les tablettes peuvent-elles sauver la Presse ? #hubforum

le panel sur le luxe

M. Romatet de Condé Nast (Vogue, Glamour, GQ) au centre de la photo

Quelle stratégie mobile et Internet pour Condé Nast ?

D’abord, “la Presse ne s’effondre pas”, même si “le secteur de la Presse a raté Internet et ce n’est pas normal que les groupes de Presse ne soient pas les leaders du Web” a dit Xavier Romatet, Président de Condé Nast. “Avec les tablettes, le secteur de la Presse peut regagner le challenge de la temporalité qui est la même que celle des magazines et le modèle de business des tablettes est un modèle payant” a-t-il ajouté.

Il a néanmoins souligné les risques,de ce nouveau modèle :

  • les socles technologiques qui ne sont pas stabilisés et qui bougent trop
  • M. Romatet privilégie Apple du fait de la part de marché de l’iPad mais souligne aussi les difficultés en termes de taux de commission, même s’il n’a pu dévoiler l’accord en public (les accords en physique sont de 34%; et Apple prend 30%, donc il a souligné qu’il ne fallait pas faire une fixation sur les commissions imposées par Apple)
  • les comportements des utilisateurs ne sont pas encore connus : faut-il les mêmes contenus ? probablement que non, mais il faut encore savoir ce que sont ces comportements.
  • il faut que les concepteurs des magazines soient faits par des personnes qui conçoivent en numérique dès le départ et cela demande de recruter des personnels différents et experts.

Au Japon, Condé Nast a développé Wired au Japon uniquement en numérique, et ne prolongera la version numérique que 2 fois par an et ce modèle est probablement répliquable a conclu le Président de Condé Nast

les tablettes peuvent-elles sauver la Presse ? #hubforum was last modified: octobre 6th, 2011 by Yann Gourvennec

e-bay : “le futur du e-commerce, c’est le commerce !” #hubforum

Yann Depoys de e-bayLe format de vente d’e-bay a complètement changé, depuis CtoC jusqu’à l’inclusion de produits de plus en plus neufs – réclamés par les clients – et vendus par des professionnels. E-bay est une véritable plateforme globale qui est en train de changer radicalement. Yann Depoys, Directeur de la Publicité de e-bay en Europe, de e-bay nous a décrit les 4 mutations du plus gros site de e-commerce en France.

  • le m-commerce est non pas le futur mais le présent du e-commerce.
  • tendances: lecture de codes-barres, réception de coupons mobiles, et relation avec les commerçants.
  • 300.000 nouveaux utilisateurs sont venus par le mobile sans utiliser le PC
  • Le mobile a révolutionné les usages du e-commerce
  • ouverture sur le monde du “local” – le magasin – car le mobile permet de déclencher des ventes en magasin aussi
    • Le Online est environ à 6% des achats , mais on peut considérer que 36% des achats en magasin sont aussi influencés par Internet et la connexion est ténue
    • Le futur ce n’est pas le e-commerce, c’est le commerce, c’est à dire la possibilité de passer d’un canal à un autre.
  • social : e-bay l’utilise comme promotion
  • digital : paiement numérique qui a changé les frontières du e-commerce tel qu’on le connaissait
  • e-bay : “le futur du e-commerce, c’est le commerce !” #hubforum was last modified: octobre 6th, 2011 by Yann Gourvennec

    highco data : il n’y a pas de règles pour les médias sociaux !

    Véritable électron libre de la communication, son profil ne correspond pas aux standards du marketing. Christelle ALEXANDRE (que les lecteurs de Visionary Marketing connaissent bien car elle écrit sur ce blog depuis de nombreuses années) – est Chargée de communication chez HighCo Data depuis 2007 -a traversé des univers variés tout au long de son parcours professionnel: de la téléphonie mobile à l’heure de l’éclatement de la bulle internet au début des années 2000, à l’agro-alimentaire et à présent la gestion promo-relationnelle et le traitement des données au sein de HighCo Data.

    Les réseaux sociaux lui ont permis de s’exprimer et de créer les liens qui l’amènent à prendre la parole le 25 octobre prochain à l’ESG – Ecole de Management.

    Le thème de son intervention: La règle : No rules !

    • Si HighCo Data avait respecté les ‘règles’, rien ne disposait un centre de gestion à créer un blog … Mais il s’agit en quelque sorte d’une exception qui confirme la règle car nos fonctions nous situent au cœur des marques / distributeurs et consommateurs
    • HighCo Data utilise les médias sociaux pour des besoins BtoB et BtoC autour de 3 questions clés
      1. Pourquoi faire ?
        • Monologue ou discussion
        • Informer ou vendre
      2. Auprès de qui ?
        • BtoB & BtoC
      3. Où et comment ?
        • Créer le momentum

    Aucun doute, vous allez flasher sur elle!

    highco data : il n’y a pas de règles pour les médias sociaux ! was last modified: octobre 5th, 2011 by Yann Gourvennec