L’Aria d’Orange, pionnier de la veille stratégique avec Arianet

Arianet - VeilleL’Aria, cellule de veille du groupe Orange, est un pionnier de la veille stratégique. Depuis 1994, c’est-à-dire avant même le décollage de l’Internet en entreprise, l’Aria a permis à l’opérateur français d’améliorer sa connaissance interne du marché et de l’innovation. Aria, c’est le nom de la cellule de veille, est éditeur en effet depuis près de 20 ans, d’une plate-forme de mise en commun des contenus d’études à destination des professionnels du marketing et des décideurs du groupe Orange. Cette plateforme, je la connais bien : j’en ai été pendant de longues années un des utilisateurs et promoteurs au sein-même de l’opérateur. Je n’aurai donc pas trop de mal à vous convaincre, je l’espère, de son utilité, alors que je l’ai moi-même manipulée de manière très intensive pour mes propres besoins et celui de mes équipes afin de lancer de nouveaux produits, préparer des dossiers d’études, voire même documenter de simples présentations. Il y a peu, l’Arianet, qui est désormais basé sur le CMS de notre client eZ Publish (cf. la note de transparence ci-dessous), s’est doté de nouvelles fonctionnalités. Voyons ici en détail avec Fabrice Abibi, directeur de l’Aria chez Orange, de quoi il retourne ; l’occasion aussi de faire le point sur les chiffres entourant cette plateforme de veille technologique pionnière et innovante.


TransparenceTransparence : ce dossier est écrit pour le compte de notre client eZ Systems. Tout dans ce billet a été traité exactement de la même manière qu’à l’habitude, avec l’objectif de fournir un contenu de valeur, de qualité et innovant. Ce dossier est orienté sur les innovations marketing Internet basées sur la solution eZ Publish. Notre passé en tant que client de cette solution nous a convaincu de la nécessité d’élaborer ce dossier du fait du caractère innovant et qualitatif de cette plateforme, afin de faire découvrir des sites Web basés sur cette solution et de décrire le métier des responsables Web qui gèrent leurs sites d’entreprise au quotidien. Toutes les opinions exprimées dans ce billet sont celles de son auteur.


Veille - Interface Arianet
Le service Arianet permet de mettre à disposition des études en interne

L’Aria d’Orange, pionnier de la veille stratégique

L’Aria est une équipe dédiée à la veille stratégique au sein du groupe Orange, qui est intégrée au département marketing et connaissance client. L’Aria a “une mission de groupe qui est d’apporter à tous les acteurs de la veille stratégique les outils nécessaires, de récupérer et collecter la bonne information stratégique au bon moment”. L’aventure de l’Aria a démarré dès 1994, et son point de départ en a été la sortie d’un rapport gouvernemental qui mettait en exergue le sujet de l’intelligence économique. L’idée était de mettre en place un certain nombre de structures pour protéger nos informations stratégiques nationales (à l’époque, l’opérateur dépendait du ministère de l’industrie, avant sa privatisation intervenue fin 1997) et l’économie française au sens large. C’est ainsi qu’en 1997, le site interne Arianet a été créé.

Le but était de tout cela était de mettre la veille stratégique à disposition de tous les professionnels d’Orange pour leur faciliter la vie dans leur travail marketing quotidien, pour étudier les marchés, mieux les évaluer et préparer ainsi des offres qui soient plus adaptées. Ceci s’est révélé particulièrement utile à un moment où l’entreprise évoluait, et passait du secteur public au secteur privé.

Veille stratégique vs. intelligence économique

Avant tout, il convient de revenir un peu en arrière afin de définir convenablement les termes : “la veille stratégique est la capacité à scruter son environnement externe, et d’y détecter tout ce qui pourrait être une menace ou une opportunité pour l’entreprise” nous explique Fabrice Abibi. “L’intelligence économique” quant à elle, “apporte une dimension supplémentaire car on observe également l’environnement interne de l’entreprise, avec ses forces et ses faiblesses, de telle sorte que tout cela combiné peut apporter un avantage concurrentiel à l’entreprise et la préserver des risques externes”.

Une initiative pionnière…

Sans aller jusque la qualifier d’unique, l’initiative de l’opérateur sur le domaine de la veille économique est assez rare. “Nous avons la chance au sein d’Orange d’avoir à disposition un outil dont peu de nos pairs disposent aujourd’hui” confirme en effet M. Abibi. “C’est un véritable atout sur lequel nous essayons de travailler pour toujours conserver cette avance”.

Le travail de l’Aria consiste à apporter de l’information stratégique à l’entreprise. “Nous disposons pour cela d’une équipe d’une douzaine de personnes avec quatre métiers différents : des documentalistes qui recherchent l’information, des analystes qui apportent une valeur ajoutée à cette information, des informaticiens pour gérer la plateforme, et pour finir, nous avons une personne qui se charge du budget de l’achat de veille stratégique” poursuit le directeur de la veille d’Orange.

L’Arianet c’est jusqu’à 8 000 utilisateurs uniques, 100 000 clics, 1 500 documents mis en ligne chaque jour

40 fournisseurs d’études

“La moitié de nos fournisseurs se situe parmi les plus importants fournisseurs mondiaux : nous avons accès à des acteurs tels que Forrester, IDC, Ovum etc. Nous avons également un moyen d’ajustement de l’offre en travaillant avec des fournisseurs de moins grande taille mais qui sont aussi importants car positionnés sur des secteurs de niche” précise Fabrice Abibi. Cette démarche permet au département dédié à la veille de “couvrir largement le secteur des télécoms”.

Notre interlocuteur considère qu’au sein du groupe il remplit en quelque sorte un rôle de “grossiste en termes d’achat d’études”, tandis que d’autres acteurs de la veille “vont être davantage détaillants en adaptant cette veille à leur domaine fonctionnel”.

Les études internes, notamment avec Orange Labs

“Une des missions que j’ai fixée à mon équipe est de faire en sorte que le capital interne [en matière d’études] puisse être récupéré, puis mis à disposition sur notre plateforme, de façon à  favoriser ce partage d’informations et que chacun puisse en tirer avantage”.

Qui sont les utilisateurs de l’Arianet ?

“Nous venons de changer de plateforme : il y a donc eu un moment de baisse d’audience” a déclaré Fabrice Abibi. Ceci est normal, il faut toujours, au moment de la bascule vers un nouveau site, compter sur un temps d’adaptation des utilisateurs à la nouvelle interface. Aux meilleures heures, il faut néanmoins compter 8 000 visiteurs uniques ce qui est un joli score pour une plateforme spécialisée qui ne concerne qu’une population spécialisée et assez minoritaire dans l’effectif de l’entreprise. Ces utilisateurs génèrent tous les mois plus de 100 000 « hits » (ou nombre de clics).

Cette plateforme est aussi un challenge technique

Pour comprendre la puissance de la plateforme Arianet, il faut se pencher sur les statistiques de mise à jour des contenus : “tous les jours, c’est 1 500 documents qui sont récupérés et mis en ligne sur la plateforme”. Un gros travail sur le paramétrage est ainsi effectué avec l’équipe informatique afin de permettre la récupération des études de nos fournisseurs dans les meilleures conditions. “Tout le processus est automatisé” nous explique le directeur de l’Arianet “mais ce circuit doit être scruté minutieusement et en permanence pour qu’il soit toujours performant”. précise-t-il.

Un public bien précis

La plateforme Arianet s’adresse tout d’abord aux “cadres d’Orange dont les décisions ont un impact décisif sur l’avenir de l’entreprise”. Pour ce faire, Fabrice Abibi a choisi une approche service et qualitative : “il faut préparer le travail afin qu’Arianet soit un véritable outil d’aide à la décision. Nous misons donc sur la qualité du service rendu avant tout” précise-t-il. Ce souci de qualité de la cellule Aria va jusqu’à la transformation du département en cellule de soutien personnalisé à la recherche, dans certains cas. L’outil et la plateforme sont en effet à l’origine d’une démarche de service interne qui va bien au-delà de la technologie.

Un feedback des utilisateurs crucial pour l’amélioration de la plateforme et du service

“Le feedback de nos utilisateur est crucial. Il est ensuite soumis à un comité de pilotage. L’Aria oriente ensuite ses recherches en fonction des besoins des différentes entités du groupe exprimées au travers de ces retours des utilisateurs. Les entités peuvent réclamer une amélioration de l’offre de la cellule de veille en cas de nécessité. L’Aria entretient également un contact direct avec les utilisateurs qui arrivent sur la plateforme et qui posent des questions : c’est aussi cela qui permet à Orange d’obtenir des pistes d’amélioration sur sa veille.

Une plateforme profondément remaniée

Cette plateforme qui existe depuis 17 ans a été changée de fond en comble au mois de septembre. Le moteur de ce choix était d’abord le besoin de se moderniser. « Il était temps de passer aux technologies Web de dernière génération » explique Fabrice Abibi, de façon à présenter de l’information dense mais de la manière la plus accessible possible, “avec la robustesse demandée aux moteurs de recherche actuels, et qui soit à même de supporter l’évolution rapide des technologies”.

Votre choix s’est porté sur un Open Source. Pourquoi  ?

La principale raison en a été celle du coût : “nous arrivons à une période où chaque dépense doit être optimisée” a indiqué Fabrice Abibi. “Nous disposions en interne d’une étude qui montrait qu’eZpublish comblait tous les besoins que nous avions au moment de notre choix : coût, qualité et besoins de sécurité”.

Cet outil évolue avec de nouvelles fonctionnalités et des projets d’avenir : Quels sont-ils  ?

“Tout d’abord, nous désirions améliorer la communication interne autour de l’outil” déclare Fabrice Abibi : la facilitation du partage était donc prioritaire. “Nous avons un réseau social interne” a-t-il poursuivi, “et l’une des premières démarches que nous avons eue a été d’interfacer Arianet avec ce réseau”. La deuxième priorité de l’équipe Aria était d’ouvrir cet outil au sein du groupe pour partager les documents : afin de “multiplier les interfaces avec tous autres systèmes d’information, Arianet servant ainsi de référentiel pour l’ensemble du groupe”.

Rendre le moteur de recherche plus dynamique

Le moteur de recherche d’Arianet est très performant. Malgré cela, pour qu’il donne sa pleine puissance, il faut le paramétrer correctement et c’est un véritable travail à mener sur le moyen terme : “les résultats obtenus aujourd’hui sont intéressants, mais nous souhaitons faire en sorte que le moteur de recherche soit à même d’apporter l’information au décideur de la façon la plus pertinente possible. Nous avons développé un certain nombre d’outils, à nous de les enrichir pour obtenir de meilleurs résultats” conclut Fabrice Abibi.

L’Aria d’Orange, pionnier de la veille stratégique avec Arianet was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec

Médias sociaux et B2B : une histoire d’amour ?

Voilà un événement qui va plaire à mes lecteurs de Visionary Marketing !

EVÉNEMENT – INNOVATION FACTORY

Animée par Hervé Kabla, serial-best seller (« La communication digitale expliquée à mon boss », en tête des ventes B2B), cette table ronde va faire… le tour d’une question que beaucoup de marketers business to business se posent: les medias sociaux peuvent-ils me rapporter du business?

sinscrire
Pour s’inscrire, cliquez ici ou sur le bouton ci-dessus

Evènement - Innovation Factory, le 4/12 à Paris: Média sociaux et B2B, une histoire d'amour ?LE 4/12 À PARIS: MÉDIA SOCIAUX ET B2B, UNE HISTOIRE D’AMOUR ?

Jeudi 4 décembre 2014 de 18:00 à 19:30
Avec Hervé Gonay (Getplus) et Aurélien Blaha (Dassault Systèmes).
Campus Cluster Paris Innovation 59 Rue Nationale – 75013 Paris

« Qu’il s’agisse de produire du contenu, de gérer sa réputation, de qualifier des leads ou d’animer des communautés, les médias sociaux offrent une liberté d’action et une puissance de feu exceptionnelles en B2B, dans tous les secteurs de l’économie … mais finalement encore peu exploitée pour cause de frilosité des entreprises. Et s’il était temps de réconcilier B2B et médias sociaux pour éviter de passer à côté de nouvelles sources de business ? »

sinscrirePour s’inscrire, cliquez ici ou sur le bouton ci-dessus
Médias sociaux et B2B : une histoire d’amour ? was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec

8 conseils pour échapper au Cybercrime sans psychose

CybercrimeJ’ai toujours aimé la façon dont les professionnels de la sécurité de l’Internet vous “vendent” leurs produits … Et l’infographie (source: Trendmicro) suivante m’a interpelé sérieusement ce matin.  Il s’agit de vous mettre la peur au ventre afin de vous faire comprendre une bonne fois pour toute que surfer, acheter ou jouer, est une activité dangereuse en soi ! Mais qu’en est-il vraiment et comment se prémunir des risques majeurs du Cybercrime avec quelques règles simples. Cet article est une rediffusion d’un article de 2013 qui nous a semblé toujours pertinent et que nous avons remis au goût du jour.

FIA-NET publie son Livre Blanc Certissim 2013 sur la fraude à la carte bancaire sur InternetNDLR : pas de mauvaises interprétations, je ne nie ni ne minimise la fraude sur Internet, il suffit de se référer au rapport annuel 2013 de Fianet Group en cliquant ici ou sur le logo pour en connaître les vrais chiffres. À noter qu’en 2014, la fraude identitaire a été en forte augmentation et les techniques de phishing fortement modifiées.

Le cybercrime ou le business de la peur

Ceci passe par le vocabulaire bien entendu : « la face cachée du cyber crime », le « paradis des cyber criminels », vos activités en ligne « vous mettent en péril ». Ensuite, tout est dangereux : regarder ses comptes en ligne ? dangereux. Envoyer des courriers électroniques ? dangereux. Jouer en ligne ? dangereux. Naviguer sur Internet ? Les “logiciels de sécurité habituels” ne les repèrent plus aussi bien (Trendmicro n’est sans doute pas un logiciel “habituel” je suppose).  Il y a de quoi vous déprimer, déjà que la France n’a pas besoin de ça … Je passe sur la grimace du personnage de l’infographie, à elle seule plus parlante que beaucoup des chiffres qui sont donnés.

Les chiffres fantaisistes du business du cybercrime

Comme les 174 M€ (milliards ou millions ?) de vols de donnés en 2011, sans que pour autant on sache si cela s’adresse à la France ou au monde. Probablement au monde et probablement des millions (rappel, le e-commerce en France, c’est 40 milliARDs de CA annuels, le double au RU selon la FEVAD).

3454 victimes de fraude au 1er trimestre en France en 2013. Voilà un chiffre énorme aussi, non ? Passons au “fact-checking”, une de mes activités favorites.

La bancarisation de la France est de 99%, le taux le plus élevé d’Europe (source : FBF 2013), même si la proportion de personnes bancarisées utilisant le Web pour regarder leurs comptes est extrêmement faible (69%) en comparaison avec le RU (97% en 2007 selon Which magazine). Alors, cela représente quoi 3454 personnes ? Si nous prenons les chiffres de 2009 de l’Insee, et ne gardons que les adultes de 18 à 79 ans, soit 87% des 64 millions d’habitants du territoire, et que nous n’en gardons que 99%, il reste 55,6 millions d’habitants adultes bancarisés, soit 0,000062 de la population française bancarisée, et  si l’on multiplie par 4 trimestres, alors on trouve le chiffre astronomique de 0,0002482 soit 0,02482% de cette même population. Effectivement, il faut véritablement envoyer tout le monde aux abris … et rapidement.

Lire la suite

8 conseils pour échapper au Cybercrime sans psychose was last modified: novembre 28th, 2014 by Yann Gourvennec

le WebdeuxConnect 2014 arrive bientôt ( #W2C14 via @webedeux )

rp_computer-large-new_thumb-150x150.gifJe n’ai pas trop de mal expliquer pourquoi j’aime bien le WebdeuxConnect. C’est un événement très sympathique, où on rencontre absolument tous les acteurs du Web, et surtout, on où ne se prend pas au sérieux. Mais ce n’est pas seulement pour cela que nous aimons le WebdeuxConnect, c’est aussi parce que nous y participons depuis très longtemps, quasiment depuis le début, dès 2007. J’en ai même été un des sponsors il y a quelques années. C’est toujours avec plaisir qu’on annonce donc l’arrivée de cet événement, cette fois-ci fin novembre, avec des participants de plus en plus nombreux à tel point que Jean-François Ruiz a dû bloquer le nombre d’inscriptions à 1000 (!) Alors ne tergiversez pas et dépêchez-vous de vous inscrire !

Le WebdeuxConnect 2014 ­ 17, 18 et 19 novembre 2014 à l’école 42

Trois jours de conférences, d’ateliers
et de networking autour des nouvelles tendances du Marketing Digital !

Webdeuxconnect

WebdeuxConnect (ou W2C) est l’événement francophone du Marketing Digital de l’année qui réunira 1000+ participants, 20+ experts intervenants, plus de 16 connecteurs*, 10+ exposants, 80+ startups candidates au W2C Awards les 17, 18 et 19 novembre prochains à l’école 42 co­fondée par Xavier Niel (métro ligne 13).

Webdeuxconnect

Lire la suite

le WebdeuxConnect 2014 arrive bientôt ( #W2C14 via @webedeux ) was last modified: novembre 12th, 2014 by Yann Gourvennec

Conférence Intranet, RSE et transformation digitale : 100 euros de réduction !

network-large.gifVisionary Marketing s’associe à nouveau avec CCM Benchmark pour vous convier à la journée exceptionnelle du 18 novembre, date à laquelle se tiendra la conférence « Intranet, RSE et transformation digitale », à la maison Champs-Élysées, 8 rue Jean Goujon, 75008, Paris. Nous y animerons en outre une table ronde intitulée « Transformation digitale, vision partagée en interne » à 16:45.

Comme à notre habitude pour ce genre d’évènement, nous vous offrons un bon de réduction de 100 euros : pour cela, il vous suffit d’entrer le code promotion :   transfo2014visionary    au moment de l’inscription pour profiter de la remise. Imprimant leur marque sur l’entreprise et ses processus internes, les projets de réseaux sociaux d’entreprise (RSE) se multiplient. Dans le même temps, l’intranet historique prend une orientation de plus en plus collaborative et sociale, tandis que l’accès en situation de mobilité – via smartphones et tablettes – est de plus en plus fréquent.

RSE et Intranet
Ne pas oublier le code transfo2014visionary pour bénéficier de la réduction

Dans ce contexte, Intranet, RSE, espaces collaboratifs et extranets constituent progressivement les briques d’un tout plus global que certains nomment « digital workplace » et au sein duquel chaque élément a un rôle aussi précis que possible à jouer.

Collaboratif : à quels nouveaux défis les entreprises doivent-elles faire face ? Comment l’intranet de communication, les plates-formes collaboratives et le RSE doivent-ils être organisés les uns par rapport aux autres ? Comment aligner les conversations sur les objectifs business ? Ouvrir son RSE à ses clients et partenaires : pourquoi, comment ? Comment le digital oblige-t-il les grandes organisations à bâtir de nouvelles stratégies marketing et à repenser leur organisation ? Comment leur business model évolue-t-il ?

sinscrire
code transfo2014visionary pour bénéficier de la remise

Pour répondre à ces questions, CCM Benchmark réunit les responsables de grands intranets et RSE ainsi que des experts de renom lors de cette nouvelle édition de la conférence « Intranet, RSE et transformation digitale ». Ils partageront au cour de cette conférence leur vision, leurs retours d’expérience et leurs meilleures pratiques.

9H00DYNAMIQUE D’ÉVOLUTION DES PRATIQUES COLLABORATIVES DANS LES GRANDES ENTREPRISES

A quel rythme les pratiques collaboratives se diffusent-elles dans les grandes entreprises ? Quels départements métiers sont concernés prioritairement ? Quel est l’état des lieux de l’avancement des organisations en matière de transformation digitale ?
Par Arnaud Rayrole (Lecko)

9H15INTRANET, RSE ET DIGITAL WORKPLACE

Comment l’intranet de communication, les plates-formes collaboratives et le RSE doivent-ils être organisés ? Autour d’un portail ? Autour d’un réseau social interne ? Une plate-forme de type « digital workplace » doit-elle au contraire voir le jour ? Avec quelles contraintes ? Pour quels bénéfices ?
Avec :
– Véronique Bonin (Bouygues SA)
– Arnaud Guittard (CCI de Région Alsace)
– Grégoire Charpe-Civatte (Rexel)
Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark

10H15RÉSEAU SOCIAL D’ENTREPRISE : TRAVAILLER AUTREMENT

Quels bénéfices le RSE apporte-t-il en matière de méthodes de travail et d’efficacité collective ? Fluidifie-t-il réellement les échanges entre collaborateurs ? Modifie-t-il la gestion des compétences ?
Par Sarah Alezrah, Bouygues Telecom

10H45PAUSE

11H15MANAGEMENT DE LA COMMUNICATION ET COMMUNICATION MANAGÉRIALE VIA LES RSE

En quoi le RSE facilite-t-il l’appropriation par les équipes de la stratégie d’entreprise ? Renforce-t-il l’engagement des salariés ? Contribue-t-il à faire comprendre aux collaborateurs en quoi leur contribution individuelle s’inscrit dans la stratégie collective ?
Avec :
– Intervenant en cours (EDF)
– Vincent Colas (Humanis)
– Vincent Berthelot (Observatoire des Réseaux Sociaux d’entreprise)
Table ronde animée par Michel Germain, Arctus

12H15DE L’ORGANISATION « RESPONSIVE » AUX FUTURS MODES DE TRAVAIL

Les entreprises évoluent dans un monde ultra-connecté et cherchent à transformer leurs modes de travail. Quelles sont les évolutions des expériences de travail et comment va-t-on travailler demain ? Comment accompagner cette transformation ? Comment tirer parti de la richesse des interactions au sein de l’entreprise ? Comment les outils de travail vont-ils évoluer ?
Par Alexandre Cipriani (Microsoft)

12H45DÉJEUNER

14H15MANAGEMENT DE L’INNOVATION ET RSE

Quelles mécaniques d’innovation le RSE permet-il de mettre en oeuvre ? Comment ces dispositifs se matérialisent-ils ? Quels sont les impacts RH, organisationnels, managériaux ? Comment en mesurer les bénéfices ? Comment au final diffuser une culture de l’innovation au service de l’expérience client ?
Avec :
– Damien De Bloteau (AG2R La Mondiale)
Autres intervenants en cours de confirmation
Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark

14H45PROFESSIONNALISER LES ÉQUIPES DIGITALES

La transformation digitale est un vrai processus de changement culturel, concrétisé par des nouveaux usages collaboratifs et sociaux et aboutissant à une évolution des approches métiers, rendant l’entreprise plus agile et apte a se réinventer. La mise en place d’équipes en charge de porter le changement à l’échelle de l’entreprise se multiplie dans les grandes organisations.
Avec :
– Laurent Herbillon (BNP Paribas Personal Finance)
– Emmanuel Bleuse et Fabien Guigonnet (RATP)
– Adrinée Fave (Technip)
Table ronde animée par Arnaud Rayrole, Lecko

15H30PAUSE

16H00LA RÉVOLUTION DIGITALE AU SEIN D’UN GRAND GROUPE

Comment le digital oblige les grandes organisations à bâtir de nouvelles stratégies marketing et à repenser leur organisation ? Comment leur business model évolue-t-il ? Quelles actions de formation et de sensibilisation internes les grands groupes doivent-ils mettre en place ?
Avec :
– Marc Florette (GDF Suez)
– Patrice Slupowski (Orange)
– Anthony Poncier (Publicis Consultants Net Intelligenz)
Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark

16H45TRANSFORMATION DIGITALE : UNE VISION PARTAGÉE EN INTERNE

Au-delà des outils, le digital est avant tout un état d’esprit. Mais comment faire pour le mettre en oeuvre efficacement ? Quand et pourquoi définir une vision commune pour générer une acceptation partagée du digital ? Comment impliquer le comité de direction et les actionnaires dans cette voie ?
Avec :
– David Kujas (Accenture)
– Michael Tartar (Consultant indépendant)
– Yvan Boudillet (Warner Music France)
Table ronde animée par Yann Gourvennec, Visionary Marketing

Conférence Intranet, RSE et transformation digitale : 100 euros de réduction ! was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec