Chatbot : comment attirer encore plus de clients avec les agents conversationnels ?

Chatbot… Vous ne le connaissez peut-être pas, mais vous avez certainement déjà eu affaire à lui à plusieurs reprises. C’est souvent lui qui vous répond lorsque vous demandez des informations sur la météo ou commandez une pizza. Il est partout : les sites web, les réseaux sociaux et même votre smartphone. De plus en plus d’entreprises ont recours à cet outil conversationnel intelligent pour gérer leur relation client. C’est le cas d’EDF, d’Orange, de Voyages-SNCF.com ou encore Samsung. Mais ce n’est pas tout : le chatbot est aussi un outil marketing. Nicolas Finet, cofondateur de Sortlist, nous en parle dans cet article.

chatbot

Qu’est-ce qu’un chatbot ?

Cette nouvelle forme de technologie responsive qui réunit plateforme de messagerie et intelligence artificielle est apparue au début des années 2000. Initialement conçu pour assurer le service après-vente, le chatbot révolutionne les relations entre les entreprises et leur clientèle en remplissant aujourd’hui de nombreuses autres fonctions : il fournit des informations, donne des conseils, oriente les clients, prend des réservations et propose même des biens et services.

Cet outil conversationnel intelligent ne vous permet pas seulement d’effectuer des tâches prédéfinies et de traiter des demandes courantes pour améliorer votre productivité. Il permet aussi d’optimiser l’expérience utilisateur en offrant un accompagnement personnalisé.

Comment fonctionne-t-il ?

Lorsqu’un utilisateur pose une question à un chatbot, celui-ci décrypte les mots-clés, analyse les propos et puise dans une base de données pour y répondre. À noter que certains chatbots sont capables de s’exprimer dans plusieurs langues.

Pour en savoir plus, visualisez cette vidéo préparée lors de la table ronde Roomn 2017 avec Michaël Pépin et Jérémy Giacomini
 

Ce qu’en pensent les consommateurs

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas du robot qui « vole la place de l’humain », répétant en boucle la même chose, et qui ne comprend rien aux questions posées. Il n’est pas mal perçu, loin de là. De nos jours, la notion d’intelligence artificielle ne fait plus peur. La preuve, en juillet 2016, Do You Dream Up – le pionnier et leader des chatbots en France – a réalisé un sondage avec l’Institut français d’opinion publique (IFOP) pour connaître l’avis des salariés et du grand public sur les chatbots. Bilan : plus de 55 % des Français sont favorables à l’utilisation de cet agent virtuel.

Lire la suite

Chatbot : comment attirer encore plus de clients avec les agents conversationnels ? was last modified: avril 24th, 2017 by Nicolas Finet

Baromètre Médias Sociaux 2017 : webinaire le 25 avril pour découvrir les bonnes pratiques #baromediasociaux

 

médias sociaux

Comment les entreprises Françaises ont-elles aujourd’hui intégré les médias sociaux à leur stratégie?

Quels enjeux doivent-elles adresser et quelles solutions ont-elles mises en place?

Quel est l’avis de nos experts sur le sujet?

 

Rejoignez-nous le 25 avril pour un webinaire, coanimé par :

Vous pourrez découvrir lors de ce webinar interactif :

  • Les résultats de l’étude du Baromètre 2017 et l’analyse de nos experts
  • Les tactiques pour intégrer les médias sociaux au sein de votre organisation ainsi que les outils et process adaptés
  • Les enjeux et défis qui attendent nos entreprises en matière de réseaux sociaux au cours des prochaines années

médias sociauxPour suivre notre Webinar le mardi 25 avril à 10h

 

médias sociaux

En savoir plus sur le Baromètre des médias sociaux en Entreprise

Le Baromètre des médias sociaux en Entreprise est une étude réalisée par Hootsuite, en partenariat avec Visionary Marketing, l’Adetem et Toluna. L’enquête a été conduite en ligne du 10 mai au 31 juillet 2016, sur la base du fichier d’adhérents de l’Adetem et via les réseaux sociaux, puis complétée par des entretiens avec des professionnels du marketing et des échanges lors de tables rondes organisées fin 2016.
Sur un total de 371 réponses au questionnaire, un échantillon de 312 répondants a été sélectionné en qualité de professionnels du marketing et de la communication.

médias sociaux

 

Des progrès avec des points d’amélioration possibles

Lire la suite

Baromètre Médias Sociaux 2017 : webinaire le 25 avril pour découvrir les bonnes pratiques #baromediasociaux was last modified: avril 18th, 2017 by Isabelle Lefaucheur

Tourisme : Instagram devenu élément incontournable du voyage

En deux ans, Instagram est devenu un réseau social incontournable. Avec plus de 600 millions d’utilisateurs actifs mensuels et 300 millions d’utilisateurs quotidiens dans le monde, ce réseau social s’est imposé sur le marché des applications de retouche et de partage de photos et de vidéos. Chaque jour, 95 millions de photos et de vidéos sont postées, un chiffre impressionnant qui a influencé la communication de nombreux secteurs, et le tourisme n’y échappe pas. C’est pourquoi, OpinionWay et le cabinet Bolero ont mené une étude pour Voyage-sncf.com, afin de comprendre le rôle et l’impact d’Instagram sur leurs utilisateurs dans le choix et l’organisation de leurs voyages.

 

Les posts des utilisateurs

instagram

64% des instagrameurs postent des photos de leurs voyages sur Instagram. Le chiffre monte à 73% chez les utilisateurs de moins de 35 ans. Ces résultats montrent l’importance de ne pas sous-estimer le rôle de ce réseau social dans l’acte de décision de nos voyages. Lorsque les photos ou vidéos sont postées, il est possible d’y ajouter une description : en utilisant les nombreux hashtags en anglais comme #travel, #travelgram ou #instatravel, de nombreux utilisateurs peuvent regarder vos photos de vacances lors de leurs recherches. Ainsi, vous pouvez inspirer de nombreux abonnés connus comme inconnus (si votre compte est public) et leurs donner envie de partir en vacances où vous êtes allés. Contrairement aux préjugés sur les instagrameurs, les selfies ne représente que 33% des photos de voyages publiées sur Instagram. Les contenus postés sont principalement des paysages naturels (63%) suivi de sites ou monuments visités (55%) et des paysages urbains (54%).

 

Instagram, une source d’inspiration

instagram

Les réseaux sociaux, et plus particulièrement Instagram sont une véritable source d’inspiration pour préparer ses voyages futurs. C’est pourquoi 34% des français s’inspirent des réseaux sociaux pour trouver une destination, et ce chiffre passe à 51% chez les utilisateurs de moins de 35 ans. Concernant les instagrameurs les plus jeunes, soit ceux de moins de 25 ans, 1 sur 2 est prêt à trouver son lieu pour se dépayser par Instagram. Instagram est devenu une véritable source d’inspiration. Mais pourquoi faire confiance à des inconnus, en réalisant le choix crucial pour la destination de ses vacances ? Face à cette interrogation, les utilisateurs avancent une hypothèse : Instagram caractérise pour eux une spontanéité, une proximité et une ressemblance avec les utilisateurs que les marques ne pourront jamais égaler sur des médias traditionnels. En plus de trouver la destination pour leur prochaine vacances, les utilisateurs obtiennent de nombreuses informations allant des bonnes adresses aux bons plans de nombreuses destinations.

Lire la suite

Tourisme : Instagram devenu élément incontournable du voyage was last modified: avril 18th, 2017 by Claire Sorel

[Etude 2017] Comment évolue la transformation digitale des banques ?

Face à la mutation du système traditionnel des agences bancaires, David Fayon, consultant en transformation digitale chez DF Conseil a mené une étude nommée « Grande enquête sur la banque du futur ». Avec plus de 20 ans d’expériences dans le digital, il est la personne idéale pour analyser et interpréter les résultats issus de cette étude. Cette étude s’est déroulée en France sur 2 mois (du 1er décembre 2016 au 25 janvier 2017) et a récolté 102 réponses. 

Stratégie digitale des banques

Le principal élément que l’on peut retenir de cette étude est que la stratégie de transformation digitale des banques est menée de manière top-down. Il existe un véritable plan de transformation digitale dans 70% des banques. En comparaison, les entreprises d’autres secteurs sont 85% à prétendre mettre le numérique au coeur de leur stratégie, mais seulement 26% à avoir adopté un plan chiffré et défini un budget dédié. L’étude permet donc de montrer que le secteur bancaire est fortement impliqué dans sa transformation digitale. En parallèle de la transformation digitale, une migration des SI vers des solutions Web plus souples et évolutives est effectuée pour 80% des banques, car les systèmes existants peuvent entraver la dynamique d’innovation digitale des entreprises. Cependant, un faible degré de migration est observé dans le cloud (degré de 2,2 sur une échelle de 1 à 4). Et lorsque les banques utilisent le cloud, elles se dirigent à 89% vers un cloud privé. Cela s’explique par la nature du secteur, où la sécurité est primordiale et poussée au maximum. Malgré les investissements réalisés par les hébergeurs et les différents labels de sécurité délivrés, les banques privilégient la sécurité du cloud privée. Enfin, pour 35% des personnes interrogées une réflexion a lieu sur la transposition du réseau de la carte bancaire autour de la blockchain, technologie de stockage et de transmissions d’informations transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. En 2008, est apparue la première blockchain avec la monnaie numérique Bitcoin. Avec la blockchain, la monnaie fiduciaire étant dématérialisée, une ubérisation des mouvements financiers est donc possible.

Lire la suite

[Etude 2017] Comment évolue la transformation digitale des banques ? was last modified: avril 13th, 2017 by Claire Sorel

Data : nerf de la guerre et source d’effervescence des Big Data

buste de Nicolas Boileau par François Girardon Source : photo cc WIKIPEDIA« Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.
Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément. »

Nicolas Boileau (1674, l’Art poétique)

Et si on parlait simplement des Big Data ?

Et il n’avait pas complètement tort. Ma soeur – même elle ! – qui a tout à fait oublié d’être idiote, m’a encore dit qu’elle ne comprenait à peu près rien à ce que je faisais. Je vais donc essayer de lui expliquer mon projet : la #data.

data

Novlangue

Avec un peu d’habitude, d’expérience et de pratique, il est très facile de jargonner une espèce de novlangue absolument horrible et d’enchainer des mots vides de sens. Certains en font un métier, pas toujours par goût. D’autres en font un art. D’autres, encore, s’en servent pour s’inventer une crédibilité, cachant derrière des écrans de fumée la platitude de leurs propos. C’est une tendance générale, je n’invente ni ne découvre rien.

Le monde de la #data n’échappe à la règle. A se demander s’il n’y pas une volonté de confiscation du sens, d’escamotage du réel derrière ce jargon. Jargon qui se couple aisément avec celui concernant les startups, soit dit en passant. Si, entre spécialistes, il est tentant, voire pratique, de parler boutique et d’échanger par mot-clés, quand on s’adresse à des interlocuteurs qui ont fait l’habile choix de ne pas consacrer 10h/jour aux mathématiques appliquées et à l’informatique, il convient de clarifier.

Lire la suite

Data : nerf de la guerre et source d’effervescence des Big Data was last modified: avril 5th, 2017 by Thomas Gerbaud