Ce blog a 10 ans : rétrospective et vision du futur

Ce blog a 10 ans, une rétrospective en forme de remerciement pour mes lecteurs

10 ans de blogging avant d’écriture sur le Web, c’est à la fois peu et beaucoup. C’est aussi et surtout beaucoup de travail, de recherche, l’écriture, de réflexion sur en travail les références et les expériences menées sur le terrain. 2015 sera donc l’année rêvé, entre autres choses, pour prendre un peu de recul et se remémorer quelques-uns des billets écrits ici.

Blogs
Légende : 10 ans en année Internet cela équivaut, en années de chien, à 70 ans ! Joyeux anniversaire…
C’est que le monde du business est très ambigu …

D’une part, tout y va très vite, les choses changent constamment, repoussant sans cesse les limites de la connaissance. C’est encore bien plus vrai dans le monde de l’Internet. Témoins en sont mes cours sur ces sujets de la collaboration des médias sociaux tout au long des 8 dernières années à ESG. Il est rare qu’on puisse utiliser ces planches d’il y a 8 ans ; elles n’ont plus qu’une valeur de rappel de l’historique. Je doute que les professeurs d’histoire, de mathématique ou de physique doivent changer leurs discours radicalement tous les ans. Pour nous, c’est un impératif. Et la connaissance des élèves évolue aussi au fil des ans.

D’autre part, comme l’a écrit le poète (Alphonse Karr), « plus ça change, plus c’est la même chose ». Il y a des invariants, des clés de lecture comme j’aime à les appeler, qui permettent de comprendre le monde qui nous entoure et d’éviter les fausses interprétations. Telle a été notre ligne de conduite et telle elle restera.

Attendez-vous donc à retrouver dans nos colonnes un article en forme de rétrospective ici ou là, avec un petit logo (encore en cours de fabrication), pour marquer le coup de cette décennie qui, soyons-en sûr, ouvrira de nouvelles perspectives pour le futur. Nous n’oublierons pas au passage de vous remercier, fidèles lectrices et lecteurs, mais aussi tous les visiteurs de passage qui auront pu trouver ici et là un intérêt à nous lire. Quel plaisir, non dissimulé, de découvrir au détour d’une conversation, que tel ou tel interlocuteur connaît l’existence de ce blog et qu’il a même pu lui rendre service.

Vous devriez lire Visionary Marketing

Mais la meilleure anecdote date justement d’il y a 10 ans. Alors en cours à EMLyon, je discutais avec un des professeurs, devenu depuis un ami et avec qui je suis toujours en contact. Celui-ci, américain d’origine, me conseillait un article critique écrit sur un site “anglais” : “vous devriez lire la critique de Nicholas Carr sur IT doen’t matter faite par Visionary Marketing” me recommanda-t-il. Quelle fierté de pouvoir lui dire que l’auteur n’en était autre que votre serviteur ! C’est cela Internet, la possibilité de parler au monde entier et de s’apercevoir finalement que vous êtes lu par votre voisin.

Le blog d’ouverture

Ci-après, le premier article d’ouverture de ce blog, un essai bien timide quand on y pense. Il faut dire que j’ai ouvert ce blog à l’époque sans  bien y croire moi-même. C’est mon ex-collègue Luc Bretones qui m’a conseillé le premier d’abandonner le site pour passer au Blog. Changer ses habitudes n’est pas facile, même quand on est un innovateur. J’avais trouvé mon petit train-train quotidien avec ce site sur lequel j’écrivais de temps en temps depuis le milieu des années 90 et qui me satisfaisait pleinement. Le Blog imposait une exigence, mais aussi une nouvelle visibilité, un contenu beaucoup plus riche et plus fréquent, des perspectives incroyables puisqu’elles ont même permis, 10 ans plus tard, de réaliser mon rêve de jeune homme : créer ma propre société. Certes, je n’ai pas été cherché le nom très loin…

Bienvenue sur le Blog français de Visionarymarketing.com

J’ai créé ce Weblog (Blog) afin de permettre de prolonger par des discussions et des débats les articles qui sont publiés sur le site Visionary Marketing (http://visionarymarketing.com).Entrez directement vos commentaires en utilisant les liens ci-dessous. Bons débats! Ce Weblog est votre espace de discussion sur le Marketing.

Source : Bienvenue sur le Blog français de Visionarymarketing.com

Ce blog a 10 ans : rétrospective et vision du futur was last modified: mai 18th, 2015 by Yann Gourvennec

2 minutes pour comprendre les blogs d’entreprise

A quoi servent les blogs d’entreprise ?

La sélection du jour est cette mini vidéo très percutante réalisée par Studio Cigale pour le compte Visionary Marketing et qui résume en 2 minutes à peine le principe de l’intérêt des blogs d’entreprise. Car les blogs d’entreprise ne sont pas morts… Bien au contraire. Comme nous le démontrons dans notre ouvrage « la communication expliquée à mon boss », dont la version anglaise est en cours de bouclage, ils n’ont même jamais été aussi utiles. Voici en quelques mots pourquoi, et surtout comment faire marcher ces blogs d’entreprise dans votre environnement professionnel ; tout en gardant bien en tête cet adage qui veut qu’il vaut mieux apprendre à quelqu’un à pêcher les poissons que de lui donner un seul poisson à manger. Cette petite vidéo pourra également vous servir à convaincre votre patron qu’il faut vous laisser aller de l’avant ! 

Quel est l’intérêt d’un blog d’entreprise

Ce qu’il faut voir, ce n’est ni l’apport, ni l’attrait du blog pour lui-même, c’est l’attrait et l’apport du blog pour l’entreprise. Et c’est cela le la vraie transformation digitale ! Ce sont des gens qui sont rapides et agiles, qui ne sont pas forcément les mieux équipés, mais qui vont réussir à utiliser cette technologie de contenus pour parler à leurs clients. Il n’y a rien d’autre qui soit important : il faut parler à ses clients !

Lire la suite

2 minutes pour comprendre les blogs d’entreprise was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec

les blogs d’entreprise sont morts, vive le « brand content » (marketing de contenu)

book-new-large_thumb.jpgJe ne suis pas sûr que Google maintiendra en vie Google alertes pendant encore longtemps, l’outil est un peu cassé pour reprendre les mots de Forbes. Il y a par contre une autre innovation de l’ancien temps qui marche encore je veux parler de Google Web trends. Je trouve cet outil très intéressant pour voir comment les choses évoluent au travers de l’utilisation, ou de l’abandon, de certains mots-clés dans le moteur de recherche du géant de l’Internet. Récemment, je suis retourné sur Google de façon à voir ce qui se passait dans le domaine des blogs d’entreprise. La seule chose que j’ai été capable de trouver, fut un rapport de 2005 ! Cela veut-il dire que les blogs d’entreprise sont terminés ? Pas du tout ! Ils font désormais partie d’un tout plus cohérent appelé « brand content » en français et « content marketing » en anglais. L’intérêt grandissant pour le « content marketing » ces derniers mois, du moins aux États-Unis, mais on le sent aussi frémir en France, montre que quelque chose de nouveau est enfin en train d’arriver dans le monde du Web. Peut-être que cela est un signe aussi que les entreprises sont désormais plus intéressées par ce qu’elles peuvent obtenir du contenu qu’elles ont produit que simplement se focaliser sur sa production. Voyons ensemble ce rapport de l’étude 2013 sur le content marketing qui nous donne des « insights » intéressants sur son utilisation (étude réalisée par http://www.imninc.com/).

[note 10/12 à 17:00 : je m’aperçois que les premières versions de ce texte étaient passées involontairement à côté de la relecture et présentaient les fautes habituelles d’une transcription vocale non corrigée; mes excuses pour ces erreurs de traduction et de correction, que je vais tenter d’éliminer à rebours au fur et à mesure]

image8

L’intérêt pour les blogs d’entreprise s’est clairement déplacé vers le contenu

Principaux résultats de l’étude d’IMN

  • « Le content marketing est une priorité moyenne ou haute pour 90 % des répondants… » Cependant, il faut faire remarquer que la comparaison avec le questionnaire de 2012 (premier dans la série) montre que la prise de conscience est relativement récente, même aux États-Unis ;
  • « 31 % des répondants ont mis en place une stratégie de contenus depuis plus d’un an, avec 18 % qui mentionnent l’avoir mis en place l’année dernière être en 3 % qui travaillent sur une stratégie de contenus »… Comme cela est démontré ci-dessus, tous ces programmes de marketing de contenus sont très récents et il y encore de la place pour l’innovation ;
  • « 67 % des répondants utilisent une newsletter pour distribuer du contenu à leurs clients et leur prospect » … Ceci étant, un grand nombre des répondants n’envoie de newsletter qu’une fois par an, ce qui montre une faible compréhension du médium ;
  • « 78 % des répondants utilisent incurvation de contenu : 48 % ayant rencontré des problèmes relatifs à la propriété du contenu et à son autorisation »… 15 % notamment des répondants sont inquiets par rapport à l’utilisation de contenus munis de copyright sur leurs propres plates-formes Web ;
  • « 40 % des répondants ont cité la génération de Leads (prospects) comme étant un des objectifs les plus importants des programmes de marketing de contenu ; une augmentation de 16 % par rapport à l’an passé. ».

image_thumb[6]

La prise de conscience est large désormais. Les marketeurs du contenu ne sont plus considérés comme des zombies… Enfin en… J’ai eu quelques contre-exemples récents mais ils ne sont pas américains.

image_thumb[8]

Les entreprises sont clairement intéressées par la génération de prospect sur Internet, quand il s’agit de marketing de contenu. Cependant, selon ma propre expérience de ce domaine, peu sont capables d’aller au-delà du vocabulaire et de garder le cap. Génération de leads est un exercice difficile qui requiert beaucoup de mise au point et de suite dans les idées. Il faut également adopter une approche essais/erreurs ; par essence quelque chose de difficile à tenir dans le temps dans les grandes entreprises…

image_thumb[4]

Les blogs n’ont pas disparu, mais ne sont plus seuls et font parti désormais d’un écosystème. Ceci est parfaitement normale. Une stratégie globale de contenu doit être adoptée au lieu d’une approche technique et aime Paris thème qui ne mènent nulle part. Cependant, si votre blog est vraiment trop mauvais vous ne risquez pas d’aller bien loin. Les fondamentaux doivent être préservés.

image_thumb[10]

La mesure du succès est en train de se déplacer de la mesure du lectorat, vers l’attraction de prospect. Enfin… Peut-être aux États-Unis. En Europe, nous en sommes encore bien loin !

Téléchargez l’étude 2005 sur les blogs d’entreprise
les blogs d’entreprise sont morts, vive le « brand content » (marketing de contenu) was last modified: février 28th, 2015 by Yann Gourvennec

visionarymarketing.fr : ce blog a été baptisé (enfin !)

exclamation-large_thumb.gifVoilà bien longtemps que je voulais migrer mon blog vers un espace personnel, avec son nom de domaine en propre … ! et bien c’est fait, et cela sans rien perdre de mes 1220 articles écrits – certains en collaboration avec mes blogueurs invités – depuis 2005. C’est chose faite depuis cet après midi, et je dois dire que je dois une fière chandelle à mon ami Gregory Pouy, dont je me réjouis aujourd’hui de la santé de sa société de conseil La Mercatique. Ce blog est donc arrivé ici, sur cet autre hébergeur et il a été migré de WordPress.com avec une redirection permanente d’URL (301 pour les puristes) … donc sans perte de référencement ni de liens. L’étape suivante est de migrer mon nom de domaine historique visionarymarketing.com sur le même serveur, puis le blog anglais, de scinder les 2 sites sur 2 répertoires différents et de migrer le site sur WordPress dans un format Responsive design.

Voilà ! bienvenue sur Visionarymarketing.fr, le blog qui n’avait pas de nom a été baptisé ! (à noter que quand le sous-domaine sera validé, vous pourrez vous y rendre directement en tapant : blog.visionarymarketing.fr )

visionarymarketing.fr : ce blog a été baptisé (enfin !) was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Comment illustrer son blog sans risquer la prison (banques d’images gratuites)

La lecture du jour …

visionary-publishingEst cet article qui donne 50 tuyaux utiles pour illustrer un blog ou un site Web. C’est la rentrée, et vous allez sans doute vous précipiter pour mettre votre blog ou site Web à jour, après l’avoir dépoussiéré suite à un mois d’inactivité (il faut bien couper un peu l’accès Internet pour faire autre chose !). Or, si mettre une photo ou une illustration sur un blog peut sembler être quelque chose de naturel, voire de quasi automatique, il n’en est rien. On se précipite sur Google images, on tape un mot clef, on fait un copier-coller et … hop ! On enfreint immédiatement et sans difficulté le droit à l’image et le droit d’auteur – qui est inaliénable en France, c’est-à-dire qu’il ne disparaît pas une fois une œuvre achetée, sauf au-delà de la prescription de 70 ans (inaliénable veut dire aussi que la mention D.R. qui semble ignorer l’auteur n’a aucune valeur si celui-ci se déclare et prouve la paternité de l’œuvre en question).

antimuseum.com-summer13-1206Au menu : une bonne manière d’illustrer un blog sans risquer de se faire taper sur les doigts : faire ses images soi-même (photo : antimuseum.com c’est-à-dire … mon site de photos !)

Et ce n’est pas une invention. Les sociétés de banque d’images payantes sont à l’affût. Le champion étant indiscutablement Getty images, passé expert dans la protection de son fonds documentaire (voir les nombreux débats ici). Il est vrai qu’ils ont fort à faire, car les usages du Web en matière d’images sont désastreux. La pratique qui consiste en effet à prendre n’importe quelle image et de la mettre sur son site est non seulement détestable, elle est aussi inefficace, car l’identité de votre contenu dépend aussi et surtout des illustrations qui le composent et l’agrémentent. Les méthodes utilisées par ces sites d’images ne sont toutefois pas toujours légales non plus ; j’en ai été témoin une fois : un agent vous appelle depuis un pays étranger, le Royaume Uni en général, et vous réclame une somme assez conséquente pour une image – aussi petite soit-elle, une vignette dans le cas que j’ai observé – qui dans l’exemple étudié se montait à 6000€ pour une image de très petit format (environ 100px x 100px). Il ne faut pas se laisser intimider ; cette démarche est illégale en France, où la loi impose que la réclamation soit faire par huissier, dans le pays, et via un courrier recommandé. Dans le cas précité, la bonne démarche consiste donc à faire la sourde oreille, à obtempérer immédiatement en enlevant l’image incriminée (il faut donc rapidement la retrouver), et à attendre que le harcèlement cesse … ce qui peut prendre un peu de temps. Certes, la plupart des démarches de réparations suite à un abus de droits (Copyright Infringement en anglais, qui donnent suite à une procédure de mise en demeure : « cease and desist »), notamment pour les textes, se déroule de façon beaucoup plus courtoise. Le lésé, Harvard Business Review par exemple, vous contactera et vous demandera poliment – mais fermement – de retirer le contenu incriminé, vous vous excuserez, obtempérerez et vous en serez quittes. Mais pour les images, la pratique est beaucoup plus violente. La compagnie lésée vous réclamera de l’argent et de façon insistante, car elle est en effet dans son droit.

Il est donc urgent d’agir et de trouver un ou plusieurs moyens d’agrémenter élégamment sont blog ou son site en trouvant des moyens originaux et peu onéreux, quand on est indépendant, une PME ou même une entité fauchée dans un grand groupe … Les temps sont durs.

La première solution est d’apprendre à dessiner, mais cela n’est pas donné à tout le monde. J’utilise Paper de fiftythree.com (voir l’illustration ci-dessus) mais il faut non seulement savoir dessiner, il faut être capable d’apprendre à le faire avec ce nouveau medium, ce qui n’est pas donné à tous. Si vous y arrivez (avec un stylet, le stylet de Kensington à 15€ environ faisant parfaitement l’affaire), je recommande vivement cette application sur iPad qui permet de faire de très jolies illustrations, très rapidement et de s’affranchir des droits à l’image.

Vous pouvez aussi acheter un appareil photo et apprendre la photographie mais là aussi, il s’agit d’un Art – d’ailleurs pas si éloigné que ça du dessin – qui requiert un peu de savoir-faire, artistique et technique. C’est ce que je fais aussi avec mon site antimuseum.com où je distribue des images libres de droit – mais pas de droits d’auteur rappelons-le encore une fois – et que vous pouvez utiliser en citant l’auteur et en faisant pointer un lien vers la source … que vous n’aurez pas modifiée.

Pour les autres, ceux qui ne veulent ou ne peuvent dessiner ou réaliser leurs photos eux-mêmes, alors il reste les banques d’images payantes et les … les banques d’images gratuites telles celles citées dans l’article en référence ci-dessous.

Mon conseil aux entreprises

Quant aux entreprises ? mon conseil est de ne jamais transiger sur le droit à l’image, de payer (même si la démarche de poursuite est plus ou moins légale) et de s’assurer que la licence de ses images est valable, voire de n’utiliser que des images internes ou prises sur le vif par vos soins. Car dans ce cas, la démarche de recours décrite ci-dessus, même illégale, n’est pas opposable si vous êtes une entreprise. Dans ce cas, vous ne pourrez pas faire le mort.

Et surtout : n’oubliez pas d’acheter de vous assurer que la licence de vos images n’expire pas dans le temps car dans ce cas, vous seriez obligé(e) de vous assurer qu’à la date prescrite, les images en question sont retirées, ce qui est difficilement gérable.

… la sélection du jour

50 Banques d’images gratuites.

En vérité toute image que vous trouvez sur Internet et que vous pouvez télécharger est gratuite, vous pouvez en faire ce que vous voulez pour un usage privé, il est donc inutile de se poser la question. Puis-je utiliser telle ou telle photo que j’ai trouvée sur Internet? Réponse : oui. Oui à partir du moment où l’usage de la photo est privé (répétition volontaire). En revanche, si vous commencez à bloguer, à vous servir d’une photo pour faire de la pub, créer des encarts publicitaires, les choses sont un peu moins évidentes et il ne s’agit donc pas rigoler sous peine d’avoir quelques ennuis, même si la probabilité d’avoir des problèmes avec la justice est minime, je ne tenterais pas trop le diable.

Pour utiliser des photos pour votre travail, il y a trois solutions :

  1. Fabriquer vos photos vous-même.
  2. Trouver des images libres de droit.
  3. Achetez des photos.

Personnellement, je pense que je viole en permanence le droit d’image sur ce blogue, car mes illustrations sur ce blogue sont des copies d’écran de produits Internet. Ainsi, je montre un logo, une copie d’écran de logiciel, je suis limité en termes de droit d’image. Jusqu’à aujourd’hui, personne ne m’a réclamé quoi que ce soit, car il s’agit d’une formule “win win”. En effet quand je parle d’un produit, j’en fais la promotion, il serait dommage que le créateur du produit me réclame des dommages et intérêts sur une des images que j’ai produite sur ce blogue.

En tout état de cause, l’usage d’une photo de façon publique doit être premièrement régie par le bon sens. Et le bon sens consiste au moins à citer la source de la photo quand il s’agit d’un blogue. Maintenant s’il s’agit de créer une pub à afficher dans le métro, vous aurez plutôt intérêt à acheter la photo. Pour nous blogueurs, c’est tout de même moins contraignant.

Voilà une liste à jour des sites qui proposent des images libres de droit et gratuites, il y a parfois des restrictions dans l’usage des photo, par exemple la gratuité est limitée par la taille de l’image, par l’obligation de faire un lien vers l’auteur de la photo… Je viens de remettre à jour cette liste, car les choses bougent beaucoup, des sites disparaissent, des photos deviennent payantes…

Cette liste est classé par ordre alphabitique, sans préférence.

via 50 Banques d’images gratuites.

Comment illustrer son blog sans risquer la prison (banques d’images gratuites) was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec