Twitter envahi par les ados, les influenceurs sur Google+ … ?

La sélection du jour est …

Cet article de Mathias Riquier, à la fois pertinent et un brin impertinent (les commentaires valent le coup d’oeil) sur la mutation – à peine entamée – de la twittosphère française. En attendant que la campagne électorale de 2012 vienne relever le niveau (oui, on peut considérer que cela est de l’humour, même douteux) comme l’évoque le Figaro du 9 novembre (réservé aux abonnés), les blogueurs et influenceurs de tout poil pourraient bien être en passe de migrer vers … Google+ (si si, vous  devez vous en souvenir, on en parle de temps en temps). Car voici une tendance que je remarque depuis un temps, certains de nos amis hyper actifs de la souris comme Jeremiah Owyang par exemple, ou Bertrand Duperrin de ce côté ci de l’Atlantique, ont tendance à de plus en plus favoriser le nouveau réseau social qui pourrait bien ne pas tarder à devenir le nec plus ultra de la branchitude numérique. Pour ceux qui vont rester scotchés sur Twitter, il faudra se contenter de #lealatepu et autres élucubrations/cyberbabillages du style #CeMomentGénant. Soupirs … Finalement, je vais peut-être aussi basculer sur Google+ (http://www.tinygplus.com/ygourven) ?!

Twitter, comme Facebook en son temps, prend assez d’ampleur pour qu’un réel mélange de tranches d’âges et de catégories socio-professionnelles s’opère, en douceur. Les early adopters, forcément snobs, râlent un peu. Et on aurait tendance à leur donner raison : le premier effet pervers d’une telle popularité, c’est l’invasion d’une frange d’individus qui ne peut, et ne doit pas comprendre ce qui se passe vraiment sur le réseau. Hélas, maintenant, en France, Twitter parle de Léa la tepu et de One Direction. Tout fout le camp.

L’aile technophile et cool de l’espèce humaine possède un penchant naturel à l’aigreur lorsqu’on la dépossède d’un objet, d’un espace social ou d’une idée à laquelle elle s’identifie. Fatalement, dès qu’un réseau social bien conçu réussit à s’imposer en dehors de sa sphère, c’est indéniablement ce qui se passe. Facebook, par les outils proposés, ayant a priori davantage de raisons de sombrer dans la popularité de bas étage, il n’y a guère de raisons de s’étonner. Twitter étant, par essence, un outil éditorial, il prend donc son intérêt lorsque ses membres ont quelque chose d’intéressant à partager à la communauté entière, et non pas à un cercle d’amis restreint. De fait, l’engouement progressif est plus difficile à saisir.

via La twittosphère française est-elle devenue un repaire d’ados ?.

Twitter envahi par les ados, les influenceurs sur Google+ … ? was last modified: novembre 10th, 2011 by Yann Gourvennec

mobile commerce : conférence débat à l’Essec 15/11

la sélection du jour …

Est l’annonce de la conférence débat sur le mobile commerce qui est organisée par l’Essec, le mardi 15 Novembre et dans laquelle il y aura du monde. Citons pêle-mêle, Henri Kaufman, Grégory Pouy et mon confrère et ami Hervé Kabla qui y parlera sans nul doute de notre ouvrage commun les médias sociaux expliqués à mon boss

conférence-débat
suivi d’un pot permettant des échanges directs
 
le Mardi 15 novembre 2011 à 19h00
 
à la Maison des ESSEC, 70 rue Cortambert 75116 PARIS (M° La Muette) sur le thème :
 
Mobile Commerce, Horizon 2015:
Comment accélérer sa promotion par la technologie
et le développer dans la durée?

 
Cliquez sur le bouton de gauche pour les inscriptions. Plan et intervenants ci-desous :

Introduction :
  • Philippe Coup-Jambet, Chief Evangelist, Entrepreneur & CEO, Tekora
  • Henri Kaufman, Fondateur de l’Agence de Marketing Relationnel Communider, VP du Cercle du Marketing Direct
 
Les intervenants :
 
  • Gilles Blanc, Directeur d’études, CCM Benchmark
  • Simon GérardBusiness Development Manager, Troovon, PMR, Humanteractive, Gtug Angers, Wynnabee, Held & Partners, Lol Pulp
  • Jean-Francois Gomez, Platform Strategy Advisor, Senior Innovation & Business Development Manager, Microsoft
  • Alexis Helcmanocki, CEO, MobileTag
  • Hervé Kabla, Directeur Général, blogAngels
  • Grégory PouyHead of Media & Social Media Strategy, Nurun
  • Reynald Werquin, Founder & CEO, BSE Group et Président du Club de l’Arche
mobile commerce : conférence débat à l’Essec 15/11 was last modified: novembre 8th, 2011 by Yann Gourvennec

Klout Score : la cible mouvante !

la selection du jour est …

La sélection du jour du 25 octobre sur mon blog Anglais, dans laquelle je décrivais la récente décision du service Klout de remanier entièrement les scores des utilisateurs, à leur grand dam. A tel point que des utilisateurs ont montré comment se désincscrire du service, ce que personnellement j’envisage de faire aussi. Il est vrai que je tire sur Klout à boulets rouges depuis longtemps … Voici donc mon introduction en Français et le post en Anglais. 

J’ai soudain découvert en cette fin Octobre que mon score Klout avait été significativement dévalué à « 52 » et que j’avais été rétrogradé au rang de « spécialiste » une quasi insulte pour quelqu’un qui se balade à 65-67 – et dans la catégorie « broadcaster » depuis longtemps.  J’ai ensuite vu que tous les autres utilisateurs avaient subi le même sort sauf quelques uns et pour des raisons inconnues. Pour couronner le tout, j’ai vu que mon historique avait lui aussi été entièrement réécrit, un clin d’oeil à George Orwell je suppose. Comment voulez vous qu’un businessman digne de ce nom puisse prendre ce score au sérieux ? Quand on voit certains d’entre eux se baser sur ces scores pour inviter our rejeter tel ou tel web acteur, cela me fait rire doucement. Le portail Klout annonce un « score plus proche de la réalité ». Sans nul doute, ces gens là sont ont le sens de l’humour …

A More Accurate, Transparent Klout Score « Measuring Online Influence: The Official Klout Blog

A More Accurate, Transparent Klout Score

October 26th, 2011 by Ash Rust

Today we’re releasing a new scoring model with insights to help you understand changes in your influence. This project represents the biggest step forward in accuracy, transparency and our technology in Klout’s history. Joe shared the full vision behind these changes in his post last week.

Influence is the ability to drive action and is based on quality, not quantity. When someone engages with your content, we assess that action in the context of the person’s own activity. These principles form the basis of our PeopleRank algorithm which determines your Score based on:

how many people you influence,

how much you influence them and

how influential they are.

We analyze 2.7 billion pieces of content and connections daily. Reaching this scale, we’ve introduced significant upgrades to our platform, allowing us to handle this explosive growth. Now, we can add more networks and other sources of your influence much, much faster.

Insights help you understand why your Score changed. Each day, you can see which subscore and people in your network caused that change. You can also view insights on your friends’ profiles.

via A More Accurate, Transparent Klout Score « Measuring Online Influence: The Official Klout Blog.

Klout Score : la cible mouvante ! was last modified: novembre 7th, 2011 by Yann Gourvennec

l’implication d’Orange sur les médias sociaux via @locita

la sélection du jour …

Est l’article de Locita sur l’implication d’Orange (dont je suis directeur Web et médias numériques et sociaux) dans