la e-réputation mode d’emploi (Hamdi, Noumen et Babkine)

Je suis un peu en faute, et même plus qu’un peu ; il est donc temps de rattraper le temps perdu et de vous présenter ce livre collectif « bien gérer sa e-réputation sur Internet » paru chez Dunod il y a quelques mois, oeuvre d’Anthony Babkine, Nabila Noumen et Mounira Hamdi

[photo cc, Yann Gourvennec http://bit.ly/picasayann]

pratique et didactique

La e-reputation, on ne la présente plus. Quoique… Quand j’apprends à la page trois du livre que sixdegrees.com, le premier réseau social a été créé en 1997 et fermé en 2000, je m’aperçois qu’on peut encore apprendre tous les jours, même quand on baigne dans les médias sociaux. Une fois donc admise l’idée que la e-reputation n’est plus un objectif d’un futur lointain, mais un sujet de travail quotidien, comment faire ? Quels sont les bons conseils à suivre pour la création et quels écueils éviter ? Enfin, question qui passionne tous les jeunes diplômés : comment séduire les recruteurs quand on cherche un travail… ?

Voilà autant de questions qui trouvent leur réponse dans ce livre pratique et didactique, où de grands noms ont été conviés : Jacques Froissant, Christine Balagué, Matthieu Chéreau et aussi quelques dignes représentants de la société où j’ai l’honneur d’officier.

quelques signets…

Plutôt que de décrire le livre, je me suis livré à un exercice de repérage de quelques astuces ou passages qui me semblaient intéressants. Les voici en partant du début :

  • page 16:56 % des candidats à l’emploi bac+4 bac+5 utiliseraient les réseaux sociaux dans le cadre d’un recrutement (source : regionsjob)
  • 17 : 30 % des contacts via les réseaux sociaux aboutiraient à l’entretien téléphonique, écrit ou physique (sans pour autant que ce soit un entretien d’embauche précisons-le).
  • page 20 à 23 : les sept péchés capitaux du candidat 2.0 par Jacques Froissant (une pépite !) qui servira d’excellente introduction à son dernier ouvrage.
  • page 28 : le processus de recrutement et son évolution (avec notre confrère Franck Lapinta, également membre de media aces)
  • page 48 à 52 : les sept règles d’or pour bâtir son identité numérique par Matthieu Chéreau (Tigerlily)
  • page 57 : 1 anecdote croustillante sur un homonyme de Mark Zuckerberg mais qui ne sera pas suffisante à faire remonter le cours de bourse …
  • page 62 : comment un simple tweet peut tout faire basculer (cas Cisco)
  • page 71 : 5 conseils salutaires pour préserver et maintenir votre e-reputation
  • les chapitres 5,6 et 7 décrivent chacun des réseaux sociaux (personnels, professionnels ou spécialisés), ils regorgent de conseils, outils et recommandations.
  • le chapitre 8 est quant à lui dédié aux outils de gestion de la e-reputation : blogs, CV sur le Web, CV vidéo et outils de veille… et même Wikipedia !
  • page 156 et au-delà, le livre se focalise sur le très à la mode « droit à l’oubli » même si ce contexte réglementaire évolue à la vitesse grand V (avec la directive européenne dite « Euro Cookies »

En somme, un ouvrage complet et pratique que je vous recommande.

la e-réputation mode d’emploi (Hamdi, Noumen et Babkine) was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

les médias sociaux expliqués à mon boss en ebook !

Il est dispo depuis un moment, mais j’avais zappé la nouvelle. Notre livre “les médias sociaux expliqués à mon boss” est accessible en e-book sur toutes les bonnes liseuses du marché via Numilog. On peut même le feuilleter en ligne avec une lectrice virtuelle assez bien fichue :

amonboss

Voici les détails du livre pour l’acheter en ligne au prix imbattable de €9.99 :

image

Les médias sociaux expliqués à mon boss par Hervé Kabla , Yann Gourvennec
Editions Kawa

les médias sociaux expliqués à mon boss en ebook ! was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Ne ratez pas la Conférence Media Aces et les Social Media Awards le 14 juin prochain!

Pour sa prochaine édition, la Conférence Media Aces s’associe aux Social Media Awards, organisés par l’ESG Management School et l’Université Paris I Sorbonne. Cet événement aura lieu

le jeudi 14 juin 2012, à partir de 17h,

dans l’Amphi 2A de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,

131 rue Saint Jacques, 75005 Paris

(Métro: Cluny la Soronne / RER B : Station Luxembourg – Parking rue Soufflot)

Media Aces partenaire des Social Media Awards 2012

Lire la suite

Ne ratez pas la Conférence Media Aces et les Social Media Awards le 14 juin prochain! was last modified: mai 21st, 2012 by Yann Gourvennec

adfonic révolutionne la publicité sur mobile (podcast)

mobile-large

Fin mars, visionarymarketing interviewait Frédéric Dumeny, directeur général d’Adfonic France, afin de faire un point sur la publicité sur mobile. Adfonic est une régie publicitaire mobile anglaise de 80 personnes présente à Londres, Paris, Madrid et San Francisco, et également en Asie.

Le marché de la publicité mobile est en fait un marché un peu trompeur, car il pâtit d’un décalage assez important entre eux la France et le reste du monde. Ce marché a en effet crû énormément depuis deux ans et demi (voir les chiffres ci-dessous), mais la France « souffre de 12 mois de retard derrière le Royaume-Uni » ajoute Frédéric Dumeny. L’essor récent de la publicité sur mobile est en fait dû au développement d’une nouvelle technologie intitulée de manière un peu confuse « Rich media ». Qu’entend-on donc par Rich media dans le cadre de la publicité sur mobile ?

html5 révolutionne la publicité sur mobiles

computer-largeEn fait, le problème de la bannière dans le cadre de la publicité mobile, c’est que une fois qu’elle est cliquée, la publicité vient masquer l’intégralité de l’écran ou ferme carrément l’application pour aller sur l’appstore. La plupart des bannières et étaient en effet utilisées pour emmener les utilisateurs vers une application à télécharger, ce qui faisait que l’on sortait de l’application originelle, ou de la page HTML, et que l’on ne pouvait plus y revenir.

Avec le Rich media, grâce au html5, un véritable essor de la publicité sur mobile est donc possible, car on ne « sort plus de l’événement » ce qui implique que l’on ne perde plus les lecteurs. Le Rich media  améliore donc la performance, selon Frédéric Dumeny d’Adfonic, sans être invasif, ce qui est la véritable recette du succès.

Ceci est donc tout bénéfice pour l’éditeur, l’annonceur et même l’utilisateur et c’est ce qui explique la généralisation de cette méthode au Royaume Uni depuis le milieu de l’année 2011 et l’explosion des chiffres outre Manche depuis lors.

les chiffres

Au Royaume-Uni, l’association IAB UK a produit une étude (http://bit.ly/mobadverts) qui a montré un chiffre d’affaires de 83 millions de livres en 2010, et de deux se rend 3 millions de livres en 2011. L’usage de la publicité en ligne se pondant encore plus important sur iPhone qu’Android à ce jour. Frédéric Dumeny pense ainsi que le marché en France pourrait être multiplié par 3 ou 4 du fait du décollage de cette technique.

pour en savoir plus

adfonic révolutionne la publicité sur mobile (podcast) was last modified: mai 11th, 2012 by Yann Gourvennec

Slideshare : le Youtube des présentations ?

La lecture du jour …

C’est le billet collectif de l’association Media Aces dont je suis le co-fondateur et Président et qui, sous l’impulsion de Fadhila Brahimi au sein du bureau de l’association, a lancé une nouvelle initiative de billet collectif où un phénomène des médias sociaux en entreprise est vu au prisme des responsables qui les animent au quotidien. Voici le billet publié hier sur le blog de l’association, dédié à un de mes outils préférés, Slideshare [cf. Slideshare personnel, Media Aces et Orange], dont l’acquisition par LinkedIn a été rendue publique il y a peu.

SlideShare, un outil fait pour les entreprises? | Media Aces – Médias sociaux et entreprise

La semaine passée, LinkedIn a acquis SlideShare, célèbre plateforme de diffusion de présentations et autres documents. Nous avons demandé aux membres de Media Aces comment ils percevaient cette nouvelle acquisition dans le cercle très fermé des médias sociaux à usage professionnel…

SlideShare s'offre à LinkedInPour Jérôme Colombe (Alcatel-Lucent), on peut vite considérer SlideShare comme le « Youtube » des présentations tant le modèle de partage de contenu est identique. En revanche, on comprend, à son utilisation, que son domaine n’est pas celui du consumer mais du business, c’est ce qui rend judicieuse cette acquisition par LinkedIn pour une somme (119 M$) bien loin de la folie Instagram avec Facebook dernièrement.

LinkedIn a, depuis longtemps, compris son avantage pour ces utilisateurs en proposant d’intégrer le flux SlideShare aux profils pour enrichir l’expérience de façon plus dynamique que le CV basique. C’est avec l’intégration de Twitter et des événements, le moyen de faire venir les utilisateurs sur le mur LinkedIn. Jérôme visite régulièrement ce mur LinkedIn pour suivre l’activité de ses connections qui ne sont pas forcément sur Twitter mais qui publient des statuts, des participations aux événements ou des présentations SlideShare justement !

via SlideShare, un outil fait pour les entreprises? | Media Aces – Médias sociaux et entreprise.

Slideshare : le Youtube des présentations ? was last modified: mai 10th, 2012 by Yann Gourvennec