BIG DATA et RH : les nouveaux outils au service des entreprises

Pour rester compétitif dans la guerre des talents, les entreprises doivent faire évoluer leurs méthodes. Parmi les nouveaux outils RH se trouve le Big Data. Mais que trouve-t-on derrière ce terme vague, en ce qui concerne les RH ? L’animation de la table ronde « RH et Big Data », organisée par CCM Benchmark avec David Bellaïche (PDG du groupe Althea), François Coupez (Atipic Avocat) et Yves Loiseau (Textkernel), a donné l’occasion à Emploi-e-commerce de faire le point sur les différentes utilisations du Big Data dans les Ressources Humaines. Du recrutement à la rétention des salariés, les Big Data modifient aujourd’hui l’approche RH.

De quelles données parle-t-on ?

Trois sources de données majeures sont à distinguer : les données structurées de la société, ses données internes non structurées, et toutes les données externes (c’est-à-dire, en somme, le web).
L’utilisation des données structurées de l’entreprise ne date pas d’hier. Il s’agit de réponses à des questionnaires (hormis les champs libres), de résultats d’évaluation, de données issues de SIRH sur les salariés (âge, études, adresse etc…).
Nous trouvons par la suite les données non structurées internes. Ces dernières étaient difficilement exploitables jusqu’à aujourd’hui. Nous parlons principalement d’échanges sur la messagerie instantanée, de contenu de e-mails, de réseaux sociaux d’entreprise, ainsi que n’importe quelle information ou contenu librement fourni par un salarié à l’entreprise. Les réponses aux questionnaires sous forme de champs libres sont maintenant exploitables, même à très grande échelle.
Enfin, nous trouvons toutes les données extérieures à l’entreprise, les megadonnées. Pour simplifier, il s’agit de toute donnée disponible sur internet. En ce qui concerne les RH, on pense surtout aux réseaux sociaux professionnels tels que Linkedin ou Viadeo, aux réseaux sociaux personnels (Facebook) ainsi qu’aux CVthèques ou autre base de données concernant des individus.

Big data et RH
La RH : un domaine de plus aspiré par le tourbillon Big Data

Lire la suite

BIG DATA et RH : les nouveaux outils au service des entreprises was last modified: janvier 16th, 2016 by Vincent Hart de Keating

RH et transformation digitale : les injonctions paradoxales

RH & Transformation digitale, une conférence CCM Benchmark Group en partenariat avec Visionary Marketing

Le 4 juin 2015, Visionary Marketing était partenaire de CCM Benchmark dans le cadre de leur conférence RH & transformation digitale. J’ai eu à cette occasion la chance d’ouvrir la conférence avec une keynote intitulée : la RH, la transformation digitale et les injonctions paradoxales. J’y décrivais les impératifs de l’innovation qui sont au cœur de la transformation digitale. Les responsables RH des entreprises, élément clé de cette transformation, doivent désormais se les approprier, ceci alors qu’eux-mêmes sont en pleine transformation de leur métier. Ces impératifs – nous en avons pris 6 ici – sont en contradiction avec les méthodes traditionnelles. Il va donc falloir apprendre à vivre avec ces deux extrêmes et faire cohabiter ordre et disruption, car rupture ne veut pas dire « casser ce qui marche ». Il s’agit là d’une véritable gageure pour les responsables RH… y-compris dans les entreprises de taille intermédiaire (ETI).

RH : révolutionnez vos entreprises, mais ne cassez rien !

Les messages entendus ici et là, y compris en provenance des grands patrons sont – apparemment – simples et sans équivoque : il faut révolutionner l’entreprise, la rendre “ agile  » (au sens informatique du terme), créer la rupture. Plus facile à dire qu’à faire en réalité. C’est même toute la difficulté d’une transformation digitale : celle-ci ne s’adresse pas à une start-up, mais à une entreprise établie. Or, il est plus facile de changer radicalement l’entreprise neuve, surtout quand elle n’a pas d’impératifs de rentabilité (rappelons qu’Amazon n’a jamais gagné d’argent en 20 ans) que de transformer une entreprise existante dont le volant d’affaires est déjà conséquent.

RH faites la révolution mais ne cassez rien (adapté d’une publicité de PWC de 2009)
RH faites la révolution mais ne cassez rien (adapté d’une publicité de PWC de 2009)

RH - Edgar Morin - pensée complexe

Dans ce dernier cas il va vous falloir ménager la chèvre et le chou : instaurer la rupture sans jamais rien casser de ce qui existe. C’est une injonction paradoxale (l’imposition d’une logique contradictoire en provenance d’une personne dominante) et il est vrai qu’on pourrait facilement en devenir schizophrène. Pourtant, l’innovation et l’intrapreneuriat nécessite qu’on fasse vivre ces 2 logiques apparemment incompatibles à tout moment. C’est ce qu’Edgar Morin a appelé la dialogique : car les choses ne sont ni blanches ni noires mais elles sont les 2 à la fois. Il y a d’ailleurs fort à gagner à lire le livre d’Edgar Morin sur la complexité (introduction à la pensée complexe : une livre plus abordable que le gros pavé intitulé la méthode). Lire la suite

RH et transformation digitale : les injonctions paradoxales was last modified: janvier 16th, 2016 by Yann Gourvennec

Conférence RH & Transformation digitale : 200 euros offerts a nos lecteurs (code : rh2015visionary)

Visionary Marketing s’associe une nouvelle fois à CCM Benchmark Group pour vous convier à une conférence sur les RH et la transformation digitale, qui aura lieu le 4 juin 2015, de 9:00 à 17:00 à la Maison Champs-Elysées, 8 rue Jean Goujon, 75008 Paris. Grâce au code promo suivant : rh2015visionary (à entrer au moment de l’inscription), vous pourrez bénéficier de 200 euros de remise immédiate pour la participation à cette journée exceptionnelle. Ne ratez pas cette conférence et inscrivez-vous sans plus attendre.

conférence ccm
code : rh2015visionary

Editorial de Camille Laudet, chef de projet conférences CCM Benchmark

Pour bénéficier de la remise de 200€, veuillez entrer ce code au moment de l'inscription :
Pour bénéficier de la remise de 200€, veuillez entrer ce code au moment de l’inscription : rh2015visionary

« Face à la transformation digitale des entreprises, les Ressources Humaines doivent faire face à de constantes évolutions impactant directement leur fonction. En effet, l’usage des réseaux sociaux, l’utilisation d’outils collaboratifs en entreprise, la robotisation des métiers, l’essor du « Big Data »… posent de nouvelles problématiques auxquelles les DRH doivent répondre afin d’accompagner les collaborateurs dans cette transformation.

Quel est le rôle du DRH dans la transformation digitale de son entreprise ? A quels enjeux doit-il faire face ? Comment piloter les nouveaux dispositifs de formation ? Comment développer le travail collaboratif dans son entreprise ? Quel impact les réseaux sociaux d’entreprises (RSE) ont-ils sur l’engagement des salariés ? Quels sont les impacts sur l’organisation RH et sur le management ? Quels sont les nouveaux outils et les nouvelles pratiques pour développer votre marque employeur ? Comment trouver et attirer les meilleurs talents grâce aux réseaux sociaux ? Quelles sont les opportunités du Big Data pour les RH ? Comment gérer la relation H2M, Human to Machine ? Quelle place pour la robotique dans le recrutement ?

Pour répondre à ces questions, CCM Benchmark réunit de grands acteurs du secteur et des experts lors de cette édition de la conférence « RH & Transformation digitale ». Ils partageront leur vision, leurs conseils et leurs retours d’expérience en matière de stratégies de marque employeur, de recrutement, de travail collaboratif, de formation… pour accompagner la transformation digitale de leur entreprise. Très opérationnelle, cette conférence vous fournira les clés pour comprendre les enjeux actuels auxquels sont confrontées les fonctions RH. »

conférence ccm
code : rh2015visionary

Voici le programme de la journée :

8H30 : ACCUEIL DES PARTICIPANTS

9H00 – LA TRANSFORMATION DIGITALE ET LES INJONCTIONS PARADOXALES

La place de la RH dans la transformation digitale est évidente : il faut faire évoluer les compétences, animer et motiver les équipes ou encore développer l’innovation. Cependant l’innovation digitale établit une rupture avec les modes de travail habituels : organisation plate, intrapreneuriat en rupture avec l’ordre établi, prise d’initiatives en dehors des circuits habituels, esprit « start-up » à l’intérieur des grands groupes … Les incitations à l’innovation sont souvent des injonctions paradoxales, peut-il en être autrement ? Quelles pistes pour que cela évolue ?
Par Yann Gourvennec, CEO & founder, Visionary Marketing Lire la suite

Conférence RH & Transformation digitale : 200 euros offerts a nos lecteurs (code : rh2015visionary) was last modified: juin 1st, 2015 by Cédric Jeanblanc

Formation : les 3 étapes RH de la transformation digitale

Afin de parler de la transformation digitale, nous avons interviewé Xavier DUROCHAT, Responsable du Learning Development, Change Management et de la Transformation Digitale au sein de BNP International Retail BankingCelui-ci nous explique les trois étapes les plus importantes de la transformation digitale au sein d’une grande entreprise. M Durochat sera présent lors de la conférence du CCM Benchmark groupe dédiée à RH & Transformation digitale dont Visionary Marketing est également partenaire. Lors de cette conférence, j’y débattrai de la place de la RH dans la transformation digitale car si celle-ci est évidente, encore faut-il être capable de faire évoluer les compétences.

formation transformation digitale et RH
Visionary Marketing est partenaire de cette conférence exceptionnelle du CCM Benchmark Group

C’est bien d’ailleurs le sens de cette interview du représentant de BNPP. Comment donc faire évoluer ces compétences, animer et motiver les équipes ou encore développer l’innovation? M. Durochat nous donne une piste de travail avec la formation qui doit changer dans le fond autant que dans la forme, et utiliser ses propres méthodes. Combien de formations sur le digital avons-nous vues en effet qui n’intègrent pas leur sujet dans leur mode d’apprentissage ! Cela doit évoluer et même en interne des grandes entreprises, on observe les prémisses de ces changements : organisation plate, intrapreneuriat en rupture avec l’ordre établi, prise d’initiatives en dehors des circuits habituels, esprit « start-up » à l’intérieur des grands groupes … Les incitations à l’innovation sont souvent des injonctions paradoxales, et les DRH et directions de la formation comme celles de M. Durochat doivent s’emparer coûte que coûte de ce que j’ai appelé des « injonctions paradoxales ». Peut-il en être autrement ? Quelles pistes pour les y aider ? La réponse le 4 juin avec cette conférence du CCM Benchmark group à laquelle nous vous convions. 

formation - CCM Benchmark Group - RH et transformation digitale

Comment met-on en place un processus de transformation dans une grande entreprise comme la BNP? Quelles sont les différentes étapes pour y arriver ?

Il existe 3 étapes dans ce processus de transformation digitale. Premièrement, l’étape des outils, liée à ce qu’on nomme Réseau Social d’Entreprise (RSE). Le point le plus important de cette première étape est la mise en place de ce réseau social d’entreprise et l’accompagnement de l’ensemble des acteurs de la banque afin qu’ils utilisent le RSE au quotidien. Dans le cadre de cet accompagnement, la transformation des habitudes de travail pour plus d’efficacité est primordiale. Et pour cela, une démarche d’accompagnement du changement est un passage obligé.

Une deuxième étape davantage axée sur le « distanciel » (enseignement à distance)

On vient de le voir, la transformation digitale et l’accompagnement au changement comprennent la transformation et l’aide envers les collaborateurs afin de les former et de changer leurs habitudes de travail. Mais ce qui est très important également, c’est la transformation de la formation elle-même, et c’est notre deuxième étape. Autrefois, on observait une proportion de 90% à  95% de présentiel (formation en face à face avec un formateur) dans l’organisation des formations internes. Notre axe de développement principal désormais est le distanciel, c’est-à-dire le e-learning, le MOOC (Massive Open Online Course), le SPOC (Small Private Online Course) etc. Nous allons également travailler sur la formation expérientielle (c’est-à-dire basée sur la collecte des expériences), en mode présentiel et distanciel car le mentorat est aussi possible à distance. Nous allons enfin travailler sur la dimension événementielle à travers la mise en valeur des experts, ce qui permettra de moderniser nos moyens et de faire évoluer la perspective que l’on a du « Learning Development ».

D’autant plus qu’on voit sur la carte derrière vous que vous êtes présents dans de nombreux pays

Nous sommes implantés dans de nombreux pays, et dans plusieurs villes. Par exemple, nous sommes présents dans plusieurs villes d’Ukraine et aller d’une ville à une autre dans un pays comme celui-là signifie un voyage long et même parfois impossible. D’où l’importance de l’enseignement à distance car il permettra à tous nos agents de bénéficier d’une formation, malgré l’éloignement.

Enfin, la troisième étape consistera à dépasser ce distanciel pour le dépasser

En effet, les différents outils disponibles pour l’amélioration du savoir-faire de nos collaborateurs seront fédérés au travers du RSE. Réseau social interne et apprentissage fusionneront bientôt, car le futur est au réseau social apprenant : il aura pour but de fédérer les experts des métiers de la banque autour de communautés auto-constituées.  L’enjeu de la formation du futur sera donc d’alimenter et de superviser les communautés présentes sur ce RSE afin de maximiser les partages de savoir entre employés. Ce rôle est celui de la RH (Ressources Humaines) et du département « Learning Development« .

formation - CCM Benchmark Group - RH et transformation digitale

8H30 : ACCUEIL DES PARTICIPANTS

9H00 – LA TRANSFORMATION DIGITALE ET LES INJONCTIONS PARADOXALES

La place de la RH dans la transformation digitale est évidente : il faut faire évoluer les compétences, animer et motiver les équipes ou encore développer l’innovation. Cependant l’innovation digitale établit une rupture avec les modes de travail habituels : organisation plate, intrapreneuriat en rupture avec l’ordre établi, prise d’initiatives en dehors des circuits habituels, esprit « start-up » à l’intérieur des grands groupes … Les incitations à l’innovation sont souvent des injonctions paradoxales, peut-il en être autrement ? Quelles pistes pour que cela évolue ?
Par Yann Gourvennec, CEO & founder, Visionary Marketing

9H30 – LA TRANSFORMATION DIGITALE EST EN MARCHE

Quel est le rôle du DRH dans la transformation digitale de son entreprise ? A quels enjeux doit-il faire face ? Quels sont les moyens dont il dispose ? Comment transmettre une vision commune pour qu’elle soit partagée en interne ? Comment intégrer les nouveaux métiers du digital ?
Avec :
– Arnaud Gien-Pawlicki, Responsable recrutement et marque employeur, APEC
– Muriel Rocher, Head of Human Ressources, ING France
– Anne-Claire Rodary, Innovation & Transformation Director, Pernod-Ricard
Table ronde animée par Yann Gourvennec, CEO & founder, Visionary Marketing
10H30 – PAUSE ET NETWORKING

formation - CCM Benchmark Group - RH et transformation digitale

Lire la suite

Formation : les 3 étapes RH de la transformation digitale was last modified: janvier 16th, 2016 by Yann Gourvennec

Transformation digitale : les RH au coeur du processus

Le livre marketing RH, écrit par Franck La Pinta et Vincent Berthelot, aborde le sujet du rôle des RH dans la transformation digitale et pourquoi ceux-ci doivent être au centre de la transformation de ces entreprises. Alors que le salariat se flexibilise, le rôle du RH en interne est remis en cause : ce rôle est pourtant essentiel notamment en termes d’accompagnement dans la transformation digitale de l’entreprise. Voyons avec Vincent Berthelot pourquoi et comment.

Les RH font-ils du marketing ?

Je l’espère. Je me suis associé avec Franck, celui-ci étant expert dans le marketing et moi dans les RH internes. Cela faisait un moment que nous étions discussion et l’idée est venue de la nécessité de parler de ce sujet. Les RH ont un rôle en externe avec le recrutement, mais aussi en interne.

On parle de RH 2.0 (voir cet article de Frédéric Cavazza, datant de 2007) depuis longtemps, où en est-on aujourd’hui ?

Le constat, c’est que cela tourne en rond, tout comme la transformation de l’entreprise. Je pense que l’on manque à la fois de sponsors, de vision, et de pragmatisme. Beaucoup de responsables ont peur du changement et des risques qu’il comporte. La question est de savoir comment faire le premier pas.

Pourtant, même en France, on ne travaille plus comme dans les années 80. Les choses évoluent naturellement.

Oui, par exemple, les personnes travaillent avec leur Smartphone et leur tablette en dehors de leur temps de travail et ont des relations avec la hiérarchie qui sont différentes, mais cela n’est pas vraiment pris en compte par l’organisation, et l’on a des tensions qui se créent. Des tensions avec les syndicats, mais aussi des tensions avec les salariés car les managers ne sont pas formés, ne connaissent pas nécessairement le digital, de même que les employés. Sans accompagnement des RH, on risque d’avoir un problème.

droit à la déconnexion
Le rôle des RH est aussi d’accompagner l’entreprise à travers sa transformation digitale et toutes ses conséquences, comme le droit à la déconnexion, défendu par les syndicats.

Il existe un débat autour de l’annualisation du temps de travail ce qui crée un conflit avec les syndicats.

On voit par exemple le forfait cadre qui commence à être interrogé : un cadre est-il corvéable à merci ? Il y a également le droit à la déconnexion sur lequel la CGT a été en pointe. Il y a une porosité de plus en plus importante entre le privé et le professionnel : on est au travail, on va regarder ses mails perso, et inversement, on est on est chez soi, et l’on va regarder ses mails professionnels etc. On pense que cela est réservé aux jeunes, mais cela touche tout le monde. Il y a également une demande de télétravail, après avoir patiné en France, il est en train de se développer et de changer la donne. Beaucoup d’entreprises passent au télétravail. Les choses sont en train de changer.

Certains annoncent même à terme la fin du salariat.

C’est possible. Les CDI à l’embauche représentent entre 6 et 8 %, le reste étant majoritairement composé de CDD (voir cet article du Figaro). Les CDI qui sont signés dépassent rarement une année et il y a de plus en plus de statuts types auto-entrepreneur : on externalise de plus en plus. La question de la fin des RH se pose également : s’il n’y a plus employé, à quoi servent les RH ? À mon avis, et comme développé dans ce livre, ils servent à bien des choses, et en particulier à avoir une performance économique et une performance sociale. Cette question aurait paru absurde il y a quatre ou cinq ans, mais si l’on est lucide cela reste une vraie problématique.

Les RH ont aussi un rôle à jouer dans la transformation digitale.

Absolument, c’est presque une guerre à celui qui sera plus digitale que l’autre entre la communication, le marketing, les RH etc. Mais la question n’est pas là, la question est de savoir comment changer le quotidien des salariés et des managers, comment travailler différemment, avec les salariés, avec les partenaires etc. pour beaucoup, rien n’a changé. Cette transformation digitale est pour l’instant très superficielle. Prenons l’exemple de l’entretien d’appréciation : l’entretien d’appréciation reste pour la plupart du temps focalisé sur la performance individuelle. Il serait temps de mettre l’entretien d’appréciation aussi au niveau du collectif, du transversal. La performance, c’est aussi un travail d’équipe.

Il reste également beaucoup de travail à faire sur des choses déjà bien établies comme l’usage de l’e-mail…

Il faut revoir tous les processus : nous sommes avant tout sur des process RH, mais il faut revoir chacun des process en se posant la question « qu’est-ce que m’apporte le digital sur ce processus ? », revoir les façons de travailler. Aujourd’hui quand on va au travail, on allume son ordinateur et la première chose que l’on consulte c’est sa liste de mails, pas son réseau social ni son intranet. Il faut faire en sorte de faciliter la vie au travail des salariés.

Il faut peut-être davantage se focaliser sur ce que les gens peuvent retirer du RSE, plutôt que de les forcer à l’utiliser et se poser la question de savoir pourquoi cela ne marche pas ?

Ce serait un bon début, beaucoup de communication est faite, beaucoup de moyens sont mis en œuvre, puis on s’étonne qu’il y ait de la résistance. Personnellement, je n’ai pas envie qu’un rouleau compresseur du digital me roule dessus ! J’ai envie que l’on me propose certaines choses qui peuvent par exemple me permettre de travailler chez moi mais en étant toujours considéré comme productif par mon manager : il faut prendre en compte à la fois les métiers, les personnes et voir en quoi on peut être utile dans cette consommation digitale.

Transformation digitale : les RH au coeur du processus was last modified: septembre 5th, 2015 by Yann Gourvennec