LES SECONDES TABLES RONDES DU FUTUR , LE 6 NOVEMBRE

Seconde tables rondes du futurLa Fabrique du Futur est heureuse de vous convier à sa seconde édition des T@bles Rondes du Futur sur le thème :

LA VIRTUALITE ET L’AVENIR DES ENTREPRISES
ou Comment la réalité virtuelle et la 3D dessinent le futur des organisations et du management.

Date : 6 Novembre
Horaire : 14h – 19h plus cocktail
Lieu : Bourse du commerce de Paris
2 rue Viarmes 75001 Paris
Métro Louvre Rivoli

Détails et inscription ici et

TEXTE DE PRESENTATION DES DEBATS (SIC) :

« Comment la réalité virtuelle et la 3D dessinent le futur des organisations et du management;

2020.. A peine a-t-il achevé son petit déjeuner, Léo claque des doigts et le mur de son salon se transforme en un écran géant. Sa doublure électronique apparaît au pied d’un immeuble de bureaux qui fait penser à ceux qu’on construisait hier dans la vie non électronique. En agitant les doigts, il déplace son clone et salue ses collègues. Un clin d’oeil, il se téléporte et s’installe en face d’un Asiatique. Léo s’exprime en français et son interlocuteur en mandarin, mais grâce à une traduction automatique, ils se comprennent parfaitement. A dix heures, ils partent en réunion. Comme chaque jour, ils évoquent le temps qu’il fait dans leurs contrées respectives avant de commencer le travail. Il ne faut pas qu’ils traînent car dans ce Second Office, le moindre des faits et gestes sont enregistrés et ils sont rémunérés en fonction de savants calculs d’efficacité créative.

Futur probable ou science-fiction ? Lendemain souhaitable ou cauchemardesque ?

Deux débats essayeront de répondre à ces questions et de déterminer l’impact de la virtualité sur l’entreprise et le travail de demain. Un grand témoin ponctuera le débat par ses réflexions.

PREMIER DEBAT : CHRONIQUES D’UNE VIRTUALITE ANNONCEE

Des experts racontent

Diminution nécessaire des déplacements, mondialisation des échanges, multiplication des environnements virtuels et de leurs usages professionnels, évolution des us et coutumes technologiques des futurs embauchés, utilisation dans le monde du business des compétences ludiques…

Des arguments militent pour la virtualité future des entreprises. Des experts en univers virtuels et praticiens de la virtualité évoqueront les différents usages de la virtualité par l’entreprise et évoqueront les perspectives pour demain.
DEUXIEME DEBAT : DE LA FICTION AUX REALITES DE DEMAIN

Des patrons à la barre

Si la fiction devenait la réalité, est-ce que cela serait une bonne ou mauvaise chose pour l’entreprise, les salariés, la créativité ? Quels seraient les atouts et limites de ce type de fonctionnement ? Si ce scénario rejoint le cimetière aux prospectives erronées, le virtuel aurait-il malgré tout une place dans l’entreprise de demain ? Est-ce qu’on l’utiliserait pour échanger, se former, vendre ? Existent-ils des signaux faibles et forts qui annoncent une virtualisation accrue de l’entreprise ?

Après que les aficionados des nouvelles technologies ont défendu leur pré carré virtuel, des patrons des entreprises examinent le chemin à parcourir et s’interrogent. »

Denis Failly
http://www.entretiens-du-futur.com

LES SECONDES TABLES RONDES DU FUTUR , LE 6 NOVEMBRE was last modified: septembre 24th, 2007 by denisfailly

Affichage publicitaire : comment toucher un prospect plus de 20 fois par jour !

Bon nombre d’entreprises déboursent chaque année des sommes astronomiques pour s’afficher dans les rues, dans les journaux, à la télévision ou encore sur des bannières internet. L’objectif ? Tout d’abord de la notoriété et de l’information, ensuite l’augmentation des ventes.

La machine semble bien huilée. Tout marche à merveille depuis des années. Seulement voilà, il y a un hic : les consommateurs que nous sommes tous ne sommes que très peu attirés par ces messages (plus de 3’000 stimulations publicitaires par jour) et nous ne retenons rien ou presque. La raison est simple : nous n’avons pas demandé ces messages !

Il y a pourtant un support publicitaire très peu exploité par les annonceurs et qui peut combler cette lacune : l’écran de veille de nos ordinateurs!

Depuis quelques années, les écrans de veille sont devenus « personnels », reflètant les aspirations et les préférences de tout un chacun. Si ils sont présents sur un ordinateur, c’est parce que son utilisateur l’a bien voulu : c’est du Permission Marketing. L’inconvénient est qu’ils sont volatiles :combien de fois avez-vous déjà changé d’écran de veille cette année et pourquoi l’avez-vous fait ?

A cette question, plus de 90% des interrogés ont répondu plus de 4 fois et ils l’ont fait simplement parce qu’ils aiment « quand ça bouge », comprenez par là que voir et revoir les mêmes 6 ou 7 images ou les mêmes informations pendant toutes l’année, ça lasse !

Ainsi, faire de beaux écrans de veille ne suffit plus pour fidéliser le client. Il faut en plus qu’il bouge souvent, tout comme pour un site internet. Et même qu’il permette, d’un simple clic, de voir la page de votre site qui va lui décrire en détail l’offre (et lui permettre de l’acquérir en ligne si c’est possible) proposée succinctement sur l’écran de veille.

Imaginez une station touristique qui pourrait, toutes les semaines, faire un compte rendu des activités passées (avec textes et photos), indiquer le programmes des activités à venir, faire de la publicité pour une promotion spéciale (par exemple, réduction sur abonnement de ski,…), etc, …

Imaginez un opérateur mobile, une chaîne de grande distribution ou tout simplement le resto du coin qui peut arriver sur votre écran pour vous proposer leurs dernières offres… ou tout simplement le menu du jour !

Pour mieux comprendre le concept, téléchargez et installez la démo, ça vaut bien mieux que de longues explications…

Affichage publicitaire : comment toucher un prospect plus de 20 fois par jour ! was last modified: septembre 19th, 2007 by olivierb

déjà 10.000 abonnés payants à Arrêt sur Images sur Internet en quelques jours

ASI 2.0 : En 2008, arrêt sur images sur InternetLe nouvel arrêt sur images de Daniel Schneidermann et son équipe, déjà annoncé sur ces pages rencontre a priori un franc succès. Le ton est résolument direct, pour ne pas dire polémique, et je vous livre ci-dessous le dernier mailing reçu aujourd’hui. Vous y trouverez le lien pour vous inscrire et vous faire une opinion par vous même. Le tarif de €30.00 par an est somme toute assez modeste et abordable.

ASI 2.0 : En 2008, arrêt sur images sur Internet

 » Le saviez-vous ? Deux anciens dirigeants de TF1, Patrick Le Lay et Etienne Mougeotte, comparaîtront bientôt devant le tribunal correctionnel d’Alès (Gard), pour violation et recel du secret de l’instruction.

Le Droit de savoir (TF1) avait filmé, et diffusé, les aveux d’assassins présumés, devant les gendarmes.

Même TF1 ne peut pas tout se permettre !

Le saviez-vous ? La direction de l’AFP a dû modifier un titre de dépêche sur pression du cabinet de Xavier Darcos, ministre de l’Education. Il s’était un peu trop avancé sur une éventuelle réforme du bac ? Qu’à cela ne tienne, l’AFP change son titre.

Le saviez-vous ? Non.

Vous ne le saviez pas, parce que les medias détestent parler des dérapages des medias.

Voilà pourquoi nous avons décidé de recréer Arrêt sur images sur le Net : pour que vous sachiez comment les medias vous informent… ou ne vous informent pas.

D’ores et déjà, notre site provisoire vous attend ( http://arretsurimages.net ).

Et pour que nous puissions enquêter en toute indépendance, notre première source de financement, ce sera… vous.

En cinq jours, vous avez déjà été plus de 10 000 à vous abonner. Si ce n’est pas encore fait, abonnez-vous dès aujourd’hui ( sur http://arretsurimages.net/abonnement ). Plus vous serez nombreux, plus vous nous permettrez de construire un site définitif, indépendant et complet.

Egalement au sommaire de cette première semaine de notre site provisoire :

Pourquoi dit-on « on a gagné », mais « ils ont perdu » ? Sebastien Bohler vous l’explique.

Les 20 Heures de TF1 et France 2 ont prêté (sans complexe) leur antenne au déménagement médiatique (sans complexe) de la ministre Christine Boutin à Lyon. Si vous les avez ratés, ne manquez pas le montage – rattrapage d’Aurélie Windels.

Enfin, Elisabeth Lévy fâche (déjà) quelques uns de nos premiers abonnés en écornant l’icône Jacques Martin. »

déjà 10.000 abonnés payants à Arrêt sur Images sur Internet en quelques jours was last modified: septembre 19th, 2007 by Yann Gourvennec

18 conseils pour apprendre à se vendre par Rajesh Setty (ebook Personal Branding)

18 conseils pour apprendre à se vendre par Rajesh Setty (ebook Personal Branding)



On n’a qu’une seule fois pour faire une première bonne impression. Cet adage est de plus en plus vrai dans notre société où tout va plus vite et où l’image que l’on donne a de plus en plus d’importance.

 

Il devient indispensable de savoir se vendre comme on le ferait pour un produit ou un service. Un bon exemple humoristique est consultable sur le site CV de Jérôme Choain, qui se vend (avec humour) comme un produit high tech.

 

Plutôt que de cloner cette (bonne) idée, nous vous conseillons plutôt la lecture du livre gratuit de Rajesh Setty « Personnal Branding », qui explique comment apprendre à se vendre, à créer sa propre image de marque, voire créer une marque autour de votre nom !

 


 

Rajesh explique tout au long des 39 pages de son livre gratuit « Personnal Branding », 18 conseils pour apprendre à se vendre, à savoir se mettre en avant, en créer une image de marque.

 

Voici donc un résumé de cet excellent ebook qui est à la fois plein de bons conseils et très rapide à lire, que nous avons agrémenté de conseils et « francisé ».

 

Pourquoi se créer une image de marque ?

 

La première partie de l’ebook de explique qu’il est devenu essentiel de créer sa propre marque, car cela permet :
D’être reconnu comme un expert dans un domaine, et donc d’être payé plus cher et courtisé par les entreprises. Et il y a des opportunités à prendre car encore trop peu de personnes ont l’idée de se placer comme des spécialistes d’un domaine ou d’utiliser leur nom comme une marque… Il y a bien entendu quelques personnes qui l’ont bien compris comme par exemple Loic Le Meur, Eric Dupin… ou Seth Godin aux USA.
De convaincre plus facilement : avec une renommée dans un domaine votre autorité en sera renforcée et vos dires pris plus facilement en compte, un expert ayant toujours pris au sérieux (ex: Techcrunch, Captain e-Commerce…).
De vous spécialiser et de se maintenir à la page sur les dernières évolutions techniques et technologiques d’un secteur d’activité, et plus encore anticiper les changements des secteurs d’activité.

 

Comment construire sa propre marque ?

 

Etape 1 : Planifiez la création de votre marque sur le long terme.

 

Construire une image de marque peut prendre 1, 2, 3, 4 ou 5 ans… voire plus ! Heureusement grâce à Internet, c’est bien plus rapide, et en quelques mois vous pourrez voir les premiers effets de votre « notoriété numérique ». Selon vos disponibilités, vos objectifs personnels et professionnels… écrire noir sur blanc où vous en êtes actuellement et où vous souhaitez aller.

 

Cela peut par exemple se remettre à niveau avec les dernières technologies liées à internet et acquérir une double compétence via une formation à distance, et d’ici 1 an changer de travail après l’entrée en crèche de votre petite fille.

 

Lire la suite

18 conseils pour apprendre à se vendre par Rajesh Setty (ebook Personal Branding) was last modified: septembre 20th, 2014 by conseilsmarketing

Livre gratuit « Le Guide de survie de l’emailing » (Diane Revillard)

Téléchargez le Livre gratuit « Le Guide de survie de l’emailing » par Diane Revillard

 

Diane Revillard de Diemark.net vient de finir un excellent ebook « Le guide de survie de l’emailing », qui présente de manière claire et détaillée comment lancer une campagne d’emailing avec de nombreux trucs et astuces utilisables aussi bien par les marketeurs chevronnés que par les novices.

 

Il y a des dizaines de bons conseils, et même quelques exemples d’emailings analysés et commentés, ce qui vous permet de savoir vraiment ce qu’il faut ou ne fait pas faire en matière d’emailing.

 

Ce livre gratuit de 57 pages est très pédagogique, avec de nombreuses check listes pour de rien oublier, mais en plus il propose de nombreux outils habituellement connus que des « Pro » de l’emailing :
– Dédoublonner des bases d’adresses email avec www.anandgraves.com
– Calculer le retour sur investissement d’une campagne d’emailing : www.emaillabs.com
– La liste des vendeurs de fichiers : www.gfm.fr
– Test de « spamicité » de vos messages spamcheck.sitesell.com ou www.lyris.com ou www.sparklist.com
– Le glossaire des termes les plus utilisés par les Spammeurs de www.blizzardemail.com
– …

 

Diane Revillard nous livre également quelques statistiques particulièrement intéressantes :
– Prévoir un taux de retour de 1% pour les fichiers loués.
– La réussite d’un emailing dépend à 20% de la rédaction du message, à 40% de la qualité de la mailing liste et à 40% de l’offre proposée.
– Les derniers inscrits à une mailing liste opt-in sont les plus actifs, un taux de 30% de nouveaux inscrits de moins de 6 mois est une garantie de succès.
– Le taux des NPAI temporaires (mailbox full…) doit être d’environ 1%, et les NPAI définitifs (adresses erronées) de 5 à 10 %
– Les 15 premiers caractères de l’objet d’un email sont les plus importants.
– Une bonne moyenne c’est 2 emailings réguliers / mois, plus des alertes ponctuelles.
– Un taux de désinscription doit être inférieur à 2%, l’objectif étant un taux entre 0,5 et 1%.

 

Et enfin, voici quelques conseils qui ont particulièrement retenus notre attention :

 

Comment obtenir une base prospects à moindre coût

 

– Créez un formulaire d’inscription attractif, l’objectif est de ne jamais laisser partir un visiteur sans avoir obtenu au moins son adresse email.
– Utilisez l’off line pour obtenir des adresses: points de ventes, salons, expositions, phoning, visites…
– Proposez plusieurs newsletters et plusieurs offres (ex: ebook gratuit + newsletter + flux RSS).
– Formez tout le personnel à systématiquement demander l’adresse email.
– Intégrez un bouton « transmettre à un ami »
– Ajouter un lien vous s’inscrire à votre newsletter dans tout vos emails.
– Utilisez la co-registration avec d’autres sites Web pour obtenir des adresses.
– Placez des bannières de pub chez vos partenaires, prescripteurs…
– Organisez des jeux concours, offrez des ebook

 

Les trucs et astuces de base pour l’emailing en HTML

 

– Créez une page « miroir » sur votre site pour que vos lecteurs puissent consulter une copie de l’emailing sur internet s’ils ne peuvent pas le lire dans leur gestionnaire de messagerie.
– N’hébergez pas vos images sur des sites gratuits
– Evitez d’intégrer des images ou pièces jointes à l’intérieur des emailings, et respectez un poids total inférieur à 35 ko.

 

Quelques erreurs classiques qui font votre message est pris pour du SPAM

 

– Ne pas utiliser une adresse valide pour l’expéditeur.
– Mettre des mots de spammeurs comme gratuit, argent, les termes financiers…
– Utiliser une couleur de police de caractère blanche
– Utiliser plus de 3 polices de caractères / messages
– Ecrire en MAJUSCULE
– Inclure du javascript ou des formulaires dans ses emails
– Se tromper dans les liens ou mettre des liens qui ne fonctionnent pas, ou encore mettre des adresses IP au lieu des noms de domaine
– Ne pas demander à vos contacts de vos mettre dans la liste de vos contacts
– Ne pas mettre de lien de désinscription, au risque d’être considéré comme un spammeur
– Envoyer une image avec du texte intégré, sans texte en HTML ou en texte.

 

Les appels à l’action pour pousser le client à cliquer

 

– Avoir au moins un call to action dans la zone de prévisualisation de l’emailing sur la droite.
– Proposer des choix pour le rappel : formulaire, call back, téléphone…
– Le call to action doit être « 1 clic », on ne doit pas descendre l’ascenseur ni faire plusieurs manipulations.
– L’appel à l’action doit être très lisible (bouton, ligne séparée…), si c’est une image mettre en plus un lien texte.
– Ne mettez pas « cliquez ici » mais l’action à réaliser (Téléchargez, Abonnez-moi…)
– Le bouton doit faire atterrir l’internaute sur une page spécifique avec un rappel de l’offre (pas la home page)
– Répétez plusieurs fois l’appel à l’action
– Testez de nouveaux emplacements pour votre bouton call to action.

 

Les 4 règles d’or de la mise en forme d’un emailing en HTML

 

1- Le visuel doit être simple, l’internaute scanne ses emails, il faut communiquer le plus efficacement et simplement possible.
2- Respectez l’équilibre entre image et texte, il faut toujours voir le message sans les images
3- Concevez votre message avec 2 niveaux de lecture: dans le volet de prévisualisation (dimension de 450 x 250, avec un espace pour le logo de 100 x 200 pixels) et en mode lecture complète.
4 – Utilisez le format multipart qui permet une réception en format HTML ou TEXT selon la messagerie du client.

 

Pour en savoir plus, téléchargez le « Guide de survie de l’emailing » de Diane Revillard sur le site www.diemark.fr

Livre gratuit « Le Guide de survie de l’emailing » (Diane Revillard) was last modified: septembre 13th, 2007 by conseilsmarketing