La vidéo, un bon outil pour se faire connaître !

video de buzz

Les moyens techniques pour réaliser des mini-clips vidéos ou des présentations multimédia se sont démocratisés et désormaispour un budget de quelques milliers d’euros il est possible d’obtenir un film d’entreprise ou un CD-rom mélangeant animations et vidéos.

L’intérêt pour l’entreprise d’utiliser ces outils est multiple :
– Donner une image « haut de gamme » et high tech.
– Faire passer un message avec une très bonne illustration, rentrer dans l’explication pédagogique avec un support technique des plus efficace.
– Rendre plus agréable les messages à faire passer
– Montrer des vraies personnes dans un monde de plus en plus virtuel
– …

Néanmoins malgré la démocratisation des solutions de montage vidéo et du prix des caméras, la réalisation et la diffusion de vidéos de qualité professionnelle n’est pas si facile.

En effet si les caméras semi-pro sont accessibles dès 3000 €, il faudradébourser quasiment autant pour acquérir le matériel complémentaire pour réaliser des vidéos de qualité professionnelle (un micro cravate ou de pied, les 3 sources lumineuses indispensables pour éviter les effets d’ombres indésirables, le logiciel de montage…).

De même la prise de vue via des « fonds verts » nécessite une surface de couleur totalement uniforme qui sera difficile à mettre en place sans l’aide un professionnel…

C’est pourquoi nous allons voir dans un premier temps dans quelle mesure la vidéo « fait maison » peut être utilisée, et dans une seconde partie Pierre Olivier Dubois de Zescreen.com (place de marché des métiers de l’audio-visuel en version béta) nous expliquera comment réussir une vidéo avec un Professionnel, et nous finirons cet article par quelques unes des thématiques utilisées actuellement dans les vidéos virales.

La vidéo, un domaine réservé aux Professionnels ?

Si la vidéo de qualité « Pro » est difficile à obtenir seul sans le budget adéquat ou une bonne agence de communication, cela ne veut pas dire qu’elle ne peut pas être utilisée « en amateur ».

Lire la suite

La vidéo, un bon outil pour se faire connaître ! was last modified: mai 11th, 2015 by conseilsmarketing

10 secrets pour réussir ses publicités sur Facebook ! [Videos]

publicité facebook

Dans  cette vidéo en 2 parties nous vous expliquons pourquoi il est intéressant d’utiliser le système de publicité de Facebook pour trouver des clients, ainsi que les trucs et astuces pour réussir sa campagne publicitaire.

En effet en plus d’être un des réseaux sociaux les plus utilisé, Facebook offre la possibilité de réaliser très rapidement et à moindre coût une annonce publicitaire via ses flyers.

Les avantages de la publicité sur Facebook :

– Créer du buzz sans payer l’affichage via un paiement au CPC.
– Toucher les 7 millions d’inscrits en France
– Donner une image tendance de ses produits et son entreprise
– Utiliser un média avec un ROI intéressant (un CPC de 0,08 est possible pour la plupart des publicités).
– Les Social actions qui montrent qui dans vos contacts à cliqué sur une publicité, ce qui vous offre la possibilité d’utiliser la recommandation via des tiers.

Les inconvénients de la publicité sur Facebook

– Toucher peu de seniors et surtout les réfractaires aux nouvelles technologies
– Payer pour de nombreux « faux clics » : entre les nombre de clics sur Facebook et vos visites il y a une forte différence qui n’est pas exclusivement expliquée par un temps de chargement trop long.
– Ne pas pouvoir cibler aussi efficacement que sur Google Adwords : il n’est pas possible de choisir d’apparaître pour des mots clés ultra ciblés (ex : pas « achat logiciel »).
– Des changements de design de la page Facebook qui nuisent à la visibilité de l’annonce, ce qui peut fortement influencer la visibilité de vos annonces.

Cliquez ci dessous pour voir la première partie de la vidéo :

pub-facebook

Et voici la seconde :

pub-facebook

Le graphique ci-dessous montre que les visiteurs issus de Facebook sont « moins bons » que les visiteurs apportés par Google Adwords :
– Moins de pages vues / visites (1,58 / 2 ,19)
– Moins de temps passé sur la page : 0,37 contre 1,36
– Un taux de rebond plus important (75% contre 50%)

pub facbook

Voici les principaux critères de rejet de publicités sur Facebook :

– Mettre des majuscules à chaque début de mot ou sur l’intégralité des mots. Le premier mot de chaque phrase peut comporter une majuscule, ainsi que tous les noms propres, les noms de personnes, de lieu, de ville, de région géographique ou de pays, mais pas les noms communs !. Il est par exemple permis d’utiliser le mot gratuit si votre service l’est vraiment, mais pas le mot en majuscule (GRATUIT).
– Utiliser de l’argot ou du langage SMS…car Facebook impose de respecter les règles du français ainsi que celles de la ponctuation.

Quelques astuces pour vos publicités sur Facebook :

– Le taux de clic est l’élément majeur qui fera ou pas la réussite de votre annonce, votre annonce doit absolument donner envie de cliquer ! Il faut donc optimiser en priorité l’image de la publicité et le titre car ce sont les éléments déterminants pour un bon taux de clic.

taux de clic pub facebook


– Des augmentations très faibles du CPC peuvent avoir un effet immédiat… N’hésitez pas à faire du fine tuning à coup de 0,02 € !

More...

– Attention : tout le monde ne rempli pas son statut, ses passions… Par exemple tous les français de Facebook c’est 7 millions, mais la somme des célibataires + mariés + fiancés + en couple c’est 4 millions seulement !

– Il est essentiel d’utiliser une image étonnante et inédite pour obtenir un bon taux de clic. Pour cela il faut utiliser les sites de ventes de photos (voir par exemple Fotolia…) et faire une sélection drastique.

– Il faut créer plusieurs fois la même annonce avec différents ciblages (ex : un mot clé générique golf, puis golf sur les + de 40 ans…) et visuels afin de couvrir le marché et ne pas être obligé d’augmenter trop votre CPC sur les termes génériques pour obtenir un bon CTR. Il faut prévoir au moins 3 à 4 variantes par annonces (nb : il faudra payer un CPC supérieur pour les annonces ciblées).

– Appliquer les même règles qu’avec Google Adwords : faire court, impactant, poser une question, étonner, mettre une notion d’urgence, utiliser l’aspect émotionnel et l’aspect factuel, préparer une landing page avec le rappel de l’offre et la proposition de passer commande, vérifiez que tout votre budget n’est pas dépensé au milieu de la journée, baisser le CPC selon les résultats…

– Faire du Give to Get / vente en 2 temps : proposer d’abord du « gratuit » (quizz, ebook gratuit, échantillon…) pour obtenir un maximum de clics, et uniquement ensuite vendre son produit.

– Voir ce que font les concurrents, les imiter et faire mieux (image, annonce…). Pour cela il suffit de cliquer sur le bouton « suivante » des publicités afin de voir ce que font les autres annonceurs, tout « Plus de publicités » en bas de la liste des annonces.

– Si une publicité n’est pas accepté la 1er fois alors qu’elle respecte les règles de base, réessayez en faisant des petits changement car cela dépend de la personne qui valide les annonces (nb : il faut entre 1h et 8h pour approuver une annonce).

– Les premières heures d’une nouvelle annonce sont essentielles, si votre CTR est faible, alors elle sera enterrée… il faut donc lancer sa publicité quand sa cible utilise Facebook (ex : le soir pour les étudiants, le midi pour les salariés ou après 20h).

– Utiliser le ciblage géographique avec un rayon autour d’une ville donnée (nouvelle fonction).

pub facebook

En conclusion Facebook est un bon outil pour construire de la notoriété et générer du trafic en complément des autres outils d’eMarketing. Sa facilité d’utilisation, son coût faible et sa cible en fait un outil qui va devenir incontournable dans les mois à venir.

Néanmoins, Facebook ne replacera pas Google Adwords car c’est une publicité moins ciblée et dont le prix au clic va fortement augmenter dans les mois à venir.

10 secrets pour réussir ses publicités sur Facebook ! [Videos] was last modified: avril 11th, 2009 by conseilsmarketing

Flickr, Verbier et Nissan : street marketing sur les skis

La semaine dernière, j’ai eu l’occasion d’être « victime » d’une action de street marketing très intéressante, liant promotion de la marque (dans le cas présent, Nissan), fun, concours sous forme de compétition et web 2.0, le tout dans le magnifique cadre des pistes de ski de Verbier.

Pour vous l’expliquer, le mieux est une image. street-marketing

Et qu’y voit-on ?

Tout simplement un skieur, ici mon fils de 5 ans, qui fait un saut et qui est photographié pendant ce saut. En arrière plan, les drapeaux vantant la marque sponsorisant l’action. En fait, il n’est pas photographié qu’une seule fois, mais 10 fois et la séquence, sous forme de diaporama est disponible en ligne sous Flickr. En fois le saut réalisé, une personne nous tend un ticket sur lequel il y a l’URL pour retrouver la séquence et le code personnel pour arriver directement sur son propre parcours.

Le ticket est collé sur un petit flyer avec non seulement de la publicité, mais également l’explication de comment gagner un VTT tous les jours en se rendant, pour l’après-ski, dans l’un des bars de la station participant à l’action pour voir son saut sur grand écran, être voté par les autres personnes présentes dans le bar et remporter la mise !

Sur internet, il est possible de copier l’URL de la page pour la coller dans un site ou blog ou alors de l’envoyer à des amis. Inutile de vous dire que lorsque l’on est fier de son saut ou de son enfant qui s’y prend bien, on l’envoie au monde entier, ce qui multiplie la visualisation des panneaux publicitaires, mais en plus fait parler (de Verbier, de Nissan, de Flickr,…).

Maintenant, d’un point de vue marketing, qui a y gagner à cette opération ? Nissan, me direz-vous ? Oui, mais pas que. Les partenariats mis en place ici sont très intéressants.

Tout d’abord, Nissan, bien sûr, puisque c’est ce nom-là que l’on voit sur les photos. Verbier aussi, puisque sur le site internet, le nom de la station revient plusieurs fois. Verbier gagne donc en popularité grace aux mails échangés entre personnes qui montrent leurs exploits mais aussi qui parlent de l’action. Flickr gagne aussi, même si c’est un partenariat indirect (simplement par la mise à disposition d’une plateforme conviviale et facile d’utilisation). Puis les bars de la station qui prennent peut-être à leur charge le matériel, mais qui voient arriver des clients simplement pour participer au concours.

J’aime cette action qui fond la promotion du produit dans du fun et par conséquent, atteint son but sans agressivité commerciale.

Flickr, Verbier et Nissan : street marketing sur les skis was last modified: mars 23rd, 2009 by olivierb

Les 500 plus belles pub de Guérilla Marketing – Partie 1

Pour se faire connaître il n’est parfois pas nécessaire d’avoir énormément de moyens… Parfois il suffit d’avoir un peu d’imagination pour faire rêver ses prospects et attirer les clients en masse.

Voici ci dessous plus de 500 publicités de Street Marketing ou de communication hors des média classiques qui seront peut être pour vous une source d’inspiration pour faire connaître votre entreprise !

most creative ad most creative adbest of creative adbest of creative adbest of creative admost creative admost creative adfunny admost creative ad most creative adfunny adpub street marketingbest of creative adpub street marketing

Lire la suite

Les 500 plus belles pub de Guérilla Marketing – Partie 1 was last modified: octobre 15th, 2015 by conseilsmarketing

Twitter, un outil à manier avec précautions… Cas pratique !

bad buzz twitter

Nous avions présenté les principales utilisations de Twitter dans notre article « Quel usage professionnel pour Twitter« .

En effet il est intéressant d’utiliser Twitter pour communiquer directement avec ses clients afin de gérer immédiatement les problèmes ou les questions, et ainsi gagner en réactivité.

C’est aussi un outil qui permet de contacter directement les « early adopters » et les influenceurs dans le domaine du High-Tech lors d’opérations de Buzz Marketing.

Cependant, l’utilisation de cet outil reste sensible chez certaines personnes, qui le considèrent comme très intrusif, un peu comme son téléphone portable sur lequel on n’apprécie guère de recevoir des SMS ou des appels promotionnels.

Par exemple certains accros de Twitter n’apprécient guère l’envoi automatique par flux RSS d’informations et s’attendent à des informations personnalisées.

C’est un reproche qui a déjà été effectué deux fois au compte twitter de ConseilsMarketing, qui relai principalement les informations du Blog et la sélection de liens en home page d’Entreprise-Marketing.fr… avec peu de messages personnels (principalement faute de temps, mais aussi car je doute de la pertinence pour des suiveurs de savoir que « je viens d’aller faire mes courses », « je suis en retard à mon rendez-vous de 11h »…).

Il faut donc distinguer 2 profils d’utilisateurs de Twitter pour éviter d’être considéré comme un spammeur :
– Les acharnés de Twitter, qui l’utilisent comme un outil de communication personnalisé, qui suivent moins de 40 à 60 personnes, et qui lisent tous les messages de leur « tribu ». Pour eux twitter un outil stratégique, et permet ainsi d’avoir accès à des informations ciblées.
– Les dilettantes de Twitter, qui l’utilisent comme un simple outil de communication alternatif et accessoire aux emails et autres réseaux sociaux tel que Facebook. Soit ils suivent quasiment aucune personne (c’est un compte pour tester) ou au contraire des centaines (Twitter est alors un outil de buzz).

Cette subtilité doit être prise en compte lorsque l’on souhaite utiliser Twitter comme un outil Marketing, pour preuve le buzz effectué par Publicis Modem dans le cadre de la promotion des nouveaux PC à écran tactile d’HP.

Le Principe de l’opération de Buzz Lafindessouris.com

hp touchscreen

1 – Faire du teasing auprès de quelques bloggers influents via Twitter et Facebook.

La manœuvre était simple :
– Créer plusieurs une dizaine de profils bidons le 5 mars avec le mot souris « Mouss-akka », « souris-sept »… sut Twitter et Facebook (voir ce Compte Twitter Fictif et Le Groupe Facebook).
– Devenir suiveurs/ami des bloggers influents, et attendre qu’ils les suivent à leur tour pour Twitter (ce que font plus de la moitié des utilisateurs de Twitter afin de se rendre la politesse).
– Envoyer quelques messages sur Twitter et Facebook pour faire parler ces mystérieuses souris qui annonçaient « la fin des souris »…

Lire la suite

Twitter, un outil à manier avec précautions… Cas pratique ! was last modified: mars 20th, 2009 by conseilsmarketing