Président numérique : une bonne idée ?

J’ai pris mercredi le TGV pour me rendre à Grenoble, et j’ai pu ressentir sur le terrain directement le résultat de la tension politique de ces derniers mois. Alors que cette tension est justement à son comble, la sphère économique du numérique (ou du digital c’est selon) a l’air de se passionner  pour l’élection présidentielle de 2017 et l’avénement d’un Président dit « Président numérique » (voir ci-dessous la vidéo de notre confrère Pierre-José Billotte).

Un Président numérique ? Pour quoi faire et pourquoi numérique ?

Pourquoi aurions-nous besoin d’un président de la république « numérique » ? Je me suis posé la question. Alors que j’organise sous la houlette de mon client, Orange Cloud for Business,  un Webinaire le 9 juin 2016 sur le sujet, j’ai voulu poser le débat dans un article dont je sentais intuitivement que sa place n’était pas sur ce blog, et qu’il fallait lui trouver un meilleur support.

C’est alors que je me suis rapproché de mon camarade et confrère Olivier Cimelière, créateur et animateur du blog du communicant, qui traite quant à lui beaucoup plus facilement de ses sujets de la politique et du numérique, afin d’y publier ma tribune en format « tribune libre ».

Pierre-José Billotte, Président d’Eurocloud, explique pourquoi il nous faut absolument un Président numérique

Ce débat s’annonce passionnant. N’ayant la possibilité d’apporter la contradiction au travers de la présence d’un homme ou d’une femme politique à mes amis et confrères Jean-Michel Billaut, Alain Garnier et Pierre-José Billotte, qui seront les participants de ce débat, j’ai voulu moi-même, au travers de ce billet, exprimer à la fois mes accords et mes désaccords avec la démarche autour de la première citoyenne et notamment dans le cadre du fameux « candidat numérique ». Il n’est pas question pour moi de dénigrer la démarche, mais de souligner les points qui me paraissent on discutables.

>> Lire la suite de l’article sur le blog du communicant d’Olivier Cimelière

Président numérique : une bonne idée ? was last modified: juin 3rd, 2016 by Yann Gourvennec

Souveraineté numérique et protection des données : les experts ont la parole

webinathon 6

Demain après-midi auront lieu deux webinaires importants sur le phénomène de la protection des données et de la souveraineté numérique. Ces webinaires sont animés par Visionary Marketing pour le compte de notre client Orange Cloud for Business, avec deux intervenants de marque : Olivier Iteanu et Didier Renard.

orange-bouton-noirSouveraineté et protection des données : des experts pour aborder des sujets sensibles et complexes

Henry-Michel Rozenblum, délégué général d'Eurocloud France, interviendra lors du troisième webinaire, sur l'accompagnement des entreprises dans le cloud
Henry-Michel Rozenblum, délégué général d’Eurocloud France

Le domaine de la souveraineté du cloud est en fait, la plupart du temps, très mal abordé. On en fait une affaire technologique ou de compétences (tels fournisseurs ou tel pays capables ou non de faire quoi que ce soit).

La réalité du terrain est différente et le véritable enjeu de la souveraineté est un enjeu de neutralité de l’Internet qui va bien au-delà des clivages internes du village gaulois.

Didier Renard, VP stratégie chez Orange Cloud For Business
Didier Renard, VP stratégie chez Orange Cloud For Business

Deux façons d’aborder cette chose-là : d’une part depuis l’aspect juridique avec Olivier Iteanu,

spécialiste du domaine du cloud computing bien connu, et d’autre part avec Didier Renard, directeur de la stratégie d’Orange Cloud for Business, qui nous partageront tous les deux leur vision du domaine. Dans les deux cas, nous verrons l’impérieuse nécessité de se reposer la question de la propriété et de la protection de ces données dans un monde où celles-ci servent essentiellement à proposer des services au consommateur et aux entreprises, voire à alimenter un trafic d’intelligence économique plus ou moins licite et plus ou moins tacite.

Olivier Iteanu, pionnier du droit de l'internet, interviendra dans le webinaire sur la sécurité des données
Olivier Iteanu, pionnier du droit de l’internet

Hors de la naïveté habituelle que l’on peut arborer sur ce genre de sujet, nos deux experts rentrerons dans le vif du sujet : quel avenir voulons-nous pour nos enfants et pour nos entreprises ? On est bien loin de la simple querelle sur le cloud souverain.orange-bouton-noir

 

Programme

14h-14h45 : la protection des données à l’ère du cloud computing

15h15-16h : souveraineté numérique : enjeu crucial du 21e siècle

16h30-17h15 : faut-il se faire accompagner dans la mise en oeuvre du cloud ?

Souveraineté numérique et protection des données : les experts ont la parole was last modified: avril 13th, 2016 by Cédric Jeanblanc

Événement e-santé : comment le numérique transforme la médecine

La convergence du numérique, des technologies et des neurosciences permet-elle de faire face aux défis scientifiques, économiques et sociétaux de demain ? Réponse lors de la conférence organisée par l’Institut G9+ le 29 Mars 2016.  RV à 18h30 à la Maison des Arts et Métiers (Paris 16)

neuro
• En quoi la technique contribue-t-elle à la médecine du futur ?
• Quels sont les exemples d’innovation en robotique, en biotechnologies, en nanotechnologie autour du cerveau ?
• Les moyens sont-ils suffisants à l’échelle de la France/Europe ?
• Quelles sont les limites à poser ?
• Quelles transformations pour le marché de la santé ? Certaines branches sont-elles amenées à disparaître ? En quoi les métiers de la santé évoluent-ils ?
• Quel sera le parcours médical du patient ? Doit-on toujours l’appeler patient ? L’accès à cette médecine du futur sera-t-elle abordable ?
• Quels sont les nouveaux acteurs ? un témoignage sur la Chine.
• Le « bien vieillir » versus le « non vieillir »… ?

marketing RH
Les intervenants  qui débattront de ces questions sont:

• Dr Astrid Astier – Directrice opérationnelle – Clinatec

• Patrice Cristofini, Executive Vice-Président Europe HUAWEI Western Europe, Fondateur Club Santé du Fondateur Club Santé du Centre d’Etude et de Prospective Stratégique,

• Dr Jean-Philippe DeslysCEA DSV – Spécialiste du cerveau

• Emmanuel Hirsch, philosophe, Directeur de l’Espace national de réflexion éthique sur les maladies neurodégénératives

• Rodolphe Hasselvander – Co-fondateur Bluefrog Robotics

• Charles Huot
– Vice-président du pôle de compétitivité Cap Digital en charge de la commission connaissance

• Patrick Johnson : Vice-président Sciences & Corporate Research – Dassault Systèmes

• Philippe Rollandin, Conseiller en communication, spécialisé dans la santé

• Cédric Villani – Professeur de l’Université de Lyon, Directeur de l’Institut Henri Poincaré, Membre de l’Académie des Sciences, Médaille Fields 2010

• Guy Vallancien – Membre de l’Académie Nationale de Médecine – Auteur de « La médecine sans médecin, le numérique au service du malade »

Événement e-santé : comment le numérique transforme la médecine was last modified: mars 25th, 2016 by Natacha Heurtault

Bienvenue dans le monde du conso-battant

Le marketing de la grenouille à (l’accent est essentiel, surtout dans le climat de tension orthographique actuel) « La tête dans les nuages »

La promesse d’une évasion déroutante un soir d’hiver au cœur de la capitale a su séduire le gratin du marketing parisien. C’est en sous-sol, dans une petite salle reculée à l’abri des écrans et des machines promettant une échappée dans l’univers du jeu vidéo, qu’a eu lieu, mardi 16 février, la conférence sur le livre « Le marketing de la grenouille« , conférence organisée (transparence) par Visionary Marketing pour le compte de son client Promise Consulting et des auteurs de l’ouvrage : Philippe Jourdan, Valérie Jourdan et Jean-Claude Pacitto. Une plongée instructive dans l’univers du conso-battant qui n’a peut-être pas laissé indemnes les marketeurs participants et leur twittosphère hautement sollicitée.

Le conso-battant, liste de courses en poche

Paris, un jour de semaine « normal ». Une liste de courses en poche, direction Carrefour market. La première mission – trouver du riz blanc – n’a rien de bien compliqué… en apparence du moins. Pourtant, en arrivant devant le rayon, comment « bien » choisir entre le riz incollable 10 mn, le riz, également incollable, mais cuisant en 12 mn, le riz basmati, le riz Thaï… Première étape d’une déambulation toujours plus angoissante dans les rayons du supermarché où shampoing, déodorant, yaourts… ne semblent pour la victime consommante que les instruments diaboliques des marques pour le mettre en état de stress, le faire douter de la pertinence de ses choix et finalement abandonner tout libre arbitre pour déclarer forfait en attrapant au hasard n’importe quel paquet, sachet ou pack en redoutant l’instant fatidique de la délivrance à domicile où il devra peut-être se rendre à l’évidence qu’il a fait le pire des choix possibles. C’est par un récit dans les méandres de la consommation de tous les jours que Valéry Pothain, journaliste économique, a introduit la conférence organisée à l’occasion de la sortie du livre « Le marketing de la grenouille » dont il a écrit la post-face.

Le conso-battant ou le marketing de la grenouille
Galerie de photos de la soirée sur le conso-battant avec les auteurs du marketing de la grenouille

Du consom’acteur au conso-battant

Le consom’acteur aurait-il cédé la place au conso-battant ? Une chose est sûre : le consommateur est entré en guerre contre les marques et la dévotion inconditionnelle tend à laisser place au papillonnage raisonné, comme le montre une étude du cabinet Mc Kinsey qui révèle que 70% des consommateurs entrant dans un hypermarché pour y acheter un produit d’une marque précise sont susceptibles de changer d’avis. « Où est le client dans les 4P qui régissent le fameux mix marketing?« , s’est interrogé Philippe Jourdan, observant l’entrée dans une ère de disruption généralisée due à l’arrivée dans le quotidien des consommateurs des nouvelles technologies ayant permis à de nouveaux acteurs proposant des services et des prix très attractifs de s’imposer. Dans ce nouveau monde de la consommation, les marques sont sur la sellette car les consommateurs ont, semble-t-il, perdu leur candeur. Ils sont de moins en moins dupes et ne sont plus prêts à payer plus pour un produit ou un service ne présentant pas de réelle valeur ajoutée. « Il est urgent de comprendre le lien entre digital et nouvelles pratiques de consommation », a estimé Philippe Jourdan.

Lire la suite

Bienvenue dans le monde du conso-battant was last modified: février 26th, 2016 by Pascale Decressac

Pour tout savoir sur les Réseaux sociaux d’entreprise avec Lecko

Etude Lecko 2016 sur les Réseaux Sociaux d’Entreprise, piliers de la transformation numérique

Nous avions interviewé l’année dernière Arnaud Rayrole, DG de Lecko, pour faire un état des lieux du marché des RSE (voir ici notre article sur le sujet). Nous étions alors dans un marché en pleine progression, passant de 40 millions en 2013 à 56 millions en 2014. Le constat principal était une absence de consolidation du marché : arrivera t-elle cette année ou constaterons-nous, comme les années précédentes, un afflux de nouveaux acteurs ? Ce marché va t-il d’ailleurs continuer à progresser ? Nous serons présents le 28 Janvier prochain à la présentation de l’étude 2016 sur les RSE pour répondre à toutes ces questions.

 

Lecko et le marché des RSE
Le marché des RSE, en plein boom depuis 2010 va t-il continuer sur cette voie, ou ralentir, stagner, voire régresser en 2016 ?

Avant d’aborder le sujet de l’évolution du marché, revenons un peu en arrière : apparus un peu comme des OVNIS il y a 10 ans dans la panoplie des outils du travailleur connecté, les réseaux sociaux d’entreprise (ou RSE) ont suscité beaucoup de questions. A quoi servent-ils exactement ? Sont-ils une version moderne de l’intranet ? Peut-on les comparer à Facebook avec qui ils partagent quasiment le même nom ? A-t-on vraiment besoin du logiciel d’un éditeur ? La DSI ne peut-elle pas développer un logiciel de ce type beaucoup plus adapté aux besoins de l’entreprise ?

10 ans après les questions suscitées par les RSE ont changé. Les réseaux sociaux d’entreprise ont peu à peu conquis les entreprises et ont su faire les preuves de leurs bénéfices. En 2015 Lecko, cabinet de conseil en organisation et fournisseur de solutions pour porter la transformation numérique, avait montré dans son étude annuelle, que 80% des entreprises du CAC 40 ont au moins un RSE. Pour 75% des sociétés du CAC40 il existe un RSE transversal accessible à tous les collaborateurs du groupe. Certaines d’entre elles (Orange, Bouygues…) en sont déjà à un RSE de deuxième génération. Le marché s’est développé, les usages ont changé et les entreprises ont peu à peu entamé une indispensable « transformation numérique. Lecko analyse tous les ans depuis 8 ans, l’évolution de l’adoption et des usages en entreprises ainsi que l’évolution des solutions. Voici les résultats de la dernière étude réalisée, parue début 2015.

La transformation numérique est l’adaptation de l’entreprise à l’ère numérique (nouveaux produits, nouveaux modèles économiques, nouveau positionnement, et non une numérisation des activités de l’entreprise). Dans cette adaptation, les réseaux sociaux internes des entreprises jouent un rôle central car ils permettent de mettre en réseau les collaborateurs pour être plus agiles, adapter leurs modes d’organisation, développer de nouvelles compétences, mieux partager l’information, etc. Cette transformation interne nécessite une prise de conscience, une mobilisation et une mise en mouvement des collaborateurs et des managers. Où en sont les grandes entreprises en France en 2016 ? Réponse le 28 janvier 2016 avec la présentation par Lecko du 8ème opus de son étude annuelle.

Nouveauté 2016: Lecko a réalisé une enquête auprès de 850 managers dans les entreprises de plus de 5000 personnes et s’est appuyé sur OpinionWay pour s’assurer de consulter un panel suffisant et représentatif. Cette étude apporte des points de repère sur l’appréhension de la collaboration par les managers, tant sur leur mobilisation au sein des projets de transformation interne, que leur perception des enjeux et leur mise en pratique effective.

Cette présentation est gratuite mais l’inscription est obligatoire (attention il ne reste que quelques places).

A propos de Lecko
Lecko est un cabinet de conseil en organisation et fournisseur de solutions pour porter la transformation numérique. Lecko apporte une expertise méthodologique pour créer des dynamiques de changement et développer des usages collaboratifs et sociaux. Lecko propose une offre différenciée d’aide aux choix technologiques (s’appuyant sur son benchmark des solutions du marché http://referentiel.lecko.fr), de pilotage de la transformation avec de l’analytics couplé aux plateformes de Réseau social d’entreprise (RSEanalytics.lecko.fr) et de développement des usages avec l’approche Micro-social-learning. Lecko publie régulièrement des états de l’art disponibles gratuitement sur publications.lecko.fr. Lecko compte près de 80 projets de Réseaux sociaux d’entreprise à son actif pour des entreprises telles que Bouygues, BNPP, Credit Agricole, GDF Suez, Kering, L’Oreal, La Poste, MAAF, RATP, Technip…

Pour tout savoir sur les Réseaux sociaux d’entreprise avec Lecko was last modified: janvier 26th, 2016 by Natacha Heurtault