Qu’est-ce qu’une marque leader ? (avec Yves Goblet)

construire-marque-leaderA l’occasion de la parution de son livre intitulé « Construire une marque leader » aux éditions EMS, Yves Goblet nous a accordé une interview sur la nécessité de rompre avec les techniques de marketing traditionnelles : quelles entreprises ont osé franchir le pas ? Quel sort est réservé aux autres ? On s’aperçoit notamment que la rupture se fait souvent par la transformation digitale et que certaines entreprises attentistes comme la Comareg n’ont pas su se renouveler pour faire face aux nouveaux arrivants comme Le Bon CoinAujourd’hui actionnaire majoritaire dans le développement de sociétés liées au green business, Yves Goblet a fait partie de ceux qui ont démarré Bouygues Télécom où il a occupé le poste de Vice Président. Il a ensuite été directeur général de TPS, directeur adjoint de TF1, puis président exécutif d’Anovo. C’est donc avec un regard expérimenté qu’Yves Goblet nous apporte son point de vue sur la nécessaire rupture dans les techniques de marketing et l’importance qu’il faut accorder au consommateur à l’heure où le digital prend de plus en plus de place dans notre quotidien. Je dois avouer avoir particulièrement apprécié son point de vue éclairé et son expérience ainsi que son langage direct et précis.

On parle d’une rupture dans les techniques de marketing traditionnelles. En quoi est-elle nécessaire ?

Il faut une rupture, car sans rupture avec ces techniques traditionnelles, une marque risque de perdre le fil avec le consommateur. Ce qui était vrai durant les trente glorieuses ne l’est sûrement plus aujourd’hui. Avant, pour lancer une marque, il fallait être puissant, il fallait faire de la publicité, il fallait engranger un processus commercial qui était nécessaire pour rassurer les distributeurs : il fallait des stocks, il fallait aller plus vite que les concurrents. Mais avec le temps, les entreprises ont mécanisé tout cela et souvent traitent leur consommateur comme un objet, et non comme un sujet avec lequel la relation est complexe, riche et fragile. Je prend un exemple dans mon livre avec Dim et Nespresso qui ont su sortir d’un mimétisme entre marques et partir sur un courant porteur lattent qui créé une réelle rupture sur le marché. Le plus dur en marketing, c’est justement d’isoler ces motivations profondes et cette relation entre une marque et un consommateur. C’est tout l’inverse d’un marketing pousse-produit et mécanique.

Lire la suite

Qu’est-ce qu’une marque leader ? (avec Yves Goblet) was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec

Conférence Silver Economie 2014 : Instruisez-Vous Et Gagnez 100€ (Code silver2014visionary)

Silver economiesilver economie

Visionary Marketing s’associe à CCM Benchmark Group pour vous convier à une conférence sur les nouvelles technologies au service des seniors, qui 300x250-silver-economieaura lieu le 7 octobre 2014, de 9:00 à 18:00 à L’Hôtel du Collectionneur, 51-57 rue de Courcelles 75008 Paris. Visionary Marketing et Benchmark Group ont par ailleurs le plaisir de vous offrir ce code de réduction : silver2014visionary qui vous donnera droit à 100 € HT de remise immédiate sur le prix de vente facial de 890 € HT, soit un prix pour nos lecteurs de 790 euros HT seulement. Ne ratez pas cette conférence et inscrivez-vous sans plus attendre.

Je m'inscris

Quelles sont les différentes composantes de la population « seniors » sur Internet ? Quelle stratégie online définir pour s’adresser efficacement à cette cible ? Comment jouer la carte de l’intergénérationnel pour créer du lien ? Comment les technologies intelligentes et les objets connectés peuvent-ils contribuer au maintien à domicile des aînés ? Sites mobiles, applications pour tablettes, télévision connectée… De quels outils les e-patients disposent-ils ? Quels services peut-on attendre de la nouvelle génération de robots ?

Code de réduction : silver2014visionary

Pour répondre à ces questions, CCM Benchmark réunit de grands acteurs du secteur de la Silver Economie et des experts lors de cette nouvelle édition de la conférence « Silver Economie », notamment Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie.

Ils partageront leur vision, leurs conseils et leurs retours d’expérience en matière de stratégies digitales et numériques. Très opérationnelle, cette conférence vous donnera des outils pour optimiser vos stratégies de développement ou de diversification.

 Programme

 

9H00QUI SONT VRAIMENT LES SENIORS ?

Quelles sont les différentes composantes de la population « seniors » sur Internet ? Cette dernière est-elle homogène ? Comment les baby boomers se comportent-ils en ligne ? Quel est leur comportement d’achat ? Quels contenus consomment-ils ? Quelle est leur utilisation du mobile et des tablettes ? Sont-ils actifs sur les réseaux sociaux ?
Par Auriane Guzzo, CCM Benchmark

9H30JOUER LA CARTE DE L’INTERGÉNÉRATIONNEL POUR CRÉER DU LIENinscrire-silver-economie

Comment tirer profit de l’expérience acquise par les seniors encore actifs et faire appel à leurs services en toute simplicité ? A l’inverse, comment créer et entretenir une entraide intergénérationnelle pour accompagner les seniors retraités dans leurs usages numériques ? Comment faire de l’intergénérationnel un atout marketing ?
Avec :
– Bertrand Favre, Bitwiin
– Olivier Audouze, Hakisa.com
– David Rudnianski, LouerUnSenior.com
– Stéphanie Leone, Mamy Factory
Table ronde animée par Frédéric Serrière, Senior Strategic

10H30 – PAUSE

11H00WEBMARKETING : CIBLER LES INTERNAUTES AUX CHEVEUX D’ARGENT

Quelle stratégie online définir pour cibler efficacement les seniors ? Quelles générations de seniors peut-on réellement adresser sur Internet ? Quels sont les pièges à éviter pour ne pas vieillir sa marque et stigmatiser cette population ? Faut-il adapter son site ou une partie de son site aux seniors, notamment en termes d’ergonomie ?
Avec :
– Hicham Badreddine, Malakoff Médéric
– François-René Germain, Orange
– Odile Szabo, PriceMinister
Table ronde animée par Jérôme Pigniez, Silvereco.fr

11H45 – OBJETS CONNECTÉS, TÉLÉASSISTANCE ET MAINTIEN À DOMICILE

Comment les technologies intelligentes et les objets connectés peuvent-ils contribuer au maintien à domicile des aînés ? Géolocalisation, domotique… Comment enrichir l’offre traditionnelle de téléassistance avec des packages de services plus globaux ? Bracelets, montres et vêtements intelligents… Quels services concrets les terminaux du « quantified self » apportent-ils dans ce domaine ?
Avec :
– Laurent Levasseur, Bluelinea
– Olivier Lesueur, Mondial Assistance
– Angela Chieh, Withings
Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark

12H30DÉJEUNER

14H30E-SANTÉ : EXPLOITER LES OPPORTUNITÉS SUR MOBILE, TABLETTE ET SMART TV

Sites mobiles, applications pour tablettes, télévision connectée… De quels outils les e-patients disposent-ils ? Sur quels terminaux se connectent-ils ? A quels services les patients experts accèdent-ils ?
Avec :
– Jean-Jacques Hennin, Elderis
– Marc Guillemot, Médecin Direct / Santech
– Lionel Reichardt, Pharmageek
Table ronde animée par Florence Debret, CCM Benchmark

15H30DESIGN ET ERGONOMIE AU COEUR DES ATTENTES DES SENIORS

Les seniors sont-ils en demande de produits « design » ? Pour changer l’image des produits « silver » et garantir leur efficacité, faut-il faire appel à un cabinet d’ergothérapie ? Confort, visuel, organisation des pages, optimisation des messages… Sur Internet, comment faciliter la navigation des seniors et fluidifier le processus d’achat ?
Avec :
– Alexis Roche, Assystel
– Jérôme Arnaud, Doro
– Thierry Chevalier, Technosens
Table ronde animée par Frédéric Falletta, Novidae

16H15 – PAUSE

16H45 – ROBOTIQUE ET DOMOTIQUE AU SERVICE DES SENIORS

Quelles prestations les robots de compagnie apportent-ils concrètement ? Quels services peut-on attendre de la nouvelle génération de robots ? Comment l’offre robotique vient-elle compléter celle de la domotique ? Quels sont les liens entre les deux univers ?
– Giovanni Ungaro, Legrand
– Rodolphe Hasselvander, CRIIF
Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark

Je m'inscris

 

Conférence Silver Economie 2014 : Instruisez-Vous Et Gagnez 100€ (Code silver2014visionary) was last modified: mai 11th, 2015 by Cédric Jeanblanc

Résolution des litiges de l’e-commerce : marché en développement et opportunité

e-commerce

Youstice est une start-up créée par le Tchèque Zbynek Loebl. Elle propose un service de résolution de litiges en ligne entre le consommateur et les e-commerçants. Après avoir reçu Zbynek chez Visionary Marketing, nous avons discuté et nous en sommes venus à travailler ensemble (transparence : Youstice est donc bien mon client et ceci n’est pas une publicité déguisée). Zbynek a en effet chargé Visionary Marketing de l’aider à trouver un partenaire (individuel ou entreprise) qui puisse l’aider à développer son business en France. Il viendra les 23 et 24 Septembre à Paris et sera présent dans les locaux de Visionary Marketing où nous avons déjà organisé 5 rendez-vous avec lui. Il nous a semblé intéressant de poursuivre ce travail en ouvrant l’opportunité de rencontrer Zbynek à tous nos lecteurs, entrepreneurs individuels ou institutionnels qui voudraient prendre en main le Business Development de la start up en France.

Entrepreneurs : à vos attaché-cases !

Cette activité requiert bien-sûr une forte compétence commerciale et les connaissances du marketing des TIC et du ecommerce sont aussi très importantes. En gros il faudra du cran, de la détermination et prendre beaucoup d’initiatives sur le terrain, mais le jeu peut en valoir la chandelle car les partages de bénéfices sont potentiellement très importants (cela et l’investissement de départ seraient à négocier avec la start-up).

Si nous avons décidé de publier ici cette annonce d’un genre nouveau pour nous et pour notre client c’est que nous avons pensé que l’expérience était originale d’un point de vue marketing et aussi de management. En effet, ce genre de recherches se font toujours dans le secret des alcoves, et la démarche des équipes de Zbynek est complètement inverse et nous a semblé géniale. C’est aussi pour cela que nous avons accepté de l’accompagner, il s’agit d’une initiative de qualité (Esther Dyson, l’ancienne patronne de l’ICANN et pionnière du Net fait partie du board de Youstice) et d’une idée véritablement originale (nous avons découvert la startup quand Zbynek est venu se faire interviewer chez nous). 

contactez nousEntrepreneurs et partenaires potentiels de Youstice:  Si vous êtes tentés par cette aventure contactez nous en cliquant sur ce lien ou le bouton de contact ci-dessous

Nous avons voulu partager avec vous cette opportunité de business avec vous et tant que nous y étions, d’approfondir le sujet de la relation consommateur sur Internet. 

Le E-commerce se développe, les différends se font plus nombreux…

Le E-commerce est un sujet régulièrement abordé dans ce blog et on comprend pourquoi : avec un taux de progression annuel moyen de 18% sur les 3 dernières années, il est en train de s’étendre de plus en plus vite, et dans des catégories de biens et de services de plus en plus diversifiées. Or, n’oublions jamais que le e-commerce, c’est avant tout du commerce, et que si de nombreux avantages sont apportés par la digitalisation, des inconvénients viennent aussi venir perturber l’expérience d’achat de l’internaute. Ces inconvénients ont pour source (dans le meilleur des cas) une erreur informatique (il y en aura toujours, en dépit –et à cause- de l’évolution de la technologie), une erreur humaine, et dans certains cas une mauvaise intention du vendeur ou du consommateur. On retrouve ces inconvénients lors d’un achat réalisé au magasin physique, mais il est bien plus difficile de régler ce problème par mail ou par téléphone qu’en allant voir le vendeur dans son magasin (seulement 19% des acheteurs sur internet vont voir personnellement le e-commerçant pour se plaindre).

Une relation de confiance nécessaire : la preuve avec l’exemple de Dave Carroll vs United Airlines

Lire la suite

Résolution des litiges de l’e-commerce : marché en développement et opportunité was last modified: mai 11th, 2015 by Cédric Jeanblanc

Buzz : copier les memes ne mène à rien, demandez à Marcel ! ( #scmlb )

“Faites-moi un bon buzz !

Ce nouvel épisode de “super content man”, le deuxième de la série, est dédié à une expérience réellement vécue dans une entreprise, que nous ne nommerons pas pour des raisons évidentes. Ici, il convient de rappeler que tel est le parti pris de nos épisodes de super content man : faire passer un message (un seul par épisode) tiré d’une expérience réelle, vécue sur le terrain … dont nous avons néanmoins changé les noms, les situations et adapté les chiffres (parfois, les chiffres cités sont réels et nous les avons indiqués par des astérisques et un mention explicative.

buzz avec Marcel
Marcel : l’home de la situation et le super héros du deuxième épisode de super content man

Un phénomène répandu

Cette expérience-ci, nous l’avons rencontrée plusieurs fois, à divers endroits, tant le phénomène est répandu. Il s’agit même de ce que nous pourrions nommer la hantise des directeurs digitaux, celle qui les fait trembler à épisode régulier et qui semble revenir de façon récurrente, même au moment où ils s’y attendent le moins, où ils pensaient le phénomène enterré. A la faveur d’un changement managérial, d’un renouvellement d’équipes, un génial inventeur arrive avec une idée toute neuve, déjà entendue 5 ans auparavant, et demande “faites moi un buzz !”

buzz viralité
télécharger le dernier épisode de Super Content man

“Je passe pour un rabat-joie”

faites-moi un buzz!

Un ami directeur digital, pourtant assez jeune et qui ne peut donc être suspecté de faire partie de la génération des papys,me confiait à ce sujet récemment : “je leur ai bien dit qu’on l’avait déjà fait, que cela ne marche pas, que nous ne sommes pas faits pour “faire des Buzz” mais il n’y a rien à faire, il faut absolument qu’ils fassent la même erreur que leurs prédécesseurs, c’est une pulsion irrépressible”. Et d’ajouter : “et le pire c’est que nous passons, nous les experts du digital, pour des rabat-joies car nos mises en garde, pourtant légitimes, ne sont prises que du côté négatif. Personne ne veut entendre les conseils des personnes légitimes”.

Lire la suite

Buzz : copier les memes ne mène à rien, demandez à Marcel ! ( #scmlb ) was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec

La transformation digitale selon Accenture (Adobe Social Drinkup)

La transformation digitale était à l’honneur de la dernière réunion organisée par Adobe Le 24 juin 2014. Ayant malheureusement loupé la précédente réunion pour cause d’entorse, je n’aurais voulu rater cette nouvelle édition pour rien au monde. Celle-ci évoque en outre un sujet que je traite régulièrement dans ces colonnes et sur le site de Visionary marketing, je veux parler de la fameuse transformation digitale. L’occasion rêvée de prendre le pouls du marché et de boire les paroles du représentant d’Accenture sur ce sujet.  

La transformation digitale selon Accenture

transformation digitale
livre blanc GRATUIT

Le décor à été planté par notre ami et confrère Olivier Saint Léger : « 78% des marketeurs s’attendent à ce que leur marché changent
 » nous a-t-il annoncé et « 58% [d’entre eux] pensent que la réussite est liée aux changements de l’organisation
 ». Plus surprenant dans l’étude Accenture sur les directeurs marketing (CMO) et la transformation digitale, citée par Olivier (voir ci-après), « près de la moitié des répondants pensent que le changement viendra de la dircom avant la DSI » un jugement qui a laissé la salle – et moi même – légèrement dubitative. Même si les DSI sont en pleine reconfiguration, notamment du fait du raz de marée de l’infrastructure cloud (IaaS), et que leur métier est en train de changer, je ne vois pas en quoi les directions de la communication sont légitimes pour une transformation qui touche avant tout les métiers et non la communication (quelque soit la noblesse de celle-ci). Elles ont déjà fort à faire avec l’évolution de ladite communication (du message et au matraquage, au contenu et au partage dans une logique de bouche à oreille).

transformation digitale
la transformation digitale : un pont entre 2 états métier

Moins étonnant, cette citation de la même étude, qui déclare que les DRH « anticipent à 68% l’évolution des métiers dans l’entreprise ». On le sent bien il n’y a pas que dans les DSI que les métiers sont en train de changer, les directions marketing ne sont pas en reste … Et il y a du travail, notamment dans l’éducation des marketeurs vis à vis de la culture de la donnée (le savoir en web analytics étant cité dans l’étude comme le premier savoir clé que les directeurs marketing vont devoir acquérir … il y a du travail).

Pour le marketing, en effet, l’approche a changé
 selon Olivier, qui s’est fait ainsi l’écho de choses entendues ailleurs également : «  les marketeurs doivent personnaliser leurs messages
 » ce qui nous ramène sur la fameuse donnée citée ci-dessus et l’impérieuse nécessité de faire monter les marketeurs en compétence.

Alors quid de cette fameuse transformation digitale et quelle définition peut on en donner tout d’abord, voyons cela au travers de notre compte-rendu de l’intervention de David Kujas, Senior executive Accenture
.

Lire la suite

La transformation digitale selon Accenture (Adobe Social Drinkup) was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec