Bouge tes crampons (#btc) ou le rugby pour apprendre les valeurs de l’entreprise

C’est une initiative organisée par un de mes collègues et que je sponsorise également dans le cadre de mon activité professionnelle. Il s’agit d’une initiative – dans sa 3ème saison – qui consiste à inviter des jeunes de l’Essonne à pratiquer le Rugby et à en découvrir les valeurs (partage, esprit d’équipe, respect des autres) qui sont des valeurs de vie mais aussi  celles que je valorise dans l’entreprise. Ce qui m’a particulièrement motivé à soutenir cette initiative, c’est mon passé de rugbyman, à l’âge de ces jeunes garçons également. Bravo à Anthony et Philippe – avec l’aide des éducateurs de l’Essonne et les associations de Rugby et la FFR – pour l’organisation de cette 3ème saison de bouge tes crampons, que je suis fier de relayer.

Stage Bouge tes crampons : le rugby comme apprentissage de l’esprit d’équipe (du 23 au 26/08 – 3ème saison)

Ca y est la saison 3 de l’opération Bouge tes crampons est lancée ! Cette semaine, 30 jeunes venus de Massy, Grigny et Les Ulis ont pris place au Centre National de Rugby, le siège de la Fédération Française de Rugby à Marcoussis. Ce stage allie découverte du rugby et coaching numérique avec des séances dédiées au blogging et aux réseaux sociaux. Cette initiative sportive et citoyenne est relayée sur plusieurs plateformes : sa page Facebook, son compte Twitter et son blog bougetescrampons.fr. Un hashtag dédié #BTC vous permet de suivre toutes les news de l’opération et les live tweets.

Interviews, entraînements de rugby, vie au CNR, plus de 25 vidéos vont s’enchaîner sur la chaîne Dailymotion et sur le blog qui présente déjà plusieurs interviews, la visite du CNR, le premier entraînement et bien d’autres. Vous préférez les photos ? Chaque jour un diaporama présente les meilleurs souvenirs avec une sélection de photos.

Plus qu’un stage sportif, c’est une aventure humaine unique où se partagent des valeurs telles que le respect de l’autre, le dépassement de soi et l’esprit d’équipe.

Découvrez Bouge tes crampons en images avec la vidéo du premier entraînement.

Bouge tes crampons (#btc) ou le rugby pour apprendre les valeurs de l’entreprise was last modified: août 24th, 2011 by Yann Gourvennec

Poll to Go : appplication originale pour réaliser des sondages courts

3 minutes pour une start-up …

le 19 août, j’ai rencontré Éric Tenin, ancien rédacteur en chef de PC expert, management, et plus récemment de « Courrier Cadres » (dans les trois dernières années), qui a profité de la cession du magazine de l’APEC à une société extérieure, pour fonder sa propre start-up que nous allons présenter ici.

Si Éric Tenin a réalisé toute sa carrière dans la Presse, il n’en est que mieux placé pour confirmer les problèmes de celle-ci ; et il n’hésite pas à utiliser le terme de « moribonde » pour la qualifier. Ces problèmes auxquels la Presse fait face aujourd’hui, Éric les compare à une véritable transformation industrielle, « c’est comme les mines de charbon, comme la radio contre la TV, Internet est venu changer complètement la donne ! ». Selon lui, Internet a supprimé beaucoup d’intermédiaires, comme dans l’industrie des voyages par exemple, et partout où il y avait des courtiers, et la même chose arrive aujourd’hui à la Presse selon lui.

Etre journaliste reste un métier, mais cela peut s’apprendre !

Toutefois, « être journaliste reste un métier » selon Éric, mais la différence que cela peut aussi s’apprendre en dehors des écoles selon lui. Il y a aussi un problème de temps, les blogs sont gratuits, et le résultat n’est pas si mal que ça selon Éric. Selon lui, le véritable problème de la Presse c’est un manque de valeur ajoutée : « pourquoi acheter un journal alors qu’on a la même chose gratuitement sur Internet ? ». Reste la vérification de l’information, si tant est que le client soit capable de faire la différence … Il y a donc – selon notre invité – dépréciation du média.

Une reconversion

Ceci nécessitait une reconversion, Éric se posa donc la question : « dans la Presse ou ailleurs ? » Il a donc créé une première entreprise en septembre dernier autour du contenu, qui a permis de dégager quelques revenus qu’il a immédiatement réinvestis dans une société appelée INSPIRAPPS, société de droit canadien, dont il est cofondateur, et qui fournit des applications mobiles.

Une première application sortie en juillet 2011 : Poll to Go

Il a donc sorti sa première application qui s’appelle Poll to Go et qui permet de faire des sondages courts sur Internet. Il suffit d’aller sur www.polltogo.com et de créer un sondage, ce qui génère un url court et un QR code, ce qui permet de lancer un sondage rapidement soit dans le cadre d’un événement, soit pour évaluer un cours, soit dans le cadre d’un sondage rapide sur le terrain.

D’abord les USA car la France est « fermée pendant les vacances »

Sa cible première a été les États-Unis, car « la France est fermée pendant les vacances », et son modèle d’affaires est un modèle Freemium, où les petits sondages de moins de 20 votes sont gratuits, alors qu’il faut acheter des crédits au-delà de cette limite. Les tarifs restent raisonnables, avec environ $60 pour 12.000 votes soit environ €50.

La concurrence

Il n’existe pas de système véritablement similaire, selon Éric, mais cela viendra forcément nous dit-il. Tous les acteurs qui font des enquêtes y viendront tôt ou tard, mais la seule façon de réussir sur un marché est de s’imposer nous dit-il et d’utiliser le réseau : c’est pour cela que pour Poll to Go a été conçu comme une application virale.

Laissons Éric me présenter sa start-up en trois minutes dans cette interview vidéo :

Poll to Go : appplication originale pour réaliser des sondages courts was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

save the date : Media Aces le 25 Octobre 2011

social media policy

Save the date: conférence Media Aces le 25 octobre 2011!

Réservez dès aujourd’hui le 25 octobre prochain, car ce sera le jour de la conférence Media Aces, avec un sujet qui va en intéresser plus d’un: les « Social Media Guidelines« !

Sont-elles nécessaires? Et si oui, suffisent-elles? Qui en a la charge: les RH, l’équipe Social Media? Quels sont les cas d’école? Et les cas désespérés? Peut-on être totalement transparent? Et avec les agences? Doit-on signer les articles? Les réponses sur les forums? Peut-on créer de faux profils ou des agents virtuels? Quels sont les risques juridiques?

Enfin un événement pour tout savoir sur les Social Media Guidelines, en octobre prochain…

save the date : Media Aces le 25 Octobre 2011 was last modified: août 23rd, 2011 by Yann Gourvennec

Daniel Bô : « tout le monde fait du contenu, mais pas forcément du brand content » (1/3)

Daniel Bô, directeur et fondateur de l’institut Quali-Quanti (institut d’études généraliste-spécialisé dans les médias) et coauteur de l’ouvrage Brand Content (2009, Dunod), nous parle de contenu de marque dans la première de ces 3 interviews à Visionarymarketing. Présentation du Brand Content dans cette première partie, dont voici une transcription synthétique de la vidéo  [pour voir les 3 interviews http://bit.ly/danielbo] :

Pourquoi « Brand Content » ?
Il existe une tendance lourde des marques qui se lancent dans le Brand Content
et qui cherchent à s’approprier une catégorie
Est-ce un phénomène nouveau ?
Les marques développent du contenu depuis 1 siècle (Michelin, L’Oréal, SEB …). Ce qui est nouveau, c’est que ce mode de communication est devenu un pivot.
Il ne s’agit pas que d’un phénomène Internet
Le magasin doit aussi véhiculer du contenu. On ne peut plus se contenter de présenter des produits dans un magasin, vous racontez aussi une histoire.
Y a-t-il saturation de contenu ?
Tout le monde fait du contenu, mais pas forcément du contenu de marque, c’est le meilleur contenu qui gagne
Comment créer un contenu gagnant ?
Il faut générer de l’enthousiasme. Pour cela il y a 3 qualités indispensables :
  • premièrement, la qualité éditoriale (celle-ci peut répondre à divers critères) ;
  • deuxièmement, la visibilité du contenu ;
  • troisièmement, il faut que ce contenu soit associé à la marque.
L’UGC fait partie du Brand Content et il permet l’abondance de contenu, mais…
Ces contenus ne sont souvent pas d’un niveau de qualité suffisante. la marque doit faire le filtre ou retravailler le contenu (peut être du témoignage, mais pouvant aller jusqu’au Crowdsourcing)
exemple : Castorama qui crée une plate-forme de conseil lié au bricolage ou les clients peuvent échanger des conseils
contenu « pro-am » (pro-amateur)
S’agit-il d’un nouveau métier ?
C’est l’évolution de plusieurs métiers en fait. Quelques exemples de divers acteurs de ces nouveaux contenus :
  1. La Redoute créant son propre contenu ;
  2. Des agences qui deviennent de plus en plus des agences de contenu (issu du numérique ou de la promo des contenus eux-mêmes) ;
  3. Services complets de diffusion de contenu (comme Dailymotion par exemple-transparence : je travaille pour Orange qui a une participation dans cette entreprise) ;
  4. Producteur de contenu proprement dit
Le publi-reportage n’est pas du Brand content. Il y a trois défauts :
  1. Il est un peu bas de gamme
  2. La publi-promotion et parfois fallacieuse
  3. Les sujets ne sont pas toujours très intéressant
En conclusion, le publi-reportage a énormément de potentiel, mais il ne s’agit pas de brand content proprement dit. Contre exemple : Pampers qui fait un DVD pour expliquer comment le bébé perçoit le monde depuis le ventre de sa mère, ça c’est du Brand Content pas de la publi-promotion.
Daniel Bô : « tout le monde fait du contenu, mais pas forcément du brand content » (1/3) was last modified: mai 11th, 2015 by Yann Gourvennec

relations blogueurs : l’opération « Tour de France » expliquée de l’intérieur

Un Tour de France pour les grimpeurs
dessin par KAT, undessinparjour.wordpress.com

Les vacances, ce n’est pas seulement réservé à la bronzette ! Car Juillet est aussi et surtout le mois du Tour de France. Pour nous, cela a été aussi l’occasion de travailler en équipe avec nos amis blogueurs. Pour expliquer ce que nous avons fait, plutôt que de faire un long discours, je relaie l’article de Camille Jourdain, qui explique sur son blog ce qui s’est passé et comment il évalue l’opération d’un point de vue Marketing (dessin par KAT) :

Orange nous a invité sur le Tour de France !

Nous ? Oui nous, les blogueurs ! Orange a décidé d’inviter plusieurs blogueurs à vivre une nouvelle expérience : assister à une étape du Tour de France. J’ai ainsi pu découvrir en compagnie de Damien Douani, les coulisses de la dernière étape qui s’est déroulée dimanche dernier. Au programme : village départ, coulisses, étape en voiture, cocktail vip et arrivée sur les Champs.

Le vélo, j’aime beaucoup, vous avez surement du le remarquer avec le Twitour, un Tour de France un peu particulier que j’ai lancé le mois dernier sur mon blog, celui de Twitter. Des utilisateurs du réseau nous parlaient de leurs comptes Twitter, de la représentation de leur région sur Twitter et de leurs usages. Je vous invite à redécouvrir les différentes étapes ici.

Lire la suite de l’article sur le blog de Camille Jourdain

relations blogueurs : l’opération « Tour de France » expliquée de l’intérieur was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec