appareils sophistiqués pour écouter ni la radio ni la musique. C’est cela aussi la révolution numérique, même si le résultat n’est pas aussi simple ni aussi clair qu’on pourrait le croire.

revue de tweets les pays équipés de DAB (Wikipedia)
légende : (revue de tweets) les pays équipés de DAB (Wikipedia)

 

2. Revue de Tweet : la France en retard sur le cloud

A noter qu’ici on va parler de cloud computing d’infrastructure (IaaS) enfin c’est ce que je crois comprendre en lisant l’article car cela n’est pas précisé, un oubli bizarre mais remarquable. En fait, en France on aime tellement dire qu’on est en retard, on finirait par croire que ça nous fait plaisir… Heureusement qu’à la TV (pour le peu que je la regarde, on nous gratifie d’explications sur “la plus belle avenue du monde”, la “plus belle ville du monde” etc. finalement nous sommes un peu un peuple bi-polaire. Peu importe, le deuxième tweet qui m’a interpelé est cet article des Echos, relayé par Florent Letourneur (de Groupama), qui décrit le retard de l’utilisation du cloud computing en France.

April 21, 2015

Pour le coup, c’est un sujet que j’ai de nombreuses fois abordé sur les blogs de mon client Orange Cloud for Business. En bref, la France a peur. Non, ça non plus ce n’est pas nouveau, hélas ! Localisation des données (un constat étonnant et donc faux remarqué à juste titre par Sandrine Cassini), sécurisation … les entreprises françaises sont sur leurs gardes. Car il est bien entendu plus facile de réaliser sa sécurité soi-même. Ben voyons ! En fait, comme je l’ai souvent démontré sur les blogs, chiffres et témoignages à l’appui, les craintes liées à la sécurité du cloud sont souvent plus liées à la perte de l’indépendance de l’informaticien qu’à de réelles menaces sécuritaires. La probabilité que la PME des Monts d’Arrée (ça vous obligera à aller voir où ça se trouve) soit meilleure en sécurité qu’OVH, Cloudwatt/Orange Business (transparence : mon client), ou Amazon Web Services est plus qu’infime. Elle est nulle. Ceci étant, poursuivons notre lecture. Les chiffres de cette étude de l’Insee continuent et comparent la France – j’espère que les chiffres sont vraiment comparables, allez, on va leur faire confiance ! – aux vingt-huit pays de l’Union (moyenne de 19 %) :

« La France affiche donc un fort retard sur la Finlande (51 %), l’Italie (40 %) ou le Royaume-Uni (24 %). De fortes différences sont à noter entre les entreprises. Les grandes structures employant plus de 250 salariés sont mieux équipées, plus d’un tiers d’entre elles ayant acquis des services de cloud l’an passé, contre 14 % des PME. De manière assez naturelle, les entreprises oeuvrant dans les technologies sont également en avance. 39 % en achètent, alors qu’à l’inverse le secteur de la restauration et de l’hébergement est très en retard, où seulement 5 % des entreprises sont équipées ».

3. Revue de Tweet : la réalité augmentée, plus que jamais à l’ordre du jour

Le dernier tweet de cette revue de tweets est celui d’Emmanuelle Leneuf, journaliste et grand reporter qui a attiré notre attention en nous ramenant sur un sujet qui nous intéresse particulièrement et que nous traitons souvent, notamment dans le cadre du Webtostore : la réalité augmentée.

Celle-ci est partout, nous explique l’Usine Digitale, de la médecine, à l’armée en passant par le commerce et la conception assistée par ordinateurs. Mais ce n’est pas tout, car pour vous, marketeurs, les choses vont également changer avec la réalité augmentée, nous explique Julien Bergounhoux.

« La réalité virtuelle a le potentiel de transformer le marketing. Au lieu de regarder des clips de sports extrêmes sponsorisés par Redbull, on pourra vivre l’expérience directement. Même l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie (UIMM) s’y est mise, avec une présentation décoiffante des différentes industries touchées par ses métiers (automobile, nautique, aéronautique, spatial…), réalisée par Backlight Studio, qui était présentée durant Laval Virtual.
Au lieu de regarder des images de vêtements, on pourra les essayer virtuellement. Et pas que les vêtements. Les concessions automobiles n’ont pas toujours la place d’avoir tous les modèles de la marque, mais avec la réalité virtuelle elles peuvent en avoir une infinité. Le constructeur Audi travaille déjà sur des concepts de genre pour ses showrooms Audi City.
Côté neuromarketing, pour remplacer les études de marché déjà en place utilisant de faux magasins, faux présentoirs et faux produits, les entreprises vont pouvoir créer un supermarché virtuel configurable à volonté. Elles pourront enregistrer toutes les facettes de l’expérience, en suivant le cheminement et le regard du client dans ses moindres détails tout en variant les paramètres de l’expérience au besoin ».

Revue de Tweets : FM, cloud computing et Réalité augmentée was last modified: avril 21st, 2015 by Yann Gourvennec