Coca Cola lance des distributeurs interactifs

PromoMagazine nous informe que Coca Cola teste actuellement près de 1500 distributeurs interactifs dans les enseignes Simon Malls dans le Sud Est des Etats-Unis.

 

Cette nouvelle génération de distributeurs a été pensée à la manière d’un Iphone, avec un écran digital permettant d’interagir avec le consommateur.

 

Outre les promotions et nouveautés de produits Coca, le consommateur pourra s’informer sur l’actualité promotionnelle de l’enseigne Simon Malls et acheter des boissons avec la carte de fidélité du magasin.

 

L’objectif d’une telle initiative est de transformer un outil ‘transactionnel’ en un outil ‘relationnel’.

 

Une nouvelle génération de ces distributeurs interactifs est d’ailleurs en cours : elle permettra cette fois ci le chargement de contenu numérique pour les téléphones mobiles : sonneries, écrans, musique …

 

La véritable question est de savoir exactement ce que le consommateur attend d’un distributeur de boissons … Promomagazine a d’ailleurs lancé un sondage à ce propos

 

coca

 

Lire l’article de Promomagazine en suivant ce lien

C@

10 secrets pour réussir ses publicités sur Facebook ! [Videos]

publicité facebook

Dans  cette vidéo en 2 parties nous vous expliquons pourquoi il est intéressant d’utiliser le système de publicité de Facebook pour trouver des clients, ainsi que les trucs et astuces pour réussir sa campagne publicitaire.

En effet en plus d’être un des réseaux sociaux les plus utilisé, Facebook offre la possibilité de réaliser très rapidement et à moindre coût une annonce publicitaire via ses flyers.

Les avantages de la publicité sur Facebook :

– Créer du buzz sans payer l’affichage via un paiement au CPC.
– Toucher les 7 millions d’inscrits en France
– Donner une image tendance de ses produits et son entreprise
– Utiliser un média avec un ROI intéressant (un CPC de 0,08 est possible pour la plupart des publicités).
– Les Social actions qui montrent qui dans vos contacts à cliqué sur une publicité, ce qui vous offre la possibilité d’utiliser la recommandation via des tiers.

Les inconvénients de la publicité sur Facebook

– Toucher peu de seniors et surtout les réfractaires aux nouvelles technologies
– Payer pour de nombreux « faux clics » : entre les nombre de clics sur Facebook et vos visites il y a une forte différence qui n’est pas exclusivement expliquée par un temps de chargement trop long.
– Ne pas pouvoir cibler aussi efficacement que sur Google Adwords : il n’est pas possible de choisir d’apparaître pour des mots clés ultra ciblés (ex : pas « achat logiciel »).
– Des changements de design de la page Facebook qui nuisent à la visibilité de l’annonce, ce qui peut fortement influencer la visibilité de vos annonces.

Cliquez ci dessous pour voir la première partie de la vidéo :

pub-facebook

Et voici la seconde :

pub-facebook

Le graphique ci-dessous montre que les visiteurs issus de Facebook sont « moins bons » que les visiteurs apportés par Google Adwords :
– Moins de pages vues / visites (1,58 / 2 ,19)
– Moins de temps passé sur la page : 0,37 contre 1,36
– Un taux de rebond plus important (75% contre 50%)

pub facbook

Voici les principaux critères de rejet de publicités sur Facebook :

– Mettre des majuscules à chaque début de mot ou sur l’intégralité des mots. Le premier mot de chaque phrase peut comporter une majuscule, ainsi que tous les noms propres, les noms de personnes, de lieu, de ville, de région géographique ou de pays, mais pas les noms communs !. Il est par exemple permis d’utiliser le mot gratuit si votre service l’est vraiment, mais pas le mot en majuscule (GRATUIT).
– Utiliser de l’argot ou du langage SMS…car Facebook impose de respecter les règles du français ainsi que celles de la ponctuation.

Quelques astuces pour vos publicités sur Facebook :

– Le taux de clic est l’élément majeur qui fera ou pas la réussite de votre annonce, votre annonce doit absolument donner envie de cliquer ! Il faut donc optimiser en priorité l’image de la publicité et le titre car ce sont les éléments déterminants pour un bon taux de clic.

taux de clic pub facebook


– Des augmentations très faibles du CPC peuvent avoir un effet immédiat… N’hésitez pas à faire du fine tuning à coup de 0,02 € !

More...

– Attention : tout le monde ne rempli pas son statut, ses passions… Par exemple tous les français de Facebook c’est 7 millions, mais la somme des célibataires + mariés + fiancés + en couple c’est 4 millions seulement !

– Il est essentiel d’utiliser une image étonnante et inédite pour obtenir un bon taux de clic. Pour cela il faut utiliser les sites de ventes de photos (voir par exemple Fotolia…) et faire une sélection drastique.

– Il faut créer plusieurs fois la même annonce avec différents ciblages (ex : un mot clé générique golf, puis golf sur les + de 40 ans…) et visuels afin de couvrir le marché et ne pas être obligé d’augmenter trop votre CPC sur les termes génériques pour obtenir un bon CTR. Il faut prévoir au moins 3 à 4 variantes par annonces (nb : il faudra payer un CPC supérieur pour les annonces ciblées).

– Appliquer les même règles qu’avec Google Adwords : faire court, impactant, poser une question, étonner, mettre une notion d’urgence, utiliser l’aspect émotionnel et l’aspect factuel, préparer une landing page avec le rappel de l’offre et la proposition de passer commande, vérifiez que tout votre budget n’est pas dépensé au milieu de la journée, baisser le CPC selon les résultats…

– Faire du Give to Get / vente en 2 temps : proposer d’abord du « gratuit » (quizz, ebook gratuit, échantillon…) pour obtenir un maximum de clics, et uniquement ensuite vendre son produit.

– Voir ce que font les concurrents, les imiter et faire mieux (image, annonce…). Pour cela il suffit de cliquer sur le bouton « suivante » des publicités afin de voir ce que font les autres annonceurs, tout « Plus de publicités » en bas de la liste des annonces.

– Si une publicité n’est pas accepté la 1er fois alors qu’elle respecte les règles de base, réessayez en faisant des petits changement car cela dépend de la personne qui valide les annonces (nb : il faut entre 1h et 8h pour approuver une annonce).

– Les premières heures d’une nouvelle annonce sont essentielles, si votre CTR est faible, alors elle sera enterrée… il faut donc lancer sa publicité quand sa cible utilise Facebook (ex : le soir pour les étudiants, le midi pour les salariés ou après 20h).

– Utiliser le ciblage géographique avec un rayon autour d’une ville donnée (nouvelle fonction).

pub facebook

En conclusion Facebook est un bon outil pour construire de la notoriété et générer du trafic en complément des autres outils d’eMarketing. Sa facilité d’utilisation, son coût faible et sa cible en fait un outil qui va devenir incontournable dans les mois à venir.

Néanmoins, Facebook ne replacera pas Google Adwords car c’est une publicité moins ciblée et dont le prix au clic va fortement augmenter dans les mois à venir.

Le Story Telling, où comment vendre en racontant des histoires…

story telling

ConseilsMarketing.fr accueille Stéphane Dangel, le spécialiste du StoryTelling, qui nous explique tout de l’art de vendre en racontant des (belles) histoires !

Le storytelling, l’art de raconter des histoires (et de les écouter) en communication, marketing, management serait manipulateur, et ses adeptes un ramassis de propagandiste nostalgiques du stalinisme ? Voilà de quoi tordre un petit peu le coup à ces idées reçues.

1. Quand le storytelling est-il né ?

Il y a des milliers d’années : le storytelling des organisations tel qu’on le connaît aujourd’hui est un dérivé de la tradition des conteurs, des griots.

Pendant longtemps, le mode de transmission des valeurs, des règles de vie, des traditions, bref l’éducation au sens large, s’est fait sur le mode des histoires. Histoires vraies pour certaines, contes et légendes pour d’autres, donc avec également des fictions, mais un message authentique et porteur de sens, formateur.
Encore aujourd’hui, certains dirigeants commerciaux motivent leurs troupes en leur racontant des histoires tirées de la mythologie. Pourquoi ? Parce que cela leur permet de parfois mieux comprendre des enjeux qu’un discours rationnel n’arrive pas à faire passer.

2. Ou est-il né ?

Les rapports entre les hommes se font de manière primordiale à travers les histoires. Le grand scénariste américain Robert McKee dit même que les histoires sont la monnaie d’échange des rapports humains. Alors, c’est vraiment une tradition très ancienne.

La Bible est faite d’histoires. Qu’on les croit vraies ou non n’est pas la question, la question est : est-ce que le message qu’il y a derrière, lui, est valable, authentique, de bon sens ? D’ailleurs, certains « gourous » du storytelling, comme Steve Denning, citent volontiers les pratiques des auteurs de la Bible lors de ses séminaires de formation.

3. Qu’est-ce que le storytelling ?

Le storytelling consiste à raconter des histoires. En France, le mot histoires est entouré de connotations péjoratives, notamment dans le livre Storytelling – La machine à fabriquer des histoires, de Christian Salmon -l’opinion de l’auteur est résumée dans le titre.
Ce n’est pas le cas dans le monde anglo-saxon, où ce mot a une signification beaucoup plus large. Ainsi, dans les pays anglo-saxons une story (histoire) désigne aussi un article de journal, par exemple.

Des histoires, c’est aussi ce qui manque aujourd’hui à la NASA, qui ne sait plus comment aller sur la lune. Elle a le mode d’emploi officiel, mais les petits trucs, rafistolages que les équipes en charge du projet ont dû appliquer en catastrophe, elle n’a pas pensé à les recueillir auprès de ses anciens ingénieurs.
Une histoire, c’est ce que Harley Davidson fait vivre à des cadres des grandes villes américaines qui s’habillent de cuir et montent sur leur machine pour aller semer la terreur en pétaradant dans de petits bleds. L’histoire est authentique car elle leur permet d’exprimer une facette de leur personnalité.

Une histoire authentique, c’est ce que Jack Daniel’s raconte, dans une pub qui dit : « Mr Jack Daniel n’était pas un saint, mais il a créé quelque chose comme une religion ».
Il y a trois possibilités pour faire du story telling selon moi :
l’histoire-témoignage d’un client existant
une métaphore pour gommer l’aspect hyper technique par quelque chose de plus émotionnel
une histoire tremplin : on raconte l’efficacité d’un aspect de l’appareil pour terminer par un « Imaginez maintenant que l’ensemble de vos besoins puissent être traités tout aussi efficacement… C’est ce que fait cette machine ».

Lire la suite

Club des blogueurs non influents (one more time!)

Web 2.0Et hop! Encore un article dans les gencives des blogueurs dits influents (mais d’ailleurs comment ça s’écrit en Français cette chose là, 2g, 1g, 1u, pas de u ? 😉 ) avec cet article de notre ami Alain Beauvieux. Le modèle ‘blogueurinfluent ?’. Une application mal à propos d’un vieux modèle basé sur l’audience à un nouveau médium basé sur la confiance.

On nous aurait menti ? …

Le Club des non « bloggeurinfluents »!

Cela ressemble à une plaisanterie de potaches (et nous nous en sommes bien amusés) mais cette question est plus sérieuse qu’elle en a l’air. Lorsque nous avons commencé à nous intéresser à l’analyse d’opinions sur le Web, très vite le « bloggueur influent » et ses soirées V.I.B. sont apparus notamment auprès de certaines agences et instituts qui y attachent beaucoup d’importances. Pourquoi? D’abord, parce que c’est un concept rassurant. S’il est influent c’est qu’il « compte » et donc qu’on va pouvoir mesurer l’impact de ses propos. Finalement c’est un peu comme avec la presse et les bons vieux modèles vont s’appliquer. Rassurant car pas grand chose à changer aux méthodes de travail habituelles et donc aux modèles économiques en cours. 

Devenez partenaire des trophées de l’innovation 2009

  les trophées de l'innovation
les trophées
de l’innovation
 

Vous avez un site web ou un blog de qualité (*), alors vous pouvez booster votre trafic en devant le partenaire du Syntec Informatique et d’Orange Business Services qui en partenariat avec La Tribune, organisent la 5ème édition de leurs trophées de l’innovation

Devenez partenaire des trophées de l’innovation 2009

Le Syntec informatique et Orange Business Services ouvrent le partenariat des TROPHEES DE L’INNOVATION 2009 aux blogs et sites web volontaires qui désirent relayer cet événement en ligne. Les sites et blogs candidats au partage et dont la candidature aura été retenue verront leur logo et/ou leur lien installé(s) sur notre page de partenariat des trophées de l’innovation 2009.