relations blogueurs : le Blogger Bus Tour vu de l’intérieur (1/2)

Pour ceux qui ne le savent pas encore, je ferai partie du Silicon Valley Blogger Bus Tour 2012, qui aura lieu du 17 au 22 Septembre. Mon implication y sera à la fois celle d’un blogueur … et d’un organisateur – en tant que directeur du Web & des médias sociaux d’Orange. Voici mes raisons pour participer et organiser (dans la 2ème partie de l’article) à ce tour de la Vallée :

1ère partie … le point de vue d’un blogueur

Ce qui m’intéresse dans ce voyage à San Francisco, ce sont les deux côtés de l’histoire. D’une part je suis moi-même blogueur, pour visionarymarketing.com, et d’autre part je suis organisateur donc je vais vous donner mes deux points de vue.

D’abord, je vais vous expliquer mon point de vue personnel. C’est la sixième ou septième fois que je vais dans la Silicon Valley et ce qui m’intéresse, c’est de voir au-delà de l’image d’Épinal qu’on a aujourd’hui de cet endroit, mais qui reste encore largement magique.

Aujourd’hui on est en 2012, quelques mois après l’introduction en bourse de Facebook, qui n’a d’ailleurs pas donné jusqu’à présent la satisfaction attendue, et justement c’est un peu l’arbre qui cache la forêt parce qu’on a l’impression que l’intégralité de l’investissement dans la Silicon Valley a été pompé par Facebook ou les amis de Facebook.

Or, ce qui m’intéresse dans ce voyage, c’est de voir que cette innovation est encore là et bien vivante : aussi bien dans les startups que nous allons rencontrer (certaines d’entre elles étant d’ailleurs dirigées par des Français, comme Carlos Diaz chez Kwarter) que dans les grands de ce monde comme HP et Adobe, qui sont peut-être un petit peu moins promus que ce qu’on lit de façon assez répétitive dans la presse.

Donc voici l’angle qui m’intéresse en termes de blogueur. Et puisqu’on le fait avec des blogueurs du monde entier, ce qui m’intéresse aussi c’est de voir les yeux qui vont être posés sur cette innovation de la Silicon Valley par mes collègues chinois, anglais, roumains, australiens qui vont probablement apporter des angles d’attaque, d’analyse et d’interprétation différents.

relations blogueurs : le Blogger Bus Tour vu de l’intérieur (1/2) was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

L’Université NFC des terrritoires pour comprendre l’impact des nouveaux services mobiles sans contact

Services sans contact
Services sans contact

Les services mobiles sans contact, souvent appelés services NFC pour Near Field Communication / Communication en champ proche, se développent de plus en plus rapidement. Pour résumer en quelques mots le sujet, ces technologies permettent de transférer sur son mobile, un grand nombre d’applications cartes comme les cartes de transport (de type Navigo ou Vélib), des cartes de paiement, des cartes de fidélité, des badges d’accès à l’hôtel, l’ascenseur, le bureau. Elle permet également la lecture d’information sur des étiquettes NFC comme des informations touristiques, dans les musées, sur les produits dans les magasins, voire même servir de terminal de paiement électronique. Quand on associe ces services et la puissance de calcul, l’écran, le clavier, la géolocalisation, les réseaux sociaux et la connectivité d’un smartphone, les possibilités de nouveaux services sont infinis.

De nombreux signaux sont au vert.

  • Coté mobiles, plus d’un million de mobiles NFC sont désormais dans nos poches même si nous ne le savons pas toujours et 2,5 millions fin 2012. Si vous avez acheté récemment un smartphone de Nokia, Samsung ou un Blackberry, il est probable que votre mobile soit NFC. Tous les fabricants livrent des mobiles NFC qui sont distribués par les opérateurs, tous sauf un bien sûr, Apple, dont on attend les annonces avec impatience. Tous les grands acteurs mondiaux comme Intel, Google ou Microsoft sont aussi présents avec des technologies et des services.
  • Coté banques, les cartes de crédit livrées aux clients sont de plus en plus souvent sans contact (2,5 millions GIE CB fin Mai 2012). Les TPE, les fameux terminaux de paiement électroniques livrés sont livrés en standard bi-mode, avec ou sans contact, même si il est aussi vrai qu’ils ne sont pas encore tous connectés. Plue de 16,500 TPE connectés suivant les chiffres présentés pendant ce colloque (GIE CB fin Mai 2012), auxquels il faut rajouter les TPE de la distribution (25000 rien que chez Carrefour).
  • Coté commerce et distribution, quelques chiffres en provenance de Carrefour. 2,5 millions de cartes de paiement Carrefour Pass sans contact, 1/4 d’entre eux ont déjà été utilisé en sans contact, 4,000 magasins, 25,000 caisses . Les applications de fidélité dans de grandes chaînes de restauration se développent.
  • Coté transport, la carte Navigo, va subir un lifting NFC début 2013 avant son portage sur mobile. Et dans tous les cas, l’infrastructure nécessaire au développement de ces services de transport est en forte progression. Tous les jours dans monde, 1,2 milliard de personnes vont travailler en utilisant une carte sans contact.
  • Coté musée et tourisme, information et billetique, citons, pour Paris et l’Ile de France, l’expo « Circulez » à la Cité de l’Architecture au Trocadéro, utilisant les mobiles NFC pour guider les visiteurs, la présence très visible d’animations NFC à Roland Garros y compris le paiement ou les développements au Stade de France.
  • Coté collectivités territoriales, plus d’une vingtaine de territoires sont aujourd’hui engagés dans la création et le déploiement de services mobiles de proximité utilisant la technologie NFC.

Pour justement accompagner l’ensemble des collectivités locales dans l’appropriation de cette technologie, le Forum des services mobiles sans contact organise la 1ère Université NFC des Territoires, le mercredi 19 septembre 2012 à Nice. Elle vise à présenter les expériences les plus abouties et à permettre à l’ensemble des participants de repartir avec des contacts opérationnels, des expériences reproductibles et une méthodologie pour déployer des services NFC.

Information contextuelle NFC - Expo Circuler
Information contextuelle NFC – Expo Circuler

Pour cette première édition, l’Université NFC des territoires sera consacrée à deux thématiques essentielles : le développement touristique au service du commerce local et l’utilisation du mobile NFC pour valoriser l’offre de transports publics et favoriser la multimodalité.

L’Université NFC des territoires apportera des réponses concrètes aux questions suivantes :

  • Quels sont les services à considérer en priorité ?
  • Comment entamer une démarche projet et avec quelles échéances ?
  • Qui peut aider les collectivités, et comment ne pas « réinventer la roue » ?
  • Quels sont les bénéfices et avantages locaux à attendre de ces nouveaux services ?
  • Quelles sont les règles de gouvernance et les modèles économiques possibles ?

Organisée sur une journée par le Forum SMSC avec le support de la Caisse des Dépôts, de la DGCIS, du Pôle TES, du PICOM et du Pôle SCS, cette manifestation est ouverte principalement à l’ensemble des collectivités locales, qu’elles soient engagées ou non dans le déploiement de services NFC. Elle s’adresse également à tous les acteurs du monde public et aux entreprises qui souhaitent comprendre et participer aux déploiements de services sans contact.

Paiement mobile sans contact à Roland Garros
Paiement mobile sans contact à Roland Garros

L’Université NFC des terrritoires pour comprendre l’impact des nouveaux services mobiles sans contact was last modified: septembre 3rd, 2012 by sanscontact

quelques tendances du marketing digital – #uemedef12

Aujourd’hui dans le cadre de l’université du MEDEF à Jouy en Josas (campus de HEC), nous avons débattu des tendances du digital en 2012-2013. Pour ce faire, un superbe panel d’une quarantaine de blogueurs était présent dans la salle blogueurs que nos lecteurs connaissent bien depuis 5 ans que nous allons à l’université du MEDEF. Le débat était animé par :

  • Emmanuel Vivier (Hubinstitute.com)
  • Richard Menneveux (FrenchWeb.fr)
  • Vincent Ducrey (Hubinstitute.com)
  • Thomas Jamet (agence Moxie)

Je traiterai ici de quelques points qui m’ont semblé particulièrement intéressants :

Université d'été du MEDEF

IPO de Facebook : succès ou échec ?

  • Richard Menneveux estime que cette IPO, malgré les difficultés de monétisation et de valorisation, est un succès. L’afflux d’action (mécanisme naturel financier selon lui) a forcément fait baisser la valeur.
  • Cela a fait réagir la salle. Un blogueur (non identifié) a estimé que “Facebook n’a pas été créé pour être une cas machine, la valeur va tomber à 7$ et elle remontera).
  • Thomas Jamet a dit que les agences se posent aussi la question du “fameux ROI”, mais aussi que “Facebook reste un canal extrêmement puissant et la valeur est là”. Par contre, Facebook a besoin de réfléchir à son modèle d’innovation publicitaire vs. une marchandisation à outrance des données personnelles des utilisateurs. Ceci étant, Facebook est devenu quasiment un “service public” et il ne sera pas possible selon lui de faire payer l’accès.
  • Emmanuel Vivier a rappelé que les médias sociaux ne se limitent pas à quelques outils et qu’il y a “plein de sous-communautés très intéressantes ; le tort des annonceurs étant de chercher la facilité”. On pourrait également dire, et je me le permettrai, que les clients cherchent à reproduire les modèles publicitaires classiques.
  • Laurent Baccin (pas de garantie sur l’othographe du nom) a signalé qu’il ne fallait tout regarder comme un support de marketing direct, il “faut aussi faire de la communication” et chercher le ROI immédiat partout n’est pas une solution. Après tout, qui a dit qu’il fallait automatiquement cliquer pour avoir perçu un message ? Il existe une foultitude de contre-exemples
  • Richard Menneveux est revenu sur le fait que les métriques sont très disparates et que les outils de fusion des métriques sont encore naissants et feront leur apparition bientôt.
  • François Momboisse Président de la FEVAD a exprimé que le paradigme a changé. Les sites Web et notamment les sites marchands étaient dans le syndrome “marketing direct” mais les choses ont changé avec l’avènement des médias sociaux.

n’hésitez pas à donner votre avis sur ce sujet qui a divisé la salle sans qu’on puisse arriver à une conclusion tranchée

Le buzz-word “digital” va-t-il disparaître ?

  • le véritable enjeu selon Pierre Philippe Cormeraie et Thomas Jamet est de faire sortir le digital du silo et de faire en sorte que tout le monde dans l’entreprise se le soit approprié
  • plusieurs des blogueurs sont également allés dans ce sens y-compris moi-même

Le Web est-il américain ?

  • Frenchweb a rencontré des Français dans toutes les entreprises américaines, et qu’il “faut avoir une vue plus globale du phénomène” ; et de rappeler que le “co-fondateur de LinkedIn était Français”. Mais le problème est de passer le premier cap du financement car “peu de startups ont tendance à développer leur vision et de peu se préoccuper de l’accueil de l’innovation par les clients”. “le trait de caractère des Français est tel qu’ils peuvent passer 3-4 ans sans trouver leurs clients”. La tendance lourde cependant est que les Français créent des entreprises en France, mais surtout à l’étranger … c’est là la tendance majeure selon Richard Menneveux.
  • Cependant, Richard a précisé “qu’il est difficile de comparer des marchés où les devices et les usages – notamment en Corée – sont très différents de ce que nous avons en France”.  La 4G par exemple est vue très différemment en Asie qu’en Europe, où elle est encore naissante a ajouté le fondateur de Frenchweb.fr

… et bien d’autres sujets mais il n’est pas possible de tout traiter ici !

quelques tendances du marketing digital – #uemedef12 was last modified: mars 10th, 2016 by Yann Gourvennec

L’OREAL réconcilie mobile et point de vente

Le mobile ne permet pas uniquement de générer du trafic en magasin. L’Oréal nous délivre en ce sens les points clés d’une stratégie crosscanal réussie.

Afin de promouvoir la gamme de produits VICHY, la célèbre marque de cosmétique a lancé une campagne promotionnelle via l’application mobile Razor à valoir le temps d’un week-end auprès des magasins de l’enseigne DUANE READE implantés à NEW YORK.

L’offre promotionnelle consistait en un diagnostic personnalisé de votre peau offert par la gamme VICHY ; A l’issue du diagnostique, des échantillons des produits de la gamme VICHY adaptés aux besoins du consommateur ciblé étaient offerts.

Afin de mettre en œuvre sa stratégie, L’OREAL s’est appuyée sur

  • Un réseau de distribution
  • Une application mobile dédiée aux ‘deals’ bénéficiant d’une forte notoriété

Les facteurs ayant contribué au succès de cette opération sont les suivants :

  • Le ciblage et/ou géolocalisation

Une notification a été adressée à près de 50 000 détentrices de l’application via leur géolocalisation

  • La notion de temps

L’offre n’était en effet valable qu’un week-end : son caractère ‘éphémère’ n’est pas sans rappeler les codes des groupons et autres ventes privées. Le caractère de l’offre appelait donc à la ‘spontanéïté’ des consommatrices

  • La récompense : En guise d’incentive, des échantillons étaient offerts

Les magasins ayant participé à l’opération affirment avoir enregistré une hausse de 70% de leurs ventes.

Cette opération permet d’illustrer la tendance fameuse tendance SOLOMO – Social, Local, Mobile – et cette fois-ci, le LOCAL y joue un rôle déterminant.

Enfin, pour prolonger la discussion, CLINIC, autre marque de cosmétique, a fait le choix d’une stratégie ‘Shop as you go’ via un site de m-commerce en réalité augmentée en s’appuyant sur l’application mobile ‘Blippar’ – voir la video ci-dessous pour démonstration. La marque n’est donc plus tributaire d’un point de vente physique pour vendre !!

Ce qu’il faut retenir ? Le mobile impacte le parcours du shopper et modifie le rapport au point de vente. Le paiement mobile est incontestablement la clés pour davantage de praticité et simplicité dans l’acte d’achat. Enfin, certains usages du mobile permettent de dépasser les clivages clic vs mortar, comme par exemple l’application mobile Ebay Now.

NDLR : l’application VICHY est propulsée par Blippar.com, une startup déjà primée cette année au MWC2012 de Barcelone et à LeWeb à Londres en Juin 2012.

L’OREAL réconcilie mobile et point de vente was last modified: août 27th, 2012 by christelle

une conférence incontournable : « 8 retours d’expérience inédits des pionniers des stratégies 2.0 »

eye-smallJe promeus cette conférence annuelle sur la stratégie numérique des grandes marques, d’autant plus que je serai le président de séance d’une docte assemblée où on retrouvera les directeurs du numérique de Mc Donald’s France : Jean-Noël Penichon, EMI music France: Yvan Boudillet, du groupe SEB : Rodolphe Roux, de Manpower : Bérangère Malin, Pierre et Vacances : Francois Mare, Accor SA : Geoffray Maugin, et enfin Pernod SA, qui sera représenté 2 fois par : Flavie Bromet et Judith Matharan ! Le 14/12/2012 est la date à retenir pour cette conférence annuelle organisée par DII Development institude international. Le titre en est : Benchmark des meilleures organisations pour orchestrer tous les projets numériques et mobiles en 2013, et le lieu – ça ne s’invente pas – est l’hôtel california (sur les Champs Elysées), en espérant que cela ne finira pas comme dans la chanson: “We are all prisoners here of our own device …”. Il va sans dire que j’y ferai également une présentation au nom de mon entreprise France Telecom – Orange.

Pour passer le cap de la digitalisation et injecter du numérique dans vos chantiers traditionnels, les départements marketing, relations clients, ou encore communication se réinventent, allant parfois jusqu’à la création d’une fonction pilote : le Directeur de la Stratégie Digitale.

Pourquoi et comment passer de l’opportunisme à la stratégie sur les nouveaux outils digitaux – Ipad, Smartphone, géolocalisation- et répondre aux défis du SoLoMo* ? Comment sélectionner les opportunités innovantes et ludiques pour vous démarquer sur la toile, et attirer la génération Y ?

Des réseaux sociaux à la marque employeur en passant par le social CRM, bénéficiez de témoignages exclusifs des Directeurs Digitaux, Web et Marketing digital lors de ce rendez-vous unique.

Cette journée inédite vous permettra notamment de :

  • Identifier KPIs pour mesurer la performance et leROI de votre stratégie
  • Anticiper les risques 2.0, protéger vos données personnelles et votre e-réputation
  • Adapter votre organisation et attirer les talents digitaux face à la rareté des compétences.
une conférence incontournable : « 8 retours d’expérience inédits des pionniers des stratégies 2.0 » was last modified: juillet 26th, 2012 by Yann Gourvennec