la double vie du bloggueur journaliste

Laurent Bazin, journaliste d’I>Télé vient d’annoncer sa décision de fermer son blog.

le bloggeur journalisteDans son dernier post , il s’explique ainsi: « J’ai décidé ce matin de fermer ce blog. Il m’est en effet impossible de continuer l’exercice de transparence que je m’étais imposé en entamant le dialogue avec vous. Je réalise aujourd’hui, sans doute trop tard, qu’en vérité on ne peut pas tout publier. »

 Cette décision relance le débat récurrent sur le statut du journaliste dans le nouvel environnement médiatique . Peut-on blogguer ET exercer une activité journalistique en restant crédible, authentique et transparent sur les deux tableaux ? N’est on pas finalement condamné à la schyzophrénie avec  » deux vies éditoriales parallelles » parfois inconciliables ?

Laurent Bazin s’est clairement trouvé confronté à des incompatiblités entre ses deux activités et il en a tiré les conséquences.  » Tant que  l’on est salarié, que l’on travaille avec une équipe, toute vérité n’est pas bonne à dire. C’est comme ça . je ne voudrais pas faire les choses à moitié. Je cesse donc d’écrire » a-t-il déclaré.

Lire la suite sur le blog Marketing et Convergence

technorati tags:

Comment adapter l’e-business aux PME ?

ebuisness PMECOMMENT ADAPTER L’E-BUSINESS AUX PME ?

Dans ce dossier qu’il a écrit lors de son mastère e-business d’ESC Grenoble en 2002, Franck Adjagba, aujourd’hui responsable du développement commercial et Marketing du Domaine Pagnon, vigneron indépendant des Pyrénées Orientales, nous explique comment décliner une offre commerciale e-business conçue à la base pour les grandes entreprises, et comment l’adapter aux PME.

Une liste d’exemples sur le marketing sur mesure

Oiseaux, tendanceLe marketing participatif, tout le monde en parle (et nous aurons bientôt un miconos spécial dédié au sujet le 24 janvier avec Thierry Maillet et Jérôme Delacroix qui nous commenteront leurs bouquins) mais quand on demande de citer des exemples, ce n’est pas toujours évident. Voici qu’Odile Biger dans son excellent blog « Marketing et Convergence » traite du sujet et nous livre une liste de liens fort intéressante qui complètera agréablement notre panel.

A vos souris !

ESSENSIS TIENDRA T-IL SES PROMESSES?

ESSENSISDanone joue la carte du ‘Beautiful people’ en lançant le premier yaourt qui rend beau : Essensis ! Ce yaourt s’inscrit dans une nouvelle catégorie : la dermonutrition ou l’alliance de la cosmétique et de la nutrition. La niche des alicaments, jusqu’ici associés à la santé, se trouve ainsi dotée d’un volet ‘cosmétique’ qui permet à Danone de surfer sur le flou scientifique et d’être ainsi moins rigoureux dans le rendu public des études cliniques attestant de l’efficacité de cette innovation.

Sur le plan du relationnel consommateur,

  • il s’agit d’une innovation audacieuse : quid du consommateur non content du résultat ? La promesse induite par Essensis n’est-elle pas illusoire et donc risque de déception pour le consommateur ? La marque Danone ne craint-elle pas de se compromettre voire même de se discréditer en vendant en quelque sorte du ‘rêve’ et de la ‘magie’ (le packaging rose fushia y contribue largement et détonnera certainement dans les linéaires !).
  • le plan de communication sera tout aussi glamour si l’on en croit CBS NEWS : sont au programme dès la fin février 2007 de la télévision, de l’affichage, de la presse et de l’Internet ainsi que du teasing et de l’évènementiel. Ce qui me semble le plus pertinent et novateur dans ce plan est la mise en place dans le magasin Le Printemps d’un beauty bar qui permettra des dégustations et la découverte d’un livre ludique et explicatif sur le produit, baptisé « Déclaration universelle des droits de ma peau » : il est en effet essentiel d’éduquer le consommateur à ce produit d’un nouveau genre et de créer une connivence grâce à un vocabulaire et des codes que les consommateurs et la marque pourront partager!

Sur un plan plus scientifique,

  • Essensis se positionne sur une niche porteuse qui connaît un essor fulgurant au japon. Mais comme une innovation n’en serait pas une si elle n’était pas controversée, la dermonutrition est source de nombreuses polémiques : un marshmallow au collagène sensé rendre les lèvres pulpeuses et produit au Japon est déjà vivement critiqué !

Essensis est sans conteste une innovation et pourrait bien changer notre rapport avec la nourriture : relier l’alimentaire à une promesse cosmétique voire esthétique est inédit ! Reste à savoir si les promesses seront tenues … en attendant, les effets d’Essensis ont embelli le cours de bourse de Danone !!

Prévision 2007 : une avalanche de prévisions d’ « experts »

Extrait de l’express du 04/01/2007Les meilleurs contributeurs de Marketingrama, à l’instigation d’Emmanuel Fraysse, se sont pliés à l’exercice difficile de la prévision sur l’année 2007. Comme Christelle Alexandre, je n’aime pas beaucoup les prévisions. D’une part si on a raison trop tôt (voir l’extrait de l’express du 04/01/2007 sur cette page) on n’en tire pas toujours le bénéfice, et si on se trompe, on peut aisément regretter d’avoir parlé trop tôt. Mais ce n’est pas tellement ça qui m’ennuie, c’est plutôt la pléthore de prévisions qui s’accumule de jours en jours, pas toujours pertinentes, en nombre de plus en plus impressionnant, ce qui fait qu’on n’aura bientôt plus assez de temps pour les lire. Déjà que les prévisions des experts à la télévision étaient envahissantes (surtout depuis 09/2001, quel défilé de savants décrypteurs de l’Orient), si tous les bloggeurs du monde se mettent à devenir des « experts », où va-t-on ? D’ailleurs, qu’est-ce qu’un expert ?

  • (source TLF) A. Expert à, en, dans… [En parlant d’une pers., de ses gestes, de son activité]
    • 1. Qui a acquis une grande habileté, un grand savoir-faire dans une profession, une discipline, grâce à une longue expérience
    • 2. Qui a une grande habileté dans une activité quelconque. Le cœur est expert en tromperies (CHATEAUBR., Génie, t. 1, 1803, p. 227).

Vous remarquerez que Chateaubriant ne se faisait pas beaucoup d’illusions sur les experts 😉

Alors, en toute humilité, et afin de ne pas vous barber à mon tour avec des prévisions qui ne se révèleront pas ou qui au contraire seront frappées au coin de l’évidence, je vous invite à continuer, en compagnie de tous les apprentis experts qui travaillent dur pour apprendre chaque jour et partager leurs maigres connaissances, à cultiver patiemment et avec enthousiasme participatif, votre jardin sur ce blog. Et nous en profitons pour vous souhaiter une excellente et heureuse année 2007, pleine de bonheur et de réussite, et avec aussi peu d’avis d’experts que possible.