10 conseils pour profiter du boom des médias sociaux en 2010 – 2ème partie

professionaliser les médias sociaux en entreprise
illustration http://antimuseum.online.fr

Suite de la 1ère partie dédiée aux 10 conseils pour profiter du boom des médias sociaux en 2010. Ce billet s’attache au deuxième conseil.

conseil N°2 : renforcer ses équipes

Ces dernières années, la tendance naturelle a été de travailler avec des équipes limitées voire même pas d’équipe dédiée au social media. En effet, les initiatives sur les médias sociaux dans les entreprises étaient la plupart du temps démarrées par le terrain et c’est grâce à ces initiatives de la base que les premiers résultats sont aujourd’hui de plus en plus reconnus par les responsables d’entreprise. En outre, avant de passer à l’étape industrielle, les médias sociaux se devaient se trouver efficacité. Or aujourd’hui le temps est mûr pour changer certaines des descriptions dont le poste de vos équipes, lentement mais sûrement, de façon à industrialiser ce qui a été commencé.

10 conseils pour profiter du boom des médias sociaux en 2010 – 2ème partie was last modified: janvier 27th, 2010 by Yann Gourvennec

10 conseils pour profiter du boom des médias sociaux en 2010 – 1ère partie

illustration par http://antimuseum.online.frCet article est la traduction d’un article original écrit en anglais pour CBS interactive à l’adresse http://bnet.co.uk , site dont je suis un contributeur régulier.

Cet article est publié en plusieurs parties … ce billet traite du premier conseil

2010 sera l’année 6 de l’ère des médias sociaux (précédemment appelés Web2.0). Inutile de dire que 6 ans représentent une période très longue dans le monde de l’Internet. Pour ceux qui se souviennent des temps antiques, elle correspond à peu près avec la date à laquelle l’Internet a commencé à devenir populaire (si on prend l’hypothèse que nous avons entendu parler d’Internet vers 1994 et que 2000 représente le zénith du bruit généré autour de ce nouveau mode de communication). Ces deux moments partagent beaucoup de points en commun, mais en même temps restent très différent car cette fois-ci il n’y a pas de bulle financière pour troubler l’innovation, ou plus exactement, s’il existe bel et bien une bulle financière, l’Internet cette fois-ci n’a rien à voir là-dedans. 2010 sera donc l’année des médias sociaux, moment auquel les attentes seront les plus hautes, l’usage le plus intense, et l’année où ceux qui ont appris à utiliser ces outils récolteront ce qu’ils ont semé (et ceux qui ne l’ont pas fait vont commencer à le regretter).

D’autres signes montrent immanquablement que c’est ce qui va se passer : je ne peux pas rencontrer un seul marketing manager aujourd’hui sans l’entendre parler des médias sociaux, même et surtout s’il n’y connaît absolument rien. Voilà un signal qui ne manque pas d’attirer la vigilance de l’expert. Beaucoup aussi vont – j’en vois déjà – adorer les idoles qu’ils ont brûlées, essayer de prendre le train en marche … et se planter lamentablement car ils auront oublié de faire leurs gammes. S’il s’agit bien d’une opportunité, le défi sera, pour les vrais experts** des médias sociaux, de faire respecter leur code de conduite de façon encore plus stricte et de ne pas céder aux effets de mode, malgré la tentation.

(**c’est à dire ceux qui savent qu’ils ne savent rien, oui je sais c’est un peu paradoxal, mais c’est volontaire)

Voici mes 10 conseils pour vous préparer à cette vague du média social :

(note : publication en plusieurs épisodes).

conseil N° 1: tenez ferme à votre code de conduite

Alors que les médias sociaux arrivent au premier plan, nous courons un risque énorme que les marketing managers de l’ancien temps saisissent cette chance inespérée pour recycler leurs vieilles recettes, c’est-à-dire celles qui ont cessé de marché il y a déjà bien longtemps, surtout sur Internet. Au mieux, les méthodes traditionnelles amèneront à l’échec lorsqu’elles seront transposées dans les médias sociaux ; au pire, il s’agira de tentatives d’ « infiltration des médias sociaux ». Comme je l’ai déjà fait remarquer aux voix, ceci est une zone interdite. Plus que jamais, il est temps de rappeler à nos lecteurs les rôles et les règles fondamentales de la transparence, dont Andy Sernovitz et le SMBC sont les instigateurs et promoteurs. L’association française dont je suis le cofondateur avec Hervé Kabla de Blogangels.net Media-Aces a réalisé une traduction française et ces règles de transparence sont disponibles sur le blog de l’association ici : http://france.media-aces.org et http://socialmedia.org/disclosure. En outre, aux États-Unis, le FTC (organisme gouvernemental en charge du commerce outre Atlantique) a pris des mesures pour faire en sorte que ce genre de mauvaises pratiques soient rendues illégales (dans certains pays européens comme la France notamment, les techniques d’ « infiltrations » ont été déjà déclarées illégales il y a bien longtemps, même avant l’Internet, et il est strictement interdit de commenter ou faire commenter anonymement sur ses propres produits).

10 conseils pour profiter du boom des médias sociaux en 2010 – 1ère partie was last modified: janvier 26th, 2010 by Yann Gourvennec

interview sur ma vision des médias sociaux

photo par Olivier Ezratty
Je suis un peu l’Obelix des médias sociaux ; en moins gros tout de même. Je suis tombé dedans il y a 5 ans maintenant, mais il est vrai que je m’échauffais depuis 1996 avec Visionarymarketing.com.  Grâce à Olivier Zara, le plus français des Québécois de Montréal et auteur de l’ouvrage bien connu sur la réputation en ligne « résussir sa carrière grâce au personal branding« , j’explique ma vision du sujet, pourquoi les médias sociaux sont importants, comment bien les utiliser, est-ce que le mot de « médias sociaux » est approprié etc.

Bonjour Yann, pourrais-tu te présenter en quelques mots ?

Je travaille pour Orange Business Services. C’est l’entité d’Orange dédiée au business-to-business, c’est-à-dire les ventes de services et de produits de réseaux et télécommunication aux entreprises dans le monde entier. Nous sommes présents dans 166 pays directement, mais nos activités s’exercent dans 220 pays et territoires.

Au sein de cette entité, je m’occupe de gérer les sites Web. Il y en a environ une soixantaine auxquels il faut ajouter les médias sociaux : blogs, Twitter, Facebook et surtout LinkedIn / Viadeo (car nous sommes en B2B).

2. Peux-tu nous donner ta définition des médias sociaux ? Quelle différence avec les réseaux sociaux ?

Les médias sociaux sont un nom un peu barbare qui a été inventé (on ne sait plus bien par qui d’ailleurs) vers la fin de l’année 2008 afin de remplacer le vocable un peu éculé de Web 2.0. Il s’agit en quelques mots du Web collaboratif dans son ensemble. Mais, ce n’est pas seulement une question d’outils, de logiciels ou de services, c’est aussi et surtout un état d’esprit, une véritable philosophie du Web et de l’intelligence collective.

Ce terme est critiquable car il donne l’impression que le Web est un médium/média or ce n’est pas tout à fait vrai. C’est plutôt un support car les médias peuvent être inventés ou réinventés sur ce support. Quant au qualificatif de social, il est aussi de nature à induire en erreur du fait de sa polysémie. Mais, il faut bien appeler ce phénomène d’une manière ou d’une autre afin que les gens retiennent le concept et se l’approprient. Alors, pourquoi pas médias sociaux ? En fait, on pourrait appeler aussi cela Web 3.0, 4.0, 6.0,… Le plus important, ce n’est pas la terminologie mais ce que nous faisons avec ce Web collaboratif, ces échanges en ligne.

Pour ceux qui auraient raté le premier épisode, voici une interview explicative réalisée par Jérémy Dumont

interview sur ma vision des médias sociaux was last modified: janvier 18th, 2010 by Yann Gourvennec

Keynote à Likeminds Exeter : les cas concrets des entreprises qui ont fait leurs gammes sur le terrain

J’interviendrai à la conférence LikeMinds à Exeter, dans le Devon, organisée par Scott Gould (@Scottgould sur Twitter), grâce à la recommandation de notre compatriote expatrié Olivier Blanchard, rencontré lors de la conférence Blogwell organisée par SMBC à Atlanta en Novembre 2009.

Cette conférence sera dédiée aux meilleures études de cas sur les médias sociaux. Comme l’indique Olivier, le nom n’est pas forcément très important, d’ailleurs je n’en suis pas très fan non plus. ReadwriteWeb est plus radical et propose même une autre vocable (mesure des opinions de masses), qui me plait encore moins car il me paraît antinomique avec l’esprit même des « médias sociaux ».

« Ce qui importe », je cite Olivier : « c’est que, que vous utilisiez Facebook, Twitter, les blogs, l’e-mail, Ning, Flickr, Youtube, les réunions de quartiers, l’événement, le téléphone, les réunions en face à face, voire même que vous écriviez dans le ciel avec des fumigènes depuis un avion ou tout ça en même temps afin de créer des interactions autour d’un programme, d’une campaggne ou d’une cause ou d’une marque dans l’année passée et que vous avez eu un tant soit peu de succès, alors c’est ce que les participants de LIKEMINDS 2010 veulent entendre ».

nb : le mot « campagne » fera peut-être hérisser le poil aux ayatollahs du Pinko Marketing, mais bon ! il y a peut-être une tendance commune à certains experts du Web à être trop radical. Mes excuses pour cette prétérition …

A bientôt pour mes compte-rendus sur l’événement.

Keynote à Likeminds Exeter : les cas concrets des entreprises qui ont fait leurs gammes sur le terrain was last modified: janvier 16th, 2010 by Yann Gourvennec