30 dirigeants du e-commerce dessinent le futur du e-marketing

livreacquisitionLundi dernier nous avons présenté le nouveau livre de Hervé Bloch, et donné la possibilité à nos lecteurs de jouer et gagner un exemplaire gratuitement de ce nouvel ouvrage (voir QR code ci-joint). Voici l’interview d’Hervé, enregistrée la semaine dernière dans mon bureau.

interview de Hervé Bloch sur son livre : tout savoir sur l’acquisition et la fidélité online” chez Kawa Editions
30 dirigeants du e-commerce dessinent le futur du e-marketing was last modified: mai 9th, 2012 by Yann Gourvennec

jouez et gagnez le livre de la fidélisation & acquisition online dédicacé par Hervé Bloch

imagelivreacquisitionC’est nouveau, ça vient de sortir, aux éditions KAWA (nb : mon éditeur également), et c’est même tellement nouveau que ce n’est pas sorti officiellement et pourtant, visionarymarketing.com vous offre la possibilité de commander le tout dernier livre de Hervé Bloch en ligne au travers de ce lien http://bit.ly/livreacquisition et le code promo pour bénéficier d’une réduction de 10% est :  digilinx (les fainéants peuvent aussi scanner le QR code ci-dessus !)

LE CONCOURS, LE CONCOURS, LE CONCOURS … !

Ci-après les portraits de certains des VIP du e-business ayant été interviewés par Hervé dans son livre. Les 10 premiers lecteurs qui reconnaîtront 15 personnalités sur les 20 figurant sur la photo gagneront un exemplaire dédicacé par l’auteur.

Une fois que vous avez trouvé les noms en question : envoyez votre liste à portraitsVIP “@” digilinx.fr et vous gagnerez peut-être le précieux ouvrage.

image

Contenu sur le livre

Ce nouvel ouvrage de la collection « Tout savoir sur… » dirigée par Henri Kaufman et publié aux Editions Kawa revient sur les piliers d’une stratégie webmarketing (search, display, email marketing, affiliation, buzz, connaissance client, ergonomie e-commerce…) et les valeurs montantes (médias sociaux, mobile, reciblage publicitaire, gamification, SoLoMo…). Le dernier chapitre, rédigé en collaboration avec le SNCD, est consacré au cadre juridique avec un focus sur les données personnelles, le consentement email et les questions liées aux médias sociaux.

Le livre, préfacé par Martine Fuxa (rédactrice en chef de Ecommerce magazine) est illustré par 30 témoignages de personnalités influentes de l’e-commerce français parmi lesquels Pierre Kosciusko-Morizet (Priceminister), Pierre Alzon (Acsel), Jérôme de Labriffe (IAB), François Momboisse (Fevad et Conseil National du Numérique), Georges-Edouard Dias (L’Oréal), Jean-Pierre Nadir (Easyvoyage), Thierry Petit (Showroomprivé), Yann Gourvennec (Orange) ou encore Anne-Laure Constanza (EnviedeFraises). ça c’est un indice, c’est même presque trop facile !

Il est destiné aux marketeurs des entreprises traditionnelles qui veulent investir la toile pour booster leur chiffre d’affaires et aux webmarketeurs qui souhaitent accélérer leur activité en ligne en capitalisant sur tous les leviers à leur disposition.

jouez et gagnez le livre de la fidélisation & acquisition online dédicacé par Hervé Bloch was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

10 tendances des médias sociaux en entreprise en 2012 – correctif

le 12 avril dernier, je publiai les 10 tendances des médias sociaux en entreprise en 2012 dans le cadre de la conférence digitale Paris 2012, animée de main de maître par Emmanuel Vivier. Le post a eu pas mal de succès, malgré cette période de vacances, et a dépassé les 220 tweets. Hélas hélas … de tous ceux là, seuls 2 dont Fadhila Brahimi – qui a l’œil affuté – ont perçu que la 3ème tendance manquait. Alors je profite du jour du lancement du livre de Jacques Froissant (photo ci-dessus volée en toute amitié à Emilie Ogez) pour rectifier cette erreur et souligner ce que la 3ème de ces tendances aurait dû être. Pour ce faire, je vais reprendre un extrait de l’a contribution que j’ai effectuée pour le livre avec mon compère Hervé Kabla de Media Aces.

En lecture inversée, on comprendra que si la tendance est de faire des réseaux sociaux un outil incontournable de la recherche d’emploi, les entreprises ne peuvent plus ignorer ce phénomène, et doivent même l’intégrer à leurs politiques de marques employeur.

“Pourquoi les réseaux sociaux sont-ils devenus indispensables lors d’une recherche d’emploi ?

En tout premier lieu, nous remonterons au milieu des années 90, date à laquelle l’analyste irlandais Charles Handy, a décrit la montée en puissance d’une nouvelle forme de travail et de travailleurs, qu’il a nommés les « analystes symboliques ». 15 ans plus tard, une énorme masse d’employés du domaine des services, dont nous faisons partie, constitue environ 70 % de la population active[1] ; la théorie de Charles Handy (http://bit.ly/charleshandy) résonne tout particulièrement aujourd’hui.

La deuxième raison, c’est que du fait de ce changement sociologique et structurel, le bon vieux curriculum vitae devient très largement obsolète de par sa rigidité et son côté figé, qui ne tient pas compte d’un troisième élément très important, celui du contenu généré par l’utilisateur. Il existe un ensemble de contenus riches à valeur ajoutée (issus des blogs, plates-formes de partage et réseaux sociaux, sites d’échanges de Bookmarks etc.) souvent produits par nos « analystes symboliques » qui peuvent ainsi enrichir leurs parcours en ajoutant ces contenus élaborés. Les réseaux sociaux, par leurs liens et leurs API ouvertes, permettent l’agrégation de ces contenus. LinkedIn l’a particulièrement bien compris et mis en œuvre.”

[…]

la suite dans le livre de Jacques Froissant “guérilla marketing pour les chercheurs d’emploi” aux éditions diateino


[1] 78% en France (http://wp.me/pmy5-1ts)

10 tendances des médias sociaux en entreprise en 2012 – correctif was last modified: avril 26th, 2012 by Yann Gourvennec

Synthesio : « médias sociaux : vers de profondes réorganisations des entreprises »

hqdefaultEn Juillet 2010 j’interviewais Loïc Moisand, le co-fondateur de Synthesio. Loïc me fournissait alors ce qui allait devenir un des piliers de notre livre Les Médias Sociaux Expliqués à Mon Boss à savoir une lecture très synthétique et visionnaire typologie de marques appliquées aux médias sociaux. Retour sur ces points avec Charlotte Lesage, Community Manager chez Synthesio, 1 an 1/2 après (soit environ 70 ans en années social media) et en images :

Tout d’abord, une transcription sommaire de l’interview

Rappelons d’abord le classement, toujours valable, des 4 catégories de marques différentes :

  1. marque vitale
  2. sous le radar
  3. fonctionnelle
  4. passionnante

Cette typologie permettait aux entreprises de savoir ce qui se disait (ou pas) sur elles et de déterminer leur stratégie numérique et les tactiques sur les médias sociaux associées. Un an après, “ce qui a changé, c’est que la démarche des entreprises est devenue proactive et non plus seulement passive (écoute)”.

La question de savoir si on va ou on ne va plus sur les médias sociaux ne se pose plus”.Il est maintenant évident qu’on doit être sur les médias sociaux et qu’on ne doit pas y être pour rien. Il est question de savoir ce qu’on y fait et de déterminer quel contenu utile on doit diffuser à ses clients.

Synthesio confirme donc bien la fin du début des médias sociaux annoncée par media aces

une réorganisation profonde des entreprises

CRM/ Marketing et R&D ne peuvent plus travailler dans leur coin mais vont devoir mettre en commun leurs informations et collaborer. Combien de temps cela va-t-il prendre ? Quelques mois selon Charlotte, et “2012 sera un tournant” annonce-t-elle. Les plates-formes de Social CRM vont donc s’améliorer et permettre de récupérer l’information et de la transmettre au bon département. Ainsi, Synthesio développe Unity (déjà utilisé par certains clients) :agréger, structurer et lier et organiser les réponses.

Puis l’interview elle-même

Synthesio : « médias sociaux : profondes réorganisations des entreprises »

Le livre blanc de Synthesio intitulé « le Guide de l’E-reputation et du Social CRM » est disponible sur l’espace Slideshare de l’éditeur.

Synthesio : « médias sociaux : vers de profondes réorganisations des entreprises » was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

10 tendances des médias sociaux en entreprise en 2012 – digital Paris

Le 12 avril 2012,  j’ai participé à une table ronde dans le cadre de la conférence digitale Paris 2012, animée par notre ami Emmanuel Vivier. Il aura été difficile dans le cadre de ce panel de discussion,  où de nombreux experts se sont succédés, de développer l’intégralité de mes réflexions. C’est pour cela que j’ai décidé de les inscrire dans cet article et de résumer ce que, à mon niveau de praticien, j’observe comme étant les tendances majeures de l’utilisation des médias sociaux en entreprise, à la lumière des cinq années de pratiques précédentes.
image
[cf. “les médias sociaux expliqués à mon boss” http://amonboss.com/slides ]
Tout d’abord, comme je le soulignais dans un article sur ce blog, et dans le cadre de conférences média aces que j’ai organisées avec mon confrère Hervé Kabla, je pense que nous sommes désormais entrés dans une phase de structuration des médias sociaux (cf. “la fin du début des médias sociaux, la preuve en chiffres avec Philippe Gérard de CEGOS). dans notre livre publié début 2011 « les médias sociaux expliqués à mon boss (http://amonboss.com)», nous évoquions déjà la troisième phase des médias sociaux, autour de la structuration, phase dans laquelle les fonctions de formation, d’officialisation et industrialisation sont fondamentalement ; ceci d’autant plus dans une période de crise, probablement jamais aussi dure depuis les deux ou trois dernières années, et qui commence à se faire sentir sur les budgets.
A l’intérieur de cette phase de structuration, définitivement l’ordre du jour chez Orange pour je dirige les médias sociaux, je sens sur le terrain 10 tendances se détacher nettement. Les voici, en toute ingénuité, je ne prétends ni à l’exhaustivité ni à l’infaillibilité :
tendance majeure n°1 : le mobile l’iPad (et pas la tablette) devient inévitable, qu’on aime ou pas, il faut s’y mettre
Je vais avoir l’impression d’enfoncer des portes ouvertes, mais j’ai remarqué dans de nombreuses réunions avec mes pairs du domaine du Web en entreprise, que peu savaient combien de leurs utilisateurs regardaient leurs sites via un mobile. Les chiffres chez Orange.com (de 1.2 à 1.5 millions de VU par mois)  sont sans appel. Depuis 2011, nous avons dépassé les 15 % d’utilisateurs mobiles, mais il y a une nouvelle donne un assez récente celle-ci, qui est la proportion en augmentation exponentielle des tablettes. Et pas de n’importe quelles tablettes. A aujourd’hui, on observe en effet sur notre site 2 fois plus de connexions sur iPad que sur iPhone (!). L’audience via Android reste morcelée, les tablettes hors iPad invisibles. C’est du moins ce qu’on observe en ce début de 2012 dans nos outils statistiques. ceci n’est neutre ni pour la création de sites Web, ni pour les médias sociaux, et encore moins pour le mélange des deux qui est une autre tendance majeure (voir ci-dessous).
tendance majeure n°2 : le « content marketing” (alias Brand Content en Français) qui était encore considéré comme un gadget il y a quelques années, s’impose et est reconnu dans les entreprises
J’en observe plein d’exemples chez nous depuis celui de la WebTV connue sous le nom de orange-innovation.TV, le collectif (rubrique musique-ciné-culture ici), live Orange.com et bientôt Orange inside qui sera disponible directement sur Orange.com (voir ci-dessous la tendance destinée à la curation). Je me mentionne pas non plus les blogs d’Orange Business Services que j’ai créés il y a plus de quatre ans maintenant. Tout ceci fait partie désormais du paysage de la communication, ce n’est plus un gadget, c’est directement intégré dans l’entreprise et son ADN.
tendance majeure n°4 : la « curation » (dans son sens noble) peut devenir un atout dans les entreprises qui font du content marketing
La “curation”, dont je n’aime toujours pas le nom, je n’ai pas toujours été pour car notamment dans ses débuts, elle a été synonyme de vol de contenu. Des individus peu scrupuleux, reprenaient facilement les contenus créés par les producteurs de contenu pour reposter sur leurs propres plates-formes sans forcément citer la source. Aujourd’hui, ces plates-formes ont mûri, et il est possible d’utiliser les outils de curation, dans le respect de la déontologie et de l’éthique, pour son propre bénéfice, et notamment pour faire l’agrégation des contenus générés par le “content marketing” cité plus haut. Nous annoncerons bientôt sur Orange.com une page de curation (Inside Orange) directement intégrée au site Corporate qui est en cours de refonte, en collaboration avec une start-up française : scoop’it
tendance majeure n°5 : il faut aller au delà de la page Fan et socialiser son site Web
Il y a un an, je l’annonçai déjà un, l’avenir ne resterait pas à développer des masses de fans dont les taux d’engagement sont de plus en plus faibles, et dont les discussions sont d’ailleurs maintenant assez peu visibles sur les murs du fait de la nouvelle présentation de Facebook (alias Timeline); l’enjeu sera de véritablement capitaliser sur ces plates-formes de discussions pour créer des contenus engageant, que les lecteurs veulent partager sur leurs espaces. cette annonce que je faisais il y a un an a déjà cédé la place à la réalité sur beaucoup de sites de contenu qui intègre désormais de façon standard les commentaires Facebook et les outils de connexion aux médias sociaux (Facebook connect, Twitter connect etc.)  ainsi que les boutons de partage. Nous l’intégrerons pour notre part sur Orange.com entre mai et juin de cette année ce qui sera assez en avance pour un site Corporate.
tendance majeure n°6 : le client est avide de relation, les médias sociaux peuvent aider
Je l’annonçais récemment au salon de la relation client, en citant une étude commanditée par Didier Duchassin d’Orange Business Services, le besoin urgent de la part des clients en termes de contact réel, peut placer les médias sociaux au centre de cette révolution autour de la relation client. Les entreprises les plus mûrs (et nous en faisons partie) en sont déjà à la deuxième ou troisième itération de professionnalisation de la relation client sur les médias sociaux, ce degré d’intégration variant bien entendu en fonction de la complexité de l’entreprise, de son degré de centralisation et de l’hétérogénéité de ses offres.
tendance majeure n°7 : le futur des médias sociaux , c’est le RSE, mais il y a encore du boulot !
Le futur des médias sociaux n’est peut-être pas là-où on croit. La partie interne (renommée réseau social d’entreprise ou RSE) est certainement l’endroit où l’on fera le plus de chiffre d’affaires, même si ça fait moins de bruit que la valorisation d’Instagram (voir ci-dessous). mais la route est longue avant que ces réseaux sociaux d’entreprise aient trouvé leur place à l’intérieur d’organisations parfois méfiantes (plus souvent du côté employé qu’employeur d’ailleurs) souvent  mal préparées, ou tout simplement avec une culture qui n’est pas véritablement en phase avec l’esprit de collaboration qui doit diriger un tel projet. Ensuite, et c’est plus qu’accessoire, le RSE est un allié non négligeable dans le travail du social media satregist qu’il doit pouvoir utiliser afin de transformer ses employés en ambassadeurs de la marque
tendance majeure n°8 : l’enjeu dans les grands groupes, dans cette phase de maturation est de passer à la vitesse supérieure et de transformer ses employés – pas seulement les CM – en ambassadeurs de la marque :
Travailler avec des blogueurs externes c’est bien ; avoir des Community managers spécialistes des médias sociaux c’est pas mal non plus ; former ses responsables de communication comme le fait Orange en ce moment aux nouvelles approches de marketing collaboratif sur le Web c’est encore mieux … mais tout cela ne vaudra encore jamais l’utilisation de l’ensemble de ses employés comme ambassadeur de la marque. Je crois beaucoup à un programme que nous lançons ce moment même, intitulé « social media champions » et dont les détails se trouvent expliqués sur notre page du guide des médias sociaux : http://orange.com/smg
tendance majeure n°9 : le Social Media Strategist va devoir doit gérer la prolifération de plateformes plus ou moins réusssies sous la pression de la mode et de la presse
Chaque jour ou presque, une nouvelle plate-forme naît, qui créé un énorme buzz et met une pression non négligeable sur les équipes Web des grandes entreprises. Peut-on, ou ne peut-on pas, ignorer Pinterest par exemple ? Même si, en fonction de votre métier, de votre positionnement, ou tout simplement de vos ressources disponibles, la réponse à cette question est que vous pouvez vous en passer, il est fort à parier que vous serez obligés de vous y mettre, ne serait-ce que pour ne pas paraître idiot ou dépassé. Il va falloir, la crise aidant, apprendre à dire non … les ressources et le temps humains ne sont pas extensibles, même si les “champions” peuvent aider.
10. tendance n° 10 : il faut aussi se prémunir d’une bulle ou du moins d’un effet d’exagération dans la valorisation de certaines belles réussites du Web social qui sont néanmoins surévaluées
La valorisation délirante d’Instagram et son rachat par Facebook (nb: lien abonné) récent nous rappelle à la dure réalité du moment : nous sommes entrés dans une nouvelle bulle de l’Internet ! Il faudra savoir l’anticiper et parier sur le long terme en oubliant les excès présents ou futurs de ces délires boursiers ou spéculatifs.
10 tendances des médias sociaux en entreprise en 2012 – digital Paris was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec