le web de demain est au web deux connect les 21 & 22 octobre à Paris

Le Web deux connect, je n’ai pas attendu pour y aller … ! j’en étais dès la 1ère en 2008 (voir mon compte-rendu de cet événement).  J’y suis d’ailleurs attendu si j’en crois notre ami Frédéric Canevet de Conseilsmarketing que j’aurai plaisir à y revoir ! Sauf que cette année c’est différent, car je suis co-organisateur de l’événement sous ma casquette Orange. Pour commencer, l’événement se passera en plein de coeur de Paris, avenue George V, et surtout nous avons concocté avec Jean-François et Sébastien un programme innovant qui justifie la nouvelle signature : « préparons ensemble le web de demain« . Pour les détails de l’événement, je laisse la parole à Céline, animatrice de live.orange.com

le Web2connect 2011 par Céline Louis (Orange)

Le web2connect ou #W2C11 est devenu le rendez-vous des blogueurs et des experts du web français au fil des ans.

D’ailleurs, dès qu’on atterrit sur la homepage du site dédié, on peut lire cette citation d’Eric Dupin : « En juste quelques éditions, le Webdeux.Connect du camarade Jean-François Ruiz (et de ses partenaires) s’est déjà imposé comme l’un des rendez-vous annuels incontournables du web français et francophone…». Si Monsieur Presse Citron le dit, on peut lui faire confiance.

Le W2C se démarque par son format et sa philosophie. Comme Jean-François Ruiz, le co-créateur de l’événement, le dit lui-même : « C’est un événement de networking, on y vient pour rencontrer des gens, créer des partenariats et apprendre des choses. C’est construit à l’envers des événements classiques. »

Le W2C matérialise l’univers et l’esprit du web 2.0 : un lieu de connaissance, un lieu de partage, un lieu de transfert de savoir et de savoir-faire, un lieu de rencontres où les participants sont aussi importants que les intervenants, c’est ce qui fait sa différence.

On vient au W2C pour rencontrer en vrai, « IRL » comme on dit sur le web, des personnes que l’on suit sur twitter ou sur un blog et que l’on aurait du mal à rencontrer autrement. On y vient donc aussi pour parler business mais dans une ambiance décontractée et conviviale permettant de briser les barrières traditionnelles.

On vient aussi parce que son prix défie toute concurrence : 97€ pour une journée ou 147€ pour deux jours. C’est un joli cadeau à se faire offrir ou à s’offrir !

visuel jfruiz tee-shirt article w2c11
Jean-François Ruiz au web2connect 2010

Ce prix comprend bien sûr l’accès aux conférences et à l’antre du networking, mais il permet aussi de bénéficier de plusieurs mois d’abonnements gratuits à pléthore de services web innovants (socialomate, agorapulse, sindup…), et cadeau bonus, de se voir offrir un tee-shirt personnalisé. Tous les participants revêtiront leur tee-shirt W2C11 affichant leurs nom, prénom, compte twitter et/ou blog, informations que l’on indique lors de l’inscription. On pourra aussi rapidement identifier les organisateurs et les « connecteurs » qui porteront un tee-shirt vert. Ils sont là pour nous mettre tous en relation et rythmer les séances. Décontractée l’ambiance, on vous a prévenus !

Egalement au programme, un coin librairie, un photocall, des jeux networking, des ateliers projet…et côté Orange, l’intervention d’Eric Barilland, Directeur de l’Image et de la Communication Employeur, les démos d’Orange timeline, notre agrégateur de tweets, et de sphéric, le service révolutionnaire pour expérimenter l’immersion à 360° (je vous en reparle la semaine prochaine…)

Préparez-vous donc pour 2 jours d’immersion au cœur de la blogosphère et du web français pour préparer le web de demain (le thème de cette 5e édition) et pour cela voici quelques conseils de Seb et Jeff les organisateurs :

1. faites vous une liste de personnes à croiser lors de l’évènement
2. amenez un pack de carte de visite
3. remplissez bien vos profils sociaux (linkedin, viadeo, twitter, facebook). Cela facilitera la tâche des personnes qui cherchent à rencontrer des personnes comme vous
4. rechargez les batterie de votre téléphone (car Twitter va faire chauffer le téléphone )
5. soyez muni de votre plus beau sourire 🙂

Quant à moi, j’y serai vendredi, alors si vous me cherchez : céline louis, twitter @celine_louis Alors, on se voit là-bas ?

>> lire l’article original sur http://live.orange.com

Quelques liens utiles qui pourraient vous intéresser :

> retrouvez toutes les infos du W2C11 sur le site dédié
> pour en savoir plus sur le livre de Jean-François Ruiz, rendez-vous sur le site dédié www.reseaux-sociaux.net
> pour vous faire interviewer par le site conseils marketing, rendez-vous sur leur site www.conseilsmarketing.fr
> pour vous faire une idée de l’ambiance et voir les photos de l’événement, vous pouvez lire l’article compte-rendu de l’édition 2010 du blog webdeux.info, le blog qui est à l’origine du W2C

le web de demain est au web deux connect les 21 & 22 octobre à Paris was last modified: octobre 14th, 2011 by Yann Gourvennec

le paradoxe facebook : être visible et rester caché !

photo by Yann Gourvennec
photo YAG http://bit.ly/picasayann

La lecture du jour …

C’est, sur le blog de Michael Tartar, l’histoire passionnante de Cristelle qui a expliqué à Michael pourquoi elle a supprimé son compte Facebook et pourquoi elle ne le regrette pas !

De septembre 2009 à juin 2011 en France, la part des internautes de 35 à 44 ans gérant un profil de réseau social, a cru de 85,7% selon l’étude Global Web Index. Depuis février 2011, Facebook a même dépassé les 20 millions d’utilisateurs. Le réseau social numéro 1 dans le monde connait donc une progression sans résistance dans notre pays. Et pourtant, quelques irréductibles s’opposent à l’envahisseur.

J’ai la chance d’en connaître une dans mon entourage proche : Cristelle qui dans un premier temps a succombé aux charmes de Facebook, a finalement décidé de fermer son compte et annonce aujourd’hui : « cela ne me manque pas ». Alors que Facebook vient d’annoncer le 20 septembre 2011 lors de sa conférence F8 la nouvelle Timeline et un Open Graph offrant toujours plus d’accès aux données des utilisateurs de son service, j’ai voulu comprendre comment Cristelle a décidé d’ouvrir, puis finalement de fermer son compte Facebook, et plus généralement comment l’entreprise qui souhaite s’engager sur les médias sociaux, peut tirer profit de cette expérience.

via J’ai supprimé mon compte Facebook et ça ne me manque pas « Michaël Tartar.

le paradoxe facebook : être visible et rester caché ! was last modified: octobre 12th, 2011 by Yann Gourvennec

les chartes des médias sociaux mode d’emploi

En avant première de la conférence Media Aces du 25 octobre, Fadhila Brahimi m’a interviewé au Hubforum qui s’est tenu la semaine dernière, afin de présenter la future conférence sur les chartes des médias sociaux :

inscrivez-vous à la prochaine conférence Media Aces

1er dilemme. A quoi ça sert ? – A sécuriser ou à sensibiliser ?

La période semble mûre pour dépasser le débat sur l’intérêt des médias sociaux. Les marques forment leurs collaborateurs en community management et s’expriment à présent des besoins en faveur de la création de chartes. Pour illustration, les récentes publication: le guide des bonnes pratiques de France Télévisions, les Social Media Guidelines d’Orange-France Telecom (cf une liste exhaustive) ainsi que le rdv Media Aces du 25 octobre. Selon Yann Gourvennec, interviewé au Hub Forum, les chartes servent à « Conseiller, éduquer et inciter ». Faisons le point ensemble et en vidéo

via Social Media Guidelines: comment faire une charte des médias sociaux » Le Blog du Personal Branding.

les chartes des médias sociaux mode d’emploi was last modified: octobre 12th, 2011 by Yann Gourvennec

Carrefour (presque) premier à réinventer le chariot de supermarché 

image le Figaro, cliquer pour aller sur leur site

la lecture du jour est celle …

Signalée via Twitter par Yannig Roth à qui nous devions déjà d’avoir signalé une avancée dans le domaine du design des chariots de supermarché, un article du Figaro du 07 octobre qui annonce que Carrefour prend de l’avance dans le lancement de ses nouveaux caddies.  Les lecteurs attentifs de Visionary Marketing auront déjà remarqué habilement que Carrefour n’est pas – contrairement à ce qu’indique le Figaro – premier à se lancer sur ce créneau … mais ils sont bien les premiers à avoir fait du bruit dans la Presse avec cette innovation, prouvant encore une fois que l’avantage n’est jamais au premier innovateur !

L’enseigne teste un nouveau modèle, à partir de lundi, dans cinq magasins européens. Une première depuis cinquante ans.

C’est peut-être la fin du bon vieux chariot qui nous accompagne depuis cinquante ans au supermarché. Carrefour teste à partir de lundi dans cinq magasins de France, d’Espagne et de Belgique un nouveau modèle. Exit la cage métallique. Place à un portant sur lequel seront suspendus des sacs de courses réutilisables. En France, ce sont les clients du Carrefour Market de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) ainsi que des hypermarchés Carrefour Planet des Ulis (Essonne) et de Wasquehal (Nord) qui en auront la primeur. Le test, qui porte sur 800 chariots, se déroule jusqu’à la fin de l’année. Si ce chariot, baptisé «mobi» en interne, séduit les clients, son utilisation sera généralisée d’ici au printemps 2012. « Si les tests consommateurs sont concluants, c’est un modèle de chariot qui pourrait devenir un standard chez Carrefour sans limite géographique», explique Philippe Picaud, directeur du design de l’enseigne.

via Le Figaro – Sociétés : Carrefour réinvente le chariot de ses supermarchés.

Carrefour (presque) premier à réinventer le chariot de supermarché  was last modified: octobre 11th, 2011 by Yann Gourvennec

Fadhila Brahimi : « tout le monde peut s’essayer au personal branding ! »

comment devenir une star
comment devenir une star - photo YAG

Aujourd’hui est un jour important. J’annonce sur ce blog la sortie du livre de Fadhila Brahimi, Moi 2.0, adaptation qu’elle a réalisée du best-seller de Dan Schawbel: Me 2.0. Cette annonce coïncide d’ailleurs exactement avec la sortie du livre par les éditions LEDUC. Je connais Fadhila depuis près de trois ans et j’ai eu maintes fois l’occasion de me rendre compte de sa compétence, mais aussi de sa gentillesse et de son engagement personnel. Moi 2.0 représente l’aboutissement de cet engagement, un ouvrage où sont consignées les astuces les plus efficaces pour mettre le Personal branding à la portée de tous. Arrêt sur image et interview vidéo :

mon expérience personnelle …

le Personal branding, je connais un peu, j’en fais-comme M. Jourdain depuis 1995 ; le jour où j’ai compris que j’étais devenu un « produit » sur un marché de l’emploi, qu’il fallait que je fasse moi-même mon marketing et que je devais pour cela créer un site web (Visionarymarketing.com). Le but au départ était de “sauver ma peau”, car dans une société qui passait de 120.000 personnes à 30.000 en à peine 7 ans, il fallait faire montre d’une certaine résilience ! En fin de compte, non seulement je ne fis pas partie des nombreuses victimes de la crise de l’informatique de 1990-1996, mais je réussis à me positionner durablement sur les métiers de l’Internet et même à passer chez Cap Gemini ensuite pour aller y exercer mes talents. Ça c’est pour la Préhistoire…

trop peu de gens s’y mettent …

Mais en 2011 – soit 16 ans plus tard ! – encore trop peu de gens sont conscients de l’importance du réseautage et du développement d’une marque personnelle dans une carrière. Fadhila s’explique : lorsqu’elle était chez Airlib, elle enchaînait les plans sociaux en tant que responsable RH (certains se souviendront des problèmes de l’ex compagnie aérienne sauvée puis coulée par les mêmes personnes dans des circonstances troubles). Et elle a découvert beaucoup « d’employés démunis car il ne savait pas faire autre chose (ndlr: que le métier qu’ils venaient de perdre) ». Les bénéficiaires potentiels sont ceux-là ; M. tout le monde, mais surtout les jeunes en recherche d’emploi, et aussi les seniors qu’on va bientôt mettre dehors, tout en leur ayant expliqué qu’ils doivent encore travailler pendant 15 ou 20 ans avant la retraite … L’heure est grave, l’employé doit entrer en guerrilla ! Il faut donc savoir se vendre, mais comment y arriver quand on n’est pas un « expert de la communication ? »

l’interview de Fadhila au Hub Forum dans des conditions … extrêmes !

le personal branding est pour tout le monde

Ceci n’est pas un problème nous dit Fadhila : « tout le monde peut s’essayer au Personal branding », avec ses moyens propres, pour peu qu’on y passe du temps et qu’on adopte une démarche proactive. Il n’est pas en effet envisageable selon elle, de « créer un compte Twitter, LinkedIn ou Viadeo et de s’arrêter là ! ».

A ceux qui auront écouté l’interview vidéo de Fadhila (ci-dessus), je recommande ensuite de lire le livre de Dan Schawbel qu’elle a adapté en français ; je salue au passage les efforts de traduction et d’adaptation : enfin un livre écrit en Français et non en sabir mâtiné de globish (*) ! Dans ce livre, Schawbel explique, au travers de son expérience personnelle, comment créer et promouvoir sa propre image. Il y décrit, sur la base de ses réalisations extérieures, comment il a décroché le job de ses rêves chez EMC en 2007, devenant ainsi un des premiers responsables médias sociaux dans un groupe américain. Et il est désormais reconnu comme « gourou » incontesté du Personal branding selon le New York Times ! Le livre très simple à lire et bourré de conseils pratiques : comment et où créer son blog, comment dépasser le CV traditionnel, comment remplir un profil Google+ efficacement (le livre est mis à jour avec les dernières nouveautés), comment catégoriser son réseau, établir un « dossier de presse » personnel etc.

(*) je fais une exception pour le titre, qui ne se traduit pas très bien en Français, il est des cas où le nom original est plus adapté.

pas seulement un hobby pour chômeurs de longue durée

Un dernier mot : entretenir sa réputation sur Internet n’est pas réservé aux chômeurs de longue durée. Je passe personnellement un temps non négligeable à réseauter, malgré un emploi du temps très chargé et bien qu’étant très heureux là où je me trouve ; car le réseautage me sert de façon quotidienne à inventer, créer, lancer de nouvelles idées et faire avancer mes projets. Sans le réseautage, je ne pourrais pas réussir ces projets.

Allez donc acheter Moi 2.0, c’est une lecture indispensable, que vous soyez chercheur d’emploi, senior en pleine crise de 40 ans, ou tout simplement professionnel en quête d’excellence, il ne vous en coûtera que €20 !

Fadhila Brahimi : « tout le monde peut s’essayer au personal branding ! » was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec