relations blogueurs : le Blogger Bus Tour vu de l’intérieur (1/2)

Pour ceux qui ne le savent pas encore, je ferai partie du Silicon Valley Blogger Bus Tour 2012, qui aura lieu du 17 au 22 Septembre. Mon implication y sera à la fois celle d’un blogueur … et d’un organisateur – en tant que directeur du Web & des médias sociaux d’Orange. Voici mes raisons pour participer et organiser (dans la 2ème partie de l’article) à ce tour de la Vallée :

1ère partie … le point de vue d’un blogueur

Ce qui m’intéresse dans ce voyage à San Francisco, ce sont les deux côtés de l’histoire. D’une part je suis moi-même blogueur, pour visionarymarketing.com, et d’autre part je suis organisateur donc je vais vous donner mes deux points de vue.

D’abord, je vais vous expliquer mon point de vue personnel. C’est la sixième ou septième fois que je vais dans la Silicon Valley et ce qui m’intéresse, c’est de voir au-delà de l’image d’Épinal qu’on a aujourd’hui de cet endroit, mais qui reste encore largement magique.

Aujourd’hui on est en 2012, quelques mois après l’introduction en bourse de Facebook, qui n’a d’ailleurs pas donné jusqu’à présent la satisfaction attendue, et justement c’est un peu l’arbre qui cache la forêt parce qu’on a l’impression que l’intégralité de l’investissement dans la Silicon Valley a été pompé par Facebook ou les amis de Facebook.

Or, ce qui m’intéresse dans ce voyage, c’est de voir que cette innovation est encore là et bien vivante : aussi bien dans les startups que nous allons rencontrer (certaines d’entre elles étant d’ailleurs dirigées par des Français, comme Carlos Diaz chez Kwarter) que dans les grands de ce monde comme HP et Adobe, qui sont peut-être un petit peu moins promus que ce qu’on lit de façon assez répétitive dans la presse.

Donc voici l’angle qui m’intéresse en termes de blogueur. Et puisqu’on le fait avec des blogueurs du monde entier, ce qui m’intéresse aussi c’est de voir les yeux qui vont être posés sur cette innovation de la Silicon Valley par mes collègues chinois, anglais, roumains, australiens qui vont probablement apporter des angles d’attaque, d’analyse et d’interprétation différents.

relations blogueurs : le Blogger Bus Tour vu de l’intérieur (1/2) was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

médias sociaux : quels outils pour quels messages ?

Voici la collection de planches (en Anglais) que j’ai conçues pour la conférence « useful social media » qui a eu lieu à Londres fin Juin 2012. Il s’agit d’un « slidecast » qui vous permettra également d’entendre les commentaires, même s’ils sont un peu désynchronisés (j’ai un peu calé sur la tâche assez fastidieuse qui consiste à faire coïncider les commentaires avec les visuels; aussi je vous recommande de télécharger la présentation et d’écouter  commentaire en même temps). Cette présentation est entièrement nouvelle et pleine de conseils concrets, calculs de ROI, exemples réels de mise en œuvre des médias sociaux dans le groupe Orange avec visuels et retours d’expérience. J’y ai notamment inclus 10 expériences concrètes d’utilisation des médias sociaux dans des contextes différents et j’ai volontaires exclus les pages Facebook d’entreprise ordinaires. Enfin, j’y challenge la notion de « message » fondamentalement opposée à l’esprit des médias sociaux. Présentation en creative commons, n’hésitez pas à l’utiliser, la voler, la prêter à d’autres personnes … tant que vous en citez la source et l’auteur.

médias sociaux : quels outils pour quels messages ? was last modified: juillet 25th, 2012 by Yann Gourvennec

10 tendances des médias sociaux en entreprise (en vidéo)

Suite à l’article d’hier où je présentais le résumé des Social Media Awards 2012 avec l’aide de Frédéric Canevet, voici la vidéo de ma présentationsur les 10 tendances sur la gestion des médias sociaux en entreprise en 2012, présentée d’abord à Digital Paris et illustrée dans un article qui a pas mal circulé. Séance de rattrapage pour les autres grâce à cette vidéo enregistrée sur place :

10 tendances des médias sociaux en entreprise (en vidéo) was last modified: juillet 4th, 2012 by Yann Gourvennec

coup de gueule : la guerre du partage fait rage entre Twitter et LinkedIn …

twitter-square-logoVoici un mail (ci-dessous) que j’ai reçu ce matin-même. Twitter a changé ses conditions et va désormais cesser de relayer les Tweets dans LinkedIn. Ce nouvel épisode dans la guerre de tranchées qui oppose, et va continuer d’opposer, les divers acteurs des médias sociaux confirme les intentions de chacun des quelques réseaux-phare d’établir leur suprématie sur le marché de la publicité et même de faire payer pour que les réseaux que vous avez créés avec patience ou à coup de budget (pour les plus riches) voient ce que vous voulez “partager”. Exemples : Google ne propose plus les tweets de Youtube qu’en sous sous menu, Facebook achète Instagram contre Pinterest, Picasa envoie tous vos fichiers dans Google+ sans vous demander votre avis et avant que vous ayez eu même l’idée de les mettre dans Facebook ou ailleurs etc. etc. A très brève échéance c’est la fin du partage, la fin du Web 2.0, définitivement mort et enterré, et l’avènement du 100% publicitaire. Vous avez dit quoi ? “Net neutralité ?” … ça veut dire quoi ?!

Enfin, en cliquant sur 15 liens différents, grâce à une recette interne de LinkedIn, vous arriverez encore à partager via Twitter … si vous en avez le courage.

From LinkedIn Fri Jun 29 18:54:34 2012
Apparently-To:
xxxxxxx@yahoo.com via 67.195.8.114
Fri, 29 Jun 2012 18:54:40 –0700

Hi Yann,

LinkedIn and Twitter have worked together since 2009 to enable you to share your professional conversations on both platforms. Twitter recently evolved its strategy and this will result in a change to the way Tweets appear in third-party applications. Starting today Tweets will no longer be displayed on LinkedIn.

We know that sharing updates from LinkedIn to Twitter is a valuable service for our members. Moving forward, you will still be able to share updates with your Twitter audience by posting them on LinkedIn.

How can I continue to share updates on both LinkedIn and Twitter?Simply start your conversation on LinkedIn. Compose your update, check the box with the Twitter icon, and click “Share.” This will automatically push your update to both your LinkedIn connections and your Twitter followers just as before.

What changes can I expect to see on LinkedIn? Any conversation you start on Twitter will no longer be automatically shared with your LinkedIn network, even if you synced your LinkedIn and Twitter accounts.

If you would like more information about what this means for your synced LinkedIn and Twitter accounts, please visit our related Help Center topics.

Thank you,

The LinkedIn Team

coup de gueule : la guerre du partage fait rage entre Twitter et LinkedIn … was last modified: juin 30th, 2012 by Yann Gourvennec

Google+ : en retard mais optimiste … sans donner de chiffres

Où en est Google+ un an après son lancement en fanfare en 2011 ? Bradley Horowitz, VP product management chez Google a donné quelques pistes de réponses le 19 juin à Le Web 12 à Londres [cet article fut écrit en Anglais à l’origine pour le blog live.orange blog]

“Google search » a une mémoire à très court terme et Google+ a été conçu pour changer cela. Google+ nous aide à mieux comprendre nos utilisateurs [NDLR: dans le respect des directives européennes et françaises, souhaitons-le] et leur offrir un meilleur service” a annoncé Brad Horowitz en introduction de sa présentation à Le Web, alors qu’il était interviewé par Loïc Le Meur. Pour preuve de la volonté de Google de mettre à niveau l’interface utilisateur de son réseau social, Horowitz ajouta que Google Local avait été  intégré à Google+ il y a quelques semaines. “Le principe de base est que Google améliore ses services actuels en leur ajoutant la puissance du partage”.

“nous reconnaissons avoir été en retard sur le reste du marché”

Alors qu’il était pressé de questions par Loïc Le Meur, il ajouta: “nous reconnaissons avoir été en retard par rapport au reste du marché mais ceci nous donne la possibilité de faire les choses différemment des autres et de permettre aux utilisateurs de discuter entre eux autrement avec d’autres utilisateurs [NDLR: que ceux des autres plateformes]”.

bradleyhorowitz

[Google’s Bradley Horowitz live sur la scène de Le Web 12 à Londres]

tout miser sur les ‘hangouts’

“Notre stratégie n’est pas que les gens s’envoient des messages pour se souhaiter ‘joyeux anniversaire’” a-t-il ajouté. Ce que nous apportons en plus ce sont les « ’hangouts’.  “Tous les types d’utilisateurs, depuis les musiciens jusqu’aux politiciens utilisent les ‘hangouts’” nous a dit Horowitz. “Ceci est un élément différenciant et nous ne faisons que commencer”.

Une démonstration très parlante de cette spécificité de Google+ fut ensuite réalisée avec des participants du monde entier (Canada, USA, UK et France) et les utilisateurs distants ont pu poser leurs questions à Horowitz sur la scène. A quand un Le Web entièrement virtuel sur ‘hangout’ ?

En fait, le ‘hangout’, ce n’est pas fondamentalement différent de la bonne vieille web conférence qui existe depuis plus de 10 ans. Mais le fait que ce service soit lié à une plateforme de web social permet de ‘”changer la donne pour les utilisateurs afin d’interagir un peu de la même manière que sur Youtube” a précisé Horowitz.

hangoutpresentation

[demo live d’un Google+ hangout à Le Web 12 à Londres]

des chiffres?

“170 millions d’utilisateurs ont mis à jour leurs profils. Ceci nous amène à 200 millions d’utilisateurs au total en à peine 11 mois ; c’est un véritable défi et nous allons bientôt annoncer de nouveaux chiffres qui vont montrer que tout va bien” a ajouté Horowitz la semaine dernière. “Le meilleur est devant de nous”. Exemple des nouveautés introduites : le client mobile qui fut lancé sur IOS et Android, “plus graphique et plus fun”. Ceci aurait amené à une importante augmentation de l’usage selon Horowitz, mais aucun chiffre précis n’a été donné malgré l’insistance de Loïc Le Meur. De même, le nombre d’utilisateurs actifs a été remarquablement caché par le haut responsable de Google.

avancer avec prudence …

“Nous avons essayé de faire la synthèse d’une décennie de réseaux sociaux en 11 mois ! et maintenant je suis heureux de pouvoir annoncer un nouveau partenariat avec “Flipboard” ; le service sera ouvert aux utilisateurs dès que nous l’aurons jugé stable et débuggué. Mais “nous reconnaissons avancer avec prudence” a ajouté Horowitz.

Sonia Carter de Kraft Foods a expliqué ensuite comment elle utilise Google+ :  “Le chocolat est un des sujets phares” a –t-elle expliqué, “mais aussi les sponsorings de la marque car nous nous sommes rendus compte que “les gens en parlaient déjà entre eux”. Bonin Bough, qui est le monsieur publicité de Kraft foods a ensuite expliqué que l’introduction des médias sociaux n’était “pas une question de changement de budgets mais de changement de mentalité”.

Google+ : en retard mais optimiste … sans donner de chiffres was last modified: juin 28th, 2012 by Yann Gourvennec