événements et face à face au cœur des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont tout sauf virtuels

La sélection du jour est une lecture faire sur le Washington Post, avec un article écrit en écho à un papier de Robin Dunbar, l’inventeur du célèbre nombre éponyme.  La question évoquée par Dunbar  est de savoir si les réseaux sociaux ont changé la capacité des humains à entretenir plus de relations amicales. Sa réponse largement négative. J’irais un peu plus loin cependant, en faisant remarquer que d’une part la notion « d’amis » n’est pas tout à fait adaptée aux réseaux sociaux (contact n’est pas égal à ami et Facebook a d’ailleurs largement contribué à supprimer cette notion d’amis dans les médias sociaux il y a longtemps, en 2009).

réseaux sociaux : quelle taille ?
les réseaux sociaux, pour les humains comme pour les animaux sont tout sauf virtuels

D’autre part, la Vulgate semble attribuer une notion de « virtuel » aux réseaux sociaux, alors que ceux-ci ne sont que des outils mis à disposition des utilisateurs pour entretenir des réseaux physiques. Soit avant, soit pendant, soit après les rencontres. En ceci, je rejoins complètement la conclusion de Robin Dunbar, qui explique que les connexions qu’une personne peut entretenir, n’ont de sens que si une forme de contact en face-à-face est possible (il en va de même au niveau d’une marque). C’est d’ailleurs ce que je recommande à tous mes clients, qui commencent tout juste à nous entendre en mettant des médias sociaux dans leurs événements, et les événements dans leurs médias sociaux (j’ai d’ailleurs intégré la présentation que j’ai réalisée à Comintech 2015 l’année dernière). Il y a également un point que Dunbar ne prend pas en compte, c’est le caractère mouvant et évolutif des réseaux.

2015-12-08 Couv le-marketing-de la grenouille_Page_1 - copie
l’événement que nous organisons pour Promise consulting autour de leur ouvrage « le marketing de la grenouille » est symbolique de ce mélange intime d’événementiel et de médias sociaux

En conclusion, la dichotomie entre réseau social/virtuel et réseau social/réel n’est à mon avis pas adaptée. Elle est certainement entretenue par de nombreux « experts » médias sociaux qui tentent de faire croire que ceux-ci sont un monde à part, mais cette école de pensée fera certainement long feu. Enfin, à l’heure où Twitter est largement perte de vitesse, avec une baisse de 11 % des partages depuis la suppression des décomptes de tweets sur les boutons de partage, on peut aussi se poser la question de la quantité et de la qualité de votre réseau social. Je vous donne ici quelques pistes et quelques chiffres et je ferai un zoom particulier sur LinkedIn qui depuis les changements malheureux dans la stratégie de Twitter, constitue la figure montante du partage et est en train de prendre la place de Twitter chez les influenceurs.

Quantité de contacts ou qualité des contacts ?

Il y a une croyance assez répandue selon laquelle plus vous avez de contacts sur les réseaux sociaux, plus vous avez de chance de réussir (en dehors des médias sociaux) En vérité, c’est un peu plus subtil que cela. Un nombre limité de fans (très motivés et très enthousiastes) suffit pour faire démarrer une tendance. C’est la théorie des 1000 vrais fans, issue du monde de la musique. Ces 1000 fans suffisent en effet pour vous assurer une renommée mondiale. Attention ! Ici on parle de vrais mordus prêts à traverser le monde pour vous voir… C’est une métaphore, il vous faudra l’adapter.

En business to business aussi, il est possible d’avoir de vrais fans qui vous suivent avec fidélité. Pour cela, il faudra travailler votre contenu Web en profondeur (et dans ce cas LinkedIn et les autres réseaux sociaux serviront de caisse de résonance à ce contenu). Un blog est une bonne idée. A défaut, vous pouvez utiliser Pulse de LinkedIn et y publier directement, mais le contenu ne vous appartiendra plus. (un mix des deux n’est pas idiot, et des méthodes existent également pour publier dans Pulse et renvoyer vers votre propre plateforme de contenus.

Enfin et surtout il faut être sélectif sur les personnes que vous suivez. Sélectionnez des profils aux intérêts communs ou complémentaires aux vôtres. LinkedIn est un outil de networking, sa pleine utilité est dans la création d’un réseau au-delà de vos connaissances habituelles, un réseau social sert surtout à ça : faire de nouvelles connaissances, développer des liens faibles (c’est-à-dire avec des gens qui vous connaissez un peu mais pas beaucoup) car les vraies opportunités professionnelles – et personnelles – viennent toujours de ce genre de profils.

Réseaux sociaux : FAN PAN CAN

Quant au réseau qu’un individu est capable de gérer, ne vous faites pas d’illusion, il ne dépassera probablement jamais 300. C’est ce qu’on appelle le nombre de Dunbar. Il s’agit des personnes que vous pouvez appeler directement afin de leur demander un service, un renseignement, voire faire des affaires. Ce « stock » (150 à 300 contacts selon les personnes) varie tout le temps et se renouvelle (d’où l’utilité d’aller chercher de nouveaux contacts). La plupart d’entre vous n’ira jamais au-delà de 100-150 contacts courants. Les rares qui vont au-delà sont nommés les « connecteurs », ce sont ces individus qui « connaissent » tout le monde et sont prêts à vous connecter à qui vous voulez. Ce sont eux qu’il faut faire entrer dans vos réseaux car 15 de ces super connecteurs suffisent à vous mettre en relation avec beaucoup de monde. On prétend même que 150 connexions bien choisies vous mettent en relation avec l’ensemble des abonnés de LinkedIn (encore faudra-t-il qu’ils acceptent de vous recevoir dans leur précieux réseau).

Tout cela n’est donc pas une question de quantité mais de choix et de qualité de votre réseau.Pour en savoir plus je conseille cet article de référence de Christian Mayaud, un américain pionnier des réseaux sociaux, qui dès 2005 (2 ans après l’introduction de LinkedIn) expliquait sa théorie du FAN / PAN / CAN. Il est un des rares à avoir théorisé et expliqué les réseaux sociaux de façon profonde et intelligible. Vous pouvez trouver cet article fondamental sur http://bit.ly/fanpancan (cet article est en anglais).

Lire la suite

événements et face à face au cœur des réseaux sociaux was last modified: janvier 21st, 2016 by Yann Gourvennec

4 conseils pour structurer son déploiement des médias sociaux

Structurer son déploiement des médias sociaux

L’étude que nous avons menée avec Hootsuite et Adetem (baromètre 2015 des médias sociaux medias-sociaux.net) a montré clairement un déficit en France dans la manière dont les entreprises s’organisent autour des nouveaux médias, qui peu à peu ont touché tous les compartiments de l’entreprise (communication, ventes b2b, relation client, parcours client, support et feed-back du terrain et les différentes business units). En touchant l’ensemble de l’entreprise ces nouveaux outils placent un niveau d’exigence supérieur sur l’entreprise qui doit s’organiser de façon plus systématique et plus professionnelle, en s’éloignant peu à peu des approches pragmatiques des débuts. Pour cela un certain nombre d’actions doivent être menées :

  • Structurer les processus pour éviter de redécouvrir les mêmes choses à chaque crise ou événement. Lien entre les services, liaison avec les RP, tactiques de réponse (ou de temporisation selon le cas) aux crises, réponses aux clients etc. Ces différents événements font le quotidien des medias sociaux en entreprises – avec des spécificités pour chaque entreprise et chaque secteur – et il n’est pas normal de voir encore de l’improvisation sur le terrain dans les moment critiques et même dans les actions les plus simples ;
stratégie digitale
Une démarche incitative de conduite du changement doit être initiée, pour déployer une stratégie cohérente et en faciliter le déroulement
  • Former les personnels et diffuser la culture médias sociaux dans l’entreprise pour favoriser la gestion décentralisée en étoile et répartir les responsabilités dans l’entreprise en fonction des localisations, des langues et aussi des domaines de compétences. A terme, les fonctions centrales seront essentiellement en charge de coordonner les équipes d’ « ambassadeurs de la marque« . Ces dispositifs de formations se devront d’être différenciés selon les publics et peuvent bien entendu passer par des événements internes (ou mixtes) destinés à promouvoir la culture digitale et l’innovation à l’instar de mes petits déjeuners du Web des années 2008-2010 chez Orange Business Services, qui ont débuté comme de petits événements internes et ont fini en larges rassemblements incluant les visiteurs externes ;

  • Structurer les usages autour de chartes de conduite incitatives et motivantes. Rappelons, toujours selon notre baromètre, que seuls 30% des répondants (vs. Près de 60% aux US sur un baromètre similaire) affirment disposer d’une charte des médias sociaux. La nécessaire structuration de leur usage dans l’entreprise devra se faire néanmoins dans le respect de l’innovation et de l’initiative locale ;

Lire la suite

4 conseils pour structurer son déploiement des médias sociaux was last modified: octobre 30th, 2015 by Yann Gourvennec
Livre blanc médias sociaux : 4 défis pour 2015

Livre blanc médias sociaux : 4 défis pour 2015

Livre blanc des médias sociaux en entreprise 2015

Ça y est ! Il est enfin disponibleLe baromètre Hootsuite des médias sociaux a été conçu en partenariat avec l’Adetem et Visionary Marketing. L’objectif était de faire un état des lieux sur l’utilisation des médias sociaux dans les entreprises françaises. On connaît la vitesse d’évolution de l’Internet (dont on peut dire que les années d’existence sont, comme pour les canidés, égales à 7 années), mais malgré cela on ne peut s’empêcher de ressentir une impression de vertige en regardant derrière soi, 10 années en arrière : Facebook et Twitter n’existaient pas, on utilisait MySpace… Les choses ont aujourd’hui bien changé et les entreprises doivent saisir cette opportunité de se rapprocher du client et de mieux le comprendre, faire de la veille, ou encore interagir avec des influenceurs, en utilisant les médias sociaux. D’où la question de savoir si les médias sociaux sont effectivement présents dans les entreprises, dans quel objectifs, et pour répondre à quels enjeux ? Nous sommes heureux de vous donner les réponses à ces interrogations au travers du livre blanc sur l’utilisation des médias sociaux dans les entreprises françaises, téléchargeable sur le site medias-sociaux.net. Enfin, dans cette petite vidéo introductive réalisée avec Hootsuite il y a quelques jours, vous trouverez aussi l’annonce du futur lancement du baromètre 2016 des médias sociaux en entreprise, dans lequel nous innoverons, comme à notre habitude.

téléchargez-le livre blanc des médias sociaux

Ce livre blanc d’une vingtaine de pages  détaille et commente les résultats obtenus d’un sondage réalisé auprès de marketeurs français. Il est agrémenté d’un travail en profondeur réalisé avec des responsables des médias sociaux en entreprise, interviewés au cours d’un focus group. Nous avions vu précédemment ces résultats dans une infographie publiée en juillet. Cette étude est à télécharger gratuitement sur le site medias-sociaux.net : Lire la suite

Livre blanc médias sociaux : 4 défis pour 2015 was last modified: octobre 9th, 2015 by Yann Gourvennec

Pinterest assis sur une niche de 100 millions d’utilisateurs

Voilà une information qui aurait pu passer inaperçue dans le flot de nouvelles qui encombrent ma boîte mail. Jeudi 17 septembre, le fameux site d’ « épinglage » d’images Pinterest a enfin dévoilé  son nombre d’utilisateurs : 100 millions ! Voilà un chiffre qui paraît à la fois bien important, et en même temps bien dérisoire, quand on le compare au 1 500 000 000 de Facebook.

Pinterest
Pinterest a dévoilé cette semaine son nombre d’utilisateurs : 100 millions

Pinterest atteint les 100 millions d’utilisateurs : c’est beaucoup et peu à la fois

Comparé à Twitter qui totalise environ 316 millions d’utilisateurs actifs mensuels , déjà un peu mieux (même si le chiffre n’est pas comparable) et cela montre que finalement l’outil commence à intéresser pas mal de monde. D’ailleurs, les marques sont aussi de la partie. Ils ont conçu un dispositif de marque assez intelligent, qui détecte que votre profil personnel pourrait être un projet d’entreprise, et vous propose de le convertir, ce  que j’ai fait d’ailleurs immédiatement.

Pinterest
Mon compte pinterest, converti au couleurs de l’entreprise, ce que j’aurais bien aimé faire sur Twitter, sans faire des contorsions de changement de noms. Bon, on dirait que j’ai raté quelque chose avec Pinterest

L’outil d’ « épinglage » (« pinning ») vous permet également de regarder les statistiques de visites, et la… du moins pour ma pauvre personne, pas grand-chose à se mettre sous la dent (j’ai dû rater quelque chose). Ce qui tendrait à confirmer l’impression que j’en avais eue tout au long de ces années d’utilisation. J’ai passé ainsi un temps non négligeable à ordonner des photos, notamment dans une planche (« board ») dédiée à la photographie (mon hobby), mais les réactions sur cet onglet ont toujours été très mitigées. Au-delà de cette bataille de chiffres, à noter la créativité de certains utilisateurs comme cette prof qui a utilisé l’outil Pinterest pour innover dans son enseignement. J’ai trouvé l’idée intéressante même si le résultat est un peu décevant. J’ai remarqué aussi le peu de réaction des utilisateurs sur les infographies dans Pinterest, qui ont tendance à marcher 1000 fois mieux dans Slideshare (désormais racheté et intégré à LinkedIn). Donna Staten a certainement accumulé beaucoup de suiveurs, à l’inverse de son compte Twitter, assez pathéthique. Ceci confirme aussi une autre impression que j’avais, à savoir que Pinterest est consommateur de temps et que pour y réussir, cela se fait au détriment des autres plateformes. L’outil demande donc une intense spécialisation, on pourra se poser la question de savoir si cela vaut le coup d’investir ainsi.

Le communiqué de presse nous dévoile quand même quelques informations supplémentaires : d’abord une forte augmentation dans les 18 derniers mois (doublement du nombre d’utilisateurs), une grande proportion de cliqueurs parmi les visiteurs (70 %), mais aussi et surtout une proportion importante d’utilisateurs hors des États-Unis (45 % ce qui change beaucoup des débuts de l’outil qui était très centré sur la population féminine du Midwest américain).

Un point intéressant également : “les 2/3 des images épinglées dans les pages proviennent de sites e-commerce et de blogs”. Reste à savoir quelle est la réelle proportion d’utilisateurs actifs, et à partir de quand on les considère réellement comme actifs. Il semblerait que Pinterest ait réussi à occuper une niche à l’intérieur des médias sociaux, en retrait derrière instagram (300 millions d’utilisateurs actifs mensuels), et surtout le géant de Marc Zuckerberg, en proposant un concept plus proche de la curation, que de la création de contenus visuels.

Article sur le blog de Pinterest indiquant son nombre d’utilisateurs

Back in 2010 when we first started Pinterest, we were blown away by how many ways people found to use it. What started as a simple visual bookmarking tool quickly became a catalog of ideas that all kinds of interesting people—architects, designers, gardeners, chefs, parents—used to discover creative ideas they wanted to try. Over the last 5 years, that small group of people has grown into a creative community of more than 100 million monthly active Pinners and we’re constantly astounded by all the different…

Source : 100 million of the most interesting people we know | Pinterest Blog

Pinterest assis sur une niche de 100 millions d’utilisateurs was last modified: septembre 19th, 2015 by Yann Gourvennec

le livre blanc sur les médias sociaux au 5 à 7 d’EfficaciTIC

Vous connaissiez déjà les 5 à 7 d’Ashley Madison, à partir d’aujourd’hui les 5 à 7 du conseil de notre confrère Jean-Philippe Déranlot n’auront plus de secret pour vous. Le mercredi 9 septembre de 15:00 à medias-sociaux-livre-blanc-hootsuite17:00 aura lieu en effet une réunion de rentrée exceptionnelle au Zango bar, rue du Cygne, dans le quartier des Halles, M° Etienne Marcel ou les Halles. Jean-Philippe est une nouvelle preuve de la supériorité incontestable des digital natives. Membre de la « Slash Generation », il a fait à peu près tous les boulots, et cumule encore aujourd’hui les fonctions de consultant en Conception des sites, gestion commerciale, Inbound marketing, Communication numérique et Stratégie réseaux sociaux professionnels. Ajoutez à cela qu’il est aussi animateur d’un blog (EfficaciTIC), et community manager à ses heures, vous saurez presque tout … sans oublier un passage de 4 ans comme ingénieur du son GO au club Méd. Jean-Philippe fait partie de ces habitants du Web qui partagent, donnent et s’agitent sans cesse, au service de leur passion et de la diffusion du savoir. Nous n’avons donc pas résisté à sa proposition de lancer en avant première notre livre blanc du baromètre des médias sociaux en entreprises, réalisé avec Hootsuite et Adetem en 2015. Et qui dit baromètre, dit qu’on va probablement remettre le couvert en 2016 (surprise !) et donc nous annoncerons également quelques nouveautés lors de l’événement. Comme les meilleures choses ont un prix et que, selon Michelin, ce qui n’a pas de prix n’a pas de valeur, Jean-Philippe demande aux participants une contribution modeste de 20€ pour assister aux débats, qui seront ensuite filmés. Le Zango bar possède une grande salle, mais les places sont néanmoins limitées, nous vous conseillons donc de vous inscrire au plus vite car il n’y en aura pas pour tout le monde. A vos souris !

s'inscrire gratuitement

Les médias sociaux sont encensés : il n’y a pas un journaliste, une radio, un journal TV qui n’y fasse pas référence quotidiennement. Les addicts des réseaux sociaux, constatent que l’information la plus fraiche est celle que l’on reçoit via Twitter : Le 20 heures de TF1 ou France2 ne sont plus que des outils de curation !

Mais dans les entreprises, les réseaux sociaux restent encore une énigme pour une majorité de patrons et de marketeurs.

Pour ce 24e « 5 à 7 du conseil », Yann Gourvennec & Yann Dirheimer, experts des réseaux sociaux, nous expliqueront à partir du 1er baromètre des Médias Sociaux, pourquoi les Français accusent un net retard sur les USA et le Canada en marketing social… par défaut de conscience stratégique et de culture de l’amélioration…

s'inscrire gratuitement

mercredi 9 septembre 2015, de 17H00 à 19H00
café-restaurant du voyage le Zango, Paris 1er
« Les médias sociaux : adulés et pourtant sous-exploités »

Yann Gourvennec a une riche expérience internationale en marketing, maîtrise d’ouvrage et systèmes d’information. Il est spécialiste de stratégie Web avec près de 10 ans exercés en tant que directeur digital et médias sociaux. Il est membre co-fondateur et Président de Media Aces, l’association française pour le développement des médias sociaux en entreprise. Il est aussi Program Director « Advanced Master in Digital Business Strategy » à l’Ecole de Management de Grenoble.

Yann Dirheimer, Marketing Manager Europe du Sud Hootsuite Media Inc. Après un cursus à l’ESC de Montpelier et un MBA University of Memphis, il a construit son expérience dans différentes fonctions marketing, notamment  chargé d’études TSN Sofres, Web Manager British Red Cross, Directeur Général IDC Global France, Responsable Stratégie Marketing Locarchives, Sr Marketing Manager SunPower Corporation France.
s'inscrire gratuitement

La convivialité est la qualité essentielle des « 5 à 7 du conseil ». Ces débats-apéritifs informels permettent aux auteurs-intervenants de partager leurs réflexions, points de vue et convictions avec un public complice. Je prends en charge la captation vidéo de l’intervention de l’auteur-intervenant pour en faire des articles avec vidéo sur mon blog efficaciTIC (et diffusion de ces vidéos via les réseaux sociaux et blogs pour ceux  qui le souhaitent) afin de les aider à faire connaître leur livre, leurs qualités et leur talent, autrement que par la 4e de couverture.

Nous accueillons 20 à 30 personnes – ni trop, ni trop peu – pour nous permettre de faire connaissance dans les meilleures conditions de convivialité, dans un cadre agréable, pour favoriser des échanges mutuellement profitables.

Au plaisir de vous retrouver mercredi 9 septembre 2015, au Zango les Halles, à 17H00.

revue-de-tweets-les-pays-%C3%A9quip%C3%A9s-de-DAB-WikipediaNewImage
si vous ne l’avez pas encore fait, téléchargez l’infographie des médias sociaux en entreprise par Hootsuite, Adetem et Visionarymarketing
le livre blanc sur les médias sociaux au 5 à 7 d’EfficaciTIC was last modified: septembre 1st, 2015 by Yann Gourvennec