Boostez votre audience grâce au Buzz Marketing!

buzz marketingNous avons vu dans les deux premières parties de ce dossier comment construire un site qui sera naturellement bien positionné sur Google, puis comment améliorer son positionnement via des liens depuis d’autres sites et annuaires.Nous allons maintenant voir comment augmenter encore l’audience de son site via le Marketing Viral. En effet au lieu d’attendre que vos visiteurs vous trouvent, il vaut mieux les faire venir directement sur votre site !

Pour cela voici 10 grandes techniques qui augmenteront à coup sûr le trafic sur votre site Internet. Nous les avons classés des plus faciles à mettre en œuvre aux plus compliqués.

Ces 10 techniques pour améliorer votre référencement ne sont pas forcément adaptées à tous les sites, car la plupart sont fortement basés sur la richesse du contenu du site internet. Néanmoins avec un peu d’imagination vous pouvez créer vous-même un contenu spécialement conçu pour attirer les visiteurs !

1- Publiez des articles sur les sites de diffusion de nouvelles !

Avec l’avènement du Web 2.0 l‘internaute est devenu producteur de contenu, voire même le juge de la qualité du contenu. C’est ainsi que sont apparus des sites de publication d’articles gérés de A à Z par les internautes.

L’avantage c’est que ces sites permettent d’acquérir très rapidement de la visibilité et de la notoriété auprès d’un public ciblé et intéressé par votre secteur d’activité… Avec en plus un effet sur le long terme car les articles restent publiés sur ces sites.

Un dernier avantage c’est que les sites de nouvelles sont très bien référencés sur Google et ce qui vous permet d’améliorer votre positionnement sur Google en apparaissant parfois 3 ou 4 fois dans les premières pages des moteurs de recherches !

Lire la suite

Boostez votre audience grâce au Buzz Marketing! was last modified: mai 11th, 2015 by conseilsmarketing

Comment rédiger une brochure commerciale (Partie 1/3)

10 conseils pour rédiger une brochure commercialeNous allons lancer une série d’articles sur les erreurs à ne pas commettre sur vos brochures, plaquettes et flyers.Le but de cet article est de présenter les bonnes pratiques pour réaliser des brochures commerciales les plus vendeuses possibles.

Voici 10 conseils à retenir :

– il est essentiel de faire ressortir l’information afin de « mâcher » le travail de lecture au client.

– il faut hiérarchiser les textes pour permettre un balayage rapide des pages.

– il faut optimiser l’espace pour l’utiliser au maximum, sans pour autant nuire à la lisibilité.

– il faut mettre des légendes pour les captures écran et illustrations.

– il faut mettre un tableau récapitulatif pour permettre aux clients de comparer facilement plusieurs offres.

– il faut mettre en avant les bénéfices pour le client plutôt que les fonctionnalités du produit.

– il faut donner envie de lire le livret dès la couverture grâce à une accroche qui interpelle le lecteur.

– il faut supprimer les textes en doublon et regrouper les idées par thèmes

– il ne faut pas hésiter à définir les termes techniques contenus dans vos mailings, quitte à être pédagogue.

– il faut montrer le résultat final apporté par votre produit à l’utilisateur final.

Lire la suite

Comment rédiger une brochure commerciale (Partie 1/3) was last modified: mars 28th, 2007 by conseilsmarketing

Le modèle économique « Customer to Customer » gagne du terrain

marketing consumer to consumerL’un des faits marquants de l’économie numérique est le rôle croissant joué par le consommateur à tous les niveaux de la chaîne de valeur.

Aujourd’hui, Les nouvelles Technologies de l’Information et des Communications (T.I.C) ont mis le consommateur au centre de tout le process marketing et lui ont donné les moyens de s’approprier bien d’autres prérogatives stratégiques:

  • le pouvoir d’agir sur les prix (par les mécanismes d’enchères ou d’achats groupés par exemple)
  • la possibilité de modifier et de personnaliser les produits et services qui l’intéressent (voir tous les développements sur le e.tourisme, par exemple, et mon post sur le marketing du « sur mesure » )
  • le pouvoir de donner son avis et d’influencer d’autres clients en partageant avec eux son expérience d’achat.

Et maintenant, ce sont les règles mêmes de l’échange qui évoluent ! On connaissait jusqu’à présent 2 modèles majeurs d’échanges économiques:

  • le modèle B to C (Professionnel à Consommateur)
  • le modèle B to B (Professionnel à Professionnel).

Voici que l’avènement des nouvelles technologies vient remettre en cause toute cette mécanique bien huilée pour orienter l’économie vers 2 nouvelles formes de production et d’échanges:

  • le modèle C to C (de Consommateur à Consommateur)
  • le modèle C to B (du Consommateur vers l’Entreprise).

Désormais, les consommateurs se retrouvent « à la source« . Ils se vendent et s’échangent directement leurs produits et services quant ils ne vont pas jusqu’à proposer leur contribution aux entreprises.

Pour en savoir plus et explorer de nombreux exemples de C to C lire le consommateur au centre des nouveaux modèles économiques.

C’est le monde à l’envers !

Le modèle économique « Customer to Customer » gagne du terrain was last modified: mars 26th, 2007 by biger

citizendium enfin disponible

Citizendium

Notre ami Jérôme Delacroix, toujours à la pointe de ce qui se fait de mieux sur les wikis nous annonce en avant première l’ouverture de Citizendium, le projet de Larry Sanger, co-fondateur de Wikipedia avec Jimmy Wales.

citizendium enfin disponible was last modified: mars 26th, 2007 by Yann Gourvennec

Nespresso, la marque qui donne l’exemple

« Nespresso, what else ? »

La signature résume, à elle seule, l’originalité et la force de cette marque dont toute la stratégie marketing a consisté à nous faire oublier le produit pour nous proposer un art de vivre et de consommer autrement.

Quelle réussite!

Avec son positionnement volontairement élitiste et haut de gamme, cette filiale de Nestlé, s’est toujours démarquée de la concurrence choisissant délibérément d’ignorer les grands réseaux de distribution pour une diffusion plus confidentielle dans ses boutiques dédiées et sur le Web. Nespresso ne s’est jamais positionné comme un simple distributeur de café. La marque a construit sa notoriété et a développé sa clientèle autour de la notion de « club ». Un club d’acheteurs et de « dégustateurs » de café (car, chez Nespresso, on ne « consomme » pas du café, on le « déguste »!). Pour garantir à ses clients « la meilleure qualité dans la tasse », Nespresso contrôle l’ensemble de la chaîne de la conception des machines, au choix des cafés, jusqu’à la vente.

Malgré sa faible contribution au chiffre d’affaires (4%) , la vente de l’appareil est stratégique pour l’entreprise: « C’est la clé d’entrée sur ce marché » déclare Roberto Eggs, Président des activités françaises, car, une fois qu’il a acquis sa machine, le client est obligé de s’approvisionner auprès de Nespresso pour les capsules (92% du C.A).

Lire la suite

Nespresso, la marque qui donne l’exemple was last modified: mars 13th, 2007 by biger