faut-il recréer Arrêt sur Images sur Internet ?

arrêt sur Images12 ans qu’elle existait et 10 au moins que je la regardais tous les dimanches (ou plutôt, c’est mon magnétoscope numérique qui la regardait de peur de rater un épisode) pour décrypter la vie des médias, mais aussi et tout bêtement pour nous tenir au courant de ce qui se passait sur des chaînes et dans des émissions que nous n’aurions jamais regardées (et notamment les émissions de télé-réalité).

France 5 a annoncé lundi 18 juin qu’elle retirait l’émission de sa grille. Les chroniques de Judith Bernard, de Sébastien Bohler, de David Abiker et les analyses en profondeur de tous les jeunes journalistes qui se sont succédés dans cette émission vont nous manquer.

Daniel Schneidermann est très amer sur son blog et on comprend que la lutte a dû être rude, d’autant que ce n’est pas la première fois que la menace se faisait jour. Mais quelque chose – au delà des demandes d’asiles politique – attire notre attention. M. Schneidermann indique dans le bandeau de son blog « les médias changent le monde, Internet change les médias. Alors, plutôt que s’aigrir, pourquoi ne pas prendre cette phrase au pied de la lettre et ne pas refonder Arrêt sur Images sur Internet ? M. Schneidermann, voilà une idée, en ces temps où La Tribune prête à Martin Bouygues la volonté de céder TF1 (info démentie par le Figaro ici, mais quand même) au vu de la montée des nouveaux médias. Après tout, avant le magnétoscope numérique, on regardait l’émission sur Internet et ça marchait très bien.

En prime, ci-après l’interview de Judith Bernard réalisée par Guy Birenbaum sur Dailymotion :

faut-il recréer Arrêt sur Images sur Internet ? was last modified: juin 19th, 2007 by Yann Gourvennec

ESG mbaebusiness : cours collaboratif sur le travail collaboratif

Eglise Saint AmbroiseSamedi 16 juin 2007 première vague de mon cours à l’école supérieure de gestion (mba de l’ESG, Technologies de l’information et de la communication, option e-business), située dans le quartier Saint-Ambroise (voir l’église Saint-Ambroise en photo sur la gauche) sur le sujet du phénomène collaboratif, les outils de collaboration et leur marché. L’intitulé exact du cours(*) est : L’environnement économique de l’Internet, car il traite des aspects économiques, sociaux et humains de la collaboration et du Net. C’est-à-dire que l’analyse met l’accent sur les aspects réels et économiques, au sens large, qui sous-tendent la vague 2.0 aussi bien du point de vue marketing que Web, sans rester superficiel. Certaines analyses ont pu même être très critiques, afin de donner une perspective de long terme de l’Internet et du recul, ce qui manque hélas souvent dans ce genre d’analyses. COpie conforme - La Une de Time et de L'ExpressÀ titre d’exemple, l’introduction insiste sur la Une de Time Magazine qui a élu la personne de l’année comme étant « nous-mêmes » en 2006, mais aussi sur la Une de l’Express de 2000, qui annonçait déjà ce phénomène il y a sept ans. Ceci pour montrer non la superficialité du phénomène 2.0, mais au contraire sa rémanence son existence depuis la naissance même de l’Internet. Car ne l’oublions pas, tout l’Internet s’est construit autour de cette idée de collaboration et de participation le Web et participatif depuis le début, et tout ce qui contribue à accroître cette collaboration arrive comme un bienfait. Cette remise en perspective de l’Internet est utile aux élèves. Mais il est fort à parier que cette remise en perspective de l’Internet, ne sera pas utile qu’à eux.

 

Plus que tout, il faut noter que cette session ne fut pas seulement à propos de la collaboration, mais fut elle-même entièrement collaborative, ce qui lui fut rendu possible par le fait que beaucoup des élèves étaient eux-mêmes blogueurs et particulièrement intéressés par le sujet (voir leur blog collectif ici). Le point culminant de la présentation arriva vers la fin de la matinée lorsque, après la pause, nous avons décidé de remplacer le cas concret que j’avais préparé par un cas réel exposé par un élève, en cours de lancement de son site Internet 2.0. Un bref tour de classe a permis de valider avec l’ensemble de la classe l’intérêt de remplacer le cas théorique par un cas réel. C’est donc tout naturellement que je suis passé de l’autre côté de la table et que tous ensemble nous avons étudié, analysé et parfois critiqué de façon constructive le projet en cours pour le bénéfice de l’élève qu’il présentait (et qui semble-t-il était très content d’avoir pu partager ses questions avec la salle et confronter ses idées aux autres participants). La qualité du projet et le caractère participatif de la réunion, ont été bénéfiques non seulement aux élèves mais à moi-même, et j’attends avec impatience la deuxième vague de ce cours, qui portera sur les outils de la collaboration et leur marché, et qui aura lieu le samedi 23 juin 2007. Les supports de cette intervention seront disponibles sur ce blog et sur le site visionarymarketing.

 

À noter enfin, le lien évident affaire entre cette intervention et une autre intervention réalisée à Dauphine fin avril sur le sujet du marketing des innovations technologiques. Cette dernière, dont les supports sont aussi disponibles sur Internet à cette adresse, sera d’ailleurs reconduite en 2008, probablement avec un format un peu aménagé et une mise à jour par rapport à l’actualité.

 

(*) peut-être que l’expression ‘partage d’expérience’ serait plus appropriée

ESG mbaebusiness : cours collaboratif sur le travail collaboratif was last modified: juin 17th, 2007 by Yann Gourvennec

mon Web 2.0 sur deuxzero

Web 2.0article publié originellement sur deuxzero

« Yann Gourvennec vis le web 2.0 et en parle sur http://visionarymarketing.com. C’est sous l’angle du néo-marketing et des enjeux de la coopération qu’il nous dresse son portrait du web 2.

Qui êtes vous et quel est votre rapport avec le web 2.0 ?

Par profession, je suis Innovation Principal chez un des leaders mondiaux de l’Outsourcing des communications où j’ai développé l’approche d’innovation conjointe. Par passion, je suis un ‘connecteur’ qui officie sur l’Internet depuis 1995, où je publie régulièrement depuis le début des papiers de qualité sur ce qu’on appellerait aujourd’hui le Marketing 2.0 (les approches de Marketing et d’innovation ascendantes) et le Web 2.0 bien-sûr. Le Web 2.0, en quelque sorte, je baigne dedans depuis le début. Coopérer, c’est ma seconde nature, que ce soit au bureau ou hors du bureau. Les deux activités se nourrissent d’ailleurs, car mon expérience en ligne est imprégnée de mon travail sur le terrain, mais mon travail en clientèle ou dans mon entreprise est lui aussi enrichi par l’extérieur et le travail intense de veille et de conception que j’effectue à l’extérieur. Je ne fais pas du Web 2.0, je le vis, c’est beaucoup plus intense. D’ailleurs, je fais partie du groupe French Web 2.0 de LinkedIn (voir le logo sur mon site principal, http://visionarymarketing.com )

Si vous deviez expliquer le web 2.0 à tout un chacun, qu’est-ce que vous diriez ?Yann Gourvennec

Au-delà de la définition d’O’Reilly et de l’historique et les débats autour du Web 2.0, le Web 2.0, c’est le web collaboratif, c’est le web où plusieurs personnes se mettent ensemble pour bâtir un projet, construire un contenu, vendre un nouveau service ou un nouveau produit. Le Web 2.0 surtout, comme l’a dit Kosciusko-Morizet par boutade, c’est le Web 1.0 qui marche ! Pour moi, le Web 2.0 c’est bien plus que des outils, c’est un état d’esprit, basé sur la collaboration et l’ouverture.

Lire la suite

mon Web 2.0 sur deuxzero was last modified: juin 14th, 2007 by Yann Gourvennec

Les 20 meilleurs conseils Marketing d’Emmanuel Brunet

Emmanuel BrunetNous avons le plaisir d’accueillir dans nos colonnes Emmanuel Brunet de l’excellent site www.conseils-marketing.com, qui nous confie ses 20 meilleurs conseils marketing.

  • Conseil Marketing: Devenez partenaire d’évènements à forte visibilité. Mardi 29 mai, c’était la Fête des Voisins. Pizza Hut est partenaire de la fête depuis 4 ans et a même ouvert un mini-site. Au programme : l’internaute à la possibilité d’imprimer des affichettes pour le hall de son immeuble et d’envoyer des invitations via e-mails automatiques. A cette occasion, Pizza Hut offre 1 pizza Xlarge pour une pizza Xlarge achetée. En plus de la communication sur les supports de communication (affichettes, flyers, invitations…), l’image de votre entreprise évoluera en fonction de vos partenariats. Dans le cas de cette opération basée sur la fête des voisins, on pourrait pencher plutôt du côté de la convivialité et de l’ouverture aux autres… toutes les valeurs de Pizza hut en somme! Lire la suite
Les 20 meilleurs conseils Marketing d’Emmanuel Brunet was last modified: mai 11th, 2015 by conseilsmarketing

Comment organiser un salon ou un événement (Part 1 /3)

comment organiser un salon ou un événementDans cette série d’articles consacrés à l’organisation d’un salon ou d’un évènement (Tour de France, journée portes ouvertes..), nous avons la chance d’avoir les 10 conseils de Lucie Calonne qui nous donne ses trucs et astuces afin que votre évènement soit un succès. La communication événementielle est un vecteur essentiel de la communication externe d’une entreprise. Ainsi, elle permet, à différents acteurs (actionnaires, salariés, clients, revendeurs relais d’opinion…), de se retrouver en un même lieu pour parler d’un sujet précis. La plupart du temps, l’entreprise organisera une manifestation pour présenter de nouveaux produits ou pour tout simplement montrer son intérêt au sujet de la manifestation.

Voici ici 10 conseils à prendre en compte lors de l’organisation d’une manifestation :

-1 : Faîtes une check list : faîtes une liste, quelques semaines (voir plus ;-)) au préalable pour ne rien laisser passer de la manifestation. Par exemple, y inscrire tous les produits présentés, les collaborateurs présents, la liste des clients successibles d’y participer…
Lire la suite

Comment organiser un salon ou un événement (Part 1 /3) was last modified: juin 10th, 2007 by conseilsmarketing