Bouche à oreille : comment rend-on une idée virale ?

Comment rendre une idée virale ? Pour répondre à cette question, j’ai décidé de traduire un article de Seth Godin, gourou en marketing viral, auteur de nombreux ouvrages comme “Permission Marketing“, “The Dip” ou encore “The purple cow“.

L’explication de Seth Godin

Pour qu’une idée puisse se propager, il faut qu’elle soit partagée et que les personnes y adhérent.

Personne ne “partage” une idée sauf quand :

  1. Ils la comprennent
  2. Ils veulent que celle-ci se répande
  3. Ils pensent que répandre cette idée va leur donner plus de pouvoir (réputation, revenu, relation) ou plus de tranquillité
  4. L’effort nécessaire pour partager une idée est moins important que les avantages

Lire la suite

La France peut-elle s’imposer sur l’échiquier digital américain ?

Silicon ValleyLa Silicon Valley, véritable terre de fascination pour tout entrepreneur, se caractérise par son pôle d’industries de pointe spécialisées dans l’innovation, le digital et les nouvelles technologies. Mais comment la Silicon Valley est-elle devenue le symbole d’inventivité américain ? Est-ce que la France peut devenir la Silicon Valley de l’Europe ? Pour répondre à ces questions, j’ai interviewé David Fayon, consultant en transformation digital et auteur de l’ouvrage Made in Silicon Valley – Du numérique en Amérique.

 

  1. En quelques mots, comment l’Amérique est-elle devenue leader sur le marché du numérique ?

“Plusieurs raisons ont conduit à ce leadership américain. Tout d’abord le rôle de l’armée et du gouvernement qui fut moteur, en particulier lors de la Seconde Guerre mondiale même si avant IBM avait commencé la mécanisation du recensement de la population. Et les années qui suivirent furent décisives avec le projet Arpanet par exemple.

Ensuite il existe d’autres facteurs comme le marché gigantesque de 325 millions d’habitants, fortement consommateur et avec une uniformité linguistique, le rapport à l’argent, au risque, etc. Ils sont très pragmatiques et orientés résultat et n’hésitent pas à mettre les moyens pour devenir leader sur un marché naissant et stratégique sur le long terme. C’est ce qu’ont mis en œuvre par exemple Amazon ou Facebook et plus récemment Snapchat, avoir une audience et la fidéliser avant de la monétiser.

Les Etats-Unis sont les leaders sur l’ensemble de la chaîne de valeur (matériel, logiciel, données) même s’ils se focalisent à présent plus sur les données où la valeur ajoutée est supérieure. Par ailleurs, les acteurs montants sont plus asiatiques qu’européens… Et l’Europe pourrait être spectractrice d’un match Etats-Unis vs Chine…”

Lire la suite

Professionnels de l’IT : votre avis sur les enjeux de mise en oeuvre du cloud privé

Visionary Marketing organise, depuis 2014, pour le compte de son client Orange Business Services les Webinaire sur les sujets du Computing de l’IT. Pour cette rentrée 2017, et à compter du 10 octobre, nous changerons légèrement le format avec un nouveau dispositif plus attractif et interactif, qui permettra aux participants de poser des questions directement à nos experts du cloud computing. Nous avons appelé ce nouveau dispositif « les mardis des experts du cloud ».

 

Cloud privé : des opportunités et des limites

Bien que l’investissement soit parfois trop important pour les entreprises, elles ont pris conscience de l’opportunité d’investir dans les nouvelles technologies numériques et les infrastructures informatiques. En effet, pour 57% des décideurs en entreprise le cloud permet d’aller plus vite dans le développement de nouveaux services, selon l’étude Markess “A chacun son cloud” réalisée en 2017.

Face à ce succès, Orange Business Services a mis en exergue 12 éléments cruciaux de cette mise en œuvre du cloud dans les entreprises. Chacun de ces éléments, correspond à des enjeux, mais aussi à des solutions, auquel 3 de leurs experts tenteront d’apporter des réponses.

Lire la suite

Le point sur l’influence marketing B2B agrémenté de quelques tendances

Influence marketing B2B et tendances de cette fin d’année

L’influence marketing B2B est un sujet dans l’air du temps. Enfin, je l’espère car elle le mérite. C’est l’interview de la rentrée des classes 2017, rentrée qui d’ailleurs, pour mon Master spécialisé de Stratégie Digitale sur le campus parisien de Grenoble Ecole de Management commencera dans à peine deux jours avec une session de trois jours à l’occasion de laquelle je réserve quelques surprises à mes élèves : Master class avec une superbe brochette de CDO et de directeurs digitaux, intervention depuis Sydney de notre amie Joanne Jacobs, speed dating pour choisir ses propres équipes et de longues journées passées à analyser les cas annuels des 10 grandes marques qui nous ont confié leurs sujets cette année.

influence marketing B2BAvant d’en arriver là, voici un petit détour par le blog de SMARP, dont les animateurs ont eu la gentillesse de me demander d’intervenir sur le sujet de  l’influence marketing B2B. On m’a fait remarquer sur LinkedIn que ce sujet est peu traité, ce qui ne m’étonne qu’à moitié vu que la plupart des marketeurs regardent le B2B sinon avec mépris du moins avec ignorance : il s’agirait d’une matière obscure et impénétrable, et certainement minoritaire. Alors qu’en fait il n’en est rien, puisque le B2B représente environ les deux tiers de l’économie et qu’il s’agit en outre de sujets passionnants pour lesquels, les experts du terrain ne manquent pas dans les entreprises elles-mêmes. Souvent ils n’ont besoin que de “traducteurs”, ou de “passeurs” qui leur permettent de s’exprimer et de devenir eux-mêmes influents.

Avant de devenir soi-même influent cependant et surtout de chercher à influencer les autres (la nuance n’est pas minime) on peut essayer de travailler ou de faire travailler les fameux experts cités plus hauts avec les micro influenceurs donc parlait Mark Schaefer dans une interview que j’ai réalisée juste avant l’été. L’influence marketing B2B passe en effet par soi, mais avant tout par l’écosystème, une constante dans le business to business. Lire la suite

Outils de communication : qu’en pensez-vous ? [sondage]

Le digital a recentré la communication autour d’un mot d’ordre : la collaboration. En théorie, mettre en place une stratégie collaborative faciliterait les échanges, la polyvalence et la créativité des collaborateurs. Les entreprises semblent l’avoir compris : en 2016, plus de 50% des entreprises considèrent les systèmes d’information et communication dans l’intranet comme annexes, car elles préfèrent se concentrer sur le déploiement et l’utilisation des outils collaboratifs et sociaux. Désormais, nous sommes constamment en contact avec des outils de communication : nous écrivons et recevons des mails, nous communiquons par tchat ou par webconférence, nous utilisons le traitement de texte ou le tableur en ligne, ou encore nous partageons notre emploi du temps avec nos différents collaborateurs. Les outils de communication sont au coeur de notre activité professionnelle. Et vous, en tant que collaborateurs, comment utilisez-vous ces outils de communication ? Que pensez-vous de leur utilité ? Pour mesurer votre avis sur le sujet, notre client Alcatel Lucent Enterprise a créé une étude nommée “Perception des outils de communication“.

 

Comment participer à ce sondage ?

Etes-vous amené à utiliser des outils de communication (mails, tchat, webconférence, etc.) ? Si oui, nous vous invitons donc à consacrer 5 minutes de votre temps pour répondre aux 9 questions de cette enquête ci-dessous. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques sur les outils de communication. Vos réponses à ces questions seront anonymes.