Qu’est-ce qu’une marque leader ? (avec Yves Goblet)

construire-marque-leaderA l’occasion de la parution de son livre intitulé « Construire une marque leader » aux éditions EMS, Yves Goblet nous a accordé une interview sur la nécessité de rompre avec les techniques de marketing traditionnelles : quelles entreprises ont osé franchir le pas ? Quel sort est réservé aux autres ? On s’aperçoit notamment que la rupture se fait souvent par la transformation digitale et que certaines entreprises attentistes comme la Comareg n’ont pas su se renouveler pour faire face aux nouveaux arrivants comme Le Bon CoinAujourd’hui actionnaire majoritaire dans le développement de sociétés liées au green business, Yves Goblet a fait partie de ceux qui ont démarré Bouygues Télécom où il a occupé le poste de Vice Président. Il a ensuite été directeur général de TPS, directeur adjoint de TF1, puis président exécutif d’Anovo. C’est donc avec un regard expérimenté qu’Yves Goblet nous apporte son point de vue sur la nécessaire rupture dans les techniques de marketing et l’importance qu’il faut accorder au consommateur à l’heure où le digital prend de plus en plus de place dans notre quotidien. Je dois avouer avoir particulièrement apprécié son point de vue éclairé et son expérience ainsi que son langage direct et précis.

On parle d’une rupture dans les techniques de marketing traditionnelles. En quoi est-elle nécessaire ?

Il faut une rupture, car sans rupture avec ces techniques traditionnelles, une marque risque de perdre le fil avec le consommateur. Ce qui était vrai durant les trente glorieuses ne l’est sûrement plus aujourd’hui. Avant, pour lancer une marque, il fallait être puissant, il fallait faire de la publicité, il fallait engranger un processus commercial qui était nécessaire pour rassurer les distributeurs : il fallait des stocks, il fallait aller plus vite que les concurrents. Mais avec le temps, les entreprises ont mécanisé tout cela et souvent traitent leur consommateur comme un objet, et non comme un sujet avec lequel la relation est complexe, riche et fragile. Je prend un exemple dans mon livre avec Dim et Nespresso qui ont su sortir d’un mimétisme entre marques et partir sur un courant porteur lattent qui créé une réelle rupture sur le marché. Le plus dur en marketing, c’est justement d’isoler ces motivations profondes et cette relation entre une marque et un consommateur. C’est tout l’inverse d’un marketing pousse-produit et mécanique.

Lire la suite

Qu’est-ce qu’une marque leader ? (avec Yves Goblet) was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec

Senior économie : une jeune start-up remet les vieux au travail

senior economie - david rudnianskiDans la conjoncture actuelle, la priorité des entreprises est de réduire les coûts au maximum : cela a pour conséquence une diminution de l’embauche, et notamment celle des seniors, qui ont une expérience, mais aussi un salaire plus élevé. Pour répondre à ce problème, les seniors se lancent de plus en plus dans l’entreprenariat. Ils utilisent pour cela des services comme Louerunsenior.com, qui met en relation des experts indépendants et des entreprises pour des missions de courte ou moyenne durée. C’est à la fois un service qui accompagne les entreprises dans la définition d’une mission et une plateforme de mise en relation, qui permet aux entreprises de sélectionner des spécialistes expérimentés pour des missions ponctuelles. David Rudnianski, président de Louerunsenior.com nous a apporté son éclairage sur ces seniors indépendants. Il sera présent à la conférence sur la silver économie organisée par CCM Benchmark le 7 octobre à Paris. Si vous souhaitez y participer, cliquez ici. Une réduction de 100 euros est accordée à nos lecteurs : code silver2014visionary.

silver economie
Une réduction de 100 euros est accordée à nos lecteurs : code silver2014visionary

Le senior est-il condamné au chômage ?

Il y a plusieurs définitions pour un senior, je dirais même qu’il n’y en a pas d’officielle. Notre définition du senior, c’est une personne qui a un minimum de 20 années professionnelles. Par rapport au reste du marché du travail, il semblerait que le senior soit sauvegardé. Par contre, en termes de croissance, on s’aperçoit depuis quelques années qu’il y a une véritable explosion du chômage des plus de 50 ans. Nous n’avons pas de chiffres précis entre la répartition des ouvriers et des cadres supérieurs. On observe qu’il y a une véritable accélération du nombre de seniors de plus de 50 ans qui aujourd’hui se tournent vers l’indépendance, soit par choix, mais aussi par contrainte, car le marché du travail ne leur permet plus de trouver un emploi en CDI.

Lire la suite

Senior économie : une jeune start-up remet les vieux au travail was last modified: septembre 23rd, 2014 by Cédric Jeanblanc

Conférence Silver Economie 2014 : Instruisez-Vous Et Gagnez 100€ (Code silver2014visionary)

Silver economiesilver economie

Visionary Marketing s’associe à CCM Benchmark Group pour vous convier à une conférence sur les nouvelles technologies au service des seniors, qui 300x250-silver-economieaura lieu le 7 octobre 2014, de 9:00 à 18:00 à L’Hôtel du Collectionneur, 51-57 rue de Courcelles 75008 Paris. Visionary Marketing et Benchmark Group ont par ailleurs le plaisir de vous offrir ce code de réduction : silver2014visionary qui vous donnera droit à 100 € HT de remise immédiate sur le prix de vente facial de 890 € HT, soit un prix pour nos lecteurs de 790 euros HT seulement. Ne ratez pas cette conférence et inscrivez-vous sans plus attendre.

Je m'inscris

Quelles sont les différentes composantes de la population « seniors » sur Internet ? Quelle stratégie online définir pour s’adresser efficacement à cette cible ? Comment jouer la carte de l’intergénérationnel pour créer du lien ? Comment les technologies intelligentes et les objets connectés peuvent-ils contribuer au maintien à domicile des aînés ? Sites mobiles, applications pour tablettes, télévision connectée… De quels outils les e-patients disposent-ils ? Quels services peut-on attendre de la nouvelle génération de robots ?

Code de réduction : silver2014visionary

Pour répondre à ces questions, CCM Benchmark réunit de grands acteurs du secteur de la Silver Economie et des experts lors de cette nouvelle édition de la conférence « Silver Economie », notamment Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie.

Ils partageront leur vision, leurs conseils et leurs retours d’expérience en matière de stratégies digitales et numériques. Très opérationnelle, cette conférence vous donnera des outils pour optimiser vos stratégies de développement ou de diversification.

 Programme

 

9H00QUI SONT VRAIMENT LES SENIORS ?

Quelles sont les différentes composantes de la population « seniors » sur Internet ? Cette dernière est-elle homogène ? Comment les baby boomers se comportent-ils en ligne ? Quel est leur comportement d’achat ? Quels contenus consomment-ils ? Quelle est leur utilisation du mobile et des tablettes ? Sont-ils actifs sur les réseaux sociaux ?
Par Auriane Guzzo, CCM Benchmark

9H30JOUER LA CARTE DE L’INTERGÉNÉRATIONNEL POUR CRÉER DU LIENinscrire-silver-economie

Comment tirer profit de l’expérience acquise par les seniors encore actifs et faire appel à leurs services en toute simplicité ? A l’inverse, comment créer et entretenir une entraide intergénérationnelle pour accompagner les seniors retraités dans leurs usages numériques ? Comment faire de l’intergénérationnel un atout marketing ?
Avec :
– Bertrand Favre, Bitwiin
– Olivier Audouze, Hakisa.com
– David Rudnianski, LouerUnSenior.com
– Stéphanie Leone, Mamy Factory
Table ronde animée par Frédéric Serrière, Senior Strategic

10H30 – PAUSE

11H00WEBMARKETING : CIBLER LES INTERNAUTES AUX CHEVEUX D’ARGENT

Quelle stratégie online définir pour cibler efficacement les seniors ? Quelles générations de seniors peut-on réellement adresser sur Internet ? Quels sont les pièges à éviter pour ne pas vieillir sa marque et stigmatiser cette population ? Faut-il adapter son site ou une partie de son site aux seniors, notamment en termes d’ergonomie ?
Avec :
– Hicham Badreddine, Malakoff Médéric
– François-René Germain, Orange
– Odile Szabo, PriceMinister
Table ronde animée par Jérôme Pigniez, Silvereco.fr

11H45 – OBJETS CONNECTÉS, TÉLÉASSISTANCE ET MAINTIEN À DOMICILE

Comment les technologies intelligentes et les objets connectés peuvent-ils contribuer au maintien à domicile des aînés ? Géolocalisation, domotique… Comment enrichir l’offre traditionnelle de téléassistance avec des packages de services plus globaux ? Bracelets, montres et vêtements intelligents… Quels services concrets les terminaux du « quantified self » apportent-ils dans ce domaine ?
Avec :
– Laurent Levasseur, Bluelinea
– Olivier Lesueur, Mondial Assistance
– Angela Chieh, Withings
Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark

12H30DÉJEUNER

14H30E-SANTÉ : EXPLOITER LES OPPORTUNITÉS SUR MOBILE, TABLETTE ET SMART TV

Sites mobiles, applications pour tablettes, télévision connectée… De quels outils les e-patients disposent-ils ? Sur quels terminaux se connectent-ils ? A quels services les patients experts accèdent-ils ?
Avec :
– Jean-Jacques Hennin, Elderis
– Marc Guillemot, Médecin Direct / Santech
– Lionel Reichardt, Pharmageek
Table ronde animée par Florence Debret, CCM Benchmark

15H30DESIGN ET ERGONOMIE AU COEUR DES ATTENTES DES SENIORS

Les seniors sont-ils en demande de produits « design » ? Pour changer l’image des produits « silver » et garantir leur efficacité, faut-il faire appel à un cabinet d’ergothérapie ? Confort, visuel, organisation des pages, optimisation des messages… Sur Internet, comment faciliter la navigation des seniors et fluidifier le processus d’achat ?
Avec :
– Alexis Roche, Assystel
– Jérôme Arnaud, Doro
– Thierry Chevalier, Technosens
Table ronde animée par Frédéric Falletta, Novidae

16H15 – PAUSE

16H45 – ROBOTIQUE ET DOMOTIQUE AU SERVICE DES SENIORS

Quelles prestations les robots de compagnie apportent-ils concrètement ? Quels services peut-on attendre de la nouvelle génération de robots ? Comment l’offre robotique vient-elle compléter celle de la domotique ? Quels sont les liens entre les deux univers ?
– Giovanni Ungaro, Legrand
– Rodolphe Hasselvander, CRIIF
Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark

Je m'inscris

 

Conférence Silver Economie 2014 : Instruisez-Vous Et Gagnez 100€ (Code silver2014visionary) was last modified: mai 11th, 2015 by Cédric Jeanblanc

Retargeting B2B et Visionary Marketing : ma petite entreprise …

marketing B2BC’est un joli cadeau que nous a fait Bertrand Lenotre de Digital Business News. Bertrand a lancé cette nouvelle chaîne d’infos et m’a interviewé sur le lancement de Visionary Marketing. Il en a profité pour me poser des questions sur notre offre la plus innovante, et je suis donc revenu sur le lancement, qui se déroulait hier sur une péniche en face du Louvre, d’une nouvelle offre de retargeting B2B avec Get+, une première mondiale dans ce domaine.

De l’autre côté de la caméra

J’ai tellement interviewé de start-ups et de nouvelles entreprises en cours de formation, que cela m’a fait tout drôle de me retrouver sur le siège en face de Bertrand a raconter mon histoire. En fait, cette histoire je l’ai construite au fur et à mesure sans vraiment y réfléchir : on compile son savoir-faire, on en fait quelques présentations PowerPoint, on passe les vacances de Noël (enfin celle de l’année dernière parce que celle de cette année je vois bien à quoi elles vont ressembler…) à refonte entièrement son site Web, à ajouter de nouveaux contenus et à créer une offre. Puis, on met ses chaussures de sept lieues et on part visiter des clients.

Départ sur les chapeaux de roues et sur mes 2 béquilles !

Enfin sauf que pour moi, les chaussures de sept lieues se sont transformées en de superbes béquilles, car je n’ai rien trouvé mieux que de me faire une entorse la veille de mon démarrage ! Qu’à cela ne tienne, plus les difficultés sont grandes, plus on a de mérite à les surmonter. Je tiens donc particulièrement remercier Bertrand et ses équipes pour cette superbe interview, et j’espère avoir l’occasion prochaine de lui retourner cette faveur car lui aussi à fait le grand saut entrepreneurial et nous lui souhaitons tout le succès qu’il mérite.

[Marketing] Et voici le retargeting B2B !

En 1996, Yann Gourvennec lance un site, Visionary Marketing, qui l’accompagnera tout au long de ses expériences professionnelles chez Unisys, Capgemini et plus récemment Orange. Dans la foulée de son départ de l’opérateur il y a quelques mois, il crée une agence de marketing digitale qui prend naturellement le nom de Visionary Marketing. Pour la développer, il s’associe alors avec la fameuse plateforme d’affiliation, Efilliation.

Yann Gourvennec lance ces jours-ci un nouveau service en collaboration avec Getplus qui ouvre un nouveau champ marketing, le retargeting B2B, une transposition de Criteo dans l’univers du marketing !

Visionary Marketing lance également sous la forme originale d’un BD, un guide du Brand Content en entreprise, Super Content Man, diffusé en 4 épisodes sur son site tout au long du mois de septembre puis prochainement édité en version papier.

Rencontre avec Yann Gourvennec pour évoquer sa nouvelle vie professionnelle et ses projets en cours de réalisation. @ygourven 


[Marketing] Et voici le retargeting B2B ! par digitalbusinessnews

Retargeting B2B et Visionary Marketing : ma petite entreprise … was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Le ROI (des médias sociaux) expliqué par super content man (#scmlb)

Les personnages de Super Content Man  ( ROI )

Le ROI,  (le retour sur investissement), c’est ce bon vieux sujet qui nous hante et que nous avons abordé dans l’épisode 3 de super content man qui sort aujourd’hui lundi 15 septembre. Dans cet épisode, John Brown, le directeur marketing peu dégourdi de Trocatron Ltd, se fait questionner par la directrice de l’entreprise, Diana Winter : « Votre blog est joli, mais qu’est-ce que j’en tire de palpable? », « Combien ça crache? ». Il est vrai que créer un blog et le faire vivre constitue un investissement dont on doit par conséquent estimer les retombées, afin de savoir si cela en vaut la peine.

Le problème, c’est que chez Trocatron Ltd (et dans beaucoup d’entreprises), certains responsables ont une vision très court-termiste et ont du mal à entrevoir le bénéfice que peut apporter un blog à l’entreprise. Et le fait que le ROI d’un blog soit difficile à estimer n’arrange pas les choses… Nous allons toutefois tenter de fournir une réponse à Diana Winter. Il existe trois façon de calculer le ROI d’un média social : la vente, l’engagement et l’économie.

bouton téléchargement

1 – La vente : on a souvent tendance à penser que le seul revenu que l’on peut tirer d’un site est la publicité. Il est utopique de penser qu’un blog va rapporter des milliers d’euros par mois grâce à ses emplacements publicitaires… On rentabilise davantage un blog en l’utilisant comme un outil de prospection : je crée du contenu, j’identifie mes visiteurs, je les convertis en clients. L’identification du visiteur peut se faire par le visiteur lui-même qui contacte l’entreprise à partir du blog ; l’entreprise peut également utiliser une solution de retargeting B to B (comme celle conçue par Visionary Marketing avec son partenaire Get+) pour capter, puis « choyer » (en anglais on utilise l’expression « lead nurturing », en français on peut aussi dire « mise sous couveuse) les visiteurs de son site qui ont un profil et un scoring comportemental qui convient à ce que l’on cherche.

Capture d’écran 2014-09-15 à 01.05.59

2- L’engagement : cela concerne essentiellement les réseaux sociaux. Par exemple avec Facebook, on va calculer l’engagement en divisant le nombre de Likes, de commentaires et de partages par jour, par le nombre d’amis. Cela nous donne un taux d’engagement se situant généralement dans des valeurs très basses, autour de 0.2%, et qui baisse au fur et à mesure que le compte grossit (et que Facebook bidouille son algorithme aussi).  Ce taux d’engagement n’est pas forcément un signe de réussite, certaines entreprises étant dotées, sans effort, d’un meilleur taux que leurs voisines, du fait de la nature de leur secteur ou de leur marque. Par exemple, les marques dites fonctionnelles (marques avec d’énormes nombres de clients et qui fournissent des services comme les banques et les opérateurs Télécom par exemple), dont les forts taux d’engagement sont souvent le signe que beaucoup de clients se plaignent de la marque sur les réseaux sociaux. L’engagement fort y est souvent le signe d’une activité intense en « social CRM », activité qui n’a pas forcément de sens pour une société qui vendrait, par exemple, des céréales pour les enfants, qui par définition ne tombent pas en panne.

Lire la suite

Le ROI (des médias sociaux) expliqué par super content man (#scmlb) was last modified: mai 20th, 2015 by Cédric Jeanblanc