Windows 7 : double espresso à Beaubourg pour Microsoft et ses fans

Le Windows Café le 21/10 à Paris
Le Windows Café le 21/10 à Paris
Ouf ! Les aficionados du PC vont pouvoir à nouveau se montrer en société sans avoir à s’excuser. Les « tu utilises Vista ? ». « Oui ». « Aïe, aïe, aïe ! », c’est pour le passé. Dans une soirée spéciale, bondée et très réussie, et une première mondiale dont j’ai mis quelques photos en ligne ici la France fut la première au monde à découvrir le nouveau système d’exploitation de Microsoft ce 21 Octobre 2009.
pouvoir être fier d'être un PC à nouveau
pouvoir être fier d'être un PC à nouveau

Les analyses des journaux sont bonnes, à l’instar de ce dossier d’Octobre de SVM, très complet et détaillé.  Bon ! ne le répétez pas, mais mon Sony P Series flambant neuf marche très bien avec Vista (j’en fais souvent la démonstration en postant en direct des compte-rendus sur mes blogs comme ici à l’université d’Eté du Medef). Mais la perception n’était pas bonne, les problèmes de démarrage du nouvel OS il y a trois ans ayant été désastreux d’un point de vue de communication et sans doute aussi du point de vue technique; les adeptes des mises à jour frénétiques – dont je ne suis pas, disons-le tout de go, ces OS sont des systèmes complexes qu’il convient de ne pas trop perturber sous peine de rébellion – s’en mordent encore les doigts avec des séances de mises à jour durant parfois plusieurs heures. D’ailleurs, peut-être pour la première fois depuis plusieurs décennies, je n’ai pas mis à jour mon vieil ordinateur personnel qui dure depuis cinq ans avec XP. Et mon Vista est lui aussi sous contrôle afin de ne pas pénaliser les performances.

La fenêtre principale de Windows 7
La fenêtre principale de Windows 7
Alors voici, tout est effacé, on recommence, ouvrons donc le nouveau jouet et que voyons-nous à peu de choses près. Aero ! Donc, pas trop dépaysant de changement. À oui ! Il y a le 64 bits. Mais il faut que toute la chaîne soit en 64 bits côté matériel et logiciels : « c’est pas gagné » écrit SVM (n°285 Octobre 2009 p.34). Côté matériel non plus d’ailleurs, parce que je ne veux/vais pas jeter tous mes ordinateurs rien que pour ça, à une heure où on nous culpabilise avec notre empreinte écologique. D’autant plus que le 64 bits n’est pas forcément plus rapide.
Alors, il reste la barre de menu, différente, qui montre une vignette quand on la survole. Bon. Il y a quelques autres astuces quand même : la loupe, ingénieuse (voir photo ci-dessous) surtout sur les petits netbooks comme le mien, c’est un moyen ingénieux de palier le problème de grossissement des fontes de Vista. Le partage de ressources sur réseau va peut-être rendre LapLink obsolète (à voir, cela dépend aussi de l’automatisation des tâches de synchronisation) et encore d’autres astuces comme notamment, cet ingénieux système de copie d’écran intégré et  un nouveau PAINT gonflé aux hormones, façon Office 2007 avec le ruban et tout et tout. Pratique pour la retouche d’images simple sur Netbook ou si vous ne voulez pas installer l’énorme Photoshop ou l’obèse The Gimp.
La Loupe de Windows 7
La Loupe de Windows 7

En conclusion, pas de révolution mais qui a besoin d’une révolution alors que ce que tout le monde attend c’est de pouvoir utiliser ses logiciels sans bidouiller son système d’exploitation ? C’est pour ça – la capacité d’utiliser les logiciels que je désire – que j’aime le monde du PC, finalement beaucoup plus ouvert que le monde du Mac (pour ceux qui auraient raté ce train-là, lire The Future of the Internet de Jonathan Zittrain). Microsoft redonne ainsi la fierté à ses utilisateurs, alors merci Windows 7 ! Enfin, comme je l’ai déjà montré plusieurs fois sur ce blog, la véritable innovation est dans l’execution, non dans l’invention. Avoir corrigé les erreurs de Vista et changé tout ce qu’il y a sous le capot sans changer les habitudes des utilisateurs, c’est bien ça le progrès et non l’inverse. Il est fort à parier que ce que les utilisateurs aimeront de Windows 7, c’est que bientôt ils ne le remarqueront plus, ce qui est le but de tout OS bien conçu, disparaître au profit des applicatifs qu’il tourne. Enfin, n’oublions pas que Windows 7 règlera aussi le problème des logiciels non compatibles Vista, tous les logiciels tourneront donc, sans exception, à condition d’indiquer ses préférences au moment de l’installation. En fait, sur mon Notebook, là non plus je n’avais eu aucun problème, mais gageons qu’il y en aura encore moins avec la nouvelle version de Windows.

linterface tactile de Windows 7
l'interface tactile de Windows 7
Peut-être la fonction la plus novatrice est-elle l’OS tactile, mais je n’ai pas été vraiment convaincu. D’une part, ce n’est pas complètement au point, surtout sur la carte mondiale de type Google Earth (on notera qu’elle était un peu réticente à obéir aux doigts des utilisateurs du Windows café, quant aux miens pas du tout, le mouvement transmis étant assez aléatoire et donc franchement énervant) de toute façon je ne suis pas certain que ce soit ni pratique, ni utile. OK, c’est ludique, mais alors faudra-t-il attendre encore un peu, probablement 1 an à 1 an 1/2, avant que ce type d’interfaces soit vraiment au point.
Dernier point, le crowdsourcing. Microsoft a su faire appel à la communauté pour améliorer son produit (les pubs recourent à de vrais utilisateurs qui ont participé au programme), on ne peut donc qu’applaudir des deux mains. Cliquer ici pour voir les pubs.
Pas de révolution donc, je ne vais pas tout plaquer demain pour installer Windows 7, je vais attendre un peu, mais assurément l’envie m’en démange, c’est bon signe ! attendez donc un peu la fin de l’année et on en reparler (on va quand même attendre la fin des cours à Dauphine !).
note sur la transparence. J’ai reçu comme tous les visiteurs du 21/10 du Windows café ce 21 octobre 2 copies d’un Windows 7 « intégrale », et c’est un beau cadeau. Je tiens cependant à préciser que je n’écris pas sous la commande. Je suis un utilisateur et un supporteur de Microsoft depuis 1988, et je suis libre de mon expression. Ce billet n’est pas sponsorisé.
Windows 7 : double espresso à Beaubourg pour Microsoft et ses fans was last modified: octobre 26th, 2009 by Yann Gourvennec

60 conseils pour réussir vos présentations powerpoint !

Il  existe quelques applications Pro sur iPhone, de véritable perles pour gagner du temps et être plus efficace en entreprise. C’est pourquoi nous lançons une nouvelle rubrique dans laquelle nous aurons le plaisir de vous présenter régulièrement une sélection d’applications…

Pour cette première publication avons choisi de réaliser une libre traduction d’une application américaine très intéressante découverte par le Blog iPhone-entreprise.fr . Cette application est tout simplement une “présentation powerpoint” sur iPhone qui vous vous donne “Les 60 conseils pour réussir vos Présentations Orales“.


1. Vérifiez votre tenue avant de commencer votre Présentation…

Les lacets défaits, la cravate à l’envers…tous ces petits détails peuvent hypnotiser votre auditoire sans que vous le sachiez.

2. Prévoyez un verre d’eau pour vous éclaircir la voix…

Le petit truc de Pro est de rajouter un filet de citron pour renforcer l’efficacité de l’eau (évitez le coca et les boissons gazeuses) !

3. Videz vos poches avant de commencer !

Cela vous évitera de farfouiller dans vos poches durant la présentation, ou de garder la main dans la poche avec vos clés… Concentrez vous plutôt sur votre présentation et votre communication physique.

4. Eteignez votre portable !

Ne le mettez pas votre portable sur vibreur cela ne suffit pas… Eteignez-le totalement. En effet si vous recevez un SMS ou un Message sur votre répondeur des parasitent vont brouiller le son de votre micro, et le vibreur va vous distraire pendant toute votre présentation.

5. Ne répétez pas jusqu’à l’épuisement…

Le soir avant le “grand jour”, ce n’est pas la peine de rester jusqu’à pas d’heure pour répéter… Faites juste un rappel des messages clés à évoquez, ceux qu’il faut surtout pas oublier quitte à ne rien dire d’autre.
En revanche, si vous le pouvez, passez le soir avant votre présentation dans la salle pour voir l’emplacement, les élément techniques (vidéo projecteur, câble…)… afin de ne pas penser à ces problèmes le jour de votre présentation et avoir une (mauvaise) surprise de dernière minute !

6. Ne Tournez pas le dos à votre public !

Une présentation est une conversation entre vous et votre auditoire… Vous devez donc toujours rester en face à face comme dans une discussion.

7. Respectez le timing !

Finissez toujours dans les temps, voire un petit peu plus tôt que prévu (5 minutes suffisent amplement). C’est une politesse envers votre auditoire qui a sans doute un agenda chargé. Si malgré tout vous sentez que vous allez dépasser, réduisez votre présentation pour aller à l’essentiel, et  dites vous que vous avez toujours la possibilité de discuter en 1 to 1 à la fin de la présentation pour en dire plus.

8. N’improvisez surtout pas !

Sortir du scénario de démo est le meilleur moyen de se planter… Donc même si vous vous sentez en forme, restez quand même dans ce qui a été prévu… C’est particulièrement vrai lors des démonstrations informatiques, mais c’est aussi lorsque vous posez une question non prévue à un autre intervenant, lorsque vous voulez faire un nouveau calcul, lorsque vous voulez faire un jeu de mots…

9. Ne vous cachez pas derrière un pupitre !

C’est comme dans le Paint Ball, on peut rester planqué derrière un poteau et attendre, mais d’une part c’est ennuyeux à mourir pour vous et pour les autres, et d’autre part vous finissez toujours par vous faire coincer par vos adversaires… Vous devez donc affronter votre public, et aller au charbon !

10. Entrainez vous… c’est une des clés pour faire de bonnes présentations !

Etre un bon speaker est rarement naturel… Donc pour faire une présentation entrainez vous devant des amis, votre famille… sans pour autant faire une “récitation”, il faut que cela reste naturel.

11.  Achetez-vous une télécommande pour passer les slides !

C’est hyper confortable et plus naturel pour passer les slides (au lieu de faire signe à quelqu’un ou de devoir retourner à votre PC toutes les minutes), et cela vous permet d’avoir des gestes plus naturels. Choisissez en priorité une télécommande Wifi et non pas infrarouge. De même préférez celles avec de gros boutons pour être à l’aise à passer d’avant en arrière.

12.  Vérifiez toujours votre présentation avant l’heure H…

D’un PC à l’autre la présentation peut changer de mise en forme, la police peut ne pas être sur un PC, le lien vers le fichier multimédia peut être cassé… Faites donc un tour complet de la présentation en faisant défiler tous les slides en plein écran avant de commencer ! Si vous ne voulez pas que vos auditeurs voient votre présentation en entier, il suffit de débrancher le câble.

13. Soyez vous même !

Il faut vous présenter vous votre meilleur jour, sans essayer de jouer un rôle car à coup sûr cela sonnera “faux”… Par exemple n’essayez pas de faire des jeux de mots si vous n’êtes pas drôle…

14. Faites des Bonnes Répétitions !

La mauvaise répétition c’est celle qui consister à apprendre par coeur et à essayer de réciter mot à mots son texte…
La bonne répétition c’est dire son texte avec des mots différents mais en respectant l’esprit et la globalité du message (et ne jamais oublier les messages essentiels).

15. Vérifiez l’environnement où vous ferez votre présentation !

Attention à la longueur du câble PC-Video projecteur, à l’espace que vous avez sur la scène, au type de micro à votre disposition (ex: micro cravate, micro cygne, micro à main…) qui peuvent fortement influencer votre prestation.
Il faut donc faire une check liste de ce que vous avez besoin pour votre présentation, et arriver plus tôt pour voir si tout est prêt. N’oubliez jamais de mettre votre présentation sur votre PC, sur votre messagerie on line (Gmail, Hotmail…) et sur une clé USB… Il est déjà arrivé qu’à force de rassembler des PPT de plusieurs personnes on attrape un virus… et donc au lieu d’être coincé avec un PC en panne, votre clé USB virussée, la sauvegarde sur votre Gmail vous permettra de la récupérer via un autre PC relié au net, voire votre iPhone.

16.  Vérifiez une dernière fois la dernière version de votre présentation !

Les modifications de dernière minutes sont source de fautes d’orthographe, mais également à force de relire un texte on ne voit plus les fautes… Le fait de “laisser reposer sa présentation” 1 ou 2 jours avant la présentation permet de prendre du recul et de revoir des fautes qui passaient inaperçues auparavant.

17. Mettez vous au niveau de votre audience !

N’employez pas un jargon de Pro pour une audience qui recherche de la vulgarisation… Il faut que tout le monde dans la salle puisse comprendre votre discours, quitte à niveler un peu vers le bas votre discours ou à expliquer les mots techniques que vous employez (même très rapidement).

18. Soyez détendu !

Un public vous pardonnera toujours d’être intimidé au début… Vous pouvez même dire au départ pour exorciser votre peur : “Bonjour, suis un peu intimidé de parler devant tant de monde, mais….”.
Rappelez vous que vous n’êtes pas devant un peloton d’exécution mais devant des gens qui sont venu entendre vos messages clés…

19 Quand vous n’êtes pas sûr de la tenue a mettre préferez une tenue plus rigoureuse.

Il vaut toujours mieux avoir le classique “costume cravate” quitte a l’enlever plutôt que d’être en tenue décontractée et être en decalage avec un auditoire en costume.

20 Soyez sûr de ce que vous affirmez

La réussite de votre présentation dépend aussi de la force de conviction que vous dégagez. Vous devez donc vraiment croire en ce que vous affirmez.

21 Faites des pauses dans votre discours

Il faut d’une part vous laisser le temps de respirer entre deux phrases, et surtout laisser le temps à votre auditoire de bien assimiler vos idées.

22 Toute la réussite de la présentation est de votre responsabilité

Vous devez donc vous assurer que tout de passera bien en anticipant et en préparant.

23 Vous devez connaitre le sujet de votre présentation par “coeur”

Pour savoir bien d’un sujet et être pertinent sur les questions vous devez connaitre les problématiques et les besoins de vos auditeurs. En effet ne vous ne devez pas vous contenter de recracher une présentation que l’on vous a préparer (un stagiaire, un collaborateur, un copié-collé du web), vous devez en saisir tous le sens… Si vous pensez qu’un slide ne vous correspond pas, qu’il n’est pas clair… supprimez-le ou demandez plus d’explications.
N’oubliez pas de vous demander à la fin “quelles questions pourrait*on me poser après cette présentation ?” afin d’anticiper les questions et de bien préparer vos réponses pour éviter d’être coincé.

Lire la suite

60 conseils pour réussir vos présentations powerpoint ! was last modified: septembre 26th, 2009 by conseilsmarketing

Livre Gratuit : “Le Mini Guide Pro pour Twitter”

Le mini guide pro pour twitter

L’idée de réaliser cet ebook gratuit vient du fait que, malgré les dizaines d’articles réalisés sur le sujet, il n’en existe pas beaucoup qui rentrent dans le concret de l’utilisation de Twitter en entreprise, avec par exemple sur comment monter des opérations de prospection, sur comment faire de la veille concurrentielle …

C’est pourquoi nous avons rassemblé dans ce livre nos meilleurs articles sur Twitter, avec des exemples pratiques.

Tout au long de ces pages nous allons vous guider dans vos premiers pas sur Twitter et dans la mise en place de vos premières actions de communication

Ce guide de 52 pages a été conçu pour être 100% pratique et concret, en indiquant également les principales erreurs et pièges que font trop souvent les nouveaux utilisateurs de Twitter, que cela soit dans le choix de pseudo, mais également au niveau de leur communication, dans les outils utilisés pour gérer leurs communications…

Sommaire du guide gratuit à télécharger :

  1. Avant propos…
  2. Quel usage professionnel pour Twitter ?
  3. Pourquoi utiliser Twitter ?
  4. Quels sont les usages concrets de Twitter dans une entreprise ?
  5. Comment bien démarrer sur Twitter ?
  6. Quelques conseils supplémentaires pour bien utiliser Twitter :
  7. Cas pratique d’utilisation de Twitter
  8. Les Applications Indispensables pour Twitter !
  9. Les erreurs les plus courantes sur Twitter
  10. Les Limites à l’Expansion de Twitter
  11. 86 bons conseils pour utiliser Twitter à titre professionnel : 4 eBooks sur Twitter analysés !
  12. Le guide des Geeks pour promouvoir son Business sur Twitter… en moins de 140 caractères
  13. Ebook Les Trésors de Twitter par Lionel Luque
  14. Ebook Gratuit “How to Use Twitter for Business… A Beginner’s Guide” par Hubspot”
  15. eBook “Twitter Success Blueprint, Social Media for Business” par Sarah Prout
  16. Twitter, un média sensible… Cas pratique !
  17. Une sélection de liens pour en savoir + sur Twitter

Pour télécharger ce guide il vous suffit de cliquer sur ce lien.

  • En savoir plus…
  • Livre Gratuit : “Le Mini Guide Pro pour Twitter” was last modified: août 22nd, 2009 by conseilsmarketing

    « Bien briefer son agence de communication” – Témoignage de 3 agences

    briefer son agence de communication

    Pour obtenir un bon résultat avec son agence de communication il est indispensable de bien la briefer.  Sans cela le résultat n’est jamais satisfaisant et cela entraine de nombreux aller-retrour, et au final plus de travail pour l’entreprise et pour l’agence.

    Pour vous éviter ce genre de désagréments, Osereso propose en téléchargement gratuit un guide de 24 pages avec des conseils pour apprendre à bien briefer une agence de communication.

    Pour réaliser ce guide Osereso à interviewé 3 agences de communication en leur demandant quels étaient leurs conseils pour réussir un bon brief.

    1 – Avoir un brief écrit qui explique ce qu’attend le client de l’agence : qui est la cible, quel est l’objectif de cette action, le budget… Le brief ne doit pas laisser la place sous entendus ou au “cela va de soit”. De plus il doit être validé par les décideurs, et non pas seulement par les opérationnels.

    2 – Se rencontrer physiquement car le fait d’être en face à face permet souvent de prendre en compte les communications non verbales et les sous entendus, de savoir qui est vraiment le décideur… Il faut savoir prendre du temps car beaucoup trop de clients imaginent que leur agence est “dans leur tête” et qu’il suffit d’un email et de 5 minutes au téléphone pour tout comprendre d’une problématique.

    3 – Echanger sur le projet suite à la présentation du brief afin de clarifier des points obscurs et proposer des pistes d’idées.  Idéalement il faut réaliser un compte rendu de la réunion afin de préciser ce qui est convenu de réaliser.

    4 – Laisser à l’agence un peu de latitude dans l’exécution du brief afin d’apporter sa valeur ajoutée et son expérience.

    5 – Laisser suffisamment de temps à l’agence pour travailler sur le projet, car une agence n’est pas composée de supermans… il faut du temps pour faire du bon travail.

    6 – Organiser une réunion de présentation une fois la 1er version du projet réalisée afin d’en débattre. Il faut éviter également les “J’aime/J’aime pas” et les “C’est nul” alors que c’est parfois uniquement un détail qui ne convient pas.

    7 – Plus la chaine d’interlocuteurs est longue, plus l’information est déformée. Il est donc essentiel d’inclure les opérationnels dans les réunions de brief.

    Pour en savoir plus, téléchargez le guide “Comment bien briefer son agence de communication” sur le site www.osereso.com. OSERESO réunit des décideurs du marketing, de la communication et des technologies de l’information, et propose des ateliers et conférences, mais également des Business Meeting et des formations thématiques.

    comment briefer une agence de communication

    « Bien briefer son agence de communication” – Témoignage de 3 agences was last modified: juillet 10th, 2009 by conseilsmarketing

    Pourquoi Certaines Idées Survivent et d’Autres Meurent ?

    trouver des slogans

    ConseilsMarketing.fr a le plaisir d’accueillir Olivier Roland, animateur des blogs “Des livres pour Changer de Vie” et “Habitudes Zen”, qui s’est lancé un défi remarquable : lire 52 livres fondamentaux en marketing et en management en 1 an, et nous en faire le compte rendu. Dans cet article Olivier va nous expliquer comment certaines idées marquent les esprits et comment d’autres glissent et sont vites oubliées….

    livre trouver un slogan
    Si l’on veut résumer ce livre, voici ce qu’il faut retenir : certaines idées marquent leurs interlocuteurs, les poussant à la retenir longtemps et même à agir, tandis que d’autres sont oubliées à peine entendues.

    Or selon les auteurs, il est possible de créer une idée qui colle avec beaucoup plus de chances de succès en suivant six principes déterminants, expliqués en détails dans le livre.

    Prenons un exemple :

    « Vous ne devinerez jamais ce qui est arrivé à l’ami d’un de mes amis – François, pour ne pas le nommer. Il se trouvait à Paris pour un rendez-vous important avec un de ses clients. Une fois qu’il a finit l’entretien, comme il lui restait un peu de temps avant de prendre l’avion il est allé boire un verre dans un bar.Il venait de finir son premier verre quand une séduisante jeune femme s’est approchée de lui et lui a proposé de lui offrir quelque chose à boire. Surpris mais flatté, il a accepté. Elle est revenue avec deux verres. Merci, lui a-t-il dit avant de prendre une gorgée. Et après ça, le trou noir.
    Lorsqu’il s’est reveillé, comateux, il était étendu dans une baignoire de chambre d’hôtel, le corps recouvert de glace. Paniqué, il a regardé autour de lui, essayant de se rappeler ce qu’il faisait là. C’est alors qu’un petit papier a attiré son attention :
    SURTOUT NE BOUGEZ PAS. TELEPHONEZ AUX URGENCES.
    Un téléphone portable était posé sur une petite table à coté de la baignoire. Il l’a attrapé et tant bien que mal, les doigts engourdis par le froid, a composé le numéro des urgences.
    A l’autre bout du fil, la standardiste ne paraissait pas vraiment surprise. “Monsieur, pourriez-vous s’il vous plaît tendre lentement le bras derrière vous ? Vous sentez quelque chose ? Une sonde dans le bas de votre dos ?”
    Inquiet, il a fit ce qu’elle lui demandait. Pas de doute, la sonde était bien là.
    “Surtout, ne paniquez pas Monsieur”, a repris la jeune femme. On vient de vous enlever un rein. Vous êtes victime d’un réseau de trafiquants d’organe qui sévit dans la ville. L’ambulance est en route.” « 

    Félicitations : Vous venez de lire une des légendes urbaines les plus populaires des quinze dernières années, qui a fait le tour d’Internet dans toutes les langues et sous de multiples formes. Une histoire que l’on retient facilement, une histoire qui marque, une histoire qui colle. Alors qu’elle est complètement fausse.

    More...

    Examinons à présent un article publié dans le magazine d’informations d’une association caritative :

    « La constitution de communautés au sens large se prête par nature à une équation de retour sur investissement qui peut être reproduite en s’appuyant sur les pratiques existantes. […] Le fait que les organisations donatrices doivent souvent, par souci de transparence, procéder à un ciblage ou à la classification par catégories des sommes octroyées est un facteur qui limite le flux de ressources vers notre organisation. »

    A présent, faites quelque chose pendant dix minutes – ce que vous vous voulez – puis appelez un ami et racontez lui les deux histoires. Laquelle d’après vous aurez-vous le mieux retenu ? Et laquelle serez-vous capable d’expliquer simplement à votre ami ?

    Une légende urbaine d’un coté, quelques lignes d’un article – sorties de leur contexte – de l’autre : la comparaison est bien sûr biaisée.

    Mais elle montre bien deux extrêmes de ce que les auteurs appellent “l’échelle de mémorabilité”. Et illustre parfaitement le fait que certaines histoires adhèrent – « collent » selon la mauvaise traduction du titre du livre – et d’autres non.

    Lire la suite

    Pourquoi Certaines Idées Survivent et d’Autres Meurent ? was last modified: mai 30th, 2009 by conseilsmarketing