Facebook : startup idéale ou fin de la Silicon Valley ?

Facebook - StartupEn relisant l’article sur le blog de Media Aces sur le thème de « ce que Facebook a changé dans la vie des entreprises » Je me suis aperçu qu’il fallait gratter un peu et nuancer, car c’est une question éminemment complexe qui va bien au-delà de la simple stigmatisation d’une bulle. Tentative d’éclairage…

le Web 2.0 est mort vive le Web !

D’une part, la mise en bourse de le 18 mai 2012, a signalé – c’est indéniable – la mort de ce que l’on appelait encore quelquefois le « Web 2.0 » du vocable inventé par Tim O’Reilly en 2004, dans un texte fondateur, et qui devait signifier l’avènement d’une nouvelle période du Web, vite renommée « social media » en 2009.

Facebook - StartupEn dehors des commentaires moraux, laudateurs ou indignés, devant la frénésie boursière autour de Facebook, d’ailleurs lourdement et rapidement sanctionnée (encore -10 % hier, voir le schéma ci-dessus pris dans Yahoo Finance) on ne peut qu’être d’accord avec cette superbe étude de Faber Novell qui explique pourquoi Facebook doit sa réussite à sa vision, sa qualité d’exécution sa maîtrise technologique, mais aussi et c’est moins évident reconnaître pour les traditionnalistes du Management, à l’excellence de sa gouvernance.

une nouvelle ère : celle de la professionnalisation et de la publicité

Car quoi qu’on dise de la mise en bourse de Facebook, une nouvelle ère est née de la mort de ce Web 2.0, et la césure que nous sommes en train de vivre n’est ni plus ni moins que la répétition de celle que nous avons connue au début des années 2000, après la bulle, lors de laquelle le Web s’est énormément professionnalisé, et le commerce électronique devenu un pilier incontournable du business. De la même façon, les médias sociaux sont en train de tourner la page, celle de l’amateurisme, celle du « tout gratuit », et nous sommes en train de rentrer dans cette affaire où le terme de « média » n’a jamais été aussi justifié. Ce n’est pas comme on a pu hâtivement l’écrire (reconnaissons notre erreur) la fin des médias sociaux, mais au contraire la naissance des médias sociaux professionnels. Jeremiah Owyang a d’ailleurs signalé dans sa présentation la plus récente – en détournant le Cluetrain Manifesto – que pour être vu maintenant il va falloir payer ; c’est donc l’entrée dans une ère plus publicitaire, plus professionnelle aussi, où les enjeux de marque seront de plus en plus importants. Le Web 2.0 a cru tuer la publicité; chassez le naturel …

Et ceci, que la mise en bourse de Facebook soit une réussite ou un échec…

à moins que cela ait tué l’innovation … ?

Mais d’autres comme le vétéran de la Silicon Valley Steve Blank (voir ci-dessous) s’élèvent pour indiquer un autre changement d’ère : celui d’une vallée essentiellement tournée vers l’investissement industriel, à long terme et qui devient aussi la charnière d’un changement au profit de l’investissement à court terme. Quoi que… Facebook a été créé en 2004, et même si sa réussite est remarquablement rapide, cela fait quand même 8 ans, et ils ont eu le temps de faire leurs preuves et de construire le plus grand réseau humain du monde … Et si c’était Fabernovel qui avait raison, et que le monde de l’innovation avait changé pour toujours ?

Sans-titre4.jpg

Facebook : startup idéale ou fin de la Silicon Valley ? was last modified: mars 7th, 2016 by Yann Gourvennec

13 pièges de l’innovation : retour aux fondamentaux à l’ère des réseaux sociaux avec Brice Auckenthaler

Imagin’Nation.Com – l’Innovation a l’Ere des Réseaux Sociaux (€26.95 ou €9.99 en e-book)

imaginnationLe livre est sorti dans la collection « les fondamentaux du management et du développement personnel » aux éditions Kawa (transparence : Kawa est aussi mon éditeur) et ce n’est pas un hasard. Si Brice Auckenthaler, avec son enthousiasme et sa jeunesse d’esprit habituels, nous entraîne comme toujours à plus de partage, de collaboration et d’inventivité, il nous rappelle aussi que l’innovation n’est pas un attribut romantique du management, mais une discipline sérieuse, et qui mérite qu’on respecte quelques règles. Arrêtons-nous ici, et en vidéo, sur un des chapitres du livre (quatrième) intitulé « les 13 tentations auxquelles il faut résister » :

3 des 13 pièges de l’innovation collective par Brice Auckenthaler

Dans l’interview ci-dessus, j’ai demandé à Brice de décrire trois des 13 tentations suscitées et de les éclaircir pour nos lecteurs. Voici ici la totalité de ces tentations  livrées de façon synthétique :

  1. Se ruer sur les idées : accepter de perdre du temps à réfléchir…
  2. Se limiter à la recherche de produits et de services : bien que rassurante, cette méthode est limitative. Elle se focalise trop sur le « quoi » pas assez sur le « pourquoi »
  3. Penser fonctionnalités seulement : ceci restreint à l’innovation incrémentale
  4. Investir trop en études en amont : souvent décrit sur visionarymarketing, ceci est un billet classique en innovation technologique. C’est rassurant pour le marketeur qui cherche à se couvrir auprès de son management, mais tester de nouvelles idées abstraites est coûteux et rarement utile
  5. Fixer les objectifs trop précis : biais relevé également par Scott Berkun, l’innovation bifurque souvent, et donc il est inutile de « cibler » trop précisément au départ, mieux vaut « segmentuiter » comme dirait Paul Millier
  6. Placer trop d’enjeux : risque de mettre trop de pression aux équipes
  7. Oublier la mission de marque : la créativité a besoin de contraintes pour être bonne
  8. Le collectif comme unique source d’inspiration : il faut alterner phases collectives et individuelles
  9. Ne pas rémunérer l’effort d’imagination : la rémunération n’est pas toujours financière
  10. Penser que l’imagination collective est spontanée et s’entretient naturellement
  11. S’empêtrer dans le virtuel et oublier le réel (les individus ont besoin de se voir pour créer, même si les techniques à distance existent)
  12. Oublier la méthode
  13. Gérer le temps de manière inappropriée

Ces conseils, et bien d’autres encore sont disponibles dans le livre de Brice Auckenthaler « imagin’nation.com à l’innovation à l’ère des réseaux sociaux » parus aux éditions Kawa. Livre également disponible en e-book (€9.99 chez Numilog)

13 pièges de l’innovation : retour aux fondamentaux à l’ère des réseaux sociaux avec Brice Auckenthaler was last modified: mai 21st, 2012 by Yann Gourvennec

Slideshare : le Youtube des présentations ?

La lecture du jour …

C’est le billet collectif de l’association Media Aces dont je suis le co-fondateur et Président et qui, sous l’impulsion de Fadhila Brahimi au sein du bureau de l’association, a lancé une nouvelle initiative de billet collectif où un phénomène des médias sociaux en entreprise est vu au prisme des responsables qui les animent au quotidien. Voici le billet publié hier sur le blog de l’association, dédié à un de mes outils préférés, Slideshare [cf. Slideshare personnel, Media Aces et Orange], dont l’acquisition par LinkedIn a été rendue publique il y a peu.

SlideShare, un outil fait pour les entreprises? | Media Aces – Médias sociaux et entreprise

La semaine passée, LinkedIn a acquis SlideShare, célèbre plateforme de diffusion de présentations et autres documents. Nous avons demandé aux membres de Media Aces comment ils percevaient cette nouvelle acquisition dans le cercle très fermé des médias sociaux à usage professionnel…

SlideShare s'offre à LinkedInPour Jérôme Colombe (Alcatel-Lucent), on peut vite considérer SlideShare comme le « Youtube » des présentations tant le modèle de partage de contenu est identique. En revanche, on comprend, à son utilisation, que son domaine n’est pas celui du consumer mais du business, c’est ce qui rend judicieuse cette acquisition par LinkedIn pour une somme (119 M$) bien loin de la folie Instagram avec Facebook dernièrement.

LinkedIn a, depuis longtemps, compris son avantage pour ces utilisateurs en proposant d’intégrer le flux SlideShare aux profils pour enrichir l’expérience de façon plus dynamique que le CV basique. C’est avec l’intégration de Twitter et des événements, le moyen de faire venir les utilisateurs sur le mur LinkedIn. Jérôme visite régulièrement ce mur LinkedIn pour suivre l’activité de ses connections qui ne sont pas forcément sur Twitter mais qui publient des statuts, des participations aux événements ou des présentations SlideShare justement !

via SlideShare, un outil fait pour les entreprises? | Media Aces – Médias sociaux et entreprise.

Slideshare : le Youtube des présentations ? was last modified: mai 10th, 2012 by Yann Gourvennec

2 postes de directeurs(rices) de pépinières d’entreprise au soleil à pourvoir immédiatement

Je relaie cette annonce d’emploi pour 2 directeurs/rices de pépinières d’entreprise en Province. Et en plus c’est au soleil ! trop fort … Adressez vos réponses directement à Jean Philippe Martinez.

[photo cc 2012 – Yann Gourvennec http://bit.ly/picasayann]

Recrutement 1 :

Directeur (ice) de Pépinière d’Entreprises Innovantes, Bouches-du-Rhône

Intitulé : H/F- CONSULTANT(E) Lieu : Bouches-du-Rhône

Rémunération : 43 K€ +/an et avantage en nature selon le profil

Notre métier : Depuis plus de 20 ans, notre Société accompagne et conseille les collectivités locales dans leurs démarches de développement économique.

Nous gérons et animons 18 structures d’accueil et d’accompagnement de créateurs d’entreprises. Pour assurer notre mission auprès d’une Communauté d’Agglomération de la Région PACA, nous recrutons un Directeur (ice) de pépinière d’entreprises. Sous la responsabilité du Directeur Général, et appuyé par des consultants de la Société, vous prendrez en charge la gestion et l’animation d’une pépinière d’entreprises liée aux politiques d’innovation technologique.

De formation supérieure, type ESC, Master,… (bac + 5), vous justifiez d’une expérience réussie dans la gestion de pépinières d’entreprises ou le conseil aux jeunes entreprises innovantes. Vous connaissez le milieu entrepreneurial aussi bien dans les relations avec les acteurs institutionnels et privés de la création d’entreprises que dans ses exigences techniques.

Qualités indispensables : maîtrise de l’anglais et des processus d’accompagnement des entreprises innovantes, aisance et fort tempérament relationnel (capacités de négociation, d’animation et de mobilisation des partenaires), autonomie, rigueur, méthode et qualités rédactionnelles.


Informations complémentaires
Type de poste:  Temps plein, CDI
Salaire: 40 000,00 EUR+ /an

Nombre total d’années d’expérience:  5 à 10 ans
Niveau de poste:  Confirmé
Niveau d’études:  Bac + 5


Coordonnées du contact

Merci d’adresser votre candidature exclusivement par mail à : jp.martinez@interfaces-fr.com

Jean-Philippe MARTINEZ
INTERFACES :  http://www.interfaces-fr.com/
Directeur Pépinière d’Entreprises INNOVEUM (projets innovants)
Directeur Pépinière d’Entreprises EOLE (projets à potentiel d’emplois)
Expert auprès d’incubateurs: HEC (Ecole des Hautes Etudes Commerciales Paris )..

Recrutement 2 :

Directeur (ice) de Pépinière d’Entreprises Innovantes, Vaucluse


Intitulé : H/F- CONSULTANT(E) Lieu : Vaucluse

Rémunération : 40 K€ +

Notre métier : Depuis plus de 20 ans, notre Société accompagne et conseille les collectivités locales dans leurs démarches de développement économique.

Nous gérons et animons 18 structures d’accueil et d’accompagnement de créateurs d’entreprises. Pour assurer notre mission auprès d’une Communauté d’Agglomération de la Région PACA, nous recrutons un Directeur (ice) de pépinière d’entreprises. Sous la responsabilité du Directeur Général, et appuyé par des consultants de la Société, vous prendrez en charge la gestion et l’animation d’une pépinière d’entreprises liée aux politiques d’innovation technologique.

De formation supérieure, type ESC, Master,… (bac + 5), vous justifiez d’une expérience réussie dans la gestion de pépinières d’entreprises ou le conseil aux jeunes entreprises innovantes. Vous connaissez le milieu entrepreneurial aussi bien dans les relations avec les acteurs institutionnels et privés de la création d’entreprises que dans ses exigences techniques. La connaissance des acteurs et de la filière énergie renouvelable serait un plus (solaire, éolien, fission, fusion…)

Qualités indispensables : maîtrise de l’anglais et des processus d’accompagnement des entreprises innovantes, aisance et fort tempérament relationnel (capacités de négociation, d’animation et de mobilisation des partenaires, autonomie), rigueur, méthode et qualités rédactionnelles.


Informations complémentaires
Type de poste:  Temps plein, CDI
Salaire: 40 000,00 EUR+ /an

Nombre total d’années d’expérience:  5 à 10 ans
Niveau de poste:  Confirmé
Niveau d’études:  Bac + 5


Coordonnées du contact

Merci d’adresser votre candidature exclusivement par mail à : jp.martinez(at)interfaces-fr.com

Jean-Philippe MARTINEZ
INTERFACES :  http://www.interfaces-fr.com/
Directeur Pépinière d’Entreprises INNOVEUM (projets innovants)
Directeur Pépinière d’Entreprises EOLE (projets à potentiel d’emplois)
Expert auprès d’incubateurs: HEC (Ecole des Hautes Etudes Commerciales Paris )..

2 postes de directeurs(rices) de pépinières d’entreprise au soleil à pourvoir immédiatement was last modified: mai 7th, 2012 by Yann Gourvennec

grandes marques et Social Media Guidelines en vidéo

Il y a des moments où je fais la liste des choses à faire en retard et où je n’arrive plus à faire face à la pile. Puis quelque temps après je retourne aux sources et je me rends compte que je suis passé à côté de quelque chose d’important. C’est vraiment le sentiment que j’ai eu il y a quelques jours lorsque je suis tombé, presque par hasard, sur cette superbe série d’interviews réalisée par notre ami Frédéric Bascuñana en début d’année, dans les plateaux de TechtocTV. Le sujet en était « la mise en œuvre des social media guidelines »

Les voici dans l’ordre :

  1. Retour sur le concept des social media guidelines
  2. Les raisons d’être des social media guidelines
  3. Le contenu des social media guidelines
  4. La mise en œuvre des Social Media Guidelines : entre « Soft Law » et (auto)-modération.

socialmediaguidelines

Les intervenants étaient :

grandes marques et Social Media Guidelines en vidéo was last modified: mai 3rd, 2012 by Yann Gourvennec