WEB TRACKING TO B (OR NOT) 2B ?

Prés Couverture Livre Blanc Web Trackingde 98 % des visiteurs (nous parlons des visiteurs entreprises) de votre site Web viennent sur votre Site Web et s’en vont.
Est ce pour autant qu’ils sont inintéressants comme prospects, futurs potentiels clients ?
Répondre est impossible si vous ne disposez pas d’un instrument de tracking, d’identification et de mesure
des visiteurs temps réel.

Vous utilisez certainement les méthodes de Web marketing classiques ou les médias sociaux pour générer de la visite et du Leads sur votre site mais au final l’important n’est – il pas de savoir qui visite votre site Web et d’avoir une réelle idée de l’efficacité de vos efforts marketing ?

Des interrogations que recouvre le Web Tracking

Le Livre Blanc WEB TRACKING TO B (OR NOT) 2B, téléchargeable ci dessous vous apportera des éléments de réponse sur les questions suivantes :

  • comment améliorer le taux de conversion de votre site Web ?
  • les 4 axes d’amélioration de vos campagnes de Leads generation,
  • comment bénéficier du trafic de blogs influents ?
  • le scoring comportemental et en quoi il est utile pour la segmentation ?

Téléchargez le Livre Blanc

WEB TRACKING TO B (OR NOT) 2B ? was last modified: février 13th, 2012 by denisfailly

Even facebook’s own fans don’t talk much about facebook (on facebook)

Juste avant la publication sur ce blog d’un article en 2 parties sur le livre de Byron Sharp « brand that grow », je reblogue un de ses liens vers une étude démontrant la très faible interaction des marques sur Facebook, y-compris sur leur propre page. Une conclusion souvent débattue sur ce blog où j’insiste sur l’effet de « cyberbabillage » rencontré sur la célèbre plateforme de médias sociaux. Chris Brogan semble me donner raison en prédisant un futur pour une myriade de plateformes sociales plus ciblées et plus humaines. 

Even facebook’s own fans don’t talk much about facebook (on facebook) was last modified: février 6th, 2012 by Yann Gourvennec

un challenge de l’innovation pour les étudiants

La sélection du jour …

… est ce concours d’innovation parrainé par mon collègue d’Orange Pascal Latouche, et comme il s’agit d’un challenge d’innovation, quoi de plus naturel que Marketing & Innovation le relaie ! Et en plus c’est humanitaire. Innovateurs humanistes, à vos souris !

Etudiants, le Challenge Humanitech, concours de l’invention humanitaire, est fait pour vous !

2012 est l’année de la quatrième édition de ce concours qui a déjà réuni près de 600 jeunes porteurs de projet.

Organisé par la Fondation Casques Rouges l’objectif de cet événement est simple : donner un coup de pouce aux étudiants désireux de monter un projet à la fois innovant et solidaire mais qui ne savent pas forcément par où commencer.

>> la suite sur le blog d’Orange via http://oran.ge/humanitech

un challenge de l’innovation pour les étudiants was last modified: janvier 27th, 2012 by Yann Gourvennec

Logica : SSII à visage humain en recrutement 2/2

100_0104

aspects humains et relations humaines

Maintenant que le décor a été posé, revenons sur les aspects humains et organisationnels, et tentons travers de mon expérience du métier (en tant que maîtrise d’ouvrage en interne, en société de services et comme client, de décrypter les enjeux et les critères de choix vu du chercheur d’emploi …

[photo Yann Gourvennec : l’équipe de Canalchat.fr pendant les questions réponses alors que le débat est animé par Benjamin Saviard de Viadeo]

SSII : le “geste technologique”

Une SSII, c’est d’abord et avant tout… des femmes et des hommes qui sont face à des clients, dans ce que Stéphane Jaubert a appelé fort élégamment le « geste technologique ». En service, il y a cette belle mission d’être dédié à un (ou plusieurs) client(s), de vouloir le soutenir et l’accompagner, voire même, le conseiller, l’orienter dans la bonne direction et… faire aboutir ses projets concrètement. A mon humble avis, ce n’est pas en SSII qu’on fait de la recherche fondamentale, ni d’innovation de recherche (pour cela, mieux vaut  aller en R&D chez des éditeurs, constructeurs ou sociétés de telecom) mais c’est là qu’on la met en œuvre !

l’innovation côté concret et passionnant

innovationLe côté donc le plus intéressant dans une SSII est cet aspect concret : une problématique client (souvent à challenger avec lui afin de lui montrer la voie, c’est le rôle du consultant), une phase dédiée au développement, puis aux tests(unitaires puis d’intégration) et enfin la mise en route, l’accompagnement, la formation, sans oublier la conduite du changement et l’assistance à maîtrise d’ouvrage (mon métier pendant 15 ans), tout au long de la vie du projet. Tout cela est passionnant pour qui connaît ce métier, c’est concret, c’est vivant, c’est l’innovation comme je l’aime, celle qui marche quand on clique sur le bouton !

le visage humain

Mais le travers de beaucoup de SSII, c’est de tomber dans la « vente de viande », anonyme et déshumanisée, où les consultants et ingénieurs sont soumis à la dictature du contrôle de gestion. Ce contrôle de gestion (timesheets, taux d’activité, marge sur affaire,…) est un passage obligé, ne nous y trompons pas. Mais il y a la manière de le mettre en place, l’approche et l’ambiance. C’est une chose que d’être passionné par le travail face à son client, d’être sur le terrain en permanence, et une autre que d’être abandonné en clientèle comme cela arrive parfois.

C’est cette approche à visage humain qui m’a plue dnas la présentation de Logica, proche de ma propre vision du service, proche, humain et respectueux des femmes et des hommes qui réalisent ce “geste technologique” et je rajouterai “geste commercial”; extraits choisis :

« mes collaborateurs, je ne connais pas leur diplôme »

Dans cette phrase de Stéphane Jaubert, réside à mon avis une grande partie de l’intelligence de l’approche de Logica. Ne croyez pas que je verse dans le populisme et que je pense que le diplôme ou l’éducation n’a pas le importance et qu’il faut se débarrasser des “élites”. Ceci est faux et ridicule. Ce que cela veut dire c’est que ce qui compte, c’est la performance de l’individu, son résultat, son intégration dans les équipes et pas le fait qu’il ait eu une bonne note en maths il y a 30 ans. Si un bac+2 doué peut réussir, un HEC peu doué peut également échouer. Il n’y a pas de pré-déterminisme et tout le monde est à égalité face à son client. Un bon point pour Logica ; d’ailleurs, le Président est un self-made-man qui n’a que le bac selon les présentateurs.

« quand quelqu’un s’en va, on le prend dans la figure ! »

Tous les pros du métier ont collectionné les contrats de travail en sautant d’une SSII à l’autre sans même qu’on prête un regard à leur lettre de démission. C’est non seulement insultant, mais typique d’une approche humaine déficiente. Un patron qui avoue que perdre un employé est un échec est révélateur d’un bon état d’esprit. Ceci devrait inciter les candidats à s’intéresser à Logica, il est bon de savoir qu’on compte pour son employeur.

« On aime bien les geeks »

Voilà encore une citation qui m’a plue. Je ne suis pas ingénieur, mais j’ai aussi cette passion de l’informatique et de la technique. Il n’y a rien de pire que ces technocrates de la high-tech qui vous disent que la technique n’a pas d’importance. C’est non seulement idiot, c’est totalement faux. On ne peut pas faire de conseil en technologie si on n’y comprend rien.

Le télétravail : « je ne comprends pas [qu’en France] on arrive pas à monter en charge »

Les lecteurs de visionarymarketing savent à quel point je suis engagé dans la promotion du télétravail, et ce depuis 1990, date à laquelle j’ai acheté mon premier ordinateur portable. La France n’est pas vraiment à la pointe dans ce domaine, c’est un euphémisme. Si vous êtes concentrés sur vos missions et vos clients et ne voulez pas passer votre vie dans un bureau, et que vous êtes demandeurs de pouvoir travailler depuis n’importe où y compris chez vous (si vous y avez de la place), alors Logica est une bonne option. Le télétravail finira bien par entrer dans les mœurs, mais nous accumulons un retard de près de 20 ans sur le Royaume-Uni sur ce sujet. Et ne croyons pas que cela nous épargnera les problèmes inhérents au télétravail. Non, travailler lentement ne veut pas dire forcément travailler bien… ce mouvement est de toute façon inexorable.

Réseaux sociaux et approche directs

Logica n’est pas non plus la dernière de la classe pour travailler avec les réseaux sociaux professionnels comme Viadeo. Surtout dans la high-tech, où les méthodes d’approche directe en matière de recrutement deviennent courantes. Encore un signe de ce facteur humain dans l’entreprise observé en surfant sur leur site Web : cette possibilité rare et appréciable de pouvoir contacter directement un expert via le site Web (dont la version mobile est d’ailleurs fort bien faite).

Pour cette raison, et ce qui précède, je n’hésite donc pas à encourager les lecteurs de visionarymarketing à tenter leur chance, et d’aller vérifier la théorie sur le terrain. Malgré la crise qui fait rage, les SSII embauchent en masse en ce moment, signe de la santé de ce secteur qui envahit nos vies professionnelles et personnelles.

À vos souris…

liens divers

View albumView albumView albumView album

Logica : SSII à visage humain en recrutement 2/2 was last modified: mai 11th, 2015 by Yann Gourvennec

petit déj du 27/01/2012 : 3 retour d’expériences sur le Wiki

briefcase-large

la conférence du jour …

Emilie Ogez me signale l’organisation d’un petit déjeuner par XWiki sur 3 retours d’expérience autour de la mise en place de wikis d’entreprise.

27 janvier 2012 : petit-déjeuner XWiki sur la valorisation de l’information

XWiki SAS, l’éditeur de LA solution d’organisation de l’information XWiki Enterprise, est heureux de vous convier à un petit-déjeuner autour de la valorisation de l’information, au sein des entreprises mais aussi en externe. Ce petit-déjeuner se tiendra le 27 janvier 2012, de 9h à 10h30, à Eurosites Georges V (28, Avenue George V – 75008 Paris).

XWiki SAS a convié trois de ses clients, utilisateurs de ses solutions (intranet collaboratif, bases de connaissances…), à réaliser un retour d’expérience. Chacun d’entre eux vous montrera comment XWiki leur a permis de capter et de partager l’information, mais surtout de l’enrichir et de l’organiser, afin d’augmenter sa valeur.

via PetitDejeunerXWiki27janv2012 – XWiki.com.

petit déj du 27/01/2012 : 3 retour d’expériences sur le Wiki was last modified: janvier 19th, 2012 by Yann Gourvennec