Cegos : usage des médias sociaux

Alors que le mois de mars vient de s’achever, je reviens sur la présentation Media Aces du 06/03/2012 au travers de cette première présentation de Philippe Gérard, et en images (durée 34 minutes). Pour le contexte, voir notre introduction sur ce blog, avant la manifestation. Les slides sont intégrés ci-dessous et sont aussi disponibles sur l’espace Slideshare de l’association.

les usages des médias sociaux par Philippe Gérard
Cegos : usage des médias sociaux was last modified: avril 2nd, 2012 by Yann Gourvennec

5 conseils pour inspirer vos collaborateurs à utiliser les médias sociaux en entreprise

(cet article a été écrit pour et publié en avant première sur le blog de Viadeo)

Ces cinq dernières années, de nombreuses entreprises se sont essayées aux médias sociaux, parfois même avec beaucoup de succès. Dans les meilleurs des cas, cela aboutit à une situation où quelques salariés, souvent communicants ou marketeurs, ont développé de précieuses compétences dans le Web social, mais qu’en est-il de la majorité de la force de travail ? Or, l’ensemble des salariés peut servir, s’ils le désirent [1] la cause de l’entreprise, dans l’optique d’un bénéfice partagé. Comment y parvenir ? Il y a selon moi cinq étapes majeures que l’on pourra, selon les circonstances, adapter à son propre contexte mettre dans l’ordre que l’on désire. Voici ces cinq étapes à l’aune de mon travail à la tête de l’équipe Web et médias sociaux du groupe France Telecom Orange.

envol

[photo cc 2012 – Yann Gourvennec – http://bit.ly/picasayann]

1. montrer l’exemple

Je vois trop de responsables qui s’attendent à ce que la collaboration se génère spontanément. Il faut mettre la main à la pâte et montrer soi-même le chemin, car il est plus facile de croire un pratiquant qu’un non pratiquant. En montrant l’exemple, vous générerez aussi l’enthousiasme et attirerez les autres dans votre sillage. C’est ce que nous avons fait chez Orange avec timeline, qui regroupe non seulement les comptes officiels des entités du groupe, mais aussi ceux des salariés et de nos responsables d’entreprise au plus haut niveau, pas seulement les communicants (http://timeline.orange.com).

2. inciter

Le premier des symptômes observés dans les entreprises est la peur. Non celle des médias sociaux en soi qui sont déjà utilisés à près de 70 % pour les employés à titre personnel (voir l’étude CEGOS présentée à Media Aces le 6 mars : http://bit.ly/macescegos) ; il s’agit plutôt de la peur de l’utilisation de ces outils dans un cadre professionnel. Quoi de plus naturel d’ailleurs, quand les messages les plus négatifs et les plus effrayants circulent sur les employés qui se feraient licencier du fait des médias sociaux ; effrayants car médiatiques, pourtant bien peu fréquents quand on y pense. Les employés voulant nuire à leur entreprise ont des moyens bien plus discrets et efficaces que Facebook. Les erreurs qui sont commises sur ces plates-formes collaboratives ouvertes sont bien plus le fait de la maladresse et de l’ignorance que du ressentiment. Plus on méconnaît un outil, plus les chances de mal l’utiliser sont fortes, et il est donc indispensable d’abord de rassurer les employés et de les déculpabiliser. C’est ce que je me suis employé à faire, aidé en cela par nos collègues responsables de la sécurité d’information dans notre « guide des bonnes pratiques », devenu notre « bible » (http://Orange.com/smg/fr). Et quand bien même un employé dévie de la ligne prescrite, loin de le sanctionner, nous l’appelons – je l’appelle parfois moi-même – afin de passer du temps avec lui, expliquer les règles, et demander son concours pour essayer de les faire respecter autour de lui. Le salarié qui voit ainsi la confiance s’établir deviendra un allié indéfectible.

3. former/échanger

Ayant rappelé ce qui précède, il nous reste à former, échanger, informer et pratiquer avec nos collègues et ceci se passe à plusieurs niveaux : d’une part, au sein de la communauté des community managers (chez Orange, elle s’appelle come’in). Celle-ci rassemble déjà plus de 200 participants sur notre réseau social d’entreprise Plazza. Ensuite, avec l’ensemble des communicants que nous formons au sein de l’école de la communication. L’accent y est mis particulièrement sur l’importance du numérique et au premier chef des médias sociaux. J’en suis d’ailleurs le sponsor. Plus informellement, s’organisent çà et là, au gré des demandes et des attentes, des réunions spontanées où les membres de mon équipe et moi-même, à tour de rôle, prenons notre bâton de pèlerin et organisons des ateliers pédagogiques et pratiques, de prise en main et d’explication des outils des médias sociaux (Twitter en ce moment est au centre des préoccupations, mais dans l’entité business-to-business, les blogs attirent particulièrement l’attention). Ce mélange de formation structurée (organisé de concert avec la communication interne et la DRH) et non structurée, est un bon début, mais en aucun cas un aboutissement…

4. distinguer… Les champions

C’est là qu’intervient le dispositif suivant, destiné à rayonner dans l’ensemble de l’organisation : 35 pays et 170,000 personnes salariés pour ce qui nous concerne… Ce n’est pas rien. Pour arriver à irriguer une pareille organisation humaine, de nombreux voyages et contacts directs avec les entités sont nécessaires, des réunions locales (come’in en voie d’internationalisation) également, mais ceci n’est en aucun cas suffisant. Il faut donc trouver d’autres moyens. C’est ce que nous avons nommé le « label des champions » (http://oran.ge/leschampions) qui est un programme de reconnaissance de ces salariés qui ont, pour prendre une image, cinq minutes d’avance sur leurs collègues et qui peuvent ainsi, de proche en proche, leur montrer comment utiliser les médias sociaux pour leurs besoins professionnels. En cela, ils reçoivent des supports et des formations dédiées (par webinaires) et sont également chargés de parrainer d’autres collègues qui, à leur tour, deviendront des champions et expliqueront les médias sociaux à leurs voisins et confrères ; et ainsi de suite. Pas besoin d’être expert pour devenir un champion, l’expertise étant si peu de chose dans ces domaines qui changent tous les jours. Il suffit de pratiquer ; et pas besoin non plus d’en avoir fait son métier, au contraire, puisque nous voulons étendre l’usage le plus largement possible. Il faut donc décomplexer et encourager, féliciter et générer l’enthousiasme.

5. publier/afficher

Tout ce qui précède n’aurait ni valeur ni impact, sans la possibilité de communiquer aussi bien en interne qu’en externe. Notre page dédiée au guide des médias sociaux est disponible en ligne, http://orange.com/smg et en anglais et en français. Ce guide, d’abord écrit en anglais puis traduit, est disponible en format Creative Commons, mis à disposition de tous sur l’Internet ouvert, accompagné d’un bon nombre d’autres documents qui sont en accès restreint sur le réseau interne de l’entreprise. Un programme de communication interne, en concertation avec la direction concernée, a été également déployé en ce début mars.

Voilà à mes yeux les mécanismes les plus importants pour inciter vos collaborateurs à utiliser les médias sociaux en entreprise, mais il en est un autre, le sixième, que vous avez rencontré dans ces lignes et qui mériterait un chapitre à lui seul : je veux parler de l’enthousiasme ; le plus communicatif des ingrédients, qui vous aidera dans cette tâche et qui à lui seul vous fera faire plus de progrès que tous les livres de recette en management que vous pourrez lire dans votre vie entière.

n’omettons pas les règles d’éthique et de transparence

Rappelons enfin, que cet usage des médias sociaux dans le but de faire de vos employés des ambassadeurs de votre marque ne peut se concevoir en dehors de l’éthique (et de la loi) et que pour cela, l’association Media Aces dont je suis le président et le co-fondateur avec Hervé Kabla, a traduit les règles de la transparence dans les médias sociaux qui sont disponibles à l’adresse : http://media-aces.org/transparence[2].


[1] il faut cependant scrupuleusement éviter de forcer cet état de fait, à la fois pour des raisons éthiques et d’efficacité (souvenons-nous de l’exemple Cora ; voir http://dai.ly/videocora pour la vidéo et http://bit.ly/inrockscora pour l’analyse des inrockuptibles

[2] ceux qui l’oublieraient s’exposeraient à des retours similaires à ceux liés à l’affaire Orangina en 2012

5 conseils pour inspirer vos collaborateurs à utiliser les médias sociaux en entreprise was last modified: mars 22nd, 2012 by Yann Gourvennec

MEDIA ACES c’est demain et il faut se dépêcher !

La sélection du jour …

C’est le dernier rappel pour les inscriptions à la prochaine conférence de Media Aces qui aura lieu le mardi 6 mars 2012 dans les locaux de l’ESG près de la Nation à Paris. Et comme nous sortons d’une interminable période de vacances – du moins pour certains – les cigales qui n’auront pas vu le temps passer risquent de ne plus avoir de place, car nous avons déjà 100 inscrits ! A vos souris …

Les médias sociaux en entreprise en 2012: la fin du début ou le début de la fin? 

Depuis le début de l’année 2012, un débat fait rage au sein de Media Aces: assistons-nous à la fin des médias sociaux en entreprise, ou bien est-ce le début d’une nouvelle ère, plus sage, plus construite, moins axée sur la conquête de fans à tout va? Difficile de se faire une idée bien précise, même en évoluant dans ce secteur au jour le jour, et même en scrutant notre boule de cristal…

le nombre de places est limité, inscrivez-vous sans plus attendre !

C’est pourquoi ce sera le thème de la première conférence Media Aces de l’année:

Les médias sociaux en entreprise en 2012: la fin du début ou le début de la fin ?

Le 6 mars 2012, de 14h à 17h

à l’ESG – Ecole de Management, Paris

35 av Philippe Auguste, 75011 Paris

Metro: Nation – Les Boulets

La salle de l’ESG a une capacité limitée à 150 places, nous ne pourrons donc accueillir qu’un nombre limité e participants, sur la base de premier inscrit, premier servi!

Tarif

=> place seule 30€

=> place avec le livre « Les médias sociaux expliqués à mon boss« : 50€

Réduction de 20€ pour les étudiants (sur présentation de la carte en cours de validité)

Lire la suite

MEDIA ACES c’est demain et il faut se dépêcher ! was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec

la fin du début des médias sociaux : la preuve en chiffres !

Malgré les vacances d’hiver,  la conférence Media Aces du 06 mars 2012 est déjà à demi pleine, et les débats autour de la fin de la phase pionnière et le respect de la déontologie dans l’utilisation des médias sociaux fait rage. L’association n’est pas complètement étrangère à ce phénomène d’ailleurs, largement déclenché par 2 articles, l’un d’Hervé et le mien sur ce blog. Il est donc temps encore, avant que l’on ait atteint le nombre maximum de participants à la conférence, de se pencher sur la présentation qui en fera l’ouverture, celle de notre confère membre de Media Aces Philippe Gérard.

Quelle est la preuve chiffrée de ce phénomène ? Sommes-nous vraiment entrés dans une nouvelle phase ? Quelles conséquences pour les entreprises, et celles qui ont raté le premier coche doivent-ils reproduire les schémas de leurs aînés ou au contraire changer radicalement les méthodes et apprendre des erreurs passées ? Autant de questions qui seront abordées lors de la conférence du 6 mars, et auxquelles Philippe Gérard donnera de la substance, au travers d’une étude menée par le cabinet CEGOS auprès de 1200 salariés français et 300 responsables des médias sociaux d’un panel d’entreprises de plus de 50 salariés.

Voici en résumé quelques unes des principales conclusions de cette étude :

  1. le rythme d’adoption des médias sociaux en entreprise s’est beaucoup accéléré ces 2 dernières années. CEGOS confirme aussi la fin d’une phase pionnière des médias sociaux, avec une arrivée plus massive des entreprises sur ces nouveaux modes d’expression. Le taux d’adoption observé par l’organisme de formation privé est de 42% sur l’échantillon sondé ;
  2. les salariés des entreprises françaises interrogées par CEGOS sont majoritairement inscrits sur les médias sociaux (63% sur Facebook par exemple) …
  3. mais ils se connectent peu ou pas depuis le bureau
  4. bien que la majorité des entreprises françaises interrogées (70-80%)aient décidé d’ouvrir l’accès à la totalité de l’Internet sans restrictions …
  5. l’usage des médias sociaux par les employés de cet échantillon d’entreprises est majoritairement ludique
  6. Viadeo et LinkedIn étant encore à ce jour sous-utilisés par rapport aux réseaux sociaux grand-public comme Facebook
  7. de même, les utilisateurs se servent encore de ces réseaux de façon assez simple et essentiellement ludique ;
  8. les salariés, de même, et malgré certains cas très médiatisés s’expriment assez peu sur leur entreprise, ce qui révèlerait un certain pragmatisme et donc une maturité par rapport à l’usage de ces réseaux, au-delà des mythologies souvent répandues ;
  9. les médias sociaux ne semblent pas laisser de prise concrète au monde de la publicité ;
  10. les chartes d’utilisation des médias sociaux sont peu répandues parmi les sociétés sondées par CEGOS, ces chartes étant essentiellement réservées aux grandes entreprises ;
  11. 1/4 des sociétés interrogées enfin, déclareraient avoir un réseau social d’entreprise (RSE) en interne …
  12. mais la majorité des salariés concernés auraient plus de réticences par rapport à ces réseaux internes que les réseaux externes. La peur d’être surveillé motiverait ce comportement en grande partie.

Des réseaux sociaux qui sont entrés dans les mœurs en conclusion, avec des employés à la fois méfiants et prudents (aussi bien en interne et en externe) par rapport à ce qui a trait aux références à leur employeur, avec en prime, un rejet de l’usage publicitaire des médias sociaux.

Pour en savoir plus sur cette étude et sur la maturation de l’usage des médias et réseaux sociaux par les entreprises françaises et leurs employés, enregistrez-vous à la prochaine conférence Media Aces du 6 mars 2012 qui se tiendra à Paris, dans les locaux d’ESG, avenue Philippe Auguste, à quelques encâblures

la fin du début des médias sociaux : la preuve en chiffres ! was last modified: février 28th, 2012 by Yann Gourvennec

les médias sociaux, ça marche aussi pour les start ups?

La sélection du jour …

C’est le compte-rendu de la table ronde organisée par Viadeo, à laquelle j’ai participé le 16 Février, au Camping (l’incubateur de Silicon Sentier), avec un panel d’experts d’horizons divers sur un sujet moins anodin qu’il n’y paraît : les médias sociaux pour booster sa start up ! A première vue, on pourrait croire que la question se passe de commentaires. Il paraît tellement évident pour ces jeunes pousses des high tech de faire son lobbying sur les médias sociaux qu’on pourrait croire la question complètement idiote. Et il n’en est rien ! Les mêmes questions, les mêmes interrogations (“faut-il être sur Twitter ou sur LinkedIn ?”, les mêmes fausses barbes (“je n’ai pas le temps”) que celles qu’on entend dans les grands groupes, voire encore pire … Beaucoup d’inhibition et aussi une faible compréhension du networking, pourtant une valeur essentielle pour un entrepreneur (que ce soit un intrapreneur comme moi ou un entrepreneur comme notre public du 16 février au palais Brongiart). Mais en fait, la question n’est pas de savoir s’il faut être sur LinkedIn, mais si LinkedIn, ou mon blog, ou mon profil slideshare etc. va me permettre de développer mon business. Comme je le disais à mes blogueurs d’Orange Business Services, “vous n’êtes pas des blogueurs, vous êtes des professionnels qui bloguent” … nuance. Vu sous cet angle, toute activité sur les médias sociaux qui soutient le business vaut qu’on y consacre du temps, c’est de la prospection. Tout le reste – et notamment le cyberbabillage sur Facebook – mérite d’être optimisé ou minimisé. Entrepreneurs : à vos souris ! …

Boostez votre start-up avec les réseaux sociaux » | Viadeo Blog

Le 16 février, à l’occasion de la Social Media Week, Le Camping a accueilli des panélistes de différents horizons pour une conférence co-organisée par Viadeo sur le thème« Supercharging Your Start-up – comment les médias sociaux peuvent contribuer au développement d’une start-up ? »

Rassemblés autour d’un modérateur, David Bizer (Chief Talent Geek, Hackfwd) 6 panélistes, 6 profils bien différents ont été invités à s’exprimer : Nicholas Vieuxloup (Directeur du développement sur les pays émergents, Viadeo), Yann Gourvennec (Social Media Director,Orange), Frédéric Halley (Venture Partner, News Corp Capital), Michelle Chmielewski(Community Manager, Uber Paris), Elise Nebout(Community Manager, Le Camping)  et Nicolas Woirhaye (Fondateur, IKO System)

>> L’utilisation des médias sociaux : « relations publiques low cost » ou « outil marketing à fort investissement » ?

Prendre du temps et construire du contenu – Michelle Chmielewski prend en considération les deux  : « la construction d’une communauté prend du temps, il faut rentrer en contact avec les gens, construire une relation, comme dans la vraie vie. Ce n’est qu’une fois que l’on a fait quelque chose pour eux qu’ils feront quelque chose pour nous ».

L’échange est donc primordial sur les réseaux mais comme le souligne Frédéric Halley, « il faut aussi construire du contenu pour communiquer à son audience les sujets sur lesquels on veut la faire réagir ». Sans contenu solide à sa disposition, peu de chance de retenir l’attention des réseaux très longtemps, surtout lorsqu’on se lance ! Les médias sociaux font partie des relations publiques et Yann Gourvennec ajoute que « les agences RP qui n’ont pas pris le virage des médias sociaux ne dureront pas ».

via « Boostez votre start-up avec les réseaux sociaux » | Viadeo Blog.

les médias sociaux, ça marche aussi pour les start ups? was last modified: mai 11th, 2015 by Yann Gourvennec