3 règles pour faire un buzz : l’exemple concret de RadioBayern3

Tout d’abord, c’est le plan fixe d’un cocktail avec un zeste d’orange et un drapeau brésilien, accompagné d’une musique brésilienne… Puis une lourde chope de bière vient s’abattre violemment sur le verre qui s’écrase sans résistance sous l’impact : violent et imparable, c’est la métaphore parfaite du match de football entre l’Allemagne et le Brésil (7-1 pour les allemands) lors des demi-finales de la coupe du monde au brésil, le 8 juillet 2014.

Tout le monde ou presque a vu cette vidéo. Elle est passée à la télévision, elle a fait le tour d’Internet en quelques heures : 800 000 vues une heure après le match, 2 000 000 le lendemain matin, et désormais près de 17 000 000 à l’heure où j’écris ces lignes… On parle donc ici d’un buzz, orchestré par la chaîne de radio allemande RadioBayern3.  L’occasion de décortiquer le mécanisme du buzz en reprenant les 3 règles du buzz que nous a appris François Sébastia lors d’une interview que nous avons réalisée le mois dernier.

Le buzz prend sa source dans l’humour et l’originalité

“Les composantes d’un buzz, c’est une vidéo qui va transcender les espérances et les attentes, qui va même dépasser la cible que l’on souhaitait atteindre au départ. Il faut quelque chose d’original, qui surprenne, qui soit très riche en humour.”

La métaphore est renforcée par une musique festive qui se coupe brutalement au moment de l’impact. Le trait d’humour réside donc dans l’effet de surprise, la brutalité de celui-ci et la mise en scène très explicite de la métaphore. L’originalité, la surprise et l’humour se retrouvent ainsi dans cette vidéo, ce qui va permettre le partage au-delà de la cible d’origine (les bavarois). D’ailleurs, le fait que cette vidéo ne contienne aucun dialogue permet de dépasser les frontières et toucher tous les pays (du moins ceux qui ont une forte culture footballistique).

buzz
et si c’était la France qui avait gagné face à l’Allemagne, aurait-on eu le droit à un kil de rouge qui écrase un pot de bière ?

La vidéo passe un message, court et percutant

“Faire du bon contenu, c’est déjà être percutant. C’est-à-dire, ne pas vouloir tout dire. Un seul message, généralement c’est suffisant. Une fois que l’on a bien défini le message, on réfléchit à la façon dont on va le dire de façon concrète et percutante. Ne pas faire de vidéo qui durent 3, 4 minutes, car elles ne seront pas regardées, dans le cas du buzz en tout cas, où l’on veut accrocher pour ensuite amener vers quelque chose.”

Lire la suite

3 règles pour faire un buzz : l’exemple concret de RadioBayern3 was last modified: septembre 20th, 2014 by Cédric Jeanblanc

événement transformation digitale : la guerre entre DSI et directions marketing ?

Visionary Marketing organise le 9 septembre 2014, en partenariat avec PI Développement et Boléro, une conférence privée exceptionnelle dédiée à la transformation numérique sous l’angle des rivalités qui existent – et perdurent – entre directions informatiques et marketing. Ces bagarres on les connaît bien. Nous les vivons depuis la nuit des temps, notamment ici à Visionary Marketing où nous avons passé la première partie de nos carrières à mettre en œuvre des systèmes d’information marketing.

événement transformation digitale - guerre DSI Marketing
événement transofrmation digitale : La guerre entre les DSI et les directions marketing à propos de la transformation digitale est-elle justifiée ?

Mais cette guerre est-elle justifiée ? A l’évidence non ! La transformation digitale ne sera pas en faisant croire à des utilisateurs même avancés, qu’ils sont devenus aptes à remplacer leurs directeurs informatiques, ce qu’ils sont bien entendu incapables de faire. Il y a un effet de trompe l’œil dans ce domaine du digital, c’est la croyance que parce que deux clics sur Internet sont suffisants pour créer un joli blog, la transformation de l’entreprise peut se passer d’expertise technologique.

Lire la suite

événement transformation digitale : la guerre entre DSI et directions marketing ? was last modified: janvier 13th, 2015 by Yann Gourvennec

La Poste : 3 exemples Concrets de transformation digitale (Adobe Social Drinkup)

téléchargez notre livre blanc GRATUIT !
livre blanc GRATUIT !

La deuxième présentation de ce social drinkup de juin organisé par Adobe mettait la « transformation digitale de la Poste » en exergue. Transformation à marche forcée pour le coup, au vu de la chute vertigineuse du chiffre d’affaires de l’opérateur postal français. Une présentation intéressante faite d’humilité et donc bien plus brillante et utile que nombre de numéros de claquette de communicants entendus ici et là. Ici, beaucoup d’humilité et de pragmatisme. La transformation digitale, ce n’est pas affaire de grands mots ni de projets somptuaires plus ou moins spectaculaires mais sans rapport avec le métier ni réellement concrets. La vraie transformation digitale, et il est étonnant que ce soit la Poste qui nous en fasse la démonstration, c’est de l’innovation des petits pas, mais ancrée dans le terrain avec “de petites innovations qui quand-même changent la vie des salariés”. Une véritable leçon d’humilité, de bon sens et d’enthousiasme, mais peut-être pas suffisante pour éluder la question fondamentale : le digital sera-t-il un facteur clé de succès du sauvetage de la Poste ? Soyons optimiste et plongeons-nous dans ce récit passionnant de Fabien Monsallier.

 
Fabien Monsallier, La Poste : Transformation de la Poste 2008-2014

Fabien Monsallier a débuté sa présentation en indiquant qu’elle se ferait sous les « signe de la modestie » ce qui est tout à son honneur et ne fait que renforcer l’intérêt des efforts fournis par l’opérateur de services ces dernières années. «  je ne suis pas sûr qu’on soit capable de donner des leçons » a-t-il poursuivi, un conseil qui vaut pour beaucoup et qui mérite d’être entendu : dans ce domaine, on apprend tous les jours et nul ne détient la vérité absolue.

La transformation digitale n'est pas que dans l'air du temps c'est un exercice réel et tangible
La transformation digitale n’est pas que dans l’air du temps c’est un exercice réel et tangible

Lire la suite

La Poste : 3 exemples Concrets de transformation digitale (Adobe Social Drinkup) was last modified: janvier 13th, 2015 by Yann Gourvennec

le 6ème social drink up d’Adobe en résumé (transformation digitale)

Suite à mon article d’hier sur le 6ème social drink up, je tiens à renvoyer mes lecteurs à cette lecture vespérale du résumé établi sur le même sujet par notre ami et confrère Michael Tartar que j’ai eu la joie d’interviewer hier en compagnie de son alter ego, David Fayon. Les deux compères sont en effet en train de nous préparer un bel ouvrage chez Pearson sur le sujet de la transformation digitale, qui nous éclairera grandement sur les différentes phases de maturité de cette transformation et des entreprises qui s’y frottent En attendant, il vous faudra vous contenter de cet amuse-bouche, et d’un avant goût de la présentation de La Poste pour laquelle je vous réserve un autre compte-rendu très détaillé et très fourni en commentaires et analyse.

social drink up

Social Drink-Up #6 : Best Practices pour réussir sa transformation digitale | Michaël Tartar

Ah, la transformation digitale ! Plus une conférence, plus un journal papier ou en ligne, plus un livre sur les nouvelles technologies, plus une émission de TV business qui n’en parle. Mais comment fait-on au juste pour transformer une entreprise et l’adapter au digital ? Tout le monde en parle, mais quelles sont les bonnes pratiques de ceux qui l’ont vraiment fait ? Adobe et Kontest ont demandé à un consultant et à un directeur de la transformation digitale d’une grande entreprise de partager leurs bonnes pratiques, pour cette sixième édition de Social Drink-Up (24 juin 2014). En introduction, Olivier Saint-Léger (@saintleger) a campé le décor en indiquant notamment que 78% des responsables marketing anticipent un changement de leur métier, du fait du digital. Cependant, malgré cette anticipation, les entreprises sont confrontées à un frein au changement majeur. Et curieusement, elles choisissent le plus souvent de donner le lead de la transformation digitale au directeur de la communication et au DSI. Allez comprendre… David Kujas (@dkujas), d’Accenture, a ensuite partagé sa vision de la transformation digitale. Selon lui, c’est avant tout la direction générale qui impulse la transformation digitale. Et je ne peux qu’abonder dans son sens, ce qui pose la question de l’acculturation des dirigeants au digital et de leur compréhension de la profondeur des changements qu’il impose. David Kujas souligne la mise en valeur de deux éléments : les plateformes (comprenez, sans lesquelles le digital n’existe pas) et l’organisation (comprenez, sans laquelle le digital ne fonctionne pas). De mon point de vue (et j’aurai l’occasion d’y revenir bientôt), d’autres éléments sont également à prendre en compte, tels que l’innovation, l’offre (conçue pour et distribuée sur le digital), les ressources humaines ou encore la capacité de l’entreprise à percevoir les changements extérieurs. Pourquoi lancer l’entreprise dans une transformation digitale ?

via Social Drink-Up #6 : Best Practices pour réussir sa transformation digitale | Michaël Tartar.

le 6ème social drink up d’Adobe en résumé (transformation digitale) was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec

La transformation digitale selon Accenture (Adobe Social Drinkup)

La transformation digitale était à l’honneur de la dernière réunion organisée par Adobe Le 24 juin 2014. Ayant malheureusement loupé la précédente réunion pour cause d’entorse, je n’aurais voulu rater cette nouvelle édition pour rien au monde. Celle-ci évoque en outre un sujet que je traite régulièrement dans ces colonnes et sur le site de Visionary marketing, je veux parler de la fameuse transformation digitale. L’occasion rêvée de prendre le pouls du marché et de boire les paroles du représentant d’Accenture sur ce sujet.  

La transformation digitale selon Accenture

transformation digitale
livre blanc GRATUIT

Le décor à été planté par notre ami et confrère Olivier Saint Léger : « 78% des marketeurs s’attendent à ce que leur marché changent
 » nous a-t-il annoncé et « 58% [d’entre eux] pensent que la réussite est liée aux changements de l’organisation
 ». Plus surprenant dans l’étude Accenture sur les directeurs marketing (CMO) et la transformation digitale, citée par Olivier (voir ci-après), « près de la moitié des répondants pensent que le changement viendra de la dircom avant la DSI » un jugement qui a laissé la salle – et moi même – légèrement dubitative. Même si les DSI sont en pleine reconfiguration, notamment du fait du raz de marée de l’infrastructure cloud (IaaS), et que leur métier est en train de changer, je ne vois pas en quoi les directions de la communication sont légitimes pour une transformation qui touche avant tout les métiers et non la communication (quelque soit la noblesse de celle-ci). Elles ont déjà fort à faire avec l’évolution de ladite communication (du message et au matraquage, au contenu et au partage dans une logique de bouche à oreille).

transformation digitale
la transformation digitale : un pont entre 2 états métier

Moins étonnant, cette citation de la même étude, qui déclare que les DRH « anticipent à 68% l’évolution des métiers dans l’entreprise ». On le sent bien il n’y a pas que dans les DSI que les métiers sont en train de changer, les directions marketing ne sont pas en reste … Et il y a du travail, notamment dans l’éducation des marketeurs vis à vis de la culture de la donnée (le savoir en web analytics étant cité dans l’étude comme le premier savoir clé que les directeurs marketing vont devoir acquérir … il y a du travail).

Pour le marketing, en effet, l’approche a changé
 selon Olivier, qui s’est fait ainsi l’écho de choses entendues ailleurs également : «  les marketeurs doivent personnaliser leurs messages
 » ce qui nous ramène sur la fameuse donnée citée ci-dessus et l’impérieuse nécessité de faire monter les marketeurs en compétence.

Alors quid de cette fameuse transformation digitale et quelle définition peut on en donner tout d’abord, voyons cela au travers de notre compte-rendu de l’intervention de David Kujas, Senior executive Accenture
.

Lire la suite

La transformation digitale selon Accenture (Adobe Social Drinkup) was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec