conseils d’expert pour prospecter via LinkedIn

Ceci est un article invité d’Hervé Gonay de Webleads Tracker, qui nous propose ses conseils experts pour tirer le meilleur parti – dans le respect de l’éthique et des règles d’utilisation du service – de LinkedIn, le leader des réseaux sociaux en B2B

Alors que LinkedIn vient de proposer une nouvelle fonctionnalité, l’ « endorsement », qui permet de valoriser ses compétences, beaucoup se demandent :

  • Comment se présenter, en tant que personne et en tant qu’entreprise ?
  • Comment identifier des contacts à potentiel de business ?
  • Comment insérer LinkedIn dans son dispositif webmarketing ?

Je vous notre deuxième infographie qui synthétise les meilleures pratiques pour générer des affaires grâce au premier réseau professionnel mondial LinkedIn. La première infographie, Start, est destinée à tous ceux qui se lancent dans le Social Marketing. La seconde, Expert, trace les contours d’un processus optimisé pour les marketers et business developers qui veulent industrialiser la démarche.

En effet, LinkedIn figure parmi les 50 sites web les plus visités au monde. 2 nouveaux profils y sont créés chaque seconde… Si le succès de LinkedIn n’est plus à démontrer, son usage évolue rapidement. S’il était davantage perçu, à l’origine, comme un annuaire de CV online, le site tend désormais vers la valorisation de pratiques business, particulièrement en B2B. Ces derniers mois, LinkedIn a multiplié les nouvelles fonctionnalités dédiées aux entreprises qui souhaitent utiliser le réseau social comme tremplin pour développer leur business et ces Infographies vous aideront à les  mettre concrètement en oeuvre.

Enjoy !

LinkedIn Meilleures Pratiques Marketing B2B  WEBLEADS TRACKER pour les Experts

conseils d’expert pour prospecter via LinkedIn was last modified: novembre 22nd, 2012 by hgonay

les stars du Marketing et du Digital au MD Fair

Un événement à ne pas rater, où Hervé Kabla et moi-même dédicacerons notre ouvrage les médias sociaux expliqués à mon boss, récemment primé au Hub Forum 2012

Yann GOURVENNEC et Hervé KABLA vous invitent
au salon MD Fair les 7 & 8 novembre 2012
à Paris Expo Porte de Versailles, Hall 5.1
Participez à la conférence événement
Mercredi 7 novembre de 12h à 13h30 sur le plateau TV

Découvrez les secrets de stars du Marketing et du Digital

Ils sont tous des experts, ont fondé des entreprises (beAngels, Digilinx, ETO, IteXium…) ou travaillent à l’innovation marketing chez de grands annonceurs (Nestlé, Orange Labs, Science-Po, Valtech…).
Ils partageront avec vous leur vision du marketing et débattront de ce que sera l’avenir du marketing sur le plateau TV du salon. À ne pas manquer !

Conférence animée par Henri KAUFMAN, Président du Cercle du Marketing Direct

Avec le témoignage de : Brice AUKENTHALER I Hervé BLOCH I Thomas BOURGHELLE I Ronan BOUSSICAUD I Philippe CAHEN I Yan CLAEYSSEN I Philippe COLIN I Paul CORDINA I Pauline DUFFOUR-WARGNIER I Laurence FAGUER I Emmanuel FRAYSSE I Guy JACQUEMELLE I Hervé KABLA I Jean-Philippe WOZNIAK I>> Je m’inscris

Les médias sociaux expliqués à mon bossRetrouvez Hervé KABLA et Yann GOURVENNEC en dédicace
sur le stand J40-K39 des éditions Kawa
Mercredi 7 novembre de 16h à 17h (Hervé Kabla)
& Jeudi 8 novembre de 11h à 12h (Yann Gourvennec)

Les médias sociaux expliqués à mon boss
Par ceux qui en font et pour ceux qui aimeraient (mieux) en faire

2010 a été l’année du décollage des médias sociaux dans l’entreprise. Après un round d’observation de près de 4 ans, cette année a vu en effet cette discipline s’élever rapidement au plan stratégique.
Sous la direction de Yann GOURVENNEC et d’Hervé KABLA, l’association Médias Aces et ses entreprises membres, pionnières des médias sociaux, ont donc – au travers de cet ouvrage collectif – couché leurs expériences en termes d’utilisation des médias sociaux dans le cadre de l’entreprise.

EXCLUSIF !

Hub Awards 2012Le jeudi 11 octobre dernier à l’occasion du Hub Forum, « Les médias sociaux expliqués à mon boss » s’est vu remettre le Hub Award du « Livre influent de l’année sur le digital ».
Ne manquez pas la séance de dédicace de ses co-auteurs, Yann GOURVENNEC et Hervé KABLA les 7 et 8 novembre.

les stars du Marketing et du Digital au MD Fair was last modified: octobre 17th, 2012 by Yann Gourvennec

Scénarios pour le futur des médias sociaux – #blogbus

eye-largeJ’ai écrit cette présentation en un temps record de façon à animer une session organisée par orange business services pour ses clients aujourd’hui. Il ne s’agit donc pas du résultat d’une recherche scientifique, loin de là, mais simplement de quelques pensées mises sur le papier, à la lumière de ce que mon équipe et moi-même vivons au quotidien, agrémenté des conclusions de nos visites dans la Silicon Valley (du 17 au 22 septembre 2012) dans le cadre de ce que nous avons appelé le Blogger Bus Tour (voir http://live.orange.com pour les détails, ainsi que le hashtag #blogbus)

the Orange Silicon Blogger Bus tour

Le feed-back que nous avons reçu de ces visites, les visions et les informations de première main que nous avons obtenues de la part des meilleurs entrepreneurs de la vallée ont permis de jeter un regard très différent sur l’innovation dans les médias et les médias sociaux en particulier.

Même 10 ans après leur introduction (LinkedIN fut lancé en 2003) beaucoup ironisent encore dans les entreprises, quant à l’utilisation des médias sociaux dans un cadre professionnel. Pourtant, de longue date, beaucoup d’entreprises ont réussi avec beaucoup de succès à utiliser ces outils (et la philosophie qui les sous-tend) à intégrer le marketing du bouche-à-oreille dans leur stratégie marketing. Ceci a été le sujet de bon nombre de présentations que j’ai chargées sur le portail slideshare d’orange ou le mien, donc je ne reviendrai pas sur ce sujet.

Je vais donc prendre dans cette présentation le parti que les médias sociaux peuvent être utilisés à bon escient pour les entreprises, et je vais sauter à la partie dédiée à l’analyse de ce qui pourrait arriver dans le futur des médias sociaux.

Les bons vieux jours du Web 2.0, et du cluetrain manifesto, du whuffie factor, les jours des pionniers du Web social et du marketing social, ces jours-là sont bien terminés ; même si cela peut nous payer, il faut l’accepter et tourner la page.

Alors quel est le futur du Web ? Est-ce que le « Web parallèle et non recherchable » décrit par Georges Nahon remplacera tout, mettant ainsi en péril la net neutralité et transformant tous les réseaux humains en espace commercial ? Ou les utilisateurs vont-ils quitter en masse les réseaux sociaux actuels et rejoindre les nouveaux réseaux comme celui de app.net par exemple ?

Voici donc mes suggestions quant aux futurs possibles des médias sociaux :

Scénarios pour le futur des médias sociaux – #blogbus was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

les défis du marketing (5) : adaptabilité du marketing

suite de mes réponses sur l’avenir du marketing, avec la cinquième question. On pourra rassembler ces articles en tapant http://bit.ly/edlmktg2012

question numéro cinq : « vitesse : quelle est la capacité du marketing s’adapter aux changements de la société, dans un monde en grande accélération ? Est-il initiateur ? »

la vitesse de libération ! 12-14juillet2012-défilé

Nous sommes entrés, depuis 1995 avec le décollage de l’Internet, dans l’ère de la vitesse de libération (Paul Virilio). Le marketing s’est accéléré au même rythme que la circulation de l’information (du moins dans le domaine des TIC) et les cadences de travail sont infernales. Là où dans les années 1990 mes équipes géraient 1 ou 2 projet par an, mener 10 à 12 projets majeurs par an est devenu commun. L’avènement de la Web Conférence, que j’ai aussi contribué à développé au début des années 2000, a accéléré encore ce mouvement.

Dans le domaine du Web, mettre plus de trois mois à mettre en œuvre une innovation c’est courir le risque d’être copié immédiatement, voire même d’être déjà dépassé avant le lancement. C’est pour cela que souvent je dis qu’un projet qui dure plus de trois mois est un projet mort. Ceci est bien entendu un peu abusif ; il s’agit d’une véritable dictature du temps, mais ce n’est pas moi qui l’ai dictée.

Nous sommes entrés dans l’ère du temps réel marketing.

… En même temps et de façon très ambiguë :

  • l’adoption des technologies est toujours aussi lente, notamment sur de grandes populations, et particulièrement en France où les élites bougent très vite, mais la masse est très lente. C’est encore le cas sur les médias sociaux, qui ont presque 10 ans maintenant !
  • Il faut toujours en moyenne 10 à 15 ans aucune technologie devienne « mainstream »

en conclusion, il faut donc garder la tête froide et ne pas se laisser griser par le temps réel, qui est souvent plus un jeu de marketeur qu’une réalité de terrain. Ceci étant, le Web échappe un peu à cette règle et oblige à aller très très vite notamment sur les développements, quitte a faire du jetable et à améliorer ensuite.

note : je rappelle pour les grincheux- hélas il y en a – qu’il s’agit juste de notes de préparation et que ces petites brèves sont juste là pour stimuler la réflexion et renvoyer vers d’autres écrits … Une brochure sera émise par le comité scientifique dont je fais partie mais dont je ne peux parler aujourd’hui.

les défis du marketing (5) : adaptabilité du marketing was last modified: juillet 20th, 2012 by Yann Gourvennec

les défis du marketing (2) : quelle proximité avec le consommateur ?

suite de mes réponses sur l’avenir du marketing, avec la deuxième question. On pourra rassembler ces articles en tapant http://bit.ly/edlmktg2012

Question numéro deux, la proximité avec le consommateur … et les fournisseurs ?

Cette question amène également à souligner l’ambiguïté du marketing, notamment dans le domaine de la technologie. Ne voulant pas faire de généralité, je vais prendre mon cas personnel pour illustrer mes propos :

[photo YAG, cc 2012, http://antimuseum.online.fr]

  • Depuis 27 ans que j’exerce, il arrive souvent que je ne sois pas émerveillé par la qualité des questionnaires issus des instituts d’études ; j’ai fini par céder et mettre le mouchoir sur la méthodologie par pragmatisme. Toujours est-il que les biais de questionnement (sauf exceptions) sont mal maîtrisés par la plupart des acteurs du marché. Que font les professeurs du marketing ? !
  • Quant à l’individualisation, c’est à la fois une solution et un problème, notamment via les médias sociaux. Les réponses individualisé sont très intéressantes mais ne donnent pas l’idée de la représentativité des avis (voire, ceux-ci vont se perdre entre @marque et #marque sur Twitter, jusqu’à en donner des idées complètement faussées).
  • Enfin, l’innovation ne se mène pas, en high-tech, par le questionnement, mais par les essais et erreurs car :
    • le questionnement est vague et déroutant sur ces sujets qui sortent de l’ordinaire
    • les effets de halo sont nombreux
    • le coût d’une étude est souvent équivalent à celui d’un développement : il vaut donc mieux faire un prototype vendable que le père sont en fait une étude.
  • En conclusion, la « proximité » est un problème épineux et un mal nécessaire. Elle est indispensable et en même temps très difficile à gérer et génère peu de résultats probants. C’est ce qu’il y a de pire à l’exclusion de tout le reste pour paraphraser Churchill.

note importante: je répète à nouveau que ceci ne vaut certainement pas pour le CPG ni pour les domaines non innovants.

les défis du marketing (2) : quelle proximité avec le consommateur ? was last modified: janvier 16th, 2016 by Yann Gourvennec