l’encyclopédie incontournable de l’e-commerce

e-commerce par Henri Isaac et Pierre Volle - 2008

[votez pour cet article sur wikio ici : http://www.wikio.fr/article/62418958 ]

C’est une véritable somme de l’e-commerce qu’ont produite deux grands professeurs de la célèbre université Paris Dauphine, où j’ai aussi le plaisir et l’honneur d’enseigner, spécialistes du Marketing et de l’Internet, à savoir Henri Isaac et Pierre Volle.

À Londres, le « AtoZ », c’est l’annuaire exhaustif des rues de la capitale. Deux professeurs réputés de l’université Paris-Dauphine (*), la meilleure de nos universités dans le domaine du management et également de l’e-business, ont entrepris de transposer ce principe dans le domaine du commerce électronique. Ce pari est très réussi, avec un ouvrage qui couvre largement tous les aspects du lancement d’un site marchand (**) de plus de stratégie et le positionnement, jusqu’à la mise en oeuvre.

Là où cet ouvrage est particulièrement réussi, c’est dans son approche pratico-pratique, et dans son organisation très largement tournée vers les conseils directement réutilisables. Chiffres, tableaux, données synthétiques et statistiques utiles s’y succèdent, pour le plus grand bonheur des lecteurs avides de conseils pour se lancer dans le bain si complexe de l’entreprenariat sur Internet. Il s’agit donc bien d’un livre utile, pas d’une somme universitaire, même si ses auteurs Henri Isaac et Pierre Volle (voir les biographies à la fin de cet article) sont des professeurs réputés, aussi à l’aise dans la théorie que la pratique. C’est tout à leur honneur, et cela rend cet ouvrage très accessible au plus grand nombre, les lecteurs de visionary marketing apprécieront.

N’y cherchez donc pas des analyse approfondies, ce n’est pas là le sujet du livre, mais plutôt des points de référence immédiatement utilisables dans la vie de tous les jours de l’entrepreneur e-business. Pearson (éditeur du livre, www.pearson.fr) précise qu’il s’agit d’un ouvrage destiné aux «étudiants […], aux cadres en formation et aux managers en activité », je rajouterai que ce livre est aussi utile aux professionnels de l’Internet, toujours à l’affût d’un chiffre de référence pour argumenter sur un point ou démontrer la valeur d’un choix stratégique, voire remettre du réalisme sur une demande décalée par rapport à la réalité.

Ainsi, grâce à « e-commerce » j’ai pu remettre le critère « navigation » — souvent avancé par les béotiens comme étant primordial — à sa juste place. Les pages 138 à 140 contiennent ainsi des statistiques clairement utiles sur les taux de conversion (importance relative du commerce et électronique) et sur les critères de choix d’un site marchand pour différentes cibles.

3 parties pour couvrir l’ensemble du sujet

le livre est conçu en 3 blocs distincts et représentatifs de la démarche de l’e-commerce

1. Stratégie e-commerce : tendances, stratégie et intégration dans la stratégie globale ;

2. Mise en oeuvre et passage à l’acte : choix de la plate-forme, construction du catalogue et de l’interface homme-machine ;

3. Gestion de site au quotidien : flux de visites et conversions, mise en place logistique, fidélisation et gestion de la relation client (e-CRM).

zoom sur les choix de plate-forme de l’e-commerce électronique

Les auteurs décrivent ici un panorama (chapitre 4 de la 2ème partie pp 130 à 133) des solutions possibles pour démarrer sa boutique en ligne :

1. Le développement interne (exemple Oneclick ® d’Amazon, souvent le fait des acteurs « historiques » de l’Internet ;

2. Les solutions logicielles packagées qui se scindent en :

2. a) suites logicielles spécialisées parmi lesquelles la solution « access commerce » ;

2. b) les solutions e-commerce intégrées aux suites ERP (ou PGI en Français) et fournissant ainsi un lien vers le BackOffice de l’entreprise (SAP businessone, Oracle e-business suite etc.)

3. Les solutions hébergées en ASP (boutikone, novisoft-shop.com, myeshop.fr) qui offrent des solutions clés en main à des acteurs qui veulent démarrer rapidement.

Les auteurs insistent sur l’adaptation et l’adéquation de chacune des solutions aux cibles privilégiées. Les bénéfices et les risques sont évalués et permettent ainsi au lecteur d’orienter leur choix. S’ensuivent descriptifs et conseils sur l’authentification, la sécurisation et la prévention des fraudes. Impossible hélas de rentrer plus dans le détail dans cet article, tant les descriptifs sont riches et exhaustifs.

Le référent indispensable de l’e-commerce

En conclusion, cet ouvrage est l’incontournable encyclopédie de l’e-commerce, aussi bien pour nos étudiants en MBA e-business que pour les professionnels du métier qui veulent rester au faîte des composantes énormément variées de cette discipline, du supply chain management au CRM, en passant par la technique et la vente de marketing, il est en effet très difficile d’être et de rester expert en tous ces domaines si variés.

Un must pour les révisions de l’été et pour tous ceux qui ne veulent pas bronzer idiot à Paris Plage cet été.

DÉTAILS DE L’OUVRAGE :

Pierre Volle :

professeur à Dauphine, directeur du mastère « distribution et relation client », membre du CNRS, auteur de nombreux ouvrages de marketing. Le directeur de la communication de Paris-Dauphine depuis 2007. Accéder au site personnel de Pierre Volle sur les pages perso d’Orange.

Henri Isaac :

maître de conférences à l’université Paris-Dauphine et membre du CNRS. Enseigne le management dans le cadre du mastère « distribution et relation client ». Accéder au blog d’Henri Isaac

(*) je tiens à préciser que je suis également intervenant dans le MBA/MIB de Paris-Dauphine

(**) Ils ont en effet volontairement décidé de prendre l’e-business dans son acception la plus marchande, en éludant la banque sur Internet, le e-learning, et l’e-administration

le medef donne une accréditation presse aux blogueurs

le medef s'ouvre aux blogueurs
le medef s’ouvre aux blogueurs

C’est l’annonce du mois, le Medef organise ses 3 journées d’université d’été à l’école Polytechnique et donne une accréditation presse aux blogueurs qui voudront bien relayer l’événement sur leurs supports. Une information suffisamment importante pour les fanatiques de la blogosphère pour que j’accepte de relayer ce communiqué de presse. Cette opération est la deuxième du genre et s’ouvre à des acteurs de l’Internet qui ne sont pas des journalistes professionnels. Pour cette deuxième édition numérique de ces universités d’été de l’organisation patronale, les choses ont été prévues en Grand (c’est d’ailleurs le titre de la manifestation et aussi de la plateforme de blogs mutualisés mise en place voir ici : www.voir-en-grand.fr). Mon agenda ne me permettra pas hélas de m’y rendre, mais voici une initiative intéressante dont nous observerons avec intérêt les résultats au moins en ligne et à distance.  Le temps du bon vieux CNPF à grand papa est bel et bien révolu. A vos souris …

Laurence Parisot invite les blogueurs à Voir en grand du 27 au 29 août
Pour la deuxième année consécutive, Laurence Parisot, présidente du MEDEF invite les blogueurs à la rejoindre à l’occasion de l’université d’été du mouvement patronal. L’opération se déroule du 27 au 29 août à l’école Polytechnique. 180 intervenants prestigieux, dont sa Majesté le roi Abdallah II de Jordanie, ont d’ores et déjà accepté de participer à ce rendez-vous qui accueillera plus de 4000 participants.

Une 10e édition de l’Unviversité d’été qui, à l’image de son titre Voir en grand, promet d’être celle de tous les records !

Nous mettons cette année des moyens exceptionnels à la disposition des blogueurs qui souhaitent participer à cette opération de Live Blogging :

* Accréditation de type « Presse » avec badge spécifique,
* Une aide à l’identification et à la prise de contacts avec intervenants et participants,
* « Espace blogueurs » avec du WiFi à très haut débit, des ordinateurs en libre service, des consoles de montage vidéo sur PC… pour rédiger leurs billets dans une ambiance conviviale,
* Un plateau « Web TV », avec régie et 3 caméras, pour réaliser des interviews et participer à des débats,
* Un pool d’images vidéos mutualisées sur notre serveur de streaming flash (players embed à disposition),
* Une opération de Cross Blogging sur le blog de l’événement www.voir-en-grand.fr où chacun disposera d’un compte auteur et d’une fiche profil,
* Un compte Twitter pour le micro-blogging,
* Et plein de surprises encore…

ebook gratuit “Quelle solution de paiement en ligne pour un ecommerce”

solution de paiement pour ecommerce
wizishop offre un guide du paiment en ligne

NDLR: Nous recommandons également les articles suivants sur le thème du paiement en ligne: 1° Internet+ affiche un taux de conversion record de 82%Paypal lance Paiement-express pour limiter les abandons d’achat sur InternetBernard Elhaik décortique le mécanisme FIA-NET au e-marketing forum 2008 et surtout paiements en ligne en Europe et en Grande Bretagne (cours de marketing mba e-business)

Wizishop nous propose encore une fois un excellent guide à destination des créateurs d’entreprises qui veulent se lancer dans l’ecommerce. En effet ce mini guide de 14 pages explique en détail quels sont les moyens de paiement disponibles pour un site de commerce électronique.

L’ebook présente tout d’abord l’importance d’obtenir un contrat de Vente A Distance auprès de sa banque, avec à la fin de ce chapitre un comparatif des tarifs pratiqués par les principales banques (environ 200 € de forfait, un abonnement de 15 € / mois et un pourcentage d’environ 1% sur les transactions).

Ensuite, le guide aborde les solutions de sécurisation des transactions qui sont des compléments utiles (mais non indispensables) aux solutions de paiement en ligne. L’intérêt principal de ces solutions étant de réduire les fraudes sur les paiements, mais là encore il faut compter sur un montant forfaitaire pour l’ouverture du compte (entre 200 et 700 €), plus un abonnement et encore une fois un pourcentage sur les ventes.

La troisième partie du rapport présente des solutions de paiement sans contrat de Vente A Distance (donc plus facile à mettre en oeuvre lorsque l’on débute et que l’on peu de volume) comme Bluepaid, PaySite Cash, Receive and Pay (qui propose en plus le paiement en plusieurs fois)  et EurowebPaiement. Ces solutions étant peu connues, elles ne pourront être utilisées qu’en solutions provisoires ou alternatives.

Toujours dans cette troisième partie consacrée aux solutions de paiement sans contrat de VAD, le guide de Wizishop présente Paypal, la seule vraie solution de paiement sans contrat VAD qui soit vraiment crédible (comptez entre 1,4 % et 3,4 % de commissions sur le montant de la transaction, plus un coût de 0,25 € / transaction)… Néanmoins, même si Paypal devient un moyen de paiement intéressant pour un ecommerce, il ne suffit pas pour un site d’ecommerce profesionnel. Il faut obligatoirement proposer le paiement par carte bancaire (donc avec contrat de VAD).

La dernière partie de l’ebook présente des solutions de paiement plus confidentielles telles que Virtualis (carte de crédit virtuelle du Crédit Mutuel), Allopass (Micro-Paiement par téléphone), Internet + (facturation directe sur la facture de votre FAI comme Orange, Neuf-Cegetel…) , S-Pass (la carte de crédit virtuelle de Carrefour)… qui peuvent répondre à certains besoins spécifiques d’ecommerçants.

Pour en savoir plus, téléchargez  gratuitement le guide sur les moyens de paiement de l’ecommerce de Wizishop.

Internet: zones dangereuses à éviter

zones interdites dInternet
zones interdites d'Internet

à un moment où on nous promet de nouvelles extensions des noms de domaines vers www.monsite.monextension, cet article de Brice Renaud basé sur une étude de McAfee dresse le portrait des TLD (top level domains, c’est à dire .com .info .fr etc) qui sont les plus dangereux. Ainsi, il nous apprend que les domaines les plus dangereux sont ceux de Hong Kong (.hk), de la Chine (.cn) et plus curieusement les domaines en .info. Pour ceux qui auraient choisi ce TLD pour leur site, voici un sérieux coup de frein marketing (citons au passage notre site de classement favori http://www.marketingrama.info/ parmi les .info parfaitement sûrs qui pourraient pâtir de ce genre de contre publicité.

pour lire l’étude de Brice Renaud sur le blog de la sécurité des réseaux d’Orange Business Services cliquer ici

Les témoignages, une des clés pour convaincre vos prospects !

temoignage client

Dans le cadre du “Concours de Conseils Marketing 2008” (avec toujours plus de 450 € à gagner), nous avons le plaisir d’accueillir Laurent Brixius ARCHimakerting le blog dédié au métier d’architecte !

Dans cet article Laurent nous explique la force des témoignages clients pour convaincre un prospect de commande chez vous plutôt que chez un concurrent…

Votre site web ou votre campagne de marketing sont peu utiles s’ils ne parviennent pas à faire rentrer des commandes. Comment convaincre les hésitants que votre produit ou votre service correspond à leurs besoins et à leurs attentes ? Comment les persuader qu’ils ont raison de faire appel à vos services, qu’ils ont raison de vous faire confiance ?
Un des moyens les plus efficaces pour convaincre un client potentiel est de lui montrer des témoignages crédibles

Pas convaincu ?

Que faites-vous lorsque vous devez acheter un produit que vous ne connaissez pas ? Quelle est votre réaction lorsque vous recherchez un prestataire de service pour un travail important ? La majorité des gens vont commencer par demander conseil à leurs amis, et/ou rechercher sur Internet des avis d’utilisateurs ou d’experts reconnus.

Lors d’une discussion, n’êtes vous pas plus attentif lorsque vous écoutez une personne de confiance partager sa satisfaction pour un produit ? Si vous devez acheter un produit similaire, ne serez vous pas tenté de choisir ce même produit dont votre ami a vanté les mérites ?

Nous sommes tous friands de témoignages car ceux-ci…

* facilitent notre choix;
* réduisent le risque d’être déçu;
* rassurent sur la crédibilité et l’honnêteté d’une entreprise ou d’un professionnel.

Les sources de témoignages

* vos clients satisfaits;
* des experts reconnus;
* des personnalités connues;
* les articles de presse;
* les émissions radio ou télévisées;
* les sites web ou blogs “influents”;
* les forums de discussion;
* les enquêtes;

Lire la suite