7 règles d’or pour développer son business grâce à Facebook

facebook

Facebook est en passe de devenir un des plus importants réseaux sociaux avec près de 700 000 inscrits en France et 50 millions dans le monde. Et bien qu’encore une majorité des inscrits soient encore des étudiants, de plus en plus de professionnels commencent à s’y intéresser à et rejoindre ce réseau social qui était pourtant au départ uniquement conçu pour des étudiants…

Classement des réseaux sociaux mondiaux

C’est pourquoi dans cet article nous allons vous expliquer les 7 règles d’or pour développer votre business grâce à Facebook.com. Ces conseils sont vraiment très pratiques car ce sont ceux que nous appliquons actuellement pour faire connaître le Blog ConseilsMarketing.fr… ce qui nous rapporte plusieurs dizaines de visites qualifiées / mois.

Règle N°1 : Se construire un réseau “d’amis” ciblés.

Comme pour toutes opérations de communication, avec Facebook votre but doit être d’adresser des messages pertinents pour une cible donnée. Pour cela vous devez inclure dans votre liste d’amis “Professionnels” un maximum de “prospects” ou de clients qualifiés. En effet le but est de se créer un carnet d’adresse géant et interactif dans la mesure où vous pourrez leur adresser des messages moins intrusifs qu’un email, un SMS ou un appel téléphonique.

Votre premier effort sera donc de vous créer un réseau le plus important. La première chose est d’importer votre carnet d’adresse MS Outlook ®, Hotmail ®… et de choisir celles qui sont déjà présentes sur Facebook. C’est ce qu’il y a de plus facile car ces personnes sont déjà sur Facebook et donc à priori elles devraient accepter votre mise en relation.
Ensuite, toujours dans votre carnet d’adresse vous pouvez inviter les personnes susceptibles d’être intéressées par votre demande de mise en relation… et surtout celles dont vous avez intérêt à inviter (évitez les clients ronchons, ceux avec qui cela ne se passe pas très bien, les nouveaux clients…).
Par contre il est très intéressant de demander à vos anciens clients, ex-collègues, partenaires ou prescripteurs… de vous rejoindre sur Facebook afin de renforcer vos liens.

Une fois que c’est fait, il faut faire “la chasse aux amis” les plus intéressants sur Facebook, mais que vous ne connaissez pas encore :
o Recherchez des groupes sur votre thématique, rejoignez-les et ensuite proposez à l’organisateur votre amitié, ainsi qu’aux autres membres (nb: évitez les demandes d’amitié à tout le groupe, ciblez vraiment les bonnes personnes !).
o Retrouvez les influenceurs : lorsque que vous visitez un blog, un site, lorsque vous entrez en contact avec un prescripteur… il est important de vérifier si cette personne est présente sur Facebook, pour ensuite le contacter. Ca sera un bon point de départ pour lui distiller ensuite des messages sur vous et votre activité.
Attention : il ne s’agit pas de SPAMMER mais de proposer d’entrer en relation avec personnes qui ont les même centres d’intérêts professionnels que les votre, en justifiant votre demande d’amitié (même secteur d’activité, vous trouvez sympa son blog..).

Pour que cela fonctionne vous devez auparavant remplir un maximum d’information sur vous, votre société, vos expériences passées, les articles de vos blogs, des photos pros… En effet lorsqu’une personne ira sur votre profil elle doit comprendre pourquoi vous rentrez en contact avec elle, ce que vous faites, ce que vous proposez. N’oubliez pas d’organiser votre profil afin que les informations les plus importantes soit lisibles sur le haut de votre fiche…

Mais attention :
– Il ne faut surtout pas mélanger le Pro et le perso : pas de photos de soirées trop arrosées, pas de photos de vos vacances en amoureux…
– Il faut rejoindre un réseau adapté (le minimum c’est France), sinon vous ne serez pas trouvé dans les recherches sur le réseau français.
– Facebook fait encore “amateur” et de site non professionnel. Il ne faut pas ajouter n’importe qui n’importe comment et justifier son choix (grâce à ce profil vous allez lui envoyer des infos en temps réel, avoir un lien privilégié avec vous…).

Voici quelques astuces pour vous aider à construire votre réseau :
– Mettre un mot clé dans son intitulé de profil pour ressortir plus haut dans les recherches (par exemple dans mon profil j’ai mis Frederic CANEVET de ConseilsMarketing.fr pour remonter sur le mot clé Marketing, ce qui me permet d’être N°3 dans le classement des personnes).
– Mettre son profil Facebook sur son Blog, dans ses emails… afin que naturellement vos contacts vous ajoutent.
– N’hésitez pas à rechercher les gens qui ont démissionnés, les ex-collègues… les milieux professionnels sont un petit monde, vous risquez de les retrouver bientôt, donc autant ne pas les perdre de vue
– Pour motiver les contacts à s’inscrire dans votre réseau, proposez des informations en avant premières, des projets quasi-finalisés, des infos exclusives…

Lire la suite

7 règles d’or pour développer son business grâce à Facebook was last modified: mars 15th, 2008 by conseilsmarketing

TOP 100 des Digg likes et sites de social bookmarking (Nov – Février)

Le classement des digg likes françaisVoici le classement trimestriel des meilleurs digg likes francophones, avec le Top 100 du 25 novembre 2007 au 16 février 2008, calculé à partir des visites de ConseilsMarketing.fr notre site partenaire.

Nous le rappelons encore une fois que ce classement est loin d’être 100% impartial, car il se base uniquement sur les articles de ConseilsMarketing.fr publiés notre liste de de Digg Likes (plus de 50) durant près de 2,5 mois, ce qui est un biais important (la sur-représentation de ConseilsCreateur.com et de Marketingrama.info en sont la preuve).

Néanmoins ce classement à l’avantage de comparer l’impact de liens de même qualité au travers de plusieurs sites, de mesurer l’audience apportée, et surtout de donner une liste des Digg Likes les plus influents sur le net.

Ce classement est très intéressant dans la mesure où les statistiques proviennent uniquement du nouveau blog ConseilsMarketing.fr propulsé par WordPress , sans tenir compte des visites issues de l’ancien Blog sur Blogger. Ce qui permet ainsi d’avoir le véritable impact actuel des Digg Likes les plus influents des trois derniers mois, sans tenir compte d’un historique de liens postés auparavant sur les Digg Likes.

Par contre, il est important de noter que le nombre d’articles publiés sur cette période sur ConseilsMarketing.fr a été moins important. Ce qui veut dire que les visites issues des Digg Likes sont globalement inférieures (tout comme pour le référencement naturel plus on soumet de liens de qualité plus on a de visites).

Ensuite, nous avons rajouté dans ce classement les sites de communiqués de presse (repandre.com …), les sites de republication d’articles (come4news.com, newzy.fr …), les sites de contenu gratuit, les sites communautaires (Facebook, Twitter…)… afin de montrer l’impact en termes de visites de ce type de sites internet et de faire un classement qui regroupe les outils Web 2.0 les plus courants.

Le TOP 10 des sites les plus influents :

1 – scoopeo.com : C’est toujours le N°1 des Digg Likes en France… A lui tout seul c’est près de 22% des sites de Digg likes de ConseilsMarketing.fr ! Etre en Home page de Scoopeo est toujours aussi important, car sans cela vous n’obtenez guère plus de visites que dans les autres Digg Likes. En effet, notre article « Les 150 publicités les plus créatives » qui a eu les honneurs de la home page de Scoopeo a généré en 1 seule journée plus de 580 visites (soit près de la moitié des visites réalisées au cours de 3 mois).
Par ailleurs il faut noter deux choses :
il ne vaut mieux pas publier ses gros scoops le weekend. En effet nous avions publié l’article « Les 150 les plus créatives » un dimanche soir, et rien n’a vraiment décollé avant le lundi soir, et c’est uniquement le mardi que le pic des visites a été le plus fort…
la durée de vie des scoops est très courte : le pic de visite n’a duré qu’une seule journée (celle de la mise en home page), le lendemain les visites ayant replongées à 80… Par contre grâce à cette sur-exposition les visites ont continuées à être importantes grâce aux blogs et sites qui ont relayés cette actualité.
En conclusion, les Digg Likes doivent être utilisés comme des « détonateurs » pour faire connaître des actus, mais en aucun cas pour générer du trafic sur le long terme.

La durée ‘un buzz en home page de Scoopeo

Lire la suite

TOP 100 des Digg likes et sites de social bookmarking (Nov – Février) was last modified: mars 6th, 2008 by conseilsmarketing

37 stratégies WebMarketing incontournables de 2008

WebmarketingVoici une traduction de l’excellent article de Jeremiah Owyang de www.web-strategist.com « La liste complète des différentes formes de WebMarketing pour 2008« .Cet article (en anglais) vous vous donne une liste extrêmement complète d’outils marketing à utiliser pour faire connaître votre site internet et élaborer votre stratégie emarketing pour 2008. Cet article comprend en plus les dernières évolutions en termes d’outils d’emarketing avec la prise en compte des gadgets, des réseaux sociaux…

Bien entendu cette liste n’est pas à elle seule un un plan marketing, mais une liste très utile que vous pourrez utiliser pour mettre à jour votre propre plan marketing pour 2008, selon vos objectifs, votre budget et vos cibles !

Bien entendu, comme d’habitude sur ConseilsMarketing.fr, nous avons ajouté nos propres conseils et sites de références afin d’avoir la vue la plus complète adaptée au marché français…

Le début de cette liste est très conventionnel, mais très vite vous pourrez consulter 37 outils plus ou moins exotiques afin de réussir votre plan marketing 2008 !

Lire la suite

37 stratégies WebMarketing incontournables de 2008 was last modified: septembre 20th, 2014 by conseilsmarketing

L’anti-Guerilla Marketing, ou le marketing pour lutter contre le marketing

Antimarketingdu marketing pour lutter contre le marketing !

Tracks, le magazine d’Arte avait diffusé en décembre 2004 un reportage intéressant sur l’anti-guerilla marketing : des activistes qui luttent contre le marketing en utilisant les mêmes armes (vidéos virales, affichage…). C’est un bon rappel pour tout ceux qui pensent que tout est permis avec le marketing !

Voir la vidéo de Tracks : Guerilla marketing – Tracks
envoyé par watchscratch

Pour aller plus loin, le site de ces révolutionnaires du marketing (en italien) et le résumé de l’emission « Tribal – Guerriglia Marketing » chez Arte TV.

Et sur ce lien, un des livres incriminés par ce groupe, Guerilla Marketing for Consultant (PDF à télécharger).

L’anti-Guerilla Marketing, ou le marketing pour lutter contre le marketing was last modified: novembre 4th, 2007 by conseilsmarketing

Marketing Mobile : 5 raisons pour lesquelles les entreprises devraient se ruer dessus et état de la technique.

5 raisons pour lesquelles les entreprises devraient se ruer dessus et état de la technique.Le téléphone mobile fait partie des supports de communication dont l’utilisation par les entreprises dans leur stratégie de communication devrait être bien plus important. En effet, les arguments ne manquent pas. En voici 5 :

Tout le monde en a un : plus de 85% de la population suisse possède un téléphone mobile pour une dépense moyenne de 62 francs (Source : Comparis.ch). Le taux de pénétration du mobile est donc supérieur à celui d’internet puisque seulement 45% des Suisses surfent plus d’une fois par semaine.

Il s’agit d’un support multimédia qui multiplie les possibilités de communiquer. Les mobiles permettent aujourd’hui d’envoyer et de recevoir des messages (SMS), prendre et envoyer des photos (appareil photo / MMS), accéder à l’internet mobile (peut-être le moins bon service), écouter de la musique (lecteur MP3), jouer, regarder la télévision mobile, acheter,..

Un attachement des utilisateurs à leur mobile. L’attachement est double. D’abord physique, puisque le téléphone est toujours sur soi, à portée de main … L’attachement est également « social » puisque le téléphone fait aujourd’hui partie de ces objets qui sont des « marqueurs sociaux ». Pour une marque, communiquer sur ce média, c’est atteindre à coup sûr sa cible puisque on ouvre les SMS / MMS que l’on reçoit … C’est également être encore plus présent dans la vie de ses consommateurs via un objet d’utilisation quotidienne et engendrer à coup sur du Buzz puisqu’il est si facile de transférer des SMS/MMS reçus, encore faut-il qu’ils en vaillent la peine.

