innovation, études de marché et médias sociaux

Il y a quelques semaines, pour le compte de MV2 Group, je présentai sur le sujet de la veille dans les médias sociaux, de l’innovation et des tendances sur ce secteur, en exprimant le point de vue du client (dans ma capacité professionnelle) et en donnant quelques pistes de travail pour le futur. J’ai même ajouté la bande son (en Anglais, car il s’agissait d’un colloque international) qui permet de mettre en musique les planches de la présentation, somme toute assez visuelle. Durée totale 40 minutes précises, mais il est possible d’aller plus vite si vous êtes pressé, le son étant synchronisé.
[En] Innovation in market research – Global Market research event [gigya width= »425″ height= »355″ src= »http://static.slidesharecdn.com/swf/ssplayer2.swf?doc=innovation-research-110513120651-phpapp01&stripped_title=innovation-research&userName=ygourven » quality= »high » flashvars= »gig_lt=1306913603720&gig_pt=1306913624318&gig_g=1&gig_n=wordpress » wmode= »tranparent » allowfullscreen= »true » ]
View more webinars from Yann Gourvennec

10 idées reçues du marketing dans les médias sociaux (9/10)

suite et fin de notre panorama des mythes liés au marketing dans les médias sociaux commencé il y a quelques semaines. si vous le désirez, vous pouvez reconstituer l’intégralité de cet article au fur et à mesure de sa parution en tapant http://bit.ly/10mythessm

lemmings.jpg
photo par Word Soup : http://www.wordsoup.com/blog/ 

Idée reçue numéro 9 : nous devons absolument nous lancer dans le marketing communautaire

Il n’y a, en dehors de la pression sociale, aucune obligation pour une entreprise de se lancer dans le marketing communautaire. Rien ne sert en effet de laisser critiquer ses produits et services en temps réel et de façon ouverte si vous n’en maîtrisez pas les évolutions. Si la critique est en effet source d’amélioration, alors vous retirerez un bénéfice de montrer à votre environnement que vous savez écouter. Mais si vous lancez juste des débats sur un produit et service figé ou que vous ne maîtrisez pas la résultante des débats, le résultat ne sera pas à votre avantage. Mieux vaut dans ce cas éviter de donner des bâtons pour se faire battre car il est même possible que le résultat obtenu soit pire que si vous n’aviez rien fait.

à suivre …

10 idées reçues du marketing dans les médias sociaux (8/10)

reprenons notre panorama des mythes liés au marketing dans les médias sociaux commencé la semaine précédente. si vous le désirez, vous pouvez reconstituer l’intégralité de cet article au fur et à mesure de sa parution en tapant http://bit.ly/10mythessm

baro-largeIdée reçue numéro 8 :1.000.000 de fans c’est mieux que 500.000 !

Certes, sans réseau, aucune résonance. Toutefois, croire que le nombre de fans (le terme de « suiveurs » dans Twitter est d’ailleurs plus approprié) est le seul critère serait une erreur. Je connais, pour les animer ou les suivre de près, des comptes Twitter de 3 000 qui sont plus dynamiques que d’autres de 12 000.

Les apparences sont souvent trompeuses. Ce qui compte, c’est ce qu’on y fait : un compte de 500.000 fans bloqués et sans interaction vaut moins qu’un autre de 50.000 fans où l’interaction avec les clients et l’écosystème permet de co-construire des produits, de faire des études en temps réel, d’échanger avec ses communautés et même de travailler à plusieurs partenaires pour échanger, diffuser des contenus pertinents dans le cadre de ses objectifs business.

Pas convaincus ? alors lisez 1,000 true fans et voyez vous-mêmes que peut-être 3000 est un chiffre parfois encore trop gros.

à suivre …

Sur Zdnet: « Entreprises : comment trouver sa voie sur les médias sociaux ? »

Grâce à Philippe Leroy, rédacteur en chef de ZDNet France que nous remercions pour son enthousiasme et son concours, le grand journal en ligne des TIC a organisé une superbe interview sur Zdnet sur Entreprises et Médias Sociaux, à laquelle j’ai participé avec Hervé:

communication en ligne : le « divers » Camerounais nous donne une leçon de poésie

note: article écrit à l’origine pour le blog d’Orange Business Services

Au détour d’une visite en Slovaquie [*], où nous rencontrions nos différents responsables Marketing & Communication de la marque Orange, j’ai eu la chance de rencontrer notre représentant du Cameroun (voir le site d’Orange Cameroun ici). En discutant avec lui j’ai remarqué son fond d’écran, une publicité pour affichage en 4 par 3 dans le pays, à fin d’annonce de tarifs spéciaux pour les jeunes Camerounais (voir ci-dessous).

C’est le mot “divers” qui m’a interpelé dans l’affiche ; et lui de m’expliquer qu’il s’agit de l’ensemble des communications en temps réel, principalement écrites, peut-être ce qu’en France on appellerait d’un vilain mot franglais, ni Anglais ni Français, du style “chat en temps réel” ou quelque chose du genre.

Une belle leçon de Français donc en provenance du Cameroun, avec ce superbe mot, qui évoque la diversité de la communication,  mais aussi la diversité, et une jolie dose de créativité linguistique et de poésie.

image

notes :

[*] pour ceux qui chercheraient, il s’agit du pays situé à l’Est de l’Autriche, qui a fait sécession de la Tchéquie – ex Tchécoslovaquie – dont la capitale, aujourd’hui dénommée Bratislava, est l’ancienne Presbourg de ‘l’empire Austro-hongrois