Pour les frustrés de Geoportail

Geoportail saturé et indisponiblePour les frustrés de geoportail qui ne voudraient pas devoir se connecter la nuit ou pendant le match de football des bleus (allez les bleus ! 😉 ) ce soir pour avoir le droit de jeter un oeil sur le nouveau portail de l’IGN qui fait l’objet d’un buzz formidable, et qui est constamment engorgé (voir image), il faut lire le dossier comparatif de l’excellent JDN: Dossier Geoportail du Journal du Net. N’ayant pas eu la chance de pouvoir me connecter, je dois donc leur faire confiance, et au vu de ce match Google/IGN, je me demande – en dehors du traditionnel message politique: Etat non aligné vs société privée américaine – quelle est la valeur ajoutée. A ce titre, on ajoutera une précision: Rue Emile Dubois sur Google Map/EarthIl ne faut pas forcément de logiciel spécial pour regarder Google Earth, qui est également disponible au travers de Google Maps. Pour les sceptiques, voici mon immeuble à Paris dans l’image ci-contre.

NB: C’est sûr, si vous habitez Triffouilly les Oies, c’est moins bon, mais par contre, si vous cherchez une vue de Londres ou de Singapour, c’est mieux.

Avant première pour le Marketing expérientiel de Caru et Cova

Pr Antonella CaruBernard Cova

En avant première exclusive pour les lecteurs de Visionarymarketing, voici la préface du futur livre de Bernard Cova et Antonella Caru sur le Marketing Expérientiel, qui sera publié par Routledge en Anglais.

To be published in Caru, A. and Cova, B., eds. (forthcoming) Consuming Experiences London, Routledge

Preface

Marketing theory and practice have been marked since the early 2000s by the rise of so-called called experiential approaches, whose roots go back more than 20 years. These approaches have provided a timely response to the major changes affecting consumption in our Western societies and forcing companies in turn to revisit their marketing efforts. In reaction to this evolution, some observers have started to espouse the idea of a new marketing panacea they call experiential marketing, or the marketing of experiences. Unfortunately, and as has far too often been the case in the field of marketing, this new panacea tends to reduce the notion of experience to something that is simple and can be readily managed by firms. This is because it focuses more on the modalities by which companies create experiences, and less on trying to understand complex nature of consumers’ actual consumption experiences and/or how they interact with the corporate product offers generating such experiences.

Lire la suite

Le virus du Parisien

Le ParisienAlors que l'hériter Amaury, redresseur du Parisien, vient de disparaître et qu'il est remplacé par sa veuve, et que la presse écrite française traverse une crise sans précédent (voir le départ de Serge July de libé) sur fond de guerre entre les médias électroniques, gratuits et les médias classiques, ce même Parisien diffuse 3 vidéos hilarantes sur le thème 'Le Parisien, il vaut mieux l'avoir en journal', avec une tentative d'effet viral.

A suivre en ligne sur :
http://www.leparisien.com/event/pubs_lp/pub.htm

Colloque EDF R&D sur le marketing relationnel (juin 2006)

New EDF R&D LogoVoici en format « brut de décoffrage » mes notes prises sur mon iPAQ lors du colloque organisé par Marie Claude Louyot d’EDF R&D et Bernard Cova d’Euromed, sur le sujet du Marketing Relationnel. Les notes y sont fournies dans le format d’origine, en Anglais ou en Français selon le présentateur. Noter plus particulièrement les 12 points du Delphi sur le sujet du Marketing Relationnel. Le laboratoire Repères d’EDF R&D (voir leurs colloques antérieurs sur Visionarymarketing.com). Merci de prendre en compte le fait que ces notes sont issues de la reconnaissance intelligente de l’écriture (calligrapher 7.0), et qu’il peut y avoir de ci de là une ou plusieurs fautes de frappes qui m’aient échappé.

Lire la suite

Laissez les consommateurs regarder à l’intérieur de la boîte

Dialogue direct prospects - clientsComment convaincre de nouveaux clients ? Ce problème est aussi vieux que le Marketing. Ce qui l'est moins, c'est la réponse culottée qu'apporte la mutuelle de santé MGC : « vous voulez savoir comment c'est d'être assuré chez nous ? Demandez directement à nos adhérents. »

La MGC accepte de prendre le risque de mettre en relation directement des prospects avec ses clients, sans aucun filtre, ce qui est nous semble t-il une première. Sur le site de la MGC, tout internaute est donc invité à poser ses questions directement aux adhérents, en texte libre. Ainsi, toutes les questions sont imaginables : « à quelle vitesse se passent les remboursements ? » ; « les réponses au téléphone sont-elles précises ? » ; « regrettez-vous votre choix d'avoir adhéré à la MGC ? » ; « la MGC prétend être compétitive sur sa formule de base, mais est-ce que c'est vrai ? », etc.

La démarche n'est pas sans rappeler « le marketing de la transparence », bien décrit dans l'article « Transparent Marketing : how to earn the trust of a skeptical consumer ». En effet, la MGC n'intervient pas pour filtrer les questions ou les réponses données par les adhérents. Toutes les questions, même les plus dérangeantes, peuvent ainsi être posées. Lire la suite