Conférence Mobile 2014 : Instruisez-vous et gagnez 100€ (code mobile2014visionary)

Visionary Marketing s’associe à CCM Benchmark Group pour vous convier à une conférence importante, qui aura lieu le 5 juin 2014, de 9:00 à 18:00 à L’Hôtel du Collectionneur, 51-57 rue de Courcelles 75008 Paris. Le programme et les sujets abordés sont exceptionnels, mais en outre, Visionary Marketing et Benchmark Group ont le plaisir de vous offrir ce code de réduction mobile2014visionary qui vous donnera droit à 100 € HT de remise immédiate sur le prix de vente facial de 890 € HT, soit un prix pour nos lecteurs de 790 euros HT seulement. Ne ratez pas cette conférence et inscrivez-vous sans plus attendre.

conférence mobile

la conférence Mobile 2014 et son code de réduction mobile2014visionary : incontournable

Conférence Mobile 2014 du CCM Benchmark Group : code mobile2014visionary

Géolocalisation, alertes SMS, géo-fencing, affichage interactif,… Le mobile est-il un véritable outil de création de trafic ? Points de vente connectés, QR codes, NFC & iBeacon … Quels sont les dispositifs les plus intéressants en termes d’aide à la vente ? Face à un consommateur devenu omnicanal, qu’apporte aujourd’hui le mobile au CRM ? Quels sont les nouveaux formats de la pub mobile ? Comment les objets connectés vont obliger les industriels et les marques à penser leurs produits par le service ? Pour répondre à ces questions, CCM Benchmark réunit les professionnels et experts du secteur lors de cette nouvelle édition de sa conférence « Mobile ». Ils partageront leur vision, leurs conseils et leurs retours d’expérience en matière de stratégies mobiles. Très opérationnelle, cette conférence vous donnera les clés pour optimiser vos stratégies de communication, d’acquisition et de fidélisation clients.

Bouton-inscription-2

PROGRAMME

9H00 – 10H00 : MOBILE-TO-STORE : LES NOUVELLES OPPORTUNITÉS DU MARKETING DIRECT MOBILE

Géolocalisation, alertes SMS, géo-fencing, affichage interactif,… Avec près de 25 millions de possesseurs de smartphones, le mobile est-il un véritable outil de création de trafic ? Quel mix définir pour optimiser sa stratégie « mobile-to-store » ? Comment faire du « click and collect » un facilitateur du parcours client dans sa globalité ?
Avec :
– David Horain, Etam
– Frédéric Leclef, Fivory
– Bruno Massiet du Biest, Plyce
– Julien Ampollini, Solocal Group
– Julien Zakoian, Vente-privee.com
Table ronde animée par Renaud Ménérat, Mobile Marketing Association France

10H00 – 11H00 : INTERACTIONS IN-STORE ET PAIEMENT MOBILE

Points de vente connectés, QR codes, NFC & iBeacon … Quels sont les dispositifs les plus intéressants en termes d’aide à la vente ? Comment motiver et impliquer ses forces de vente dans un tel projet ? Comment la digitalisation des points de vente permet-elle d’améliorer leur performance commerciale ? Location analytics, mesure des flux… Comment tirer profit des dernières innovations en matière de micro-géolocalisation ? Comment les moyens de paiement apportent-ils une valeur ajoutée au processus de vente ?
Avec :
– Francois-Xavier Nottin, Bwin
– Guillaume Tassetto, Kairos Agency
– Pauline Roche, PayPal
– Dominique Palacci, Stimshop
– Thomas Saphir, Ubudu
Table ronde animée par Thomas Le Guyader, Blog To Store

Lire la suite

Media Aces : Big Data et Médias Sociaux (19 juin 2014 à 14:00)

Media Aces : Big Data et médias sociaux

La prochaine conférence Media Aces est dédiée à un sujet qui intéresse les lecteurs de Visionary Marketing au plus haut point (si j’en juge par les statistiques), je veux parler des Big Data. Mines Telecom, France Television, Alcatel seront mis à l’honneur lors de cette nouvelle conférence. A noter que ce nouvel événement aura lieu à ESG comme d’habitude, mais avec un petit changement : nous serons sur le campus principal de Saint Ambroise, dans le grand amphi. La conférence sera suivie des Social Media Awards, dont nous étions déjà partenaires il y a 2 ans lors de leur création.

Jeu. 19 juin 2014, de 14h00 à 17h00

Lire la suite

Facebook ne disparaîtra pas, le bouche à oreille non plus

La sélection du jour…

Une fois n’est pas coutume est cet article que j’ai écrit sur e-marketing.fr intitulé « les médias sociaux valent mieux que ce que vous en faites ! » À un moment, 10 ans après sa création, où Facebook est placé sous les feux roulants des critiques, et où les accusations vont bon train pour expliquer sa disparition, ainsi que celle – imminente – de Twitter, selon de sages prédicateurs, nous revenons sur les fondamentaux des réseaux sociaux, hélas largement oubliés depuis les jours dorés du Web 2.0. Cette belle époque des bisounours est en effet révolue, période bénie où les « likes » étaient des « amis » ou même des « fans ».

Facebook ne disparaîtra pas, le bouche à oreille non plus

Longtemps les entreprises ont adopté une stratégie moutonnière dans les réseaux sociaux : il est temps de sortir du troupeau et de revenir aux fondamentaux du marketing du bouche à oreille et des réseaux sociaux (photo antimuseum.com

Avant de vous jeter à corps perdu dans Facebook, apprenez le langage du marketing du bouche à oreille et ses fondamentaux

Pourtant, loin de la renier, les pionniers restant toujours un peu nostalgiques, et à juste titre, il nous faut revenir sur les fondamentaux du marketing du bouche-à-oreille, qui reste, qu’on le veuille ou non, le moteur du partage et de la recommandation. Ce marketing du bouche-à-oreille, plus respectueux (on en parlait encore hier), tourné vers les autres ; presque altruiste devrait-on dire, reste au cœur de la logique les médias sociaux et, au cas où nos sombres prédicateurs auraient raison, survivront encore aux réseaux sociaux, car le marketing du bouche-à-oreille est probablement vieux comme le monde.

le bouche à oreille expliqué par Andy Sernovitz
le bouche à oreille expliqué par Andy Sernovitz dans son excellent ouvrage illustré

Lire la suite

marketeurs arnaqueurs ? Plaidoyer pour un autre marketing

Le Marketing est l’objet de toutes les critiques. Ce n’est pas nouveau, nous en avons l’habitude : “c’est du marketing” en langage ingénieur, veut dire la même chose que “c’est du vent” ou “c’est du grand n’importe quoi”. Il semblerait cependant que nous ayons franchi une étape supplémentaire avec cette émission de France Inter – à grand renforts d’expertises psychologiques et de relais médiatiques – et que le marketing soit ainsi considéré comme un repaire de pervers manipulateurs et arnaqueurs. L’Adetem n’est pas d’accord, et moi non plus. Mais avant de nier les faits, voyons quelle analyse nous pouvons apporter pour donner un peu de profondeur à ce débat ? On le verra, les choses ne sont pas blanches ou noires… comme toujours :

marketeurs et arnaqueurs : La parole à l’avocat général :

La critique du marketing n’est pas neuve. Elle doit être entrée il y a longtemps dans les gênes des populations habituées à se faire avoir par des petits malins qui prennent les consommateurs pour des idiots. Je l’ai remarqué encore l’autre jour en comparant les prix des parfums entre 3 enseignes : une enseigne de cosmétiques, une enseigne de parfums et une grande surface. La cible était la même : un parfum de Vetiver que j’ai trouvé à 3 prix différents, qui allaient néanmoins de 18€ à 70€ pour le plus cher avec 46€ pour le prix intermédiaire. Je ne rentrerai pas dans les détails de la qualité intrinsèque du produit, dont certains prétendent d’ailleurs que les jus sont tous les mêmes. Ce qui était frappant était ailleurs : la bouteille à 46€ (petite) et celle à 70€ (très grande) avaient pourtant la même contenance. La ficelle est grosse, mais classique en grand public : on prend le même produit, on change l’emballage et on vous offre un produit qui paraît plus gros et qui supprime 20% de produit au passage, vous augmentez votre marge d’autant, et le “marketeur” se frotte les mains en empochant son salaire et en pensant que les clients sont heureux ; or s’il est vrai que la plupart sont dociles … il serait faux de croire qu’ils sont tous dupes et qu’ils ne vous ont pas vu les manipuler.

marketeurs arnaqueurs ou enfumeurs ? - la carte de cybercartes.com

avant dêtre vus comme des arnaqueurs les marketeurs sont surtout perçus comme des enfumeurs (avis aux amateurs)

High Tech : Marketing et arnaqueurs de la “simplicité »

marketeurs arnaqueurs - un produit

Dans la high tech les exemples de manipulation abondent aussi. Vocabulaire inflationniste, mesures sans réelle valeur (on vous offre un débit de 20 Mbs max mais vous habitez à 3 km du répartiteur et vous payez plein pot pour un débit réel 10 fois inférieur … ) Certes vous payez, mais vous râlez et pestez contre les marketeurs, ces “voleurs” qui vous font prendre des vessies pour des lanternes. Et je ne parle pas des abus de langage à base de “simplicité”.

J’ai récemment acheté un disque réseau qui était vanté comme “extrêmement simple” … Au bout de 15 jours de manipulations, je n’ai toujours pas compris comment y accéder par Internet … et on ne peut pas dire que je soit un débutant ; alors qu’en est-il de l’utilisateur lambda ? Erreur de jugement ou manipulation ? Nul ne le sait.

Il est cependant vrai que le résultat est le même : je ne garde pas – pour l’instant – une bonne image de ce produit et je ne le recommanderai pas à n’importe qui, voire pas du tout (la preuve dans cet article). Lire la suite

Les Big Data Démystifiées

La lecture du jour … Est cet article  humoristique de Thimothée Marchand qui décode très bien les fantasmes et la réalité des Big Data et en explique les fondements. La taille de donnée n’en fait pas de l’information, qui insiste aussi sur la « manière de se servir de la donnée » qui est fondamental dans les Big Data – et qui détermine d’ailleurs les nombreuses techniques adaptées à chacun des cas d’usage comme cela est expliqué dans mon article sur « le Big data et le Marketing de l’incertain. L’article revient également sur le fameux algorithme “Map Reduce”  et sur son fonctionnement. Enfin et surtout, l’article n’oppose pas qualité de l’information (le fameux MDM, Master Data Management) et la qualité de sa manipulation. Le vieil adage « garbage in, garbage out » s’applique encore, même si la logique originale des Big Data oblige les marketeurs à réfléchir « à l’envers » de la démarche classiqueNous y reviendrons.

antimuseum.com-rivapaques-5243

Les Big Data : ce que c’est et ce que ce n’est pas … avec l’humour en plus

ELLE EST PLUS COURTE QUE L’ON NE LE CROIT

Tout d’abord la taille de la donnée n’est pas forcément proportionnelle à son contenu. Avec l’augmentation des débits réseaux et des capacités de stockage informatiques, on a assisté à une explosion du volume des données et des programmes. Or qui dit donnée ne dit pas forcément information.  La moindre photographie ou vidéo prise aujourd’hui avec un mobile prend plusieurs méga octets de stockage, mais l’information exploitable en est extrêmement faible, voire nulle.

Au final, quelle est la part vraiment utile dans l’ensemble de l’information produite chaque jour sur Internet lorsque l’on enlève la pornographie (30% du trafic mondial, quand même !), les vidéos de chats-trop-mignons et  autres LOL ?via KAPEI – Indicateur de performance | BigData : Du fantasme adolescent à la pratique épanouie entre adultes consentants.