ma présentation à la conférence SMI 2012 à Marrakech (social media)

Voici une vidéo de mon intervention à Marrakech postée par Farid Yandouz, organisateur de la conférence SMI qui a eu lieu le 12 Octobre dernier. C’est la première fois que l’intervention sur ma présentation « quels outils pour quels messages » a été filmée et surtout la première et seule fois où je l’ai donnée en Français. Les slides quant à eux sont en Anglais, mais voici de quoi satisfaire les non anglophones. Je remets la présentation en dessous de cet article afin de vous laisser télécharger le fichier. 

ma présentation à la conférence SMI 2012 à Marrakech (social media) was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

les médias sociaux sont devenus ennuyeux, mais ils ne sont pas morts

La sélection du jour…

1 an après avoir ouvert le débat sur la mort des médias sociaux avec mon compère Hervé Kabla, est cet article de Chris Brogan, qui marque indéniablement un point dans la catégorie « premier entré – premier sorti ». Je me souviens de Chris lorsque nous avons passé une journée ensemble à Bovey Castle, le lendemain de Likeminds 2010 : l’énergie, la passion… le souffle d’un nouvel âge…

Il y a à peine 3 ans, après Like Minds

Tout cela n’est plus ! 2 milliards d’articles répétitifs plus loin, vous savez tout désormais de l’optimisation de votre compte Twitter, du calcul de l’ “engagement rate” et de la manière de déjouer – ou pas – les pièges du edge-rank de Facebook.

Ou plutôt non ! Se focaliser sur les outils ne sert à rien et n’apprend rien !

Prenez donc un peu de recul et lisez donc cet article, en attendant notre nouvel ouvrage de média aces (la suite de les médias sociaux expliqués à mon boss que nous avons annoncé lors de la dernière conférence de Media Aces; c’est promis, nous ne vous raserons plus avec les médias sociaux …

« Pourquoi les médias sociaux sont devenus c..ants par Chris Brogan [en anglais]

Isn’t it time we started telling bigger stories than this?

When Julien Smith and I wrote The Impact Equation, we had a very specific goal in mind: help people get attention, understanding, and eventually a relationship of value. We built the book around the premise that well-defined goals were needed to craft ready-to-understand ideas, and that people could build a platform to spread those ideas to a network of people who cared enough to share those ideas with others. That’s the simplest possible summary of the book.

What people maybe thought they were getting was a book about social media and social networks, about marketing and campaigns. Some people believe that’s what Julien and I do. Social media are a set of tools. They’re not all that interesting to talk about in and of themselves. The “gee whiz” has left the station. We want to talk about action– or if you’ll pardon the self-reference, impact.

via Social Media Isn’t Dead: It’s Boring.

les médias sociaux sont devenus ennuyeux, mais ils ne sont pas morts was last modified: novembre 13th, 2012 by Yann Gourvennec

rp blogueurs : 5 raisons qui font que le MEDEF est hors catégorie

Les familiers de Visionary Marketing savent mon goût pour les RP blogueurs et notamment les expériences immersives comme celle que j’ai organisée dans la Silicon Valley (le blogger bus tour) du 17 au 22 Septembre sous ma casquette de Directeur Internet chez Orange. Ceci étant, j’estime que le MEDEF, déjà mis en avant au travers de mon ouvrage les médias sociaux expliqués à mon boss (co-écrit avec Hervé Kabla) est véritablement hors catégorie. Voici 5 raisons qui me poussent à l’affirmer :

1. les blogueurs se battent pour en être 

Les invitations à l’événement se font dans les derniers jours précédant la grand messe de la fin d’été … pas vraiment la meilleure date me direz-vous, certains ne sont même pas rentrés de congés; et pourtant la salle des blogueurs est pleine de monde, c’est un signe qui ne trompe pas !

2. le networking y est exceptionnel

Le networking (« réseautage » au Québec) ce n’est pas nouveau ni original. Mais il y a Networking et Networking ! Aux universités du Medef, c’est le caviar du blogging et de l’influence qu’on y retrouve, et c’est normal, tout vient du point précédent… Et ils font cela depuis de nombreuses années maintenant.

rpblogueurs-medef-2012

3. Le contenu est imbattable

Les conférences, c’est comme le réseautage. Il y a différents niveaux. Où pensez-vous rencontrer Lech Walesa ou Michel Rocard, Jean-Pierre Raffarin etc. etc. Il y en a tellement que c’est impossible de citer toutes les vedettes internationales qui s’y pressent. Et les conférences plus techniques sont-elles aussi passionnantes, comme cet exemple sur le Crowdsourcing que j’ai relaté cette année.

4. on peut rencontrer la patronne

Cela a été le cas en 2011, Laurence Parisot est venue nous voir et discuter avec nous ; en toute simplicité, j’ai beaucoup apprécié.

5. les blogueurs ne sont pas traités comme des sous-journalistes et vice versa

Témoin ce panneau photographié le 6 septembre 2012 (ci-dessus) ; une salle dédiée aux blogueurs c’est fort ! Et nous nous sommes pas traités comme des sous-représentants de la gente médiatique, c’est cela qui est agréable. Nicolas Stoop, qui a repris le flambeau laissé il y a peu par Frédéric Chevalier gère cela de main de maître.

En résumé, un bien bel événement, qu’il faut avoir fréquenté au moins une fois, et une leçon qu’il faut retenir si vous voulez faire au-moins aussi bien !

rp blogueurs : 5 raisons qui font que le MEDEF est hors catégorie was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

glocal vous avez dit glocal ? media aces le 25/10 à Paris

Les réactions, parfois tintées d’incompréhension, au titre de la prochaine conférence média aces m’ont un peu, je dois l’avouer, étonné. Nous y avons intégré un néologisme, pas tout à fait nouveau, le terme « glocal », issu de la combinaison des mots « global » et « local ». Pourtant ce néologisme, parfois remplacé par celui de « globalocal », résume parfaitement bien la réalité de l’internationalisation sur le terrain. D’un côté, la vision romantique, souvent entretenue par la publicité où le Web permet d’un seul clic de vendre partout dans le monde, d’autre part la réalité du terrain où il faut souvent adapter localement les produits et les services pour qu’ils plaisent, dans un monde où finalement, seulement 18 % des communications sur Internet sont internationales (chiffres cités par Nathalie Rastoin d’ Ogilvy, lors du Hub forum le 11/10). Voici ce que je résume dans cette vidéo tournée par notre partenaire Frenchweb, dans laquelle j’annonce la conférence de jeudi 25, qui se tiendra chez ubifrance dans le cadre des cinquièmes rencontres internationales du numérique.

glocal vous avez dit glocal ? media aces le 25/10 à Paris was last modified: octobre 22nd, 2012 by Yann Gourvennec

médias sociaux : Page (Google) stigmatise Facebook pour manque d’ouverture

La sélection du jour est…

Cet article de Miguel Helft pour Fortune Tech à propos de la dernière et très attendue apparition de Larry Page, le nouveau et pourtant pas si nouveau patron de Google, dans lequel nombre de sujets sont abordés y compris ses problèmes récents de cordes vocales. Cependant, le passage le plus important de cet article à mon goût est la conclusion dans laquelle Page lâche une attaque non déguisée à destination de Facebook pour manque d’ouverture tout en s’engageant personnellement sur le partage ouvert des données en provenance des médias sociaux. Voilà un article que je ne regrette pas d’avoir lu Larry ! J’en tomberais presque amoureux de Google plus à peu de choses près. Donnez-moi un peu de temps que je retrouve mon vieux mot de passe…

[Facebook – et les autres réseaux sociaux – sont-ils en train de fermer l’Internet ?]

Après un long silence, Larry Page, patron de Google s’exprime

[…] Après avoir loué les efforts de Google de plusieurs années, afin de développer une représentation numérique exacte du monde tel qu’il existe au travers de ses services de cartographie, il [Larry Page] a affirmé que l’entreprise « était presque arrivée au bout de la tâche ». Faisant ensuite référence au lancement raté de l’application cartographique d’Apple, truffée de bogues, il a ajouté : « il est toujours gratifiant de voir que les gens remarquent que vous avez travaillé dur pendant 7 ans ». Facebook vs Google : la bagarre pour le futur du Web. Il a indiqué qu’il était « probable » que Google essairait de rendre son outil de cartographie disponible sur les appareils d’Apple, malgré le manque de contrôle sur son affichage ou sa distribution.

Enfin, montrant du doigt Facebook pour son refus d’ouvrir ses données à des tiers, y compris le moteur de recherche de Google, il a affirmé que c’était quand les données de base étaient partagées entre tous les acteurs que l’Internet fonctionnait le mieux. Faisant référence particulièrement aux données sociales il a ajouté : c’est comme cela que j’aimerais les utiliser à chaque fois que cela nous est possible ».

l’article intégral en Anglais After long silence, Googles Page speaks – Fortune Tech.

médias sociaux : Page (Google) stigmatise Facebook pour manque d’ouverture was last modified: octobre 18th, 2012 by Yann Gourvennec