apprenez des meilleures pratiques européennes en médias sociaux et économisez 120€ !

Je prendrai bientôt part au Social Media B2C Marketing Summit qui aura lieu à Londres les 25 et 26 juin 2012 et alors que je prépare mon intervention, je suis revenu sur le programme de cette conférence  et je me suis rendu compte qu’il ne sagissait pas d’un rassemblement parmi tant d’autres mais bien de la conférence sur les médias sociaux en entreprise en Europe… Le panel de marques représenté est absolument remarquable et il était temps de faire quelque chose qui soit au niveau de Blogwell aux Etats Unis. C’est chose faite, voilà donc un événement que vous ne devriez pas rater, d’autant plus que je vous offre une jolie remise ! Le reste des explications en Anglais ci-dessous :

Social Media B2C Marketing Summit Banner

the pitch

The Social Media Marketing Summit (25-26 June, London UK)
Social media represents a growing marketing opportunity for business to directly engage with their consumers. The phenomenal growth of social media activity has meant consumers are now interacting with their favourite brands and regularly checking for the latest updates online.

Orange, Heineken, Unilever and KLM are a selection of brands which have embedded social media throughout their marketing campaigns. Join these leading brands on the 25-26th June at the 2012 Social Media Marketing Summit, London.

usefulsocialmedia

Learn how to deliver engaging and interactive marketing tactics to entice your consumers to engage with your brand. O2, Honda, Tom Tom, Barclaycard and many more will share exclusive case studies, their everyday experiences and best practice, so you can improve your social media marketing efforts.

£100 off ticket price

Quote YG12 and save an £100 you register at http://bitly.com/Socialreg

about my presentation at the summit

Orange has been very active in the Social Media space since early 2008 and now has an online fanbase of over 3 million fans. With a presence on Twitter,
Google+ and Dailymotion – in which Orange has a stake – Orange has experience in using multiple networks – and insight on which networks are best for different kinds of marketing. Hear how this telecoms giant chooses different social platforms to engage with their community and meet marketing goals.

  • how to decide which tools work for you : hear how Orange decides which social network works best for them and how you can decide depending on your organisations goals.
  • learn which social platforms are most effective to market your brand and build brand awareness:  Orange will share which worked best for them and why
  • hear why Orange doesn’t just rely on Facebook and Twitter: discover which other social networks you should be using and how these can help your online marketing.
apprenez des meilleures pratiques européennes en médias sociaux et économisez 120€ ! was last modified: avril 25th, 2012 by Yann Gourvennec

10 tendances des médias sociaux en entreprise en 2012 – digital Paris

Le 12 avril 2012,  j’ai participé à une table ronde dans le cadre de la conférence digitale Paris 2012, animée par notre ami Emmanuel Vivier. Il aura été difficile dans le cadre de ce panel de discussion,  où de nombreux experts se sont succédés, de développer l’intégralité de mes réflexions. C’est pour cela que j’ai décidé de les inscrire dans cet article et de résumer ce que, à mon niveau de praticien, j’observe comme étant les tendances majeures de l’utilisation des médias sociaux en entreprise, à la lumière des cinq années de pratiques précédentes.
image
[cf. “les médias sociaux expliqués à mon boss” http://amonboss.com/slides ]
Tout d’abord, comme je le soulignais dans un article sur ce blog, et dans le cadre de conférences média aces que j’ai organisées avec mon confrère Hervé Kabla, je pense que nous sommes désormais entrés dans une phase de structuration des médias sociaux (cf. “la fin du début des médias sociaux, la preuve en chiffres avec Philippe Gérard de CEGOS). dans notre livre publié début 2011 « les médias sociaux expliqués à mon boss (http://amonboss.com)», nous évoquions déjà la troisième phase des médias sociaux, autour de la structuration, phase dans laquelle les fonctions de formation, d’officialisation et industrialisation sont fondamentalement ; ceci d’autant plus dans une période de crise, probablement jamais aussi dure depuis les deux ou trois dernières années, et qui commence à se faire sentir sur les budgets.
A l’intérieur de cette phase de structuration, définitivement l’ordre du jour chez Orange pour je dirige les médias sociaux, je sens sur le terrain 10 tendances se détacher nettement. Les voici, en toute ingénuité, je ne prétends ni à l’exhaustivité ni à l’infaillibilité :
tendance majeure n°1 : le mobile l’iPad (et pas la tablette) devient inévitable, qu’on aime ou pas, il faut s’y mettre
Je vais avoir l’impression d’enfoncer des portes ouvertes, mais j’ai remarqué dans de nombreuses réunions avec mes pairs du domaine du Web en entreprise, que peu savaient combien de leurs utilisateurs regardaient leurs sites via un mobile. Les chiffres chez Orange.com (de 1.2 à 1.5 millions de VU par mois)  sont sans appel. Depuis 2011, nous avons dépassé les 15 % d’utilisateurs mobiles, mais il y a une nouvelle donne un assez récente celle-ci, qui est la proportion en augmentation exponentielle des tablettes. Et pas de n’importe quelles tablettes. A aujourd’hui, on observe en effet sur notre site 2 fois plus de connexions sur iPad que sur iPhone (!). L’audience via Android reste morcelée, les tablettes hors iPad invisibles. C’est du moins ce qu’on observe en ce début de 2012 dans nos outils statistiques. ceci n’est neutre ni pour la création de sites Web, ni pour les médias sociaux, et encore moins pour le mélange des deux qui est une autre tendance majeure (voir ci-dessous).
tendance majeure n°2 : le « content marketing” (alias Brand Content en Français) qui était encore considéré comme un gadget il y a quelques années, s’impose et est reconnu dans les entreprises
J’en observe plein d’exemples chez nous depuis celui de la WebTV connue sous le nom de orange-innovation.TV, le collectif (rubrique musique-ciné-culture ici), live Orange.com et bientôt Orange inside qui sera disponible directement sur Orange.com (voir ci-dessous la tendance destinée à la curation). Je me mentionne pas non plus les blogs d’Orange Business Services que j’ai créés il y a plus de quatre ans maintenant. Tout ceci fait partie désormais du paysage de la communication, ce n’est plus un gadget, c’est directement intégré dans l’entreprise et son ADN.
tendance majeure n°4 : la « curation » (dans son sens noble) peut devenir un atout dans les entreprises qui font du content marketing
La “curation”, dont je n’aime toujours pas le nom, je n’ai pas toujours été pour car notamment dans ses débuts, elle a été synonyme de vol de contenu. Des individus peu scrupuleux, reprenaient facilement les contenus créés par les producteurs de contenu pour reposter sur leurs propres plates-formes sans forcément citer la source. Aujourd’hui, ces plates-formes ont mûri, et il est possible d’utiliser les outils de curation, dans le respect de la déontologie et de l’éthique, pour son propre bénéfice, et notamment pour faire l’agrégation des contenus générés par le “content marketing” cité plus haut. Nous annoncerons bientôt sur Orange.com une page de curation (Inside Orange) directement intégrée au site Corporate qui est en cours de refonte, en collaboration avec une start-up française : scoop’it
tendance majeure n°5 : il faut aller au delà de la page Fan et socialiser son site Web
Il y a un an, je l’annonçai déjà un, l’avenir ne resterait pas à développer des masses de fans dont les taux d’engagement sont de plus en plus faibles, et dont les discussions sont d’ailleurs maintenant assez peu visibles sur les murs du fait de la nouvelle présentation de Facebook (alias Timeline); l’enjeu sera de véritablement capitaliser sur ces plates-formes de discussions pour créer des contenus engageant, que les lecteurs veulent partager sur leurs espaces. cette annonce que je faisais il y a un an a déjà cédé la place à la réalité sur beaucoup de sites de contenu qui intègre désormais de façon standard les commentaires Facebook et les outils de connexion aux médias sociaux (Facebook connect, Twitter connect etc.)  ainsi que les boutons de partage. Nous l’intégrerons pour notre part sur Orange.com entre mai et juin de cette année ce qui sera assez en avance pour un site Corporate.
tendance majeure n°6 : le client est avide de relation, les médias sociaux peuvent aider
Je l’annonçais récemment au salon de la relation client, en citant une étude commanditée par Didier Duchassin d’Orange Business Services, le besoin urgent de la part des clients en termes de contact réel, peut placer les médias sociaux au centre de cette révolution autour de la relation client. Les entreprises les plus mûrs (et nous en faisons partie) en sont déjà à la deuxième ou troisième itération de professionnalisation de la relation client sur les médias sociaux, ce degré d’intégration variant bien entendu en fonction de la complexité de l’entreprise, de son degré de centralisation et de l’hétérogénéité de ses offres.
tendance majeure n°7 : le futur des médias sociaux , c’est le RSE, mais il y a encore du boulot !
Le futur des médias sociaux n’est peut-être pas là-où on croit. La partie interne (renommée réseau social d’entreprise ou RSE) est certainement l’endroit où l’on fera le plus de chiffre d’affaires, même si ça fait moins de bruit que la valorisation d’Instagram (voir ci-dessous). mais la route est longue avant que ces réseaux sociaux d’entreprise aient trouvé leur place à l’intérieur d’organisations parfois méfiantes (plus souvent du côté employé qu’employeur d’ailleurs) souvent  mal préparées, ou tout simplement avec une culture qui n’est pas véritablement en phase avec l’esprit de collaboration qui doit diriger un tel projet. Ensuite, et c’est plus qu’accessoire, le RSE est un allié non négligeable dans le travail du social media satregist qu’il doit pouvoir utiliser afin de transformer ses employés en ambassadeurs de la marque
tendance majeure n°8 : l’enjeu dans les grands groupes, dans cette phase de maturation est de passer à la vitesse supérieure et de transformer ses employés – pas seulement les CM – en ambassadeurs de la marque :
Travailler avec des blogueurs externes c’est bien ; avoir des Community managers spécialistes des médias sociaux c’est pas mal non plus ; former ses responsables de communication comme le fait Orange en ce moment aux nouvelles approches de marketing collaboratif sur le Web c’est encore mieux … mais tout cela ne vaudra encore jamais l’utilisation de l’ensemble de ses employés comme ambassadeur de la marque. Je crois beaucoup à un programme que nous lançons ce moment même, intitulé « social media champions » et dont les détails se trouvent expliqués sur notre page du guide des médias sociaux : http://orange.com/smg
tendance majeure n°9 : le Social Media Strategist va devoir doit gérer la prolifération de plateformes plus ou moins réusssies sous la pression de la mode et de la presse
Chaque jour ou presque, une nouvelle plate-forme naît, qui créé un énorme buzz et met une pression non négligeable sur les équipes Web des grandes entreprises. Peut-on, ou ne peut-on pas, ignorer Pinterest par exemple ? Même si, en fonction de votre métier, de votre positionnement, ou tout simplement de vos ressources disponibles, la réponse à cette question est que vous pouvez vous en passer, il est fort à parier que vous serez obligés de vous y mettre, ne serait-ce que pour ne pas paraître idiot ou dépassé. Il va falloir, la crise aidant, apprendre à dire non … les ressources et le temps humains ne sont pas extensibles, même si les “champions” peuvent aider.
10. tendance n° 10 : il faut aussi se prémunir d’une bulle ou du moins d’un effet d’exagération dans la valorisation de certaines belles réussites du Web social qui sont néanmoins surévaluées
La valorisation délirante d’Instagram et son rachat par Facebook (nb: lien abonné) récent nous rappelle à la dure réalité du moment : nous sommes entrés dans une nouvelle bulle de l’Internet ! Il faudra savoir l’anticiper et parier sur le long terme en oubliant les excès présents ou futurs de ces délires boursiers ou spéculatifs.
10 tendances des médias sociaux en entreprise en 2012 – digital Paris was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec

Jimmy Wales : 20 millions d’articles en 270 langues (2/6) – #istrategy

En fin d’année dernière, j’assistai à la conférence IStrategy qui eut lieu à Amsterdam. J’y donnais une présentation sur le ROI/ROE dans les médias sociaux mais je dois avouer que j’y allais également pour entendre Jimmy Wales y parler de son nouveau projet Wikia. Une bonne occasion pour le médiatique entrepreneur américain de  revenir sur son projet le plus connu, Wikipedia, que nous utilisons tous les jours, sans forcément en connaître les fondements. Zoom sur Wikipedia en 6 parties. Ceci est la 2ème partie de l’article (sur 6 au total), pour le reconstituer, utiliser l’url court : http://bit.ly/vmwalesfr.

[photographie YAG: Jimmy Wales montre un menu chinois qui présente des plats bizarres à base de … Wikipedia !]

20 millions d’articles en 270 langues !

Avec 420 millions de visites mensuelles, Wikipedia est devenu un géant du Web, même si « la croissance sur la version anglaise se ralentit » nous a confié son cofondateur. C’est que les autres langues ont pris la relève et notamment celle des pays émergents, comme le Kazakh par exemple, qui devient un des challengers les plus intéressants selon Jimmy Wales. Mais aucune langue ne peut rivaliser avec l’essor du Chinois, car Wikipedia a enfin été admis dans l’empire du milieu, même si des pages comme celles de Tienanmen square sont encore filtrées selon celui qu’on surnomme « Jimbo ».

“Wikipédia ne veut pas avoir de relations avec les censeurs”

S’écrira Jimmy Wales lors de cette conférence. Même s’il avoue avoir des contacts avec les représentants du pouvoir chinois, il affirme ne pas vouloir entendre les plaintes officielles concernant un contenu « qui serait inapproprié ». « Il peuvent toujours essayer de me les transmettre, mais je n’ai rien reçu à ce jour » ajouta-t-il. Toutefois, que cela soit dû où non à la censure évoquée plus haut par Wales, et malgré la croissance importante de l’usage, celui-ci reste encore modeste dans l’empire du milieu ; et ce malgré l’habitude étrange qu’ont les Chinois de tout recycler, y-compris la marque Wikipedia pour mettre dans leur menus de restaurants. (Voir l’image ci-dessus)

Ce thème fait l’objet d’une série d’articles qui seront publiés au fur et à mesure sur ce blog. Restez à l’écoute ! Utiliser l’url court http://bit.ly/vmwalesfr pour llire la totalité de l’article

Jimmy Wales : 20 millions d’articles en 270 langues (2/6) – #istrategy was last modified: mars 26th, 2012 by Yann Gourvennec

Jimmy Wales : ce qu’est réellement Wikipedia (1/6) – #istrategy

En fin d’année dernière, j’assistai à la conférence IStrategy qui eut lieu à Amsterdam. J’y donnais une présentation sur le ROI/ROE dans les médias sociaux mais je dois avouer que j’y allais également pour entendre Jimmy Wales y parler de son nouveau projet Wikia. Une bonne occasion pour le médiatique entrepreneur américain de  revenir sur son projet le plus connu, Wikipedia, que nous utilisons tous les jours, sans forcément en connaître les fondements. Zoom sur Wikipedia en 6 parties …

pour reconstituer cet article publié en 6 parties, utiliser l’url court : http://bitly/vmwalesfr

Jimmy Wales sur scène à Amsterdam - Visionary Marketing[photographie YAG: Jimmy Wales sur scène lors de la conférence iStrategy d’Amsterdam le 26 October 2011]

parmi vous, qui utilise Wikipedia ?

Fut la question introductive de Jimmy Wales à l’auditoire et sans surprise, l’ensemble de la salle – mis à part quelques dinosaures ou irréductibles – leva le doigt. J’ai pour ma part découvert le site encyclopédique dès 2004, cela fait donc presque 8 ans que je l’utilise. A la deuxième question “qui a déjà effectué des modifications dans Wikipedia ?” il y avait déjà beaucoup moins de réponses; seule une dizaine de participants levèrent le doigt… ce qui n’est déjà pas mal.

Wikipédia : périmètre et limites

Wikipédia est selon son créateur censé être « la somme de tous les savoirs humains ». Une affirmation quelque peu emphatique car il est bien des cas dans lesquels l’encyclopédie en ligne ne fournit pas que des informations avérées. Il est important de garder cela en mémoire, même si comme moi vous êtes un promoteur de ce projet si utile, le croisement des informations reste un processus nécessaire et incontournable.

Ceci étant, ce que Jimmy Wales voulait souligner par ces propos est que l’encyclopédie en ligne est bien le bon endroit pour rassembler l’information pertinente sur Hamlet par exemple, et « non l’endroit où conserver toutes les informations concernant Hamlet, et encore moins pour garder une copie de Hamlet ». Et de poursuivre : « c’est le bon endroit pour décrire et débattre de Hamlet… Et d’autres sujets ».

Wikia fait son entrée…

À la fin de son introduction, Jimmy a annoncé que la fondation wikimédia (c’est-à-dire l’association à but non lucratif qu’il dirige) a lancé un nouveau projet qui s’adresse précisément à ceux qui veulent créer des espaces exhaustifs dont le périmètre n’est pas celui de Wikipédia. Ce nouveau projet a pour nom de code Wikia. Mais avant de plonger dans cette nouvelle aventure, revenons sur le panorama descriptif de l’usage de Wikipédia tel qu’il fut fait par Jimmy Wales lors de sa présentation d’Amsterdam. Ce sera le sujet d’une série d’articles qui seront publiés au fur et à mesure sur ce blog. Restez à l’écoute !

Jimmy Wales : ce qu’est réellement Wikipedia (1/6) – #istrategy was last modified: mars 22nd, 2012 by Yann Gourvennec

retour sur Media Aces du 06 Mars

La conférence Media Aces  du 06 mars 2012 fut de l’avis de tous un réussite, sur la base des très sympathiques encouragements que tous les membres du bureau ont reçu en direct et sur Twitter. Voici pour nos lecteurs l’ensemble des contenus de la conférence en un seul post : vidéos, slides et photographies.

les acteurs de la conférence Media Aces du 6 mars, avec de gauche à droite, François Laurent, Philippe Gérard, Virginie Simon, Fadhila Brahimi, Marie-Laure Vie, Hervé Kabla et Nicolas le Hérissier.

1. LES VIDEOS

Un grand merci à Fabien Machietti pour la captation. Vous pourrez accéder au vidéos de l’association sur la chaîne Youtube, et vous verrez la vidéo de l’introduction ci-après :

introduction de la conférence par Fadhila Brahimi

2. LES PRESENTATIONS

Les slides des présentations de la conférence sont disponibles sur le site de l’association Media-Aces.org.

3. LES PHOTOS

C’était le clou du spectacle, les photos des participants à la conférence réalisées par Christophe Averty, un superbe cadeau à nos participants, pour lequel nous remercions Christophe bien chaleureusement.

Vous trouverez aussi les photos de la conférence prises par moi-même sur l’espace Picasa de l’association Media Aces.   

Le photographe professionnel Christophe Averty, qui nous a tiré le portrait à Media Aces, sur son stand improvisé, un superbe moment de bonne humeur et un résultat (voir ci-dessous) très réussi. Enfin, nous allons avoir des avatars corrects pour nos comptes médias sociaux !

image

Quelques un des superbes portraits de Christophe Averty, cliquez sur l’image pour les afficher tous

retour sur Media Aces du 06 Mars was last modified: mars 12th, 2012 by Yann Gourvennec