Une cible privilégiée : communiquer sur le mobile permet aux marques de toucher une cible généralement peu captive qui regarde moins la télévision, utilisant plus les nouveaux médias (Internet et mobile).

Des possibilités de communication différente et géolocalisée. Le mobile est un média permettant de mettre en place des opérations dédiées à ce média. Ainsi, par exemple, des bornes Bluetooth permettent d’envoyer un message aux téléphones utilisant cette technologie (qui doit être activée) incitant les utilisateurs, par exemple, à se rendre dans un magasin proche où se déroule une super promotion, à télécharger un clip vidéo en passant près d’une affiche présentant un produit …

(Merci à Cédric Deniaud pour ces informations)

A noter, d’ailleurs, que les plus grands montrent leur nez dans ce segment. Google vient de racheter Jaiku, la start-up finlandaise spécialisée dans les réseaux sociaux sur téléphone mobile. Juste acquisition, à mon avis, puisqu’en 2007, il y a encore beaucoup plus de personnes qui utilisent plusieurs fois par jour leur téléphone comparé au moins de 45% de la population qui surfe plus d’une fois par semaine sur internet.
Lorsque l’on pense e-commerce, à mon avis, y’a pas photo entre ces deux moyens de relier un acheteur avec un produit ou un service. Et ce sont les clients qui vous remercieront de leur faciliter la vie !

Mais que ce passe-t-il sur le marché aujourd’hui et où en est l’état de la technologie ?

20Minutes (Suisse) propose, depuis quelques jours, un nouveau service : les diaporamas (très prisés des internautes) directement accessibles sur téléphone mobiles, par MMS !

Ayant passé du temps à tester ce système impliquant totalement le lecteur et lui demandant (malheureusement) de bien connaître les fonctionnalités MMS de son téléphone (à noter qu’en Suisse, actuellement, seuls 35% de utilisateurs de portables savent envoyer un MMS, ce qui réduit considérablement la portée de l’action).
Résultat de mes tests : mitigé, très mitigé !

Je m’explique. Sur six téléphones testés, un seul a pu utiliser le service correctement.

Sinon, j’ai constaté :

• Sur deux téléphones, il y avait le texte qui était tronqué de partout par des caractères type smileys, ? ou encore des $.
• Sur deux téléphones, le diaporama commençait par « format objet non supporté ». Ceci est dû à la compatibilité des marques et des modèles avec les services internet (protocole d’échange de données). C’est surtout les Nokia qui présentent ce défaut et c’est dommageable car ils ont encore la majorité du marché en Suisse.
• Sur l’un d’eux, le diaporama s’est terminé après quatre pages sur huit avec le message « saturation » et son natel semblait comme bloqué (plus de 30 secondes pour revenir au menu principal). Il n’a pas pu non plus transférer le MMS (téléphone bloqué).
• Trois personnes sur 6 ne savaient pas comment faire pour obtenir le diaporama. Ils ont trouvé la procédure trop compliquée car ils n’avaient jamais envoyé de MMS.
• Le client Orange m’indique que ce n’est pas « cool » de devoir envoyer la photo à un numéro de téléphone portable 079 plutôt qu’au numéro court 2020.
• J’ai fait une photo qui n’était pas super précise et je n’ai rien reçu en retour (même pas un sms d’erreur). Par contre, comme je suis sur Orangeclick, j’ai pu voir tout de suite sur internet que j’avais été débité de Fr. 1.- (ce qui est un peu frustrant : imaginez ceux qui font 10 essais et qui reçoivent la facture à la fin du mois!).

Facilys possède également un service SMS/MMS et effectivement, nous avons beaucoup pagayé avant de trouver une solution qui ne présente pas les inconvénients listés ci-dessus. 95% des téléphones sur le marché, ayant la fonction MMS activées, reçoivent correctement nos MMS.

Les aspects techniques étant maîtrisés, pourquoi ne pas profiter de ce nouvel outil ?

Marketing Mobile : 5 raisons pour lesquelles les entreprises devraient se ruer dessus et état de la technique. was last modified: septembre 20th, 2014 by olivierb