Livre Gratuit : “Le Mini Guide Pro pour Twitter”

Le mini guide pro pour twitter

L’idée de réaliser cet ebook gratuit vient du fait que, malgré les dizaines d’articles réalisés sur le sujet, il n’en existe pas beaucoup qui rentrent dans le concret de l’utilisation de Twitter en entreprise, avec par exemple sur comment monter des opérations de prospection, sur comment faire de la veille concurrentielle …

C’est pourquoi nous avons rassemblé dans ce livre nos meilleurs articles sur Twitter, avec des exemples pratiques.

Tout au long de ces pages nous allons vous guider dans vos premiers pas sur Twitter et dans la mise en place de vos premières actions de communication

Ce guide de 52 pages a été conçu pour être 100% pratique et concret, en indiquant également les principales erreurs et pièges que font trop souvent les nouveaux utilisateurs de Twitter, que cela soit dans le choix de pseudo, mais également au niveau de leur communication, dans les outils utilisés pour gérer leurs communications…

Sommaire du guide gratuit à télécharger :

  1. Avant propos…
  2. Quel usage professionnel pour Twitter ?
  3. Pourquoi utiliser Twitter ?
  4. Quels sont les usages concrets de Twitter dans une entreprise ?
  5. Comment bien démarrer sur Twitter ?
  6. Quelques conseils supplémentaires pour bien utiliser Twitter :
  7. Cas pratique d’utilisation de Twitter
  8. Les Applications Indispensables pour Twitter !
  9. Les erreurs les plus courantes sur Twitter
  10. Les Limites à l’Expansion de Twitter
  11. 86 bons conseils pour utiliser Twitter à titre professionnel : 4 eBooks sur Twitter analysés !
  12. Le guide des Geeks pour promouvoir son Business sur Twitter… en moins de 140 caractères
  13. Ebook Les Trésors de Twitter par Lionel Luque
  14. Ebook Gratuit “How to Use Twitter for Business… A Beginner’s Guide” par Hubspot”
  15. eBook “Twitter Success Blueprint, Social Media for Business” par Sarah Prout
  16. Twitter, un média sensible… Cas pratique !
  17. Une sélection de liens pour en savoir + sur Twitter

Pour télécharger ce guide il vous suffit de cliquer sur ce lien.

  • En savoir plus…
  • Livre Gratuit : “Le Mini Guide Pro pour Twitter” was last modified: août 22nd, 2009 by conseilsmarketing

    Cas pratique de Video de Buzz réussie… avec 8 conseils pour booster votre visibilite sur Youtube

    video de buzz

    ConseilsMarketing accueille Valérie PIOTTE de l’agence de communication HighCo 3.0‏ qui nous témoigne de son expérience sur une campagne de Buzz sur la cible des adolescents.

    Le Concept : séduire les jeunes par un message non commercial…

    Notre client M6 mobile by Orange a choisi de créer une campagne de notoriété auprès de sa cible 15-25 ans en diffusant un buzz on-line en complément de ses différentes campagnes publicitaires.

    L’objectif de cette campagne était avant tout de créer une image positive, jeune et transgressivepour M6 mobile auprès de la communauté des 15-25 ans et de renforcer le positionnement divertissant de la marque via une opération de buzz Marketing.

    Le principe de diffusion du buzz est le bouche-à-oreille utilisant le marketing viral via l’intérêt, la curiosité ou l’amusement… et espérer que la sauce prenne et que les personnes ciblées diffusent l’information à leur réseau de connaissances.

    Un buzz est composée comme une publicité : un scénario, une cible, un support et un plan média. En revanche, le facteur Chance comme par exemple la spontanéité des consommateurs ne se contrôle pas.

    Pour cela le meilleur outil est internet. En effet, ce mode de diffusion permet une propagation démultipliée des messages, à des rythmes élevés et à de faibles coûts.

    De plus la publicité en ligne est souvent plus créative et plus divertissante que celle de la presse, et moins banale, très formatée, et jugée ennuyeuse et répétitive que les campagnes radio ou TV.

    Un dispositif en 2 étapes pour générer le buzz :

    Etape 1 : intriguer et séduire…

    Le moyen choisi était de générer un buzz autour de vidéos qui présentent des usages “incroyables”‘ d’un mobile :

    Récupérer le numéro d’une fille en approchant son téléphone d’elle
    – Transformer un parcmètre en machine à sous
    Pirater un distributeur automatique
    – …
    En jouant sur la véracité potentielle des usages présentés.

    Pour cela nous avons mixé plusieurs éléments :
    – Réaliser des vidéos « amateur »
    – Faire appel à des acteurs auxquels la cible pouvait s’identifier
    – Créer des vidéos en plusieurs langues pour faire croire à un phénomène “mondial”
    – Réaliser des vidéos sur des scènes de la vie courante
    – Diffuser ces vidéos de manière progressive
    – …

    Ces techniques permettent d’accentuer le buzz de la première phase de la campagne, car elle joue sur le mystère et de la véracité possible des vidéos.

    L’identité de la marque M6 mobile est cachée dans cette première partie de la campagne et n’est révélée que quelques jours plus tard… ce qui permet aussi d’attiser la curiosité des “experts” de la pub.

    Etape 2 : Lever le mystère !

    La deuxième phase du buzz est tournée autour d’une campagne de plan media Web avec l’achat d’espace publicitaires : bannières et d’habillage de site (notamment Youtube et Dailymotion) pour la promotion d’un mini site événementiel.

    En effet pour que le maximum d’internautes puissent savoir qui était à l’origine de ces vidéosil était indispensable d’avoir une visibilité maximale.

    Les internautes sont donc redirigés vers www.incroyablemobile.com qui regroupe les vidéos de la première phase de la campagne afin de permettre aux internautes de découvrir toutes les vidéos et éventuellement de les partager avec leurs amis.

    Ce mini site propose en plus au consommateur un nouveau type d’expérience interactive : par le simple envoi d’un SMS, l’internaute peut agir de façon amusante sur des scènes de la vie quotidienne. Par ce module interactif M6 mobile reste en corrélation avec les premières vidéos diffusées et sur le thème du divertissement.
    (Rubrique « A vous de jouer//Testez votre mobile » sur le site www.incroyablemobile.fr)

    Comment orchestrer un buzz ?

    Faire partir un buzz ne s’arrête pas au post d’une vidéo sur les plateformes vidéos existantes, c’est avant tout un travail de référencement notamment sur les forums, les journalistes et les bloggeurs… Il existe de nombreux outils à utiliser, pour cette raison une marque qui souhaite créer un buzz doit faire appel à des experts qui la guideront.

    Voici quelques uns des ingrédients à utiliser pour que la sauce prenne :

    • Un contenu : des thématiques comme le sexe, l’humour, les people, la moquerie, l’absurde sont généralement pertinentes pour susciter un buzz.
    Ne négligez surtout pas cette partie du travail, car c’est de la qualité et de l’originalité de vidéo que découlera votre succès ou votre échec.
    N’oubliez pas de la tester auprès de votre cible, car ce que vous pouvez trouver drôle ne l’est par forcément pour votre cible.

    • Le travail avec les bloggeurs est indispensable car les bloggeurs ont une influence et une audience.
    Il s’agit donc d’un vrai travail de RP. Mais attention un buzz doit être spontanée et naturel car ce sont les consommateurs qui décident de diffuser l’information à leur réseau de connaissances. Si le buzz ne prend pas c’est que le sujet, l’événement, la vidéo ou le fichier audio ne sont pas en adéquation avec la cible.
    Pour cela il est indispensable de nouer des relations avec les bloggers de votre cible avant de lancer une opération, et non pas venir leur demander du jour au lendemain de passer votre jolie vidéo.
    Vous pouvez également acheter de la visibilité via des articles sponsorisés (entre 50 et 600 € en moyenne pour un blog).
    Il est important de cibler les blogs “leaders” dans votre secteur (via par exemple le Top blog wikio ou en cherchant sur Google), car ils vous permettront de toucher par ricochet d’autres sites qui reprendront l’information.

    • La pertinence du discours et son affinité avec la cible : Toutes les cibles ne sont pas sensibles au buzz car ne sont pas sensibles aux nouveaux médias (donc seront moins susceptibles d’être touchées par ce type de communication). M6 mobile a réussi son pari car l’essentiel de sa cible (les jeunes) se situe sur ce média et compose la majorité des médias sociaux utilisés.

    • Un plan media on line pour amplifier la visibilité du buzz et lui permettre de décoller et de se démarquer des vidéos différentes.
    Dans notre exemple, M6 mobile a acheté l’habillage des home-pages sur youtube et dailymotion, plus une campagne de bannières incluant des pavés vidéo sur plus de 50 sites en corrélation avec la cible.
    Parmi les média avec un ROI intéressant lorsque l’on a un petit budget on peut citer par exemple : la publicité sur Facebook et intervention manuelle sur les réseaux sociaux sous forme de messages (ex : Facebook, Twitter…)

    Quels résultats pour un buzz réussi ?

    Relayées par une dizaine de bloggeurs influents et également diffusées sur les médias communautaires (Facebook, Skyblog, Twitter, Forums…), ces vidéos ont été vues plus de 300 000 fois en quatre semaines et ce, à 70% par la cible définie par M6 mobile : les 13-25 ans.

    Cette communication a pris la forme d’un débat rapidement ouvert sur Internet : les internautes se posaient en effet la question de la véracité des situations montrées. L’objectif est atteint : faire parler et susciter de l’intérêt !

    Mais une chose est claire : impossible de garantir le succès d’un buzz ! Un buzz est un pari incertain, un outil indispensable pour mettre toutes les chances de son côté : la créativité !

    Pour mesurer l’efficacité d’un buzz il faut :
    – Quantifier les articles repris par les journalistes et des bloggers (quantité et valeur)
    – Mesurer le nombre de vues important pour estimer l’audience touchée (pour les vidéos de cette campagne, c’est plus de 9000 vues pour chacune des 9 videos et uniquement en comptant les vidéos postées sur le site officiel !)
    – Estimer le nombre de liens vers le site dédié pour en améliorer le référencement naturel.

    Pour en savoir plus sur les campagnes de Buzz,  visitez le site de l’agence HighCo 3.0‏

    Quelques supplémentaires pour générer du buzz…

    En complément des conseils de Valérie PIOTTE, voici quelques informations supplémentaires pour exploiter à 100% les sites de partage de vidéo :

    – La popularité de votre vidéo dépend beaucoup du nombre de vues dans les 48h, vous devez donc concentrer vos efforts sur la promotion dès la mise en ligne. Le fait d’être hébergé sur de nombreux autres sites est également un critère important dans la réussite de votre opération de buzz vidéo.

    – Demandez aux internautes de réagir en votant et en laissant des commentaires, cela favorise fortement l’indice ‘d’intérêt’ de votre vidéo et donc son classement dans Youtube. C’est donc le moment de faire jouer votre communauté Twitter, Facebook, Viadeo…

    – Lorsque vous hébergez votre vidéo sur votre site ou si vous la proposez à un partenaire, n’oubliez pas d’optimiser le code HTML lié pour rendre votre vidéo plus sexy. En quelques secondes vous pouvez modifier le texte en bas de la vidéo pour faire un appel à l’action (promotion, concours, vote…), vous pouvez ajuster la taille de la fenêtre de lecture de la vidéo, la couleur du skin…

    – Vous pouvez lancer l’autoplay de la vidéo afin d’obliger la lecture de la vidéo dans un emailing ou sur un mini-site promotionnel. Il suffit de mettre “&autoplay=1” à la fin de l’URL fournie par Youtube

    – Les sites comme Youtube vous offrent de nombreuses options pour rendre plus interactives vos vidéos : annotations, commentaires, sous-titrage… à vous d’en profiter dans faire trop amateur !

    commentaires vidéo youtube

    – Vous pouvez faire un tracking des sites qui vous apportent le plus de visites où de clics grâce aux statistiques de Youtube, c’est un excellent moyen de trouver des partenaires !

    visites youtube

    De plus Google embarque des statistiques évoluées sur le nombre de visites, l’origine géographique… Vous pouvez les consulter avec la fonction “Insight’ :

    statistiques youtube

    Cela vous permet en particulier de voir les vidéos “similaires”‘ à la vôtre (sélectionner une vidéo dans Insight > Découverte), et ainsi ajouter des liens et commentaires sur ces vidéos pour récupérer des visiteurs. Ce menu permet également de savoir quels mots clés ont tapés les internautes dans youtube pour votre vidéo, ce qui vous permettra de mettre ces mots dans vos prochaines vidéos.

    – Les videos doivent êtes optimisées pour le SEO : le titre (avec les mots clés majeurs) , la description (avec les mots clés mineurs et synonymes) et les mots clés sont essentiels pour attirer des visiteurs et être bien placé sur les moteurs de recherches. De même l’image de présentation de la vidéo doit être soigneusement choisie (la “miniature” de la vidéo). La localisation de la vidéo est également un élément à ne pas négliger pour les recherches locales. Enfin choisissez une catégorie, créer un groupe… pour vous différencier.

    stats youtube

    – Ne misez pas que sur les leaders comme Youtube et Dailymotion, car ils sont difficile d’accès à moins d’avoir un gros budget . Vous devez donc aussi poster votre vidéo sur les autres sites d’hébergement de vidéos (voir ici un comparatif des principaux sites http://www.siloinsiproche.com/2009/05/16/un-comparatif-dhebergeurs-de-videos/ ).

    – Créez-vous une communauté sur Youtube et Dailymotion afin de les avertir de vos vidéos, et ainsi obtenir très rapidement des votes. Pour cela il suffit d’ajouter les personnes intéressées par votre thématique et qui ont déjà posté des vidéos identiques à la votre.

    Pour aller plus loin :

    Cas pratique de Video de Buzz réussie… avec 8 conseils pour booster votre visibilite sur Youtube was last modified: juillet 20th, 2009 by conseilsmarketing

    eBook Gratuit « Comment développer les ventes de son site eCommerce sur Internet ? »

    développer ses ventes sur internet

    Youssef Rahoui de MadMagz (solution de publication et de création de contenu) propose de télécharger gratuitement un livre blanc de 26 pages résumant les principaux outils pour développer efficacement les ventes d’un site d’eCommerce sur internet.

    Cet ebook est intéressant car résolument pratique, avec une recherche des outils offrant le meilleur rapport  CA généré / coût (euros ou temps). S’il ne rentre pas dans le détail de la mise en place de ces différents outils, il en explique les avantages et les inconvénients et surtout il donne à chaque fois des listes de sites de référence.

    Outil 1 : Le référencement naturel

    Pour cet outil il est nécessaire d’optimiser techniquement son site internet (structure des pages, code HTML…) mais également le contenu (il faut écrire pour ses lecteurs) et enfin la notoriété (obtenir des liens depuis d’autres sites).
    Le fondateur de MadMagz recommande de passer par un professionnel (un spécialiste ou un freelance) en raison de la technicité du référencement naturel, du temps que cela prend et de l’évolution perpétuelle de l’algorithme de Google.
    De même il faut se concentrer sur ses mots clés stratégiques et les surveiller attentivement, à la fois par leur classement dans les moteurs de recherches (par exemple avec www.agentwebranking.com) et par la nature des visiteurs (via Google Analytics).

    Outil 2 : Les Liens Commerciaux

    Pour Youssef c’est un moyen exceptionnel et quasi-incontournable pour recruter massivement des prospects. Le système est d’autant plus intéressant que l’annonceur ne paye à la régie publicitaire que le trafic occasionné.
    Il y a néanmoins quelques points négatifs mineurs (les concurrents qui utilisent votre marque, la fraude au clic et la guerre des enchères).
    Il y plusieurs points critiques pour le succès d’une campagne : la pertinence des mots-clés, la rédaction des annonces, le ciblage (zone géographique, jours de diffusion…) et la page de destination (landing page). Ce dernier point est souvent négligé. La landing page doit notamment être aussi pertinente que l’annonce et donc en relation directe avec elle.
    Comme tous les autres outils, il faut suivre attentivement les résultats, faire des tests et contrôler les budgets. Une campagne demandant un suivi quasi journalier.

    Lire la suite

    eBook Gratuit « Comment développer les ventes de son site eCommerce sur Internet ? » was last modified: mai 11th, 2015 by conseilsmarketing

    Pourquoi Certaines Idées Survivent et d’Autres Meurent ?

    trouver des slogans

    ConseilsMarketing.fr a le plaisir d’accueillir Olivier Roland, animateur des blogs “Des livres pour Changer de Vie” et “Habitudes Zen”, qui s’est lancé un défi remarquable : lire 52 livres fondamentaux en marketing et en management en 1 an, et nous en faire le compte rendu. Dans cet article Olivier va nous expliquer comment certaines idées marquent les esprits et comment d’autres glissent et sont vites oubliées….

    livre trouver un slogan
    Si l’on veut résumer ce livre, voici ce qu’il faut retenir : certaines idées marquent leurs interlocuteurs, les poussant à la retenir longtemps et même à agir, tandis que d’autres sont oubliées à peine entendues.

    Or selon les auteurs, il est possible de créer une idée qui colle avec beaucoup plus de chances de succès en suivant six principes déterminants, expliqués en détails dans le livre.

    Prenons un exemple :

    « Vous ne devinerez jamais ce qui est arrivé à l’ami d’un de mes amis – François, pour ne pas le nommer. Il se trouvait à Paris pour un rendez-vous important avec un de ses clients. Une fois qu’il a finit l’entretien, comme il lui restait un peu de temps avant de prendre l’avion il est allé boire un verre dans un bar.Il venait de finir son premier verre quand une séduisante jeune femme s’est approchée de lui et lui a proposé de lui offrir quelque chose à boire. Surpris mais flatté, il a accepté. Elle est revenue avec deux verres. Merci, lui a-t-il dit avant de prendre une gorgée. Et après ça, le trou noir.
    Lorsqu’il s’est reveillé, comateux, il était étendu dans une baignoire de chambre d’hôtel, le corps recouvert de glace. Paniqué, il a regardé autour de lui, essayant de se rappeler ce qu’il faisait là. C’est alors qu’un petit papier a attiré son attention :
    SURTOUT NE BOUGEZ PAS. TELEPHONEZ AUX URGENCES.
    Un téléphone portable était posé sur une petite table à coté de la baignoire. Il l’a attrapé et tant bien que mal, les doigts engourdis par le froid, a composé le numéro des urgences.
    A l’autre bout du fil, la standardiste ne paraissait pas vraiment surprise. “Monsieur, pourriez-vous s’il vous plaît tendre lentement le bras derrière vous ? Vous sentez quelque chose ? Une sonde dans le bas de votre dos ?”
    Inquiet, il a fit ce qu’elle lui demandait. Pas de doute, la sonde était bien là.
    “Surtout, ne paniquez pas Monsieur”, a repris la jeune femme. On vient de vous enlever un rein. Vous êtes victime d’un réseau de trafiquants d’organe qui sévit dans la ville. L’ambulance est en route.” « 

    Félicitations : Vous venez de lire une des légendes urbaines les plus populaires des quinze dernières années, qui a fait le tour d’Internet dans toutes les langues et sous de multiples formes. Une histoire que l’on retient facilement, une histoire qui marque, une histoire qui colle. Alors qu’elle est complètement fausse.

    More...

    Examinons à présent un article publié dans le magazine d’informations d’une association caritative :

    « La constitution de communautés au sens large se prête par nature à une équation de retour sur investissement qui peut être reproduite en s’appuyant sur les pratiques existantes. […] Le fait que les organisations donatrices doivent souvent, par souci de transparence, procéder à un ciblage ou à la classification par catégories des sommes octroyées est un facteur qui limite le flux de ressources vers notre organisation. »

    A présent, faites quelque chose pendant dix minutes – ce que vous vous voulez – puis appelez un ami et racontez lui les deux histoires. Laquelle d’après vous aurez-vous le mieux retenu ? Et laquelle serez-vous capable d’expliquer simplement à votre ami ?

    Une légende urbaine d’un coté, quelques lignes d’un article – sorties de leur contexte – de l’autre : la comparaison est bien sûr biaisée.

    Mais elle montre bien deux extrêmes de ce que les auteurs appellent “l’échelle de mémorabilité”. Et illustre parfaitement le fait que certaines histoires adhèrent – « collent » selon la mauvaise traduction du titre du livre – et d’autres non.

    Lire la suite

    Pourquoi Certaines Idées Survivent et d’Autres Meurent ? was last modified: mai 30th, 2009 by conseilsmarketing

    Les blogueurs influents sont ils des Armes de Diffusion Massive ?

    Big Buzz Blogs à la Cantine

     

    Big Buzz Blogs à la Cantine

     

    Le 20 mai 2009, se tenait à la cantine dans le 2ème arrondissement de Paris, l’événement annuel Big Buzz Blogs (BBB), co-organisé par le cabinet RCA (Reguer.com – cabinet de conseil)  et le site lepost.fr(une fois n’est pas coutume, je fournis ici le communiqué de presse en pièce jointe, car celui-ci a le mérite en effet de mettre à disposition les URL des sites primés).

    Nos lecteurs de Visionarymarketing connaissent la formule, le compte rendu se trouve ci-dessous, en format brut de décoffrage, ce qui a le mérite – sinon de contribuer à la production littéraire française – de vous faire revivre l’événement, ainsi vous pourrez faire croire à votre patron que vous y étiez ; -)

     

    Dans ce compte rendu, un classement (inversé, afin de ménager le suspense) des 10  » meilleurs  » sites de la high-tech (« top ten » en bon français). Par  » top ten « , il faut comprendre non ceux qui font le plus d’audience, mais ceux qui sont jugés les plus  » influents  » c’est-à-dire ayant  » le plus de liens entrants et de commentaires « . Nous y voilà à nouveau, qu’est-ce que l’influence, on se rappellera quelques débats ici évoqués au cours des mois précédents.

    Ci-après quelques remarques sur ce classement, très différent de celui de Wikio, et qui a le mérite d’ouvrir la fenêtre sur des sites moins connus (comme quoi on peut être influent et discret à la fois, ce n’est pas incompatible) :

    • la question de ce qu’est l’influence est à nouveau posée ici. L’excellent  » BABOZOR  » (le nom étant un buzz à lui seul) est-il « influent », et si oui auprès de qui ? Et comment cette influence se compare-t-elle à d’autres, sur d’autres communautés ? Il semblerait que certains des nominés – présents dans la salle – étaient eux mêmes surpris de leur propre influence (c’est une bonne nouvelle, il existe des blogueurs influents qui sont aussi modestes);
    • nécessité – à mon avis – de scinder la catégorie high-tech en sous catégories plus lisibles. Un site plus sérieux (exemple ici) dédié à l’impact des TIC sur le business par exemple a-t-il une chance par rapport à un site/forum de trucs et astuces techniques ? Dans la même catégorie, sûrement pas, d’où la nécessité de comparer des choses comparables ;
    • beaucoup de  » dindes qui votent pour Noël  » dans ce classement, avec des  » blogueurs qui bloguent sur les blogueurs  » pour reprendre l’expression consacrée de notre ami Andy Sernovitz (président de GasPedal, l’organisateur du BlogCouncil). Ceci contribuant certainement à cela, on ne sort pas de la sphère du Web, ce qui contribue peut-être tourner en rond, vous jugerez vous-même ;
    • enfin, la question de la mesure de l’influence est à nouveau posée (relire les billets de François Laurent à ce sujet ici). Si le volume des visites n’est pas suffisant (ce n’est a priori pas le critère ici), le nombre de commentaires et de liens l’est-il ? Ainsi, le nombre de sites accumulant des commentaires narcissiques voire purement inintéressant, accumulation de bruit qui s’ajoute au bruit et qui n’apporte aucune valeur ajoutée (voir la réflexion de Kurt Vonnegut à ce sujet), peut-il être considérés comme de l’influence ? S’agit-il uniquement d’accumuler les réflexions idiotes en grand nombre pour devenir influent et intelligent, je pose la question ? De même, le fait de reprendre entre copains la même information et de lier et relier à l’infini dans une mise en abyme vertigineuse comme l’Internet sait le faire a-t-il un intérêt quelconque ? Il ne faut pas confondre influence et manipulation du système pour arriver en haut du classement, certains sont passés maîtres en cet art, mais il ne faut pas confondre la qualité et la hauteur du classement.

    Après tout, et c’est encore une fois ce qui me choque le plus dans tous ces réflexions sur les influenceurs c’est que finalement, on ne change pas de paradigme, on reste et je m’en offusque et le dénonce, dans le même paradigme que celui des médias traditionnels, qui privilégie la quantité à la qualité (remarque : qu’est-ce que la qualité, voilà encore une tentative de définition qui se transforme en gageure), et qui note l’influence sur des critères quantitatifs parfois discutables. L’intérêt et l’apport de l’Internet est de permettre le positionnement qualitatif sur des niches, la véritable différence. Quant à la possibilité de faire du média de masse sur Internet, elle existe bien, mais je ne la trouve pas forcément intéressante ni innovante.

    Le débat n’est pas clos, il m’est avis que nous y reviendrons de nombreuses fois. Et quand bien même le modèle des Armes de Diffusion Massive persisterait voire même se développerait sur Internet, je pense que le médium permettra toujours à des acteurs de niche de s’insérer et de produire du contenu de qualité à destination de lecteurs qui ne se laisseront pas comptés comme des moutons. Comme l’indique Molly Schonthal de Nokia, ce sont les critères qualitatifs ( » soft numbers « ) qui présentent le plus d’intérêt dans les médias sociaux.

    Notes de la réunion  big buzz blogs à la Cantine (Paris 2ème)

    Date: 20/05/09

     intro:

    • Événement annuel
    • Big buzz blogs le top des blogs qui buzzent
    • Lepost.fr
      • Rappel de la définition du web 2.0
      • Émergence des blogs qui a amené à un immense bouche à oreilles. Passage du mass media au personal media
      • Le monde interactif: création de post.fr qui devient un laboratoire d’observation
      • Site d’info. Chacun a sa page et envoie des infos qui sont vérfiées par des journalistes. Démarrage en 2007. 2m de visiteurs uniques par mois
      • La communauté fait elle-même son buzz
      • Depuis mai, accueil de blogs influents et des médias sur lepost.fr
      • Les marques viennent buzzer aussi. Très grand public, nouvelle star etc. Attire de l’employé au cadre sup

    Top high tech

    • Corpus qualifié de 800 sources high tech
    • Ranking basé sur liens entrants et commentaires
    • Mesure du top high tech:complémentaire de wikio
    • Blogosphère hightech: sous univers (marques, libres, tendances, astuces, usages etc.)
    • Bruit de sfr en mars 2009 (nda: interrogée après l’événement, notre consoeur de sfr découvrait elle-même l’existence de ce buzz, voilà de quoi nuancer sérieusement la portée de ces bruits de réseau. Je n’ai pu identifier de quel bruit il s’agissait)
    • 3 tendances
      • 1. Blogs pratiques où on apprend qque chose
      • 2. Tous accessibles au grand public, pas des blogs de geek
      • 3. I-phone: star, tout le monde en parle
    • 10eme – 1. Journal du blog: on y parle technique mais simplement. Conseils aux blogueurs
    • 9eme – Gonzague Dambricourt : 22 ans, c’est un geek qui parle de sujets de geeks avec un vocabulaire simple. Videos parodiques où on enlève des blogueurs. Chaque billet a au moins 20 commentaires
    • 8eme – 3. Travailleurs du web : babozor, blog de geek avec un style de qualité. Il cherchait du boulot et il a raconté sn cheminement et cela a bien marché. Blogcamp organisé à Paris
    • 7eme – 4. Le Blog d’Antoine: 19 ans, benjamin tu top 10. A compilé toutes les rumeurs sur l’I-phone qui va sortir. Revue des blogs. Assez technique, mais tout le monde devrait s’ retrouver
    • 6eme – 5. Simon Robic : fait aussi des billets sponsorisés. L’Oreal, c’est assez surprenant. Encore un geek qui parle de sa vie au quotidien
    • 5eme – 6. Korben: poids lourd du blog. Militant actif anti-hadopi. Blogueur très réactif. Beaucoup de coups de gueules et beaucoup de technique. Encore un geek
    • 4eme – 7. AJblog par Aymeric Jacquet: carnet pratique destiné aux entrepreneurs. Présent dans la salle. La majorité des visiteurs sont des indépendants uniquement dans le secteur Internet. Prospection passive. Beaucoup de posts sur cette pbmatique. Très peu de buzz. Ne parle pas de sujets d’actualités ne parle pas de l’I-phone
    • 3eme – 8. Dariablogue: blog de fille très technique. Bonne plume. Blogueuse bloguant sur les blogueurs, twitter etc
    • 2eme – 9. Le journal du mac: bien ficelé. Tout sur l’I-phone. Bons plans avec les prix et tests d’ergonomie, beaucoup de videos. Dépasse les geeks
    • 1er – 10. Blogee.net: gagnant. Présent dans la salle. Dédié auw mini portables. Pierre: véritable attente de la part des blogueurs et des étudiants. Blog éphémère ? Peut être. Mais 6000 abonnés en rss. C’est une communauté. Grosse base d’utilisateurs. Gagne de l’argent ? Oui, mais pas un revenu suffisant et il y a l’effet de la crise avec très peu d’annonceurs
    Les blogueurs influents sont ils des Armes de Diffusion Massive ? was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec