le plus grand salon Air France accueille nos blogueurs – #blogbus

image_thumb4

En route pour San Francisco, tous nos blogueurs français ont fait un arrêt aux stands au superbe salon d’Air France au bout du terminal E de l’aéroport Charles de Gaulle ; le “lounge” le plus grand de la compagnie aérienne dans le monde entier. Et quand je dis “grand”, je pèse mes mots !

cet article a été préalablement écrit et publié pour le compte du blog live.orange.com dans le cadre du blogger bus tour

Le salon fut ouvert à la toute fin de Juin 2012 et nous avons fait partie des quelques privilégiés autorisés à se relaxer, lire, manger et même faire une petite sieste sur place. Quand j’écris “quelques privilégiés” ce n’est pas tout à fait juste car le nouveau salon d’Air France situé au bout du satellite d’embarquement ‘K.L.M’ du Terminal E est en fait gigantesque avec ses 3.483 m2 et ses 688 sièges ! La toute nouvelle extension du hub d’Air France a été ouverte récemment au public afin d’accueillir les passager des vols longs courriers de la compagnie nationale.

L’acronyme ‘K.L.M’ est en soi un jeu de mots (basé sur le nom des portes d’embarquement) et aussi une façon de célébrer l’alliance franco-néerlandaise de l’opérateur aérien m’ont précisé les charmantes hôtesses du salon.

image_thumb6

Photo 1: le spacieux salon d’Air France avec plein de place pour étendre ses jambes et des espaces somptueusement conçu par une décoratrice française

Le personnel m’a fait visiter l’ensemble de l’énorme complexe et j’ai reçu – ainsi que mes confrères – un excellent accueil. Le résultat de ma visite se voit dans la galerie de photos ci-dessous, postée en ligne sur la galerie de photos live.orange.com grâce au Wifi Orange mis à disposition dans le salon.

From airfrance

album photos : une visite virtuelle du superbe salon Air France à l’aéroport CDG (toutes les photos par Yann Gourvennec pour Live Orange Blog)

‘CDG’ – comme les professionnels aiment à appeler l’aéroport pariesien – est en reconfiguration constante car il est aussi un des seuls aéroports européens à disposer d’encore un peu d’espace pour s’agrandir autour de lui. Ainsi, la compagnie française a quitté les terminaux A,B,C et elle laissera le terminal D derrière elle dès le mois prochain. Tout Air France déménage donc dans les terminaux E et F dont leurs vols internationaux prennent leur envol. Le Terminal E est dédié aux USA et à l’Afrique. “560 m € ont été investis dans ce nouveau bâtiment et plus de 7,5 million de passagers vont y transiter chaque année !” nous a confié la responsable du salon. C’est la raison pour laquelle Air France a décidé de construire ce nouveau ‘lounge’ hors-pair pour ses clients de la classe ‘Elite’. Le salon pour l’instant n’est ouvert que de 5 h 00 du matin à 14 h 00 mais les horaires d’ouvertures devraient être étendus ultérieurement m’a expliqué le personnel du salon.

Le salon a été architecturé de bien élégante façon par Noé Duchauffour Lawrance, et il n’est pas seulement grand, il regroupe aussi une sélection large de sections culinaires (les asiatiques seront accueillis par des plats de nouilles chinoises par exemple), de journaux et de services divers comme un espace douche (14 cabines !), des ordinateurs de bureaux et des tablettes, des couchettes de relaxation, un bureau de service clients, et même des massages gratuits et autres services de beauté offerts par le partenaire d’Air France : Clarins.

Pas étonnant donc que des visiteurs se soient répandu en compliments dans le livre d’Or en comparant le salon à ceux du modèle Emirates. Un compliment amplement mérité à mon sens et celui des blogueurs du blogger bus tour qui m’accompagnent.

le plus grand salon Air France accueille nos blogueurs – #blogbus was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

(brève) : l’agence Blogangels devient Beangels – @_beangels

la news du jour c’est …

Le changement de nom de l’agence de mon confrère Hervé Kabla, co-fondateur  avec moi de Media Aces: Blogangels devient ainsi Beangels, validant ainsi un élargissement de l’activité de l’agence au-delà du contenu de marque et des blogs, déjà traduit dans les faits depuis quelque temps.

[transparence : je suis aussi client de Beangels]

L’agence en a profité pour changer de site et de graphisme, dans un style épuré et que je trouve personnellement assez agréable. A suivre en ligne sur beangels.fr ou sur leur blog http://be-angels.fr/blog/.

image

(brève) : l’agence Blogangels devient Beangels – @_beangels was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

17 community managers confient leurs secrets dans un livre blanc !

confidences-community-managers-tome2-2502

Les lecteurs de ce blog connaissent bien Frédéric Canevet de Conseilsmarketing avec qui nous travaillons depuis de nombreuses années et qui nous a même accompagné récemment à Le Web 12 à Londres en Juin dernier. Voici le petit nouveau de Frédéric, un livre blanc plein de confidences, dont celles de Lionel Fumado (qui travaille dans mon équipe chez Orange) et Hervé Kabla (avec qui j’ai co-fondé Media Aces). A vos souris …

eBook Gratuit : Confidences de Community Manager – Tome 2 | ConseilsMarketing.fr

Nous avons le plaisir de vous offrir un nouvel eBook gratuit sur ConseilsMarketing.fr : “Confidences de Community Managers – Tome 2″.

Après un Tome 1 téléchargé par plus de 6000 personnes en moins de 4 mois (que vous pouvez toujours télécharger ICI), nous voici déjà au Tome 2 des « Confidences de Community Managers ».

Ce Tome 2 apporte de nouvelles précisions sur la diversité et la complexité du métier de Community Manager.

Que cela soit via leurs utilisations de Facebook, Twitter… ou la gestion de leurs temps, tous les Community Managers interviewés ont des conseils, trucs et astuces qui se complètent les uns les autres.

C’est pourquoi je vous propose de découvrir dans ce guide les confidences de 17 Community Managers avec des profils très différents : des freelances, des community managers en agence, une community manager dans une université, un community manager dans un multinationale de plusieurs milliers de salariés…

parmi les community managers qui ont participés à ce guide :

  • Lionel Fumado d’Orange
  • Louis Serge Real Del Sarte
  • Hervé Kabla de BlogAngels

Pour recevoir le guide, rien de plus simple, remplissez le formulaire ci dessous, et dans la page suivante vous pourrez télécharger le guide :

via eBook Gratuit : Confidences de Community Manager – Tome 2 | ConseilsMarketing.fr

17 community managers confient leurs secrets dans un livre blanc ! was last modified: mai 11th, 2015 by Yann Gourvennec

L’Université NFC des terrritoires pour comprendre l’impact des nouveaux services mobiles sans contact

Services sans contact
Services sans contact

Les services mobiles sans contact, souvent appelés services NFC pour Near Field Communication / Communication en champ proche, se développent de plus en plus rapidement. Pour résumer en quelques mots le sujet, ces technologies permettent de transférer sur son mobile, un grand nombre d’applications cartes comme les cartes de transport (de type Navigo ou Vélib), des cartes de paiement, des cartes de fidélité, des badges d’accès à l’hôtel, l’ascenseur, le bureau. Elle permet également la lecture d’information sur des étiquettes NFC comme des informations touristiques, dans les musées, sur les produits dans les magasins, voire même servir de terminal de paiement électronique. Quand on associe ces services et la puissance de calcul, l’écran, le clavier, la géolocalisation, les réseaux sociaux et la connectivité d’un smartphone, les possibilités de nouveaux services sont infinis.

De nombreux signaux sont au vert.

  • Coté mobiles, plus d’un million de mobiles NFC sont désormais dans nos poches même si nous ne le savons pas toujours et 2,5 millions fin 2012. Si vous avez acheté récemment un smartphone de Nokia, Samsung ou un Blackberry, il est probable que votre mobile soit NFC. Tous les fabricants livrent des mobiles NFC qui sont distribués par les opérateurs, tous sauf un bien sûr, Apple, dont on attend les annonces avec impatience. Tous les grands acteurs mondiaux comme Intel, Google ou Microsoft sont aussi présents avec des technologies et des services.
  • Coté banques, les cartes de crédit livrées aux clients sont de plus en plus souvent sans contact (2,5 millions GIE CB fin Mai 2012). Les TPE, les fameux terminaux de paiement électroniques livrés sont livrés en standard bi-mode, avec ou sans contact, même si il est aussi vrai qu’ils ne sont pas encore tous connectés. Plue de 16,500 TPE connectés suivant les chiffres présentés pendant ce colloque (GIE CB fin Mai 2012), auxquels il faut rajouter les TPE de la distribution (25000 rien que chez Carrefour).
  • Coté commerce et distribution, quelques chiffres en provenance de Carrefour. 2,5 millions de cartes de paiement Carrefour Pass sans contact, 1/4 d’entre eux ont déjà été utilisé en sans contact, 4,000 magasins, 25,000 caisses . Les applications de fidélité dans de grandes chaînes de restauration se développent.
  • Coté transport, la carte Navigo, va subir un lifting NFC début 2013 avant son portage sur mobile. Et dans tous les cas, l’infrastructure nécessaire au développement de ces services de transport est en forte progression. Tous les jours dans monde, 1,2 milliard de personnes vont travailler en utilisant une carte sans contact.
  • Coté musée et tourisme, information et billetique, citons, pour Paris et l’Ile de France, l’expo « Circulez » à la Cité de l’Architecture au Trocadéro, utilisant les mobiles NFC pour guider les visiteurs, la présence très visible d’animations NFC à Roland Garros y compris le paiement ou les développements au Stade de France.
  • Coté collectivités territoriales, plus d’une vingtaine de territoires sont aujourd’hui engagés dans la création et le déploiement de services mobiles de proximité utilisant la technologie NFC.

Pour justement accompagner l’ensemble des collectivités locales dans l’appropriation de cette technologie, le Forum des services mobiles sans contact organise la 1ère Université NFC des Territoires, le mercredi 19 septembre 2012 à Nice. Elle vise à présenter les expériences les plus abouties et à permettre à l’ensemble des participants de repartir avec des contacts opérationnels, des expériences reproductibles et une méthodologie pour déployer des services NFC.

Information contextuelle NFC - Expo Circuler
Information contextuelle NFC – Expo Circuler

Pour cette première édition, l’Université NFC des territoires sera consacrée à deux thématiques essentielles : le développement touristique au service du commerce local et l’utilisation du mobile NFC pour valoriser l’offre de transports publics et favoriser la multimodalité.

L’Université NFC des territoires apportera des réponses concrètes aux questions suivantes :

  • Quels sont les services à considérer en priorité ?
  • Comment entamer une démarche projet et avec quelles échéances ?
  • Qui peut aider les collectivités, et comment ne pas « réinventer la roue » ?
  • Quels sont les bénéfices et avantages locaux à attendre de ces nouveaux services ?
  • Quelles sont les règles de gouvernance et les modèles économiques possibles ?

Organisée sur une journée par le Forum SMSC avec le support de la Caisse des Dépôts, de la DGCIS, du Pôle TES, du PICOM et du Pôle SCS, cette manifestation est ouverte principalement à l’ensemble des collectivités locales, qu’elles soient engagées ou non dans le déploiement de services NFC. Elle s’adresse également à tous les acteurs du monde public et aux entreprises qui souhaitent comprendre et participer aux déploiements de services sans contact.

Paiement mobile sans contact à Roland Garros
Paiement mobile sans contact à Roland Garros

L’Université NFC des terrritoires pour comprendre l’impact des nouveaux services mobiles sans contact was last modified: septembre 3rd, 2012 by sanscontact

4 exemples concrets d’open data, open innovation et open source – #uemedef12

Ce n’est pas seulement une vision utopique : même l’EDF met ses outils de simulation en open source : bienvenue dans la culture du partage et de l’innovation

innovationL’ouverture des données, des sources, des documentations et de l’innovation, ce n’est pas seulement un concept. “Les risques de vol de propriété intellectuelle existent” a dit Mme Tournassoud de SNCF  Transilien lors de ce débat de l’université du MEDEF. En fait, paradoxalement, c’est le fait de savoir que ce risque existe, qui fait que l’entreprise peut se “déstresser” car “rien n’interdit à personne de vérifier le taux de régularité” des transports. Ce qui motive, c’est le savoir que “le bénéfice dépasse les risques” a ajouté la responsable du transporteur français. Mais cette ouverture et ce désir de transparence et de collaboration n’est pas seulement l’apanage des sociétés publiques ; des sociétés comme Somfy l’ont démontré aujourd’hui au Medef. Une leçon de management fondamentale, à l’inverse des croyances et des mythes de l’innovation.

débat animé par Amaury de Buchet (UlyssCo/ESCP), avec la participation de :

  • Frédérique Finiti-Broisin (Somfy)
  • Philippe Galland (Alfersco – société 100% open source)
  • Stéphane Andrieux (EDF R&D)
  • Françoise Tournassoud (SNCF Transilien)

image[une vision ouverte de l’entreprise]

EDF : les plans des centrales nucléaires en open data ?!

  • la R&D d’EDF c’est environ 2000 personnes et le but de ce service est d’élaborer des outils de simulation (ex: le logiciel de simulation de résistance aux séismes de Fessenheim). EDF a décidé de mettre ces logiciels en open source avec leur documentation, sous la supervision des autorités de sûreté).
  • Le premier but était de créer une communauté pour fiabiliser les logiciels et démontrer les outils, ainsi que de permettre d’aller en direction des universités afin de créer un pool de gens familiers des principes d’EDF
  • 6 grands logiciels sont en open source. Le logiciel “Code_Aster” (www.code-aster.org : 1.6m lignes de codes) est le plus gros et a représenté une cinquantaine de millions d’euros d’investissement.
  • les réticences ont été vite surmontées grâce à la communauté a ajouté monsieur Andrieux car “quand on a une communauté bienveillante, il n’y a pas de problème”.

Transilien ouvre entièrement le kimono

image

[Mme Tournassoud de la SNCF Transilien]

  • démarche d’open data et open innovation lancée par la direction de “manière volontariste”.
  • Pourquoi ? et pourquoi si rapide ? (décision 2011, mise en œuvre dès début 2012) : 3 m de déplacements dans les trains et les RER de la SNCF chaque jour et il y a un grand phénomène, c’est la saturation des lignes (augmentation du trafic de 30% depuis 20 ans).
  • La grande priorité de la direction c’est qu’on trouve rapidement des leviers d’amélioration de la qualité de service au quotidien. Cela a semblé être une démarche très forte et les objectifs sont :
  • s’inscrire dans l’écosystème de l’île de France avec une vraie capacité de déployer plus de services dans cet écosystème
  • une vraie transformation de l’entreprise en allant plus vite et en mettant en place un changement culturel : “on n’a pas une exclusivité de l’idée francilienne”
  • développement de 4 pans : 1) aller chercher les idées des clients en félicitant les gagnants qui ont été désignés par leurs pairs et non par l’entreprise (voilà qui est courageux) 2) l’ouverture des données 3) aider les développeurs pour qu’ils puissent faire naître les applications ; création d’un “hackathon” en juin 4) interne : porter aussi l’innovation à l’intérieur du transilien ; lancement d’un “hackday” pour initier les idées de produits en support des clients.
  • ex : un participant a proposé une application qui conseille le client pour optimiser son trajet en fonction de la charge et de l’encombrement
  • “la structure fermée de nos entreprises est dépassée” a avancé Mme Tournassoud, mais il faut être très courageux et avoir “beaucoup d’audace”. “Ce qui a fait basculer la décision, c’est le fait que cette démarche était entièrement orientée client”.

Ceci étant, la démarche ne s’impose pas à tous de la même façon, témoin cet article sur la ratp et ses revirements sur l’ouverture de ses données de trafic et d’horaires.

Somfy  : une ouverture progressive

  • Somfy est un des leaders de l’automatisme domotique ; c’est une société jeune d’à peine 40 ans
  • 1ère démarche : créer un consortium industriel dans le secteur
  • création d’une technologie (e-home control) créée en partenariat avec Velux qui a un métier proche. Le but est d’avoir une technologie radio native et compatible. Cette technologie a été créée et mise à disposition d’autres industriels qui deviennent partenaires des deux créateurs.

  • 2ème démarche : permettre l’échange des données (2007)
  • faire évoluer la technologie vers l’Internet et permettre les automatismes d’évoluer vers les équipements de la maison.
  • l’idée a été de fonder une spin-off avec un dirigeant créateur et actionnaire. Une société a été créée qui a été gardée séparément
  • 3ème étape : pour mi année 2013, Somfy prévoit d’ouvrir son SDK (Software Development Kit) en open source afin de générer plus d’innovation

AlFresco : éditeur de logiciel open source et entreprise open source

  • cette société a été fondée par le fondateur de Documentum John Newton, et est “une société spécialisée dans le référentiel d’entreprise”, données souvent les moins bien gérées dans l’entreprise.
  • La réalité terrain c’est que tous les jours on est loin des concepts qui sont présentés dans les conférences et le besoin est en fait beaucoup plus simple, c’est surtout un enjeu de classement et de récupération des données. “La réalité est souvent beaucoup plus simple”.
  • Mais l’éditeur ne fait pas que réaliser des logiciels open source, c’est aussi une entreprise open source, qui accepter d’écraser ses marges, de mettre tous les plans de développement sur Internet “dès le premier jour”. C’est ce qui est le plus important a dit M. Galland, c’est de créer l’écosystème
  • Depuis la création d’Alfresco, 4m de téléchargements ont été réalisés et le logiciel est présent dans 140 pays.
4 exemples concrets d’open data, open innovation et open source – #uemedef12 was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec