La Réalité Augmentée en linéaire? Une réalité!

La réalité augmentée est-elle compatible avec la grande distribution?

Jusqu’à ce jour, Tesco avait pour ainsi dire le monopole de l’usage de cette technologie

Dans chacun de ces cas, l’usage de la réalité augmentée était lié à un objectif bien précis :

  • cibler un consommateur en mouvement
  • suppléer aux contraintes logistiques d’ouvertures de points de vente et de référencement de produits ou ruptures de stock

Walmart – que l’on aurait pu croire en retard – invite la Réalité Augmentée (RA pour les initiés) – dans les linéaires en partenariat avec le film AVENGERS directement inspiré des Comics Marvel.

Le concept est simple : il suffit de télécharger l’application mobile Superhero AR et afin de dévérouiller les niveaux, un parcours a judicieusement été défini avec un passage dans les linéaires clés des points de vente de l’enseigne où des produits dérivés à l’effigie des héros du film AVENGERS sont à vendre. A noter que ce dispositif a été mis en place avant même la sortie du film en salle, de manière à créer l’évènement.

Démonstration en vidéo :

Pour répondre à la question posée au début de cet article, une nouvelle question se pose : la RA est-elle synonyme d’advertgaming? Cette technologie va t-elle entrer dans les usages shopper à l’heure de la crise du pouvoir d’achat? Comme pour toute technologie, le déploiement et la perennité de la RA dépendent

  • de l’équipement des consommateurs ou points de vente
  • du coût d’accès à cette technologie
  • et bien évidemment du bénéfice réel et/ou perçu : divertissement, économie réalisée, grain de temps, praticité, utilité

grandes marques et Social Media Guidelines en vidéo

Il y a des moments où je fais la liste des choses à faire en retard et où je n’arrive plus à faire face à la pile. Puis quelque temps après je retourne aux sources et je me rends compte que je suis passé à côté de quelque chose d’important. C’est vraiment le sentiment que j’ai eu il y a quelques jours lorsque je suis tombé, presque par hasard, sur cette superbe série d’interviews réalisée par notre ami Frédéric Bascuñana en début d’année, dans les plateaux de TechtocTV. Le sujet en était « la mise en œuvre des social media guidelines »

Les voici dans l’ordre :

  1. Retour sur le concept des social media guidelines
  2. Les raisons d’être des social media guidelines
  3. Le contenu des social media guidelines
  4. La mise en œuvre des Social Media Guidelines : entre « Soft Law » et (auto)-modération.

socialmediaguidelines

Les intervenants étaient :

10 tendances des médias sociaux en entreprise en 2012 – correctif

le 12 avril dernier, je publiai les 10 tendances des médias sociaux en entreprise en 2012 dans le cadre de la conférence digitale Paris 2012, animée de main de maître par Emmanuel Vivier. Le post a eu pas mal de succès, malgré cette période de vacances, et a dépassé les 220 tweets. Hélas hélas … de tous ceux là, seuls 2 dont Fadhila Brahimi – qui a l’œil affuté – ont perçu que la 3ème tendance manquait. Alors je profite du jour du lancement du livre de Jacques Froissant (photo ci-dessus volée en toute amitié à Emilie Ogez) pour rectifier cette erreur et souligner ce que la 3ème de ces tendances aurait dû être. Pour ce faire, je vais reprendre un extrait de l’a contribution que j’ai effectuée pour le livre avec mon compère Hervé Kabla de Media Aces.

En lecture inversée, on comprendra que si la tendance est de faire des réseaux sociaux un outil incontournable de la recherche d’emploi, les entreprises ne peuvent plus ignorer ce phénomène, et doivent même l’intégrer à leurs politiques de marques employeur.

“Pourquoi les réseaux sociaux sont-ils devenus indispensables lors d’une recherche d’emploi ?

En tout premier lieu, nous remonterons au milieu des années 90, date à laquelle l’analyste irlandais Charles Handy, a décrit la montée en puissance d’une nouvelle forme de travail et de travailleurs, qu’il a nommés les « analystes symboliques ». 15 ans plus tard, une énorme masse d’employés du domaine des services, dont nous faisons partie, constitue environ 70 % de la population active[1] ; la théorie de Charles Handy (http://bit.ly/charleshandy) résonne tout particulièrement aujourd’hui.

La deuxième raison, c’est que du fait de ce changement sociologique et structurel, le bon vieux curriculum vitae devient très largement obsolète de par sa rigidité et son côté figé, qui ne tient pas compte d’un troisième élément très important, celui du contenu généré par l’utilisateur. Il existe un ensemble de contenus riches à valeur ajoutée (issus des blogs, plates-formes de partage et réseaux sociaux, sites d’échanges de Bookmarks etc.) souvent produits par nos « analystes symboliques » qui peuvent ainsi enrichir leurs parcours en ajoutant ces contenus élaborés. Les réseaux sociaux, par leurs liens et leurs API ouvertes, permettent l’agrégation de ces contenus. LinkedIn l’a particulièrement bien compris et mis en œuvre.”

[…]

la suite dans le livre de Jacques Froissant “guérilla marketing pour les chercheurs d’emploi” aux éditions diateino


[1] 78% en France (http://wp.me/pmy5-1ts)

apprenez des meilleures pratiques européennes en médias sociaux et économisez 120€ !

Je prendrai bientôt part au Social Media B2C Marketing Summit qui aura lieu à Londres les 25 et 26 juin 2012 et alors que je prépare mon intervention, je suis revenu sur le programme de cette conférence  et je me suis rendu compte qu’il ne sagissait pas d’un rassemblement parmi tant d’autres mais bien de la conférence sur les médias sociaux en entreprise en Europe… Le panel de marques représenté est absolument remarquable et il était temps de faire quelque chose qui soit au niveau de Blogwell aux Etats Unis. C’est chose faite, voilà donc un événement que vous ne devriez pas rater, d’autant plus que je vous offre une jolie remise ! Le reste des explications en Anglais ci-dessous :

Social Media B2C Marketing Summit Banner

the pitch

The Social Media Marketing Summit (25-26 June, London UK)
Social media represents a growing marketing opportunity for business to directly engage with their consumers. The phenomenal growth of social media activity has meant consumers are now interacting with their favourite brands and regularly checking for the latest updates online.

Orange, Heineken, Unilever and KLM are a selection of brands which have embedded social media throughout their marketing campaigns. Join these leading brands on the 25-26th June at the 2012 Social Media Marketing Summit, London.

usefulsocialmedia

Learn how to deliver engaging and interactive marketing tactics to entice your consumers to engage with your brand. O2, Honda, Tom Tom, Barclaycard and many more will share exclusive case studies, their everyday experiences and best practice, so you can improve your social media marketing efforts.

£100 off ticket price

Quote YG12 and save an £100 you register at http://bitly.com/Socialreg

about my presentation at the summit

Orange has been very active in the Social Media space since early 2008 and now has an online fanbase of over 3 million fans. With a presence on Twitter,
Google+ and Dailymotion – in which Orange has a stake – Orange has experience in using multiple networks – and insight on which networks are best for different kinds of marketing. Hear how this telecoms giant chooses different social platforms to engage with their community and meet marketing goals.

  • how to decide which tools work for you : hear how Orange decides which social network works best for them and how you can decide depending on your organisations goals.
  • learn which social platforms are most effective to market your brand and build brand awareness:  Orange will share which worked best for them and why
  • hear why Orange doesn’t just rely on Facebook and Twitter: discover which other social networks you should be using and how these can help your online marketing.

évaluez gratuitement votre stratégie marketing b2b avec Webleads Tracker

La sélection du jour … [NDLR] 

est cette initiative fort intéressante pour le B2B et son article associé par Denis Failly, Directeur Marketing et Social Media de Webleads Tracker. N’hésitez pas à réagir par rapport au tableur de simulation proposé  

par Denis Failly

Face à la multitude de canaux et points de présence possible sur le Web, les directions (Web)Marketing en b to b notamment ont parfois du mal à s’y retrouver. Email, display, SEO, affiliation, social marketing, Adwords … par quoi commencer ?

Une des questions posées est donc : où comment et combien vais -je investir pour mener à bien ma stratégie Web marketing B2B.

Webmarketing Genius  disponible ici en téléchargement, se veut un tableur Intelligent d’aide au diagnostic et à la simulation.

Composé d’une cinquantaine de questions (ce n’est pas un quizz ;)) qui demande de s’y attarder quelque peu, Webmarketing Genius part dans un premier temps de votre situation actuelle, que vous renseignez,  et passe en revue vos priorités stratégiques sur 9 dimensions telles que : lead generation, fidélisation, nurturing, reporting etc.

Pour chacune d’entre elles vous trouverez quelques repères issus des observations des bonnes pratiques clients. Dans un second temps, en fonction de vos réponses, des recommandations et vos marges de progression vous serons proposées. Enfin une représentation visuelle des chantiers à mettre en oeuvre par croisement priorité/marge de progression sera générée.

Testez, simulez, « jouez » avec le tableur Webmarketing Genius pour affiner votre stratégie et optimiser les ressources allouées à votre Webmarketing B2B.

webmarketing genius