mes 10 étapes pour la mise en oeuvre des médias sociaux en entreprise

Ceci est la traduction française de mon article en Anglais sur la conduite du changement, et dont la version originale fut publiée par Bnet.co.uk dont je suis un contributeur régulier

Une des choses les plus intéressantes qui s’est passée après la conférence Likeminds qui a eu lieu le 26 février à Exeter fut le « Likeminds Summit » qui se déroula au château de Bovey dans le Dartmoor. À l’évidence, présents autour de la table on trouvait un ensemble de personnes partageant les mêmes valeurs, comme le veut le titre de la conférence, évoquant les problématiques liées à la mise en œuvre des médias sociaux pour le compte des entreprises.

débat passionné au Likeminds Summit au château de Bovey

Et une problématique récurrente qui entoure la mise en œuvre des médias sociaux est bien entendu la conduite du changement ; un sujet souvent évoqué mais rarement expliqué correctement. Pour le bénéfice de nos lecteurs, voici une liste de 10 ingrédients dont j’estime qu’ils sont de la plus haute importance lorsque vous voulez mettre en œuvre une telle politique de changement dans votre entreprise.

Cette liste est basée sur mon expérience de la mise en œuvre du changement dans diverses compagnies et en de nombreuses contrées ces 20 dernières années :

  1. Une prière pour rester serein
    : le premier ingrédient est de toujours savoir ce que vous pouvez changer, ce que vous ne pouvez pas changer, et de vous assurer que vous serez toujours capable de faire la différence entre les deux (voir la prière dite de la sérénité) ;
  2. Soyez ambitieux mais commencez petit : à l’évidence si vous voulez mettre en œuvre une dynamique de changement c’est parce que vous avez de grands projets ; mais essayer d’être raisonnable et commencez petit en mettant en œuvre chaque changement étape par étape en allant du plus facile au plus difficile ;
  3. Évitez les points de résistance : évitez comme la peste les personnes qui résistent au changement et ne perdez pas de temps à essayer de les convaincre. Au contraire, focalisez-vous sur ces autres personnes qui sont plus favorables à votre projet et travaillez avec eux de façon à mettre en œuvre le changement (ce sont ce que l’on appelle les agents de changement) ;
  4. Demandez à votre patron de montrer l’exemple : si vous voulez changer les choses, les patrons doivent également montrer la voie et prouver aux autres que les choses peuvent être faites non seulement en donnant des ordres mais en mettant la main à la pâte ;
  5. Ne soyez pas trop descendants dans votre démarche : ainsi, ne croyez pas que juste parce que vous avez fait envoyer un courrier électronique par le management que toutes les choses vont changer d’elles-mêmes. Ceci ne se passera pas ainsi ;
  6. Obtenez un mandat une fois que des résultats ont été obtenus ; ou alors, si vous avez déjà mandat, ne le montrez pas tant que vous n’avez pas réussi à mettre en œuvre quelques résultats. Ceci montrera aux gens que leur opinion compte ;
  7. Respectez les hommes : le facteur humain est un des plus importants dans la conduite du changement. Ne sous-estimez pas les hommes et essayez de les convaincre humainement ;
  8. Attendez-vous au meilleur mais préparez-vous pour le pire : comme toujours dans la gestion de projets, la loi de Murphy s’applique. Soyez donc préparés pour le pire de façon à l’éviter ;
  9. Agissez rapidement : les changements se mettent en œuvre à mes yeux dans une période de 3 à 6 mois. Si rien n’a bougé dans cet intervalle, il y a de fortes chances pour que rien n’arrive jamais ;
  10. Quand les temps sont troublés, ne vous arrêtez pas et accélérez le processus de changement au contraire : les périodes chaotiques peuvent être perçues comme des périodes dangereuses pour la plupart des gens ; pourtant, pour la plupart des experts du changement ce sont justement dans ces périodes que tout devient possible. Car c’est somme toute quand les choses deviennent incertaines que le changement peut le plus facilement être accepté, et non pas dans les grandes périodes de stabilité, où à l’inverse et par définition rien ne change.

Enfin, concluons pas la remarque de bon sens qui veut que suivre à la lettre ces 10 règles simples ne peut pas vous garantir le succès mais que les éviter aboutirait à un échec immanquablement.

mes 10 étapes pour la mise en oeuvre des médias sociaux en entreprise was last modified: mars 24th, 2010 by Yann Gourvennec

Grâce à Internet, Roger Gicquel est encore parmi nous

Roger Gicquel est un bon exemple de survie des médias de masse et de la façon dont l’Internet – lui aussi progressivement massifié tend à uniformiser les comportements et les approches. Je sais, c’est à contre-courant mais c’est la vérité. Alain Beauvieux, inventeur du logiciel ami software, décortique les réactions de la toile après la mort du célèbre journaliste alors qu’on aurait pu croire que sa disparition laisserait la génération dite « Y » indifférente. Que nenni, voici que notre Breton déprimé du 20 heures déclenche une véritable tempête médiatique sur Internet :

Roger Gicquel est décédé.

Pour la génération Y, l’information demeure mystérieuse : heureusement Wikipédia leur permettra de découvrir ce qu’on vécu leurs parents : « Roger Gicquel, […] journaliste  français, présente le journal de 20 heures de TF1 entre 1975 et 1981 ».

Qu’il a commencé sa carrière comme steward, qu’il passera par France Inter pour y commenter une revue de presse, avant de présenter le 20 heures sur TF1, et qu’il s’éteindra à 77 ans : voilà ce qui ressort de son réseau sémantique. Près de 10% des blogueurs emploieront à son égard le qualificatif de triste … et pourtant la mort l’associera à Patrick Topaloff, grand comique de son époque : c’est à ce dernier qu’appartient la chemise grise que l’on voit apparaître au dessus de la carte, près d’arrêt cardiaque, pour sa chanson « Où est ma chemise grise ».

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to TwitterAdd to TechnoratiAdd to Yahoo BuzzAdd to Newsvine

Grâce à Internet, Roger Gicquel est encore parmi nous was last modified: mars 19th, 2010 by Yann Gourvennec

Blog d’entreprise : quel est votre engagement relationnel?

Lu dans un article paru sur VentureBeat le 8 Mars dernier, IBM a réalisé une étude selon laquelle 80% des blogueurs d’entreprise s’arrêtent au bout de 5 billets.

Même si cette étude est axée sur les Etats-Unis et que l’une de ses vocations est de promouvoir les services et solutions d’IBM pour assister les entreprises dans la rédaction de contenu, nous profitons de l’occasion pour revenir sur les problématiques d’un blog d’entreprise suite à la conférence Media Aces qui s’est tenue le 16 Mars à la Défense :

  • Quel contenu : purement commercial, ouvert à la discussion et au débat, incisif et audacieux par des prises de position ?
  • Quelle diffusion : le flux rss généré par vos articles seront-ils lus et repris par les hubs et autres plateformes wiki adaptés à votre cible ?
  • Quel R.O.I : est-ce suffisant de mesurer le retour sur investissement en temps par la notoriété ou le référencement naturel ?

Il n’existe pas de bonne ou mauvaise réponse à ces questions – Egalement, il n’est pas toujours indispensable pour prendre part efficacement au 2.0 de créer un blog. Parfois, un simple compte twitter suffit comme par exemple la lignedefree :  via cet outil associé avec une veille en temps réel de ce qui est publié sur Twitter avec certains mots clés (free, freebox, iliad, etc…) l’opérateur ADSL Français réagit quasiment instantanément en prenant contact avec les personnes qui ont un problème de freebox, de facturation ou autre…

Free compte twitter

Néanmoins, vous n’empêcherez jamais vos consommateurs de prendre la parole en dehors de votre sphère officielle – ainsi, sur la ligne de free un groupe intitulé ‘sauvons rodolph’ appelle à la mobilisation car l’égérie de free est menacé de disparition par les responsables marketing de la marque.

Facebook

En résumé, la clé d’entrée pour un blog d’entreprise comme pour tout autre outil 2.0 est de savoir quelle est votre motivation ainsi que votre engagement à l’égard de vos clients (btob ou/et btoc).

C@

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to TwitterAdd to TechnoratiAdd to Yahoo BuzzAdd to Newsvine

Blog d’entreprise : quel est votre engagement relationnel? was last modified: septembre 20th, 2014 by christelle

pourquoi je suis intervenu à Likeminds et mes messages clé

Dans cette courte vidéo de 3 minutes en Anglais tournée par Devon Video Production sur le sujet de mon intervention à Likeminds fin Février à Exeter,  je décris pourquoi je suis venu intervenir dans cette conférence extraordinaire organisée par Scott Gould et Andrew Ellis et je résume aussi mes messages clés pour 2010. Le site de Devon Video Production mentionne qu' »[ils] produisent des vidéos et des supports de communication de qualité exceptionnelle » et il faut reconnaître que la promesse est respectée et que la qualité est au rendez-vous . J’espère que vous aurez autant de plaisir à la regarder que moi à l’enregistrer.

pourquoi je suis intervenu à Likeminds et mes messages clé was last modified: mars 18th, 2010 by Yann Gourvennec

Marier innovation et business : l´exemple de HP

Les Entreprises évoluent dans un monde compétitif où l’innovation est un axe fondamental de développement. Il s’agit du levier essentiel de différenciation et de création de valeur qui permet à l’Entreprise de croître. Or l’innovation demande souvent un investissement à long-terme peu compatible avec les impératifs à court-terme du marché financier. Il existe ici une contradiction entre la création de valeur à court-terme demandée par les shareholders et l’investissement à long-terme nécessaire pour créer cette valeur.

Comment font les Entreprises leader sur leur marché ?

Prith Banerjee, Directeur de HP Labs, a donné une interview à McKinsey dans laquel il traite de ce sujet, ainsi que de la façon de mesurer et de globaliser l´innovation.

Lire la suite …

Marier innovation et business : l´exemple de HP was last modified: mars 14th, 2010 by fredericquaranta