Bob Pearson (SMBC) et le Web 2.0 « les médias sociaux sont pour toutes les entreprises »

Bob Pearson - SMBC
Bob Pearson - SMBC

note importante : cet article est la version intégrale d’un article originellement publié sur Silicon.fr

Bob Pearson vient d’être nommé Président du Social Media Business Council, le nouveau nom du Blog Council, après avoir été, le fait est connu, vice-président des communautés des conversations de DELL. Bob a eu la gentillesse d’accepter de répondre à mes questions pour le compte de nos lecteurs de Silicon. Dans cette interview, je me focaliserai plus particulièrement sur l’expérience passée de Bob Pearson, comment celle-ci lui sera utile dans son nouveau rôle, et ses projets d’expansion du Social Media Business Council.

Silicon : le succès de vos initiatives Web 2.0 lancées pour le compte d’une entreprise leader du secteur de la high-tech mondiale est indéniable, ceci veut-il dire que les médias sociaux sont faits uniquement pour les informaticiens ?

BP : non, les médias sociaux ont pour but d’engager directement des conversations avec les clients. Ceci revêt une telle importance stratégique, que les entreprises prennent désormais le temps de construire une relation à long terme avec leurs clients au travers de ces médias sociaux. Dans nos domaines, bien des idées ont pris forme grâce à des informaticiens, pour lesquels j’ai bien sûr beaucoup de respect, mais le monde d’aujourd’hui est un monde de plus d’1,6 milliards de personnes connectées et où tous les jours, plus de 500.000 nouvelles personnes se connectent pour la première fois. Les médias sociaux prennent une place prépondérante pour nos clients aujourd’hui et dans un futur proche, cela sera aussi le cas pour les entreprises.

Silicon : à votre avis, et sur la base de votre expérience, quels sont les trois bénéfices principaux que vous, votre ancien employeur, et vos clients ont pu retirer de ces projets dans les médias sociaux ?

BP : les bénéfices pour les entreprises sont nombreux, les plus importants étant certainement l’apport de nouvelles idées, le lien entre la marque et vos clients et la révélation de la valeur de vos employés. Les médias sociaux ouvrent une remarquable fenêtre sur le monde extérieur et permettent de mieux comprendre les clients et ce qu’ils veulent. Par exemple, pourquoi faire un focus group avec 10 personnes en un seul endroit alors que vous pourriez bâtir une communauté, comme Dell ou Starbucks et recevoir des milliers d’idées et enfin écouter vos clients discuter pendant des mois ? Pour les entreprises, il est également important de faire participer ses clients à une co-création de la marque et de sa réputation en ligne. Si vous regardez vos statistiques avec attention et si vous savez où vous produits sont évalués, vous vous apercevrez rapidement pour une grande marque, il est courant que 5000 conversations lui soient liées. Posez-vous donc la question de savoir à combien de ces conversations vous avez participé réellement , et même de  combien de ces conversations vous connaissiez l’existence ? Si la réponse est zéro, cela veut dire que vous avez laissé votre marque à l’abandon. Cela mérite réflexion n’est-ce pas ?

J’ai pu également voir combien les médias sociaux à l’intérieur de l’entreprise permettent également aux employés de partager leurs idées et, pour être franc avec vous, de vous faire savoir aussi s’ils sont d’accord avec la direction que prend l’entreprise, au travers de leurs commentaires ou, dans certains cas, leur silence.

Silicon : quels sont selon vous les trois principaux facteurs clés de succès quant à la mise en place de nouveaux projets dans les médias sociaux ?

BP : j’ai entendu des gens dire « dans l’abréviation ROI(*), il faut que le R soit en minuscule et le I en majuscule ». J’aime bien cette formule. Les médias sociaux ne coûtent pas énormément d’argent, du moins pour essayer. Ce dont vous avez besoin c’est simplement de courage et de la volonté d’aller prendre part directement aux discussions avec vos clients. J’aime bien demander aux gens « à combien de vos clients parlez-vous réellement chaque jour ? » Pour trop de gens dans trop d’entreprises, la réponse est zéro.

Voilà à mon avis les trois facteurs clé de succès : Premièrement, savoir où les conversations à propos de votre marque prennent place. Deuxièmement, avoir une idée précise de la façon dont vous aller mener votre projet pour vos initiatives en ligne, et notamment en termes de règles de la transparence en Web 2.0. Troisièmement : prendre conscience du fait que les clients ont envie de vous entendre personnellement, et qu’ils n’ont pas envie d’entendre parler « l’entreprise », et donc qu’il faut personnaliser son approche. La nouvelle formule gagnante est « marque + personnalité ».

(* ROI  =  retour sur investissement, c’est à dire ce qu’un projet rapporte par rapport à ce qu’il a coûté)

Silicon : Votre club du blog Council est-il un succès et de quelle sorte de club s’agit-t-il ?

BP : les médias sociaux sont une nouvelle discipline pour les entreprises qui a un impact sur tous les employés de tous les départements de l’entreprise. En conséquence, il est important pour les leaders des médias sociaux (NDLR: originellement appelés Web 2.0) de se retrouver dans un club privé afin de pouvoir partager leurs meilleures pratiques et apprendre les uns des autres en temps réel. Il n’y a pas mieux que l’apprentissage entre homologues car il permet à des professionnels d’horizons différents d’échanger directement, même d’un secteur à l’autre. Le résultat, c’est le Blog Council, qui maintenant comprend 60 des marques les plus importantes dans le monde, dont OrangeMcDonald’sStarbucksIntelMicrosoft et Coca-Cola.

Silicon : est-ce que toutes les entreprises peuvent rejoindre le blog Council, ou est-ce qu’elles doivent remplir certains critères ?

BP : le Blog Council a été conçu pour les grandes entreprises, en général de plus de 5000 employés. La règle pour les nouveaux membres est la recherche de l’amélioration volontariste de leur présence dans les médias sociaux. Nous recherchons des membres qui veulent apprendre en posant à leurs homologues des questions, en partageant des idées et en laissant leurs égos au vestiaire.

Silicon : quels sont vos projets pour le développement du Blog Council ? Acceptez-vous de partager une information avec nos lecteurs de Silicon ? Un scoop peut-être ?

BP : Et bien pour être franc, il est clair que notre nom avait besoin d’un lifting : En fait, nous venons de le changer et maintenant notre club s’appelle le Social Media Business Council et vous pouvez nous retrouver sur Internet à l’adresse : http://www.socialmedia.org.

Silicon : certains « blogueurs qui bloquent sur les blogueurs » pour reprendre les mots d’Andy Sernovitz ont parfois des mots assez durs vis-à-vis du Blog Council, qu’aimeriez-vous leur dire ?

BP : toutes les idées sont les bienvenues. Notre objectif principal est de bâtir une nouvelle discipline autour des médias sociaux et de participer à la réussite de nos membres. Nous sommes entièrement dédiés aux conversations et nous espérons donc que tous puissent partager leurs suggestions d’amélioration (pour le bénéfice de notre association et de nos membres).

Silicon : certains analystes comme Josh Bernoff de Forrester mais aussi Seth Godin (dans son ouvrage Meatball Sundae) ont voulu démontrer que les médias sociaux n’étaient pas pour toutes les grandes entreprises. Votre opinion là-dessus ?

BP : j’ai beaucoup de respect pour le travail à la fois de Josh et de Seth. Cependant je suis en total désaccord avec ce commentaire. Les médias sociaux sont pour toutes les entreprises qui veulent améliorer leur façon d’interagir avec leurs employés et leurs clients. En interne, une entreprise à travers les médias sociaux a une chance unique de révéler le capital intellectuel de ses employés. Et ils utilisent leurs idées pour améliorer plus vite leurs produits. En fait, nous n’en sommes qu’aux balbutiements en termes de co-création avec les clients sur Internet. Imaginons en B2B par exemple, que nous puissions ouvrir de nouvelles voies de communication entre les différentes grandes entreprises pour qu’elles échangent plus efficacement par exemple.

J’ai travaillé dans trois grandes entreprises faisant partie du club restreint des Fortune 500, et j’en ai vu beaucoup d’autres. C’est ce qui me fait dire que les opportunités sont nombreuses pour toutes les entreprises de toutes les tailles.

Silicon : est-ce que le Blog Council n’est centré que sur les blogs d’entreprise ou est-ce qu’il couvre un spectre plus large ?

BP : Le Blog Council traite l’ensemble du sujet des médias sociaux et de la façon dont ils sont utilisés pour améliorer les communications avec les employés et les clients. Les médias sociaux représentent le moyen le plus direct et, dans bien des cas, le plus puissant de créer des conversations, d’apprendre, partager et construire une nouvelle forme de relation. Les entreprises leaders dans le monde se lancent dans les médias sociaux et apprennent à les utiliser efficacement. Toutes les entreprises ne comprennent pas l’importance des médias sociaux aujourd’hui, cela est normal dans un processus de transformation et n’est pas inhabituel. Cela changera avec le temps.

Merci Bob de ces réponses directes à nos questions, les lecturs de Silicon intéressés par le sujet et par le Social Media Business Council pourront se connecter sur http://socialmedia.org.

note importante : au titre de la transparence évoquée par Bob Pearson, il doit être précisé ici que l’auteur est également membre du Social Media Business Council dans lequel il représente Orange. la photographie de Bob Pearson est disponible sur Flickr à l’adresse http://www.flickr.com/photos/hyku/ ;  cette image est mise à disposition par son auteur dans le cadre de la licence Creative Common dite ‘Attribution-Share Alike 2.0‘.

Bob Pearson (SMBC) et le Web 2.0 « les médias sociaux sont pour toutes les entreprises » was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

« Bien briefer son agence de communication” – Témoignage de 3 agences

briefer son agence de communication

Pour obtenir un bon résultat avec son agence de communication il est indispensable de bien la briefer.  Sans cela le résultat n’est jamais satisfaisant et cela entraine de nombreux aller-retrour, et au final plus de travail pour l’entreprise et pour l’agence.

Pour vous éviter ce genre de désagréments, Osereso propose en téléchargement gratuit un guide de 24 pages avec des conseils pour apprendre à bien briefer une agence de communication.

Pour réaliser ce guide Osereso à interviewé 3 agences de communication en leur demandant quels étaient leurs conseils pour réussir un bon brief.

1 – Avoir un brief écrit qui explique ce qu’attend le client de l’agence : qui est la cible, quel est l’objectif de cette action, le budget… Le brief ne doit pas laisser la place sous entendus ou au “cela va de soit”. De plus il doit être validé par les décideurs, et non pas seulement par les opérationnels.

2 – Se rencontrer physiquement car le fait d’être en face à face permet souvent de prendre en compte les communications non verbales et les sous entendus, de savoir qui est vraiment le décideur… Il faut savoir prendre du temps car beaucoup trop de clients imaginent que leur agence est “dans leur tête” et qu’il suffit d’un email et de 5 minutes au téléphone pour tout comprendre d’une problématique.

3 – Echanger sur le projet suite à la présentation du brief afin de clarifier des points obscurs et proposer des pistes d’idées.  Idéalement il faut réaliser un compte rendu de la réunion afin de préciser ce qui est convenu de réaliser.

4 – Laisser à l’agence un peu de latitude dans l’exécution du brief afin d’apporter sa valeur ajoutée et son expérience.

5 – Laisser suffisamment de temps à l’agence pour travailler sur le projet, car une agence n’est pas composée de supermans… il faut du temps pour faire du bon travail.

6 – Organiser une réunion de présentation une fois la 1er version du projet réalisée afin d’en débattre. Il faut éviter également les “J’aime/J’aime pas” et les “C’est nul” alors que c’est parfois uniquement un détail qui ne convient pas.

7 – Plus la chaine d’interlocuteurs est longue, plus l’information est déformée. Il est donc essentiel d’inclure les opérationnels dans les réunions de brief.

Pour en savoir plus, téléchargez le guide “Comment bien briefer son agence de communication” sur le site www.osereso.com. OSERESO réunit des décideurs du marketing, de la communication et des technologies de l’information, et propose des ateliers et conférences, mais également des Business Meeting et des formations thématiques.

comment briefer une agence de communication

« Bien briefer son agence de communication” – Témoignage de 3 agences was last modified: juillet 10th, 2009 by conseilsmarketing

e-mail au bureau : Papy fait de la résistance

le plateau de webcastory
le plateau de webcastory

Hier 1er Juillet 2009, avait lieu à St Ouen dans les locaux de Webcastory, un débat dit du Hamster sur l’usage de l’email au bureau. [voir ici la page TechToctv.com].

Pourquoi le Hamster ? parce que Ken Blanchard et 2 autres auteurs ont traité ce sujet dans un livre intitulé the Hamster revolution, arguant du fait que le manager moyen perdait environ 1 mois par an à cause de mails stupides et non productifs.

J’ai d’ailleurs moi-même – en tant qu’observateur du mail depuis 21 ans – déjà traité de ce sujet, le plus récemment dans BNET.CO.UK en donnant mes recettes personnelles de productivité.

Le débat avec Vincent Berthelot de B-r-ent, Emilie Ogez de Xwiki et Bertrand Duperrin de Bluekiwi a été très riche et Vincent a poussé un article sur le blog B-r-ent pour poursuivre ce débat, en reprenant certains des échanges que nous avons eus.

Pour ma part, je ne suis bien évidemment pas pour la disparition de l’e-mail, mais j’approuve les actions coup de poing  no email friday – comme chez US Cellular (2007), Deloitte (2008), pains Jacquet (2009) – qui ont pour mérite de fixer les esprits et de réveiller les consciences. Pour le reste, je vous conseille ma liste d’astuces.  Voici le post de Vincent :

Web 2.0 et mail, opposition, complémentarité ?
Le mail fait plus que résister….

Le dernier sujet du plateau techtoctv animé par Yann Gourvennec auquel j’ai participé portait sur le mail et son impact en terme de temps, efficacité, usages…

Bertrand Duperrin qui participait avec Emilie Ogez et moi-même avec son intelligence coutumière du débat a donné en exemple les nouvelles habitudes de son Boss qui passe par leur plateforme sociale, un Direct Message sur Twitter pour communiquer avec ses troupes et retrouve l’usage du mail uniquement sur des cas bien spécifiques et plutôt d’urgence.

Emilie malgré son habitude et son immersion quasi permanente dans le 2.0 confiait se servir encore pas mal du mail, quant à Yann et moi nous faisions le constat que la quasi-totalité de nos échanges passaient par le mail et le téléphone.

Bertrand avançait ainsi l’idée que la plateforme sociale peut utilement et efficacement remplacer le mail dès qu’il s’agit d’échanger sur un projet, dossier avec une équipe. En terme de tracabilité, de classement, d’archivage, de partage et surtout de moindre interruption de tache c’est un pari gagnant.

  • lire la suite sur B-r-ent, le blog de l’entreprise 2.0
  • e-mail au bureau : Papy fait de la résistance was last modified: juillet 2nd, 2009 by Yann Gourvennec

    le Blog Council a changé de nom et s’appelle … Social Media Business Council

    The Social Media Business Council - The new name of the Blog Council

    Bien sûr, ce n’est pas complètement une découverte pour moi, en étant un membre, mais l’information est uniquement publique depuis ce matin : le blog council s’appelle désormais Social Media Business Council (abrégé en SMBC) et se trouve à l’adresse http://socialmedia.org.

    J’ai donc le plaisir de me faire le relais de cette information (note: je suis un membre de smbc) et de présenter tous mes voeux de succès à notre ami Bob Pearson, le nouveau Président de SMBC.

    Le but de ce changement de nom me paraît évident, et reflète des réflexions souvent faites ici sur le changement de nom du Web 2.0, c’est à dire d’envoyer un message clair à la communauté des entreprises – et celle des médias sociaux – que le social media n’est pas qu’une affaire de blogs d’entreprise. C’est en effet plus profond que ça, au vu de l’ensemble des outils qui forment la panoplie des médias sociaux. Ceci cependant, et j’entends quelques ricanements ici et là d’où la mise au point avant que les commentaires pleuvent, il serait faux et archi faux d’en conclure que les blogs d’entreprise sont finis et que nous avons fait une erreur de vouloir promouvoir le blog d’entreprise comme un nouveau moyen de communication. Rien ne serait plus faux et il faut donc le rappeler (voir, à ce sujet,  ici notre article sur le ROI). Ceci signifie que le blog d’entreprise est un des outils disponibles et il le reste, au sein d’une panoplie plus large;  et en outre, il s’agit d’un outil très efficace, mais son efficacité est renforcée uniquement si les autres outils sont utilisés en synergie.

    Voici pour nos lecteurs anglophones, l’annonce de presse envoyée par le Blog C… pardon ! le Social Media Business Council 😉

    Posted by on June 30, 2009
    Big news from all of us here at GasPedal and the newly renamed Blog Council: Our community for social media leaders at large companies has officially changed its name to the Social Media Business Council and has moved from BlogCouncil.org to SocialMedia.org. Here’s the press release with more details:
    Bob Pearson - the new President of the Blog CouncilChicago, IL — The Blog Council, a community of social media leaders at large companies, has officially changed its name to the Social Media Business Council and will call SocialMedia.org its new online home.
    “Every day, our members share advice on how to build successful, scalable and self-sufficient social media programs,” said Andy Sernovitz, CEO of the Social Media Business Council and its parent company, GasPedal. “This new name and domain better reflect the wide range of issues our community focuses on.”
    The name change was a collaborative effort, with members sharing dozens of name suggestions before selecting Social Media Business Council through a vote at Member Meeting 4 in New York City.


    note: picture courtesy of http://www.flickr.com/photos/hyku/ on Flickr, this picture was made available by its author under the Attribution-Share Alike 2.0 Generic creative common licence

    le Blog Council a changé de nom et s’appelle … Social Media Business Council was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

    en route pour le débat dit du Hamster

    1 mois par an (soit près de 10%), c’est le temps perdu par les managers dans la mauvaise utilisation du mail selon les auteurs de The Hamster revolution, un livre dédié aux soucis de productivité générés par le courrier électronique.

    Je pense qu’ils sont largement en dessous de la vérité cependant et que le chiffre réel bien qu’impossible à évaluer est bien supérieur. Débat passionnant en perspective chez Webcastory aujourd’hui.

    La question de base est la suivante: doit-on [peut-on] limiter l’usage de l’e-mail et le web collaboratif en entreprise permettra-t-il de pallier les problèmes générés par le mauvais usage du mail ?

    Posted via email from Yann A Gourvennec

    en route pour le débat dit du Hamster was last modified: juillet 1st, 2009 by Yann Gourvennec