Conférence Immobilier et Internet 2014 : Instruisez-Vous Et Gagnez 100€ (Code immo2014visionary)

immobilier et internetVisionary Marketing s’associe à CCM Benchmark Group pour vous convier à une conférence importante, qui aura lieu le 30 septembre 2014, de 9:00 à 18:00 à La Maison Champs Élysées, 8, rue Jean Goujon 75008 Paris. Le programme et les sujets abordés sont exceptionnels, mais en outre, Visionary Marketing et Benchmark Group ont le plaisir de vous offrir ce code de réduction immo2014visionary qui vous donnera droit à 100 € HT de remise immédiate sur le prix de vente facial de 890 € HT, soit un prix pour nos lecteurs de 790 euros HT seulement. Ne ratez pas cette conférence et inscrivez-vous sans plus attendre.

Conférence Immobilier et Internet du CCM Benchmark Group : code immo2014visionary

Je m'inscris

Comment exploiter efficacement le digital pour en faire un puissant levier de croissance ? Comment se positionner face à l’essor de nouveaux modes de consommation et d’intermédiation ? Comment ajuster son offre, ses services et sa communication sur les différents écrans de l’Internet ? Quels sont les différents modèles du crowdfunding immobilier ? Objets connectés, 3D, drones… Comment tirer profit des dernières innovations ?

Pour répondre à ces questions, CCM Benchmark réunit de grands acteurs du secteur immobilier et des experts lors de cette nouvelle édition de la conférence « Immobilier et Internet ». Ils partageront leur vision, leurs conseils et leurs retours d’expérience en matière de stratégies digitales. Très opérationnelle, cette conférence vous donnera des outils pour optimiser vos stratégies de communication, d’acquisition et de fidélisation de clients.

Je m'inscris

9H00 – INTERNET IMMOBILIER : LES NOUVELLES STRATÉGIES DIGITALES

Comment exploiter efficacement le digital pour en faire un puissant levier de croissance ? Comment les réseaux d’agences et les promoteurs se positionnent-ils face à l’essor de nouveaux modes de consommation et d’intermédiation ? Comment améliorer sa connaissance clients et gagner en agilité dans la promotion de ses produits ? Comment ajuster son offre, ses services et sa communication sur les différents écrans de l’Internet ?
Avec :
– Cyril Maurel, ERA Immobilier
– Sébastien de Lafond, MeilleursAgents
– Stéphane Vié, Orpi
Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark

Lire la suite

Conférence Immobilier et Internet 2014 : Instruisez-Vous Et Gagnez 100€ (Code immo2014visionary) was last modified: mai 20th, 2015 by Cédric Jeanblanc

Affichage dynamique : grosse marge de progrès pour le commerce

frederic bailleAprès avoir travaillé sur le premier iPAQ de Compaq à Houston, et développé de nouveaux produits mobiles dans la Silicon Valley, Frédéric Baille fonde en France l’entreprise Linutop. Linutop conçoit des mini PC basse consommation permettant notamment d’afficher des publicités en format dynamique, ces affiches numériques que l’on peut notamment apercevoir dans le métro. Même si la France représente entre 5 et 10% du business global, il reste encore du chemin à parcourir, notamment lorsque l’on compare la France à l’Allemagne, l’Angleterre, et surtout aux Etats-Unis

Qu’est-ce que l’affichage dynamique ?

L’affichage dynamique consiste à avoir des écrans dans des lieux publics et afficher des publicités. Ce que l’on vend, c’est la transcription de l’affichage papier en version électronique. Cela permet de diffuser des médias où l’on veut, partout où il y a des écrans.

L’avantage de cette solution est que tout est automatisé, l’inconvénient, c’est que cela consomme un peu d’énergie, même si cela a tendance à baisser. Le grand saut technologique de ces dernières années c’est le fait que les écrans sont de plus en plus grands et peuvent couvrir des surfaces que l’on ne pouvait pas atteindre avant, donc on se rapproche des surfaces papier placardées un peu partout dans les métros.

Un exemple d'affichage dynamique, utilisé par la SNCF pour informer ses clients, gare St Lazare.
Un exemple d’affichage dynamique, utilisé par la SNCF pour informer ses clients, gare St Lazare.

En termes de formats, diffuse t-on de la vidéo ou des images fixes ?

Le plus simple c’est évidemment la photo, qui sont de grands fichiers « jpeg« . Il y a aussi la vidéo avec des définitions qui varient selon les besoins. La seule différence, c’est la consommation de bande passante au moment du transfert. Il y a aussi d’autres formats comme le pdf ou les pages html qui peuvent être étirées sur des surfaces que l’on a pas forcément l’habitude de voir sur un écran d’ordinateur.

Le marché de cet affichage dynamique représente plusieurs milliards d’euros dans le monde…

Effectivement, cela représente 14 milliards de dollars. La France représente entre 5 et 10% de ce volume global. Cela inclus de nombreux supports différents, du multiplayer que l’on peut retrouver au BHV ou à Leroy Merlin, jusqu’à l’écran interactif que l’on peut voir dans les vitrines de luxe.

5 à 10% du business, cela peut paraître beaucoup à l’échelle de la planète ?

C’est l’ordre de grandeur en ce qui concerne l’informatique, nous sommes bien placé dans le marché de l’électronique. En France, on connaît l’affichage dynamique au travers de la française des jeux : ils ont un réseau présent dans tous les bars tabac, qui vendent leurs services, et diffusent de la pub sur leurs produits.

Depuis quelques années aux états unis, on a de l’affichage dynamique au bord des autoroutes… La France est un peu en retard, notamment par rapport à certains pays européens comme l’Angleterre et l’Allemagne…

C’est vrai sur la partie de l’affichage dynamique, mais pas sur l’affichage en général. Nous avons de grosses sociétés comme JCDecaux qui sont bien implantés dans les plus grandes villes et à l’international. L’affichage dynamique n’est cependant pas le moyen le plus utilisé en France, par rapport à d’autres pays comme l’Angleterre et l’Allemagne, où il y a systématiquement des écrans dans les agences immobilières. Cela se fait beaucoup moins en France.

Lire la suite

Affichage dynamique : grosse marge de progrès pour le commerce was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Brand Content : la BD Super Content Man est disponible

Brand Content : le livre blanc super content man

Le livre blanc du brand content en bande dessinée sort aujourd’hui ! Découvrez un épisode par semaine à télécharger à cette adresse : visionarymarketing.com/scm Ce livre blanc apporte les conseils et les pièges à éviter pour réussir son contenu de marque à travers les 5 épisodes du tome 1, disponibles gratuitement tout au long du mois de septembre. Il est le résultat de notre réflexion autour de nouveaux moyens de diffuser la connaissance autrement que par des livres blancs classiques et a été entièrement réalisé par l’équipe de Visionary Marketing, avec le concours et la participation des employés de effiliation.

Cela faisait longtemps que nous voulions faire un livre blanc sur le brand content, et cela faisait également longtemps que nous souhaitions faire un livre blanc sous une forme originale, qui ne soit pas un pavé de 1 000 pages écrit en tout petit… Or, le fait de faire ce livre blanc sous forme de bande dessinée, c’est déjà du brand content, car on a un contenu d’information et de découverte sur un support de divertissement. C’est ce support de divertissement qui va donc appuyer les arguments du livre blanc.

Brand Content : le livre blanc super content man
Super Content Man est un livre blanc sur le brand content sous forme de BD : http://visionarymarketing.com/scm

Le brand content : rendre le contenu attractif et divertissant

Car le brand content doit avant tout être quelque chose qui suscite de l’intérêt. Lorsque nous présentons le 1er épisode de super content man à des collaborateurs ou à des clients, on sent tout de suite qu’ils sont à la fois surpris, amusés et intéressés par ce livre blanc. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, ce format ne laisse personne indifférent, et c’est ça qui est important.

télécharger

Lire la suite

Brand Content : la BD Super Content Man est disponible was last modified: septembre 20th, 2014 by Cédric Jeanblanc

Instant mobile : catalyseur de la transformation digitale (Forrester)

Thomas Husson : Instant Mobile - ForresterNous sommes tous addicts du Smartphone et nous avons, plusieurs fois par jour, un  » instant mobile « , où nous sortons le portable de notre poche pour consulter nos mails, nos messages, ou envoyer un tweet… Selon Thomas Husson, vice-président et analyste principal chez Forrester, les entreprises doivent adopter cet instant mobile dans leur stratégie cross canal, pour mieux servir le consommateur : adaptation du contenu sur le mobile, réorganisation du système d’information, refonte du parcours client avec le prisme du mobile… Il y a encore du chemin à parcourir pour que chaque entreprise intègre le mobile first dans son ADN, chemin qui doit être parcouru pour s’adapter à un phénomène qui devrait continuer à s’amplifier…

Instant mobile : qu’est-ce que c’est ?

l’ instant mobile c’est le moment où un individu va prendre son smartphone pour obtenir de l’information, des services en temps réel, en fonction de son contexte et ses besoins immédiats. Des instants mobiles, on en a des dizaines, des centaines par jour : en moyenne, un utilisateur va toucher l’écran de son smartphone plus d’une centaine de fois par jour, 125 pour les utilisateurs d’Android, un peu plus pour les IPhones. On a donc des centaines d’occasions de pouvoir mieux servir ces consommateurs au moment où ils veulent interagir avec vous. C’est parfois pour un mail, pour conduire une transaction, pour avoir une information sur un compte bancaire… Il y a de nombreuses opportunités pour les marques de s’inscrire dans ce moment mobile et de mieux servir le consommateur, en fonction des besoins et de leur contexte.

Lire la suite

Instant mobile : catalyseur de la transformation digitale (Forrester) was last modified: janvier 13th, 2015 by Cédric Jeanblanc

lectures Marketing et e-marketing Pour L’Eté

book-new-largeQuelles seront vos lectures marketing de l’été ? On le répète tous les ans, il ne faut pas bronzer idiot ! (les médecins disent même qu’il ne faut pas bronzer tout court, mais ce sont des grincheux). Alors en cette veille de grande vacances je me suis rendu sur Amazon pour choisir mes livres de l’été. Dans mes valises, un grand nombre d’ouvrages non encore commentés sur mon blog :

Nos lectures marketing pour l’été

Et aussi beaucoup de romans et notamment, Life after life de Kate Atkinson mais aussi des classiques qui ont été chargés d’avance sur mon appli Kindle (je coupe Internet pendant les vacances, d’autant plus que ce sera court cette année !)

Aussi, avant de partir, et en attendant la sortie de l’opus anglais (mastering digital media like a boss qui paraîtra en ebook à la rentrée), je suis retourné voir les statistiques de la communication digitale expliquées à mon boss et là je ne dois pas cacher mon émotion car le livre continue à bien se vendre au bout d’1 an, avec un classement remarquable (4678ème vente aujourd’hui sur 1.500.000 livres, toutes catégories comprises).

Capture d'écran 2014-08-01 06.38.24

Pour le classement, c’est plus énigmatique car Amazon nous a classés dans la catégorie “commerce électronique” … allez comprendre

image

Mais ce classement est bon, c’est déjà ça. Et en regardant le précédent, on voit qu’il continue à se vendre aussi, même s’il est victime de la fin de comète des médias sociaux. Une époque est désormais révolue, les médias sociaux se sont professionnalisés et sont désormais entrés de plain pied dans la communication digitale. Notre intuition de départ s’est donc vérifiée.

Capture d'écran 2014-08-01 06.39.41

Un énorme merci à nos lecteurs, et surtout, que vous ayez apprécié ou non le livre, n’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires sur le livre en ligne, sur Amazon (ou la Fnac.com ou autre site).

Vous souhaitant d’excellentes vacances et à bientôt !

lectures Marketing et e-marketing Pour L’Eté was last modified: mai 20th, 2015 by Yann Gourvennec