Klout et influence : tout est dans le lissage exponentiel !

Person with Klout score

Il y a quelques jours, j’ai posé la question sur Klout et la pertinence de sa mesure et c’est notre docte ami Christophe Bénavent, économiste et marketeur de renom, qui a repris la balle au bon. Voici l’explication savante; accrochez vos ceintures !

Klout : influencer la mesure de l’influence ?

Klout s’impose comme l’instrument de mesure de l’influence (1), mais à l’instar de Yann Gourvennec  (Klout mesure-t-il l’influence ou la capacité à influencer Klout ?) nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la validité d’un indicateur qui semble varier de manière trop prononcée en fonction de l’activité. Les semaines de vacances ont fait de gros trous dans de nombreux ego.

C’est l’occasion de revenir sur la question générale de la mesure de la performance. Dans le cas de Klout ce qui est mesuré assurément ce sont les conséquences de l’activité : les mentions, les retweet, les partages, les likes, tout ce fratras et cette agitation qui caractérise les réseaux sociaux. Il va de soi que plus on est actif et plus on fait de bruit.

[…] extrait choisi

Pour conclure, le véritable souci avec Klout n’est pas véritablement dans le choix du modèle, mais plutôt dans ce cancer qui pourrit toutes les agences de notation : le conflit d’intérêt. L’objectif pour Klout est clairement de rassembler la base de données la plus vaste possible, et les mécanismes employées sont moins des mesures objectives de performance qu’un système de motivation et d’incitation. La note n’a pas d’autre rôle que de flatter – ou de vexer – les ego, afin de les encourager à produire plus. Elle joue aussi des instincts les plus bas : la jalousie et l’envie.

[…]

Laurence Parisot : « avec ces rencontres naissent des idées nouvelles » #uemedef11

DSC_3754

Laurence Parisot nous a fait un cadeau ce soir en venant nous faire une petite visite dans la salle des blogueurs des universités du Medef 2011, une première pour moi qui avait été frustré de son annulation des années précédentes.

un événement très complexe au budget modeste

Et j’ai bien fait de rester car elle est intervenue directement et de façon fort sympathique. Dans son discours rapide mais très direct, elle est venue expliquer l’organisation très complexe d’un événement comme celui-ci (que nous avons déjà décrite dans notre livre et en vidéo) alors que le budget en est très modeste. Juste environ 1 million d’euros, pas plus, ce qui est “très modeste” selon la Présidente du Medef (c’est en effet un budget très compressé pour un événement d’une telle envergure, où les intervenants sont si prestigieux et nombreux).

Et ce n’est pas que pour amuser la galerie. Dans une confidence faite au panel de blogueurs présents dans la salle, Laurence Parisot nous a avoué avoir eu une discussion fort constructive avec Pascal Lamy qui va amener le Medef à mettre des ressources “pour l’aider à faire avancer le cycle de Goa”. “Mais il est difficile de rendre tout public” a ajouté la patronne du MEDEF (d’où le côté un peu frustrant que j’évoquais dans un précédent rapport).

Il est vrai que c’est une belle manifestation et l’organisation et l’accueil des blogueurs est hors-pair. Un modèle du genre dont les entreprises membres du Medef feraient bien de s’inspirer si elles le peuvent, pour adapter ce modèle à leurs besoins.

Photo Yann Gourvennec, 1er Septembre 2011

Economie : « il faut réinsuffler de l’espoir » (Alain Weill) #uemedef11

CONFERENCE : RE-ESPERER (cette conférence a été télédiffusée sur la chaîne du MEDEF)

photo Yann Gourvennec (l’ambassadeur de France au Japon, après son intervention passionnante sur le Japon après Fukushima)

C’est la deuxième conférence à laquelle j’ai assistée aux universités du Medef aujourd’hui. Le but de cette conférence a été de nous « redonner la pêche » selon les termes mêmes de l’animateur Olivier Jay (journaliste), qui a reçu ces instructions de la bouche même de Laurence Parisot. Affluence maximale pour cette plénière qui a même laissé des spectateurs dans la file d’attente à l’extérieur de la tente principale du Medef.

La leçon de civisme et d’économie du Japon

DSC_3728On retiendra surtout l’intervention de notre ambassadeur au Japon qui a dressé un portrait remarquable de son pays d’accueil. Au lendemain de la catastrophe de Fukushima, qui a choqué le monde entier, les Japonais ont relevé immédiatement la tête, et affronté avec courage et inventivité cette situation qui paraît complètement désespérante.

Au moment même où le Japon aurait pu sombrer, devant le caractère aussi sévère de ce désastre humanitaire, écologique et technologique, ils décident au contraire d’investir plus dans la R&D et de renforcer encore leur position dans le monde asiatique et le monde entier. Une belle leçon de courage, de réussite et d’optimisme (voir ci-dessous pour les chiffres, dans mon compte-rendu)

Et la France entre méthode Coué et l’auto-flagellation

Et en même temps que fait la France ? Elle hésite entre 2 choses : se fustiger avec nombrilisme, ou se glorifier avec non moins de nombrilisme. Plus ça change, … Il est urgent de se remettre au travail et de prouver, par l’action, ce dont nous sommes capables, plutôt que de sombrer dans cette introspection.

La naissance d’une conscience africaine

Si nous n’avons encore rien appris cette fois ci sur la France qui  nous permette de nous donner la pêche (voir ci-dessus), par contre nous avons eu une excellente intervention de Monsieur Diarra, patron de Microsoft en Afrique, nous a révélé la naissance d’une conscience africaine qui “transcende les états et les nationalités” comme l’a fait remarquer Olivier Jay, l’animateur-journaliste.

Suggestion : et si on nous montrait des exemples concrets de notre travail qui rayonne dans le monde … après tout, cela ne doit pas être si difficile que cela.

TRANSCRIPTION DES ENTRETIENS


  • – Édouard Guillaud, chef d’état major des armées
  • – y a t il vraiment besoin de re-espérer?
  • – en Europe nous pourrions désespérer d’une société hedoniste? Mais le chef d’état major aime commander la jeunesse et croit en elle
  • – il faut selon lui éviter l’angélisme, mais aussi l’hypocondriaque. Il préfère le réalisme, lucide, voire un peu cynique.
  • L’équilibre statique se terminé toujours par un effondrement et il faut relativiser la bouteille à moitié pleine et re-espérer!
  • – les exigences sont 1) ne par subir. ne me dites pas que ce n’est pas possible 2) il faut prendre du temps et s’inscrire dans le temps long 3) il faut privilégier l’intérêt commun qui va au-delà de l’intérêt particulier 4) donner espoir
  • – au vu des actes d’héroïsme de l’armée il ne peut désespérer
  • MME Makram Ebeid, professeur de sciences politiques au Caire
  • – dans cette révolte populaire, la jeunesse a joué un rôle primordial
  • – l’économie tourne au ralenti depuis la révolution, le tourisme notamment mais la flambée des prix redoutée n’a pas eu lieu et la sinistrose n’est pas de mise
  • – dans chaque famille, il y à un conscrit et l’armée n’est pas coupée du peuple
  • – le problème de l’armée et de soigner sa popularité tout en servant le pays et les citoyens
  • – la question est de savoir si cette armée ne va pas être tentée de rater au pouvoir. . .
  • – les autres acteurs sont lequel frères musulmans qui essaient de rassurer la population. Ils ont servi d’épouvantail ce qui a poussé les pays occidentaux à soutenir les dictatures qui étaient des remparts contre l’islamisme.
  • – « pour qui va voter la jeunesse facebook à demandé Madame Makram Ebeid?
  • – il faut selon elle encourager la classe moyennes, encourager la petite entreprise, ne pas stigmatiser les extremistes
  • – selon elle l’avenir de la france est L’europe
  • Philippe Faure, ambassadeur d France au japon
  • – comment se remet le Japon?
  • – il n’y a eu aucun vol, aucun viol, ni aucune violence après la catastrophe. Le pays est resté serein après la catastrophe. Ce peuple est un peuple civique. La consommation à baissé de 15% car la demandé a été faite au peuple qui l’armée acceptée sans discuter
  • – environ 30% des brevets sont portés par les japonais qui se sont installés dans déqualification niches de très haute technologies. Exemple: les disques durs du futur pour les mobiles seront 100% japonais.
  • – l’objectif des.japonais et d’effacer Fukushima par ds percées technologiques dans des domaine de pointe
  • – le Japon est aussi le premier créancier du monde
  • – l’épargne des ménages est considérable (3 ans! )
  • – la région d Tokyo et équivalent au pays du brésil!
  • – la situation géographique du Japon est aussi la meilleure en Asie. Ils resteront le coeur technologique de l’Asie au moins dans les quinze prochaines années.
  • – 30% du commerce japonais se règlent avec la Chine
  • – malgré les problèmes d Fukushima, le Japon ne sombre pas dans la sinistrose
  • – il y à des affaires avec le Japon, ce n’est pas un vieux pays désespérant!
  • Marc Ferro, historien
  • – un certain nombre de faits sont alarmants : la montée de l’islamisme, l’effondrement du bloc soviétique et les problèmes économiques mondiaux. Y a t il des raisons d’espérer?
  • – en fait personne n’acheterait un journal où on n’annoncerait que des bonnes nouvelles
  • – les révolutions arabes dans l’ensemble n’ont pas eu l’islamisme pour étendard et c’est une bonne nouvelle
  • -nos démocraties ont généré le nazisme, le fascisme et le communisme à ajouté M. FERRO il ne faut pas l’oublier!
  • – par ailleurs lequel mêmes revendication avons que celles des pays arabes existent en Grèce, au Portugal. Il n’y a plus de coupure méditerranéenne.
  • – c’est une nouvelle tranche d’histoire qui s’ouvre
  • – et il faut noter l’indifférence totale de la minorité maghrébine en France. La situation est très différente de l’après11 Septembre et c’est quelquechose d.merveilleux selon monsieur Ferro car cela prouvé l’intégration et sa réalité dans notre pays
  • MC Saragosse, Dg de Tv5 monde
  • – quel est le rôle déqualification médias?
  • – tous les pays we sont dotés de grandes chaînes internationales
  • – mais ce sont des chaînes d’information. Ce qui est unique avec la.france Cest que Tv5 monde et une chaîne generaliste et pas seulement française mais francophone
  • – nous vivons une facture d l’immediat et de l’urgence. L’Immédiat est tyrannique même si les médias sociaux ont eu du bon selon Madame Saragosse dans ke cas ds révolutions arabes
  • – il faut restaurer.le temps long pour éviter la désespérance
  • Alain Weill, président de next radio tv
  • – monsieur Weill qui passe beaucoup de temps aux états unis. Il à fustigé la France qui est le monde »champion du désespoir »
  • – aux états unis la fête de l’école est la rentrée, alors qu’en France c’est la fête de la fin de l’école.
  • – pourtant les raisons d’espérer sont nombreuses selon lui. La France est un pays de grandes entreprises qui réussissent et il pense qu’il faut être conscient que notre pays a un large potentiel.
  • – dans un monde qui bouge, le développement des pays émergents est plus encourageant qu’effrayant.
  • – il faut insuffler de l’espoir et redonner confiance en l’avenir a t il dit
  • Jm Ollas (Ol et fondateur de Cegid)
  • – il y a universalité du football
  • Christophe de Margerie, pdg de Total
  • – pour re-espérer il faut avoir désespéré, ce qui n’est pas son cas mais il faut reconnaître que certains ont désespéré, donc c’est pertinent
  • – ce qui est grave et profond c’est le sentiment de décrochage des jeunes par rapport à leurs parents
  • – 50% des gens sont hostiles à l’économie de marché mais en fait on n’est pas en economie de marché mais en economie mondialisée
  • – la France continue à se trouver mauvaise mais en fait son image est meilleure à l’étranger
  • – il n’y à pas que le luxe en France!
  • – il faut aller chercher la croissance à l’étranger nous a dit monsieur de Margerie, ce n’est pas une menace
  • – il souligné aussi la qualité de notre système social, mais avant tout il faut créer de la valeur
  • DR Cheik Mobido Diarra, président de Microsoft Afrique
  • – L’afrique vient dépasser le milliard d’habitants
  • – la population est jeune avec 55% de moins de 35 ans
  • – lorsque les acteurs privés jouent leur rôle en termes d’entreprise citoyenne les choses se passent bien selon monsieur Diarra
  • Étienne Michelin (prêtre)
  • – espérance en Chinois c’est un symbole de quelqu’un qui sait faire face à la mort, car pour esperer il faut savoir transmettre après la mort
  • Hubert Reeves, Astrophysicien
  • – la science à apporté des résultats qui influencent la pensée humaine, comme la pensée de Galilée par exemple où Darwin
  • – la science nous enlève nos illusions et mous sommes une lignée animale comédiens les autres, qui pourrait disparaître, comme toute les espèces.
  • – nous n’avons pas beaucoup d’armes pour survivre dans un milieu hostile
  • – l’intelligence permet de survivre, de faire des armes et ces armes deviennent maintenant des outils destructeurs car nous avons déjà détruit plus de 50% de la foret mondiale
  • – cette intelligence eqt-elle un cadeau empoisonné?
  • – nous devons vivre avec l’idée qu’il faudra changer notre interaction avec la nature pour pouvoir survivre.Dans
  • – le plus grand problème aujourd’hui c’est la réduction de la bio diversité
  • – il y a quand même un élément d’espoir. À la fin du 19ème siècle, après les grands massacres des visons etc. Il y a eu la fondation des grands parcs américains
  • – qu’en est-il aujourd’hui? nous continuons les gaz à effet de serre
  • – notre espoir c’est l’humanisme nous a dit Hubert Reeves
  • – il faut s’adapter nous dit Hubert Reeves et s’adapter ça veut dire vivre en harmonie avec la nature!
  • – il y a le réveil vert, il faut arrêter le massacre
  • – personne ne sait ce que sera le monde dans cent ans même si on est quasi certain qu’il y aura encore de la vie

Eutelsat souligne les disparités de l’accès Internet dans le monde

Michel de Rosen d'Eutelsat : "il faut renforcer l'accès à Internet dans les pays où il est faible"

Michel de Rosen, PDG d’Eutelsat

M. de Rosen a souligné les disparités de l’accès à Internet dans les divers pays qui ont été évoqué (voici les chiffres évoqués par M. de Rosen sont les suivants : 75% EAU, 35% en Tunisie, 5% en Lubie et 1% en Iraq). Il a insisté sur la nécessité de lancer de nouveaux satellites et de fournir de meilleurs accès à Internet dans les pays qui aujourd’hui encore sont moins connectés que nos pays du Nord.