Cher client…

Cher clientRecommandé par des Influenceurs

Et si le CRM consistait d’abord à s’intéresser vraiment au client, c’est-à-dire à lui porter de l’attention ? C’est en tout cas ce qui ressort des entretiens que nous avons réalisés dans le cadre de la rédaction du livre « Cher client », présenté hier au musée Dapper et téléchargeable sur ce blog et aussi sur le site de l’EBG. Découvrez-en ici les premières lignes…

Pendant longtemps, les entreprises ont fait de la relation client sans le savoir. Plutôt, elles n’étaient pas là pour parler de relation client. Elle étaient là pour fabriquer des produits et rendre des services, le mieux possible. Sous la poussée de divers facteurs, allant du renforcement de la concurrence aux mutations technologiques, les entreprises ont pris conscience de l’importance de la relation client. Au « silence radio » sur le client a succédé l’ère des grands discours en son honneur qui se traduisaient, dans la pratique, par une approche défensive : il s’agissait bien souvent de contenir ses ardeurs en l’enfermant dans un process. Aujourd’hui, nous vivons le dépassement de ces deux phases contradictoires : les entreprises considèrent la relation comme partie intégrante de leur métier. Elle n’est plus une couche ajoutée aux processus de l’entreprise, elle irrigue tous ces processus.

Lire la suite

Les bonnes pratiques du E.marketing

Avec le développement d’Internet et des outils de e.marketing,  les entreprises ont désormais accès à des fonctionnalités, des services et des interfaces qui leur permettent de mettre en oeuvre des stratégies marketing et communication  personnalisées et performantes ne nécessitant pas de mobiliser des ressources humaines, techniques et financières trop importantes.

Sur le Web, les entreprises peuvent se battre quasiment « à armes égales »   quelque soient leur taille et leur moyens

Voyons quelques illustrations de cette nouvelle donne:

Le e.commerce  à la place ou en appoint de la distribution traditionnelle :

Pour les petites entreprises qui souhaitent commercialiser leurs produits ou services, Il n’est plus nécessaire aujourd’hui de créer une boutique ou de monter un réseau de distribution pour se lancer dans une activité. Pour s’en persuader, il suffit de se référer à la réussite de lafraise.com décrite dans mon post «e.marketing au secours des PME ». Avec  Internet et plus encore grâce au Web 2.0, créer sa boutique en ligne ou vendre ses produits sur une plateforme spécialisée est à la portée de n’importe qui et les coûts de mise en place et de logistique sont dérisoires.

– Pour des réseaux commerciaux plus développés, Internet et magasins traditionnels peuvent aussi être utilisés en synergie. Les exemples de Nicolas, Fnac ou Darty décrits dans « Internet et réseau de distribution » : l’union fait la force »   ou l’étude du cas très original de « Celio » évoquent différentes stratégies possibles pour mettre en œuvre cette synergie. 

  Internet pour faire de la publicité  » autrement  » 

Internet et le Web 2.0 sont entrain de révolutionner l’univers de la publicité traditionnelle. Chaque jour se développent de nouvelles pratiques, de nouvelles formes de communication qui ouvrent de nouvelles opportunités aux annonceurs.

Citons en quelques exemples :

 l’advergaming (exemple d’ Orangina)

 le marketing du « sur mesure »

le marketing participatif

le placement produit

 Enfin, si la communication a la chance de pouvoir déclencher un phénomène de buzz, l’effet « notoriété » est garanti pour un coût minimum.  

 Internet pour se rapprocher de ses clients

Aujourd’hui grâce à Internet,  toutes les entreprises y compris celles qui ne disposent que de  moyens réduits peuvent instaurer avec leur clientèle une relation personnalisée  et rester durablement en contact avec elle.

Un blog ou un site de marque,  un espace de dialogue, un forum, une rubrique contact, un questionnaire sont des supports parfaitement adaptés et peu coûteux pour une démarche « orientée client » (cf. mon post « n’oubliez pas le client ») .  

Le e.marketing est riche de promesses pour les entreprises mais combien d’entre elles sont prêtes aujourd’hui à tenter l’expérience  ?

Quelques grandes marques ou quelques petits entrepreneurs audacieux se sont lancés dans l’aventure mais beaucoup restent encore en retrait  par manque d’information sur les résultats possibles, par ignorance ou par crainte des moyens à mettre en œuvre.

Il reste donc aux promoteurs de toutes ces nouvelles technologies et aux agences conseil qui suivent ces sujets à jouer leur rôle « d’évangélisation » pour expliquer et démontrer aux entreprises les avantages du e.marketing.

C’est un peu le rôle de ce blog non ? 

Pour en savoir plus, lire « comment adapter l’e.business au PME »  

technorati tags: e marketing publicite e commerce lafraise.com

Pub MS Vista par Flavie Flament : à vous de juger …

Windows VistaLa publicité de Vista annoncée par Christelle Alexandre dans son Blog est désormais disponible dans Youtube (voir lien ci-dessous) afin que vous puissiez vous faire une idée. Plutôt qu’une pub, il serait plus correct de parler de causerie sinon au coin du feu, du moins au coin de l’ordinateur. Elle nous y démontre – sans vraiment nous convaincre totalement – la facilité d’utilisation de Vista (une chose qui sent un peu le déjà vu d’ailleurs avec HP dans une pub récente dite ‘magic hands’ mais avec plus de conviction et de mise en scène pour hp). Bref, c’est un peu statique, pas très lisible, et on se demande ce que fait Cathay Pacific et le Petit Marseillais dans cette promotion. Partage de coûts ?

La mesure du bruit médiatique avec mediametrie et TNS media Intelligence

TNS Media IntelligenceMediametrie et TNS Média Intelligence n’auraient sans doute pu choisir un moment plus opportun pour annoncer le lancement de leur service commun « l’Unité de Bruit Médiatique nouvelle génération« .

 

En pleine période électorale, alors que les services de communication des différents candidats et les journalistes eux mêmes recherchent tous les moyens possibles pour évaluer l’impact de la moindre prise de parole ou intervention des présidentiables, nulle doute que cette nouvelle version de l‘UBM ne soit accueillie avec intérêt par tous les observateurs.

Mise au point il y a quelques années par TNS Média Intelligence et Médiamétrie, l‘UBM sert depuis longtemps déjà à mesurer la couverture médiatique consacrée à une marque, une entreprise, un individu, un évènement, un sujet de société

Pour en savoir plus sur l’UBM nouvelle génération et d’autres outils de mesure d’audience: lisez marketing et convergence.

la double vie du bloggueur journaliste

Laurent Bazin, journaliste d’I>Télé vient d’annoncer sa décision de fermer son blog.

le bloggeur journalisteDans son dernier post , il s’explique ainsi: « J’ai décidé ce matin de fermer ce blog. Il m’est en effet impossible de continuer l’exercice de transparence que je m’étais imposé en entamant le dialogue avec vous. Je réalise aujourd’hui, sans doute trop tard, qu’en vérité on ne peut pas tout publier. »

 Cette décision relance le débat récurrent sur le statut du journaliste dans le nouvel environnement médiatique . Peut-on blogguer ET exercer une activité journalistique en restant crédible, authentique et transparent sur les deux tableaux ? N’est on pas finalement condamné à la schyzophrénie avec  » deux vies éditoriales parallelles » parfois inconciliables ?

Laurent Bazin s’est clairement trouvé confronté à des incompatiblités entre ses deux activités et il en a tiré les conséquences.  » Tant que  l’on est salarié, que l’on travaille avec une équipe, toute vérité n’est pas bonne à dire. C’est comme ça . je ne voudrais pas faire les choses à moitié. Je cesse donc d’écrire » a-t-il déclaré.

Lire la suite sur le blog Marketing et Convergence

technorati tags: