adetem: la fête jusqu’au bout de la nuit …

Je relaie cette information de l’Adetem, et de mon ami François Laurent afin que vous ne ratiez pas la nuit de l’adetem du 03 juillet. Et si vous y allez, nous aurons le plaisir de nous y rencontrer.

Si ce message ne s’affiche pas correctement, suivez ce lien


LE 3 JUILLET, LES ENFANTS VONT SE COUCHER TARD…!

Le simple clignotement de votre Blackberry suffit à accélérer dramatiquement votre pouls ?   Vos muscles et neurones endoloris portent encore les stigmates de longues séances de travail pré-trêve estivale ?   C’est qu’il est grand temps de vous octroyer un plongeon en enfance, de vous offrir un billet dans la machine à remonter le temps…

Vacances d’été oblige, c’est donc bel et bien à un véritable bain de jouvence que l’ADETEM vous convie.

Aussi, posez votre vendredi, alertez vos amis, clients et collaborateurs, brûlez votre cravate et débranchez votre PDA : le jeudi 3 juillet signe le grand retour de la Nuit du Marketing* !

Après deux heures de conférences-débats autour des plus grandes figures entrepreneuriales, venues partager leurs success stories édifiantes, place à un festival d’animations détonantes, d’expérimentations, de jeux et de surprises autour d’un immense buffet exotique et des acteurs majeurs de la profession.

Passons nous le mot : le jeudi 3 juillet, les enfants vont se coucher tard…!

* 450 inscrits (Directeurs et Responsables marketing, études et communication, décideurs, chercheurs etc.) en 2007


19h00 – 21h00 : Le plateau
Max Guazzini, Président – Stade Français Paris
Malamine Koné, Président Directeur Général – Airness
Miss Tic, Plasticienne Poète
Vincent Bolloré, Président Directeur Général – Groupe Bolloré

21h00 jusqu’à plus d’heure…
Grande soirée networking, buffet high-tech et exotique, open-bar, animations, jeux, surprises etc.


Sans plus attendre, je m’inscris !
LA NUIT DU MARKETING Jeudi 3 juillet 2008 – Musée des Arts Forains (Paris)
Renseignements : ADETEM – Estelle Burget Tél. : 01 41 16 76 5 – estelle.burget « arobase » adetem.net
Vous souhaitez recommander cette information à d’autres personnes ? Suivez ce lien

Les 6 clés pour trouver des clients avec Viadeo !

prospection via les resaux sociaux - viadeo

Bien que Facebook récolte actuellement la faveur des bloggers et de la presse, le leader des Réseaux Sociaux Professionnels en France reste Viadeo.com

Avec plus d’un million de membres en France (300 000 dans les autres pays d’Europe et 1 M en Chine), 3 000 nouveaux inscrits par jours, plus de 20 000 groupes thématiques (les « hubs »), une cible résolument Pro (75% de cadres, 15% de chefs d’entreprises, 5% d’indépendants…)… Viadeo est un des réseaux les plus efficaces pour faire des affaires !

C’est pourquoi nous avons décidé de vous proposer ce dossier qui vous donnera toutes les clés pour trouver des nouveaux clients et développer vos affaires via Viadeo.com.

Tout d’abord il faut savoir que Viadeo est un site ancien, avec une technologie qui a peu évoluée depuis sa création, ne vous attendez donc pas à trouver la même richesse fonctionnelle que dans les réseaux sociaux plus récents comme Facebook…

Passé ce premier constat, il faut retenir que le principal atout de Viadeo.com reste sans conteste sa base de membres, avec un noyau dur de membres particulièrement actifs qui ont appris à utiliser avec dextérité les fonctionnalités du site. C’est donc principalement de l’utilisation efficace de ce « vivier de prospects » que viendra votre succès sur Viadeo.

Comme la plupart des réseaux sociaux « Pro » (Linkedin.com…), Viadeo propose une offre Premium payante (à partir de 9,95 € / mois). Bien entendu pour pouvoir véritablement utiliser à 100% le potentiel de cet outil (création de hub personnalisé, accès direct aux autres membres…) il faut payer l’abonnement. C’est pourquoi dans cet article nous utiliseront les fonctions disponibles dans un compte Premium, et non pas dans va version gratuite.

Voici les fonctionnalités supplémentaires apportées par la formule qui offre :
• Un affichage prioritaire de votre profil lors des recherches
• Savoir qui a consulté votre profil
• Le passage de vos annonces
• Les annotations de profils qui vous intéressent
• Des agents de recherche personnalisés
• La création et l’administration des Hubs publics
• L’inscription aux est Hubs illimitée
• 36 mises en relation directes par an
• Le stockage illimité de vos informations
• La recherche illimitée de membres

A noter cependant qu’il est possible d’obtenir un accès gratuit à la formule Premium via le parrainage (cliquez ICI pour en savoir plus).

Le pré-requis avant de commencer à utiliser Viadeo.com, c’est de commencer à remplir son propre profil. Pour cela vous devez bien entendu indiquer le maximum d’informations sur toutes vos expériences, vos formations, votre blog, votre situation professionnelle, vos fonctions… C’est particulièrement important puisque ce sont ces informations qui sont immédiatement visible en ligne, et qui seront utilisées par le moteur de recherches interne de Viadeo.

More...

Astuces Marketing: un petit truc consiste à mettre le plus de mots clés possibles liés à votre activité dans votre profil (ex: référencement, ecommerce, conseils marketing…), ce qui vous permettra d’apparaître dans les recherches liés à ces thématiques. Par contre notez bien que le classement dépend surtout du nombre de filleuls et du paiement de la formule Premium, vous avez donc tout intérêt à commencer dès maintenant à recruter le maximum de filleuls.
Une autre astuce consiste à mettre dans votre nom de profil le nom de votre société ou de votre site internet afin de lui apporter encore plus de visibilité (voir ci-dessous avec Frédéric CANEVET de ConseilsMarketing.fr).

profil conseilsMarketing Viadeo

La seconde étape consiste à créer les bases de votre réseau social. Pour cela il vous suffit d’ajouter comme contacts vos anciens collègues, vos clients, vos anciens camarades de fac… Bref augmenter un maximum la taille de votre réseau et ainsi vous rappeler à leurs bons souvenirs (une fonction d’import MS Outlook / Hotmail / Gmail / … est d’ailleurs incluse).
Souvent cette simple étape permet de renouer des relations et d’obtenir des contacts pour des missions ou des prestations. Pour que votre mise en relation soit vraiment efficace il faut absolument préciser dans son profil ce que vous proposez (Produits vendus…), à qui cela s’adresse (PME, TPE…) et ce que vous faites de plus que vos concurrents (c’est-à-dire votre Unique Selling Proposition et votre Pitch).

Lire la suite

Comment faire un Powerpoint « à l’américaine » ?

réussir ses présentation Powerpoint

Si vous avez déjà lu nos 3 articles « Réussir ses présentations Orales« , « Les 17 erreurs à ne pas commettre dans un Powerpoint » et « Les secrets d’une bonne présentation Powerpoint », vous devez déjà bien maîtriser l’exercice de la présentation devant un public.

Dans cet article nous allons aborder les dernières tendances sur les présentations Powerpoint, en particulier ce qu’il se fait actuellement aux USA…

En effet si nous sommes plus de 300 millions à utiliser Powerpoint dans le monde et qu’environ 30 millions de présentations sont effectuées tous les jours, les américains ont pris un peu d’avance au niveau marketing par rapport à nous sur l’art de réussir ses présentations Powerpoint…

Avant de commencer, voici un exemple de ce qui serait totalement has been de présenter :

Modèle PPT has been

La première chose à retenir c’est que leurs Powerpoints contiennent de moins en moins de texte : 3 ou 4 lignes maximum, et jamais plus de 10 mots… Et l’évolution est d’avoir 1 seule phrase choc par slide.

More...

La seconde tendance encore plus forte, c’est l’utilisation d’image en plein écran pour renforcer l’impact d’une idée. Fini le fond de slide « charté » avec ses bandes de couleurs… bonjour la photo choc en plein écran avec 1 phrase d’illustration.

Voici un exemple typique qui alterne 1 slide avec 3 ou 4 lignes de slides, puis une image en plein écran avec 1 phrase.

Le but étant de capter l’attention de son audience avec une image illustrant son propos… au risque d’en détourner le sens ! En effet une photo d’un individu va systématiquement attirer le regard et entraîner une interprétation (même subjective). C’est pourquoi il ne faudra pas hésiter à flouter un peu l’image, ou à la rendre plus transparente.

Dans ces nouvelles présentations l’espace est souvent peu occupé, avec une recherche évidente de simplicité et de marteler une idée forte, que le présentateur va illustrer par son discours (selon le principe que les auditeurs sont venus pour vous, pas pour voir des slides !).

Concernant les graphiques, il y a quelques constantes :
– Pour les camemberts : à utiliser avec s’il y a 4 à 6 « tranches » (si nécessaire rassembler les en « Autres ») et mettre des couleurs vives très différenciées.
– Les histogrammes : à utiliser pour montrer une évolution entre plusieurs valeurs.
– Les barres horizontales : à utiliser pour comparer des quantités.
– Les lignes : pour montrer une évolution et une tendance.

Pour en savoir plus voici un PPT qui explique comment réussir ses présentations Powerpoint à la mode 2.0.

Par contre l’inconvénient de ces présentations, c’est qu’il n’y a aucune « trace » de votre discours… Si un auditeur veut transférer votre présentation à un collègue ou si une personne arrive en retard et vous réclame les slides de la présentation, alors vous n’avez pas grand-chose à lui donner !

C’est pourquoi il faudra en plus du Powerpoint préparer un résumé, que vous pourrez publier sur votre blog ou proposer d’envoyer par email (un autre bon moyen de récupérer des coordonnées !).

Pour aller plus loin visitez le site du spécialiste du powerpoint, Garrey Renolds. ou visionnez ces quelques exemples de présentations Powerpoint à la sauce 2.0

Pour obtenir des photos de qualité gratuites ou à moins d’un euro, visitez les sites suivants : http://fr.fotolia.com/partner/256605, http://www.dreamstime.com/res474048

epsilon déclare la guerre à la pseudo-personnalisation

petit palais - photo visionarymarketing - Yann GourvennecCompte-rendu de moins réunion organisée par marketing direct et epsilon international France le jeudi 22 mai au pavillon Ledoyen, aux Champs-Élysées à Paris.

J’ai participé le 22 mai au pavillon Ledoyen sur les Champs-Élysées de Paris, à la demande de Didier Gaultier, directeur général d‘epsilon international, à une réunion de lancement de services professionnels à valeur ajoutée d’epsilon France, services à valeur ajoutée orientés autour de l’e-mail comportemental.

La raison de ma présence à cette réunion, était l’innovation bien entendu. Innovation marketing tout d’abord, car il est indéniable (voir aussi l’article sur le marketing 2.0) que depuis plus d’une dizaine d’années les tendances collaboratives du marketing et la relation commerciale entre le client et l’offreur de produits ou services s’affirme de plus en plus. Le consommateur prend les rênes de la relation avec le fournisseur, il n’est plus uniquement passif, et l’Internet (déjà avant, mais encore plus depuis l’avènement du 2.0) prend la parole sur Internet, s’exprime, démarre des « conversations » pour reprendre la terminologie de Weinberger et du clue-train manifesto.

Didier Gaultier, DG d'Epsilon FranceInnovation service ensuite avec ces nouvelles suites de services présentées par epsilon et dont le but est d’aller au-delà de la pseudo personnalisation robotisée. Il s’agissait ensuite, après avoir posé ce contexte, de faire un point sur l’état de lart de l’e-mailing, qui aujourd’hui est toujours assez faiblement personnalisé, si l’on croit si l’on en croit l’étude de Jupiter Research : Selon le cabinet américain, 11 % des e-mailings internationaux seulement ont recours à une véritable personnalisation des contenus. Encore que ces 11 % soient quasiment intégralement retrouvés aux États-Unis, ce qui vous indique la marge de manœuvre qui nous reste en Europe et notamment en France pour améliorer la pertinence des messages et des campagnes. Ce qui existe aujourd’hui, et ceci depuis déjà presque 10 ans, c’est ce que nous appelons de la « pseudo personnalisation ». par pseudo personnalisation, il faut entendre personnalisation partielle en utilisant quelques champs de la base de données du style prénom/nom.

Toutefois, appeler le client par son nom, ne suffit pas à personnaliser et rendre pertinents le contenu, le client n’étant plus dupe de ces mécanismes, et sachant très bien car que cette pseudo personnalisation est l’œuvre d’un robot, pas d’un être humain. En conséquence il traite l’e-mail ainsi pseudo personnalisé comme un e-mail robotisé, pas comme un e-mail personnalisé. Ceci est parfaitement normal, et est ressenti par tous notamment quand on reçoit ces appels de centres d’appels en pseudo personnalisation ou l’agent est obligé de vous appeler par votre nom bien qu’il ne connaisse rien de votre profil.  Or, c’est cette notion de pertinence, nous l’avons déjà vu lors de la réunion organisée par MD expo le 1er avril à Paris (voir ici le compte-rendu) où nous avons démontré que c’était la pertinence, et non la fréquence des e-mails qui était le critère le plus pertinent.

Alors la question restait de savoir comment on pouvait concrètement dans les faits, améliorer cette pertinence. C’est ce que s’est attaché à démontrer Didier Gaultier dans sa présentation, que vous trouverez en pièce attachée dans ce compte-rendu.

Quelques notes prises ici ou là pendant réunion :

  • les formats multiples (dits « multipart ») des e-mailings qui comportent HTML ou texte de façon indifférenciée permettent de contourner les problématiques de réception de mail HTML ou texte. Ceci est un problème au Japon, où beaucoup d’utilisateurs utilisent des téléphones DoComo qui ne sont pas compatibles avec le HTML. Ceci n’est pas un problème en France, le HTML offrant une bien meilleure réception que le texte.
  • Pour un test multi-varié : les résultats peuvent atteindre plus de 20 % en taux de clic. Pour réaliser un test multi-varié, il faut jusqu’à 50 à 60 heures de travail. (Prix de l’heure à débattre avec epsilon)
  • catégories socioprofessionnelles et segmentation : il faut trois à quatre mois de travail pour dégager des regroupements de segments homogènes, qui ne soient pas basés sur les catégories socioprofessionnelles (CSP). Ceci permet de faire figurer ces segments sur des axes et de travailler sur la pertinence des messages par rapport à ces segments, qui sont homogènes en termes de comportements, mais pas forcément en termes de critères démographiques.
  • Coût des prestations, fourchettes de budget ? Epsilon n’est pas favorable à la réalisation d’études ponctuelles, dans la mesure où celles-ci présentent des risques en termes d’efficacité. Une étude ponctuelle reste faisable, mais ce n’est pas selon Didier Gaultier une bonne approche.
  • L’évaluation d’un délai raisonnable pour pouvoir établir un lien entre attrition et pression est d’environ deux à trois mois d’analyse de la base de données statistique pour pouvoir en tirer des conclusions exploitables.
  • Didier Gaultier insiste sur le fait qu’on ne peut pas réaliser ce genre d’analyse soi-même sur un ordinateur personnel sous Windows. Rien que pour charger la base de données, cela peut prendre jusqu’à deux jours, à supposer que l’ordinateur ne plante pas. Ceci requiert la puissance informatique que seul un prestataire est capable de fournir. Il n’y a donc pas de rationalité économique pour qu’un annonceur réalise ce genre de dépenses lui-même.  Selon Didier Gaultier, c’est le premier pas qui compte. C’est le plus difficile. Après, les résultats sortent de façon plus systématique. Il ne recommande pas de ne prendre qu’un des services, tant les variables sont multiples quant à l’évaluation et à l’amélioration de la pertinence des campagnes d’e-mailing. Il recommande plutôt de grouper 3 ou 4 prestations.
  • Un abonnement au service avec 3 ou 4 livrables par an peut représenter un budget d’environ 50 à 100 milliers d’euros par an, ce qui est tout à fait raisonnable pour des sociétés de taille importante, et des sociétés réalisant du commerce en ligne.  Ce genre de budget de prestations est peut-être moins recommandé pour des sociétés désirant au travers de leurs campagnes d’e-mailing uniquement améliorer leurs visites.
  • Ce qui intéresse epsilon, c’est une « garantie de l’action », c’est-à-dire une mise en pratique des recommandations faite au travers des analyses. Didier Gaultier insiste que 2 outils statistiques uniquement sont valables utilisés : SPS et SPSS.
  • Par contre, il n’y a plus besoin de nettoyer à 100 % ses bases de données avant d’engager ce genre d’étude. Ceci permet de démarrer son analyse statistique même si sa bases de données pas tout à fait propre, les outils statistiques permettant d’affiner au fur et à mesure. Pour le tracking, l’idéal est de construire une nomenclature que l’on retrouve dans une chaîne de caractères qui permet de bien exploiter chaque critère à l’intérieur de la chaîne.
  • Une question a été posée quant à la prépondérance du comportemental vis-à-vis du démographique ou d’autres critères factuels ou déclaratifs.  Didier Gaultier assure que les deux types de critères sont importants dans la base, et ce n’est pas parce que l’emphase doit être mise sur le comportemental que les données démographiques deviennent inutiles. Il se peut qu’elles constituent un critère saillant dans la pertinence d’un segment.
  • Quel est le volume minimum de la base, à partir duquel on peut pratiquer ce genre de statistiques ? Selon Didier Gaultier le volume minimum se situerait aux alentours de 10,000, mais d’un point de vue pratique cela dépend plus du retour sur investissement. Le gain peut rapidement atteindre plusieurs millions d’€. Pour les petits clients c’est plus un problème, ce genre de prestations étant plutôt pour les grands comptes, où les spécialistes du commerce électronique grand public qui réalisent des chiffres d’affaires importants. Mais, pour les autres un paiement au résultat est possible, et epsilon est prêt à étudier ce genre de possibilités.
  • Enfin, une métrique étonnante et remarquable : Didier Gaultier fait remarquer que la notion de pression est tout à fait variable en fonction des annonceurs. Il cite cet exemple remarquable de The Economist, le célèbre hebdomadaire économique anglais, qui peut se permettre d’envoyer 2 lettres d’informations par jour (!) Sans générer aucune attrition sur sa base. Voici encore une fois, la démonstration qu’un contenu de qualité est le critère n°1 pour la pertinence d’un site Web.

>> Vous pouvez consulter les informations relatives à l’epsilon sur leur nouveau site Web qui vient d’être ouvert : http://www.epsilon-international.fr

>> accès à la présentation de Didier Gaultier d’epsilon

Comment être à la une des principaux blogs d’emarketing pour quelques centaines d’euros ?

Carte conseils marketing leadshare

Le plus souvent les agences de Web Marketing manquent cruellement de créativité, et leurs actions de communication sont fades et très classiques… Leadshare.fr nous prouve le contraire via une action de Buzz Marketing simple mais diablement efficace à prendre en exemple !

En effet plutôt que de dépenser des milliers d’euros dans de la Publicité On Line, dans une soirée orgiaque, dans l’achat de billets sponsorisés (voir l’affaire Kinder)… Leadshare.fr a eu la bonne idée de mettre en place une campagne de Buzz Marketing auprès des 50 principaux sites internet et Blogs d’emarketing !

Le ressort de la campagne est simple : jouer sur le « besoin de reconnaissance » (voir la Pyramide de Maslow) ancré en chacun de nous, et en particulier sur les éditeurs des sites d’emarketing.

Pour cela, leur très bonne idée à été de publier une carte des 50 Sites et Blogs incontournables pour comprendre et suivre l’actualité eMarketing. Pour tout blogger, c’est extrêmement flatteur d’être listé parmi un Top 50 des références d’emarketing en France, et dans notre cas c’est un honneur d’être situé entre le Presse-citron d’Eric Dupin et www.neteco.com !

conseils marketing et emarketing

Et bien entendu cela fonctionne… ce billet en est la preuve…  mais d’autres Blogger listés ont déjà repris cet excellente campagne en coeur, comme par exemple l’excellent Accessoweb

Une bonne partie du succès de cette carte c’est la valeur perçue qu’elle comporte :

– C’est une carte disponible en papier (60 x 84 cm),

– Elle est envoyée gratuitement à tout ceux qui en font la demande !

C’est évident que si Leadshare avait uniquement fait un schéma en .jpg l’impact aurait été bien moins fort… Le fait de fournir une carte papier à l’heure du tout numérique a permis à cette société de sortir de la masse, de se distinguer, de faire original !

Bien entendu, Leadshare utilise intelligemment cette carte en y mettant au dos un rappel de leurs principales prestations : chéquiers cadeaux, icecard, decoder, conseils emarketing, offres de remboursement…

Il y a par contre une petite erreur dans cette campagne : la carte n’est disponible au format .jpg qu’en très basse résolution… Ce qui oblige les bloggers à prendre eux même une (plus ou moins mauvaise) photo, alors que si Leadshare avait proposé une version à télécharger (fond d’écran…) la viralité aurait été bien meilleure (et cela leur aurait coûté bien moins cher !).

Au final, si vous devez également faire la promotion d’un produit ou d’un service, n’hésitez pas à imiter cette initiative et jouer sur les cordes sensibles de vos prescripteurs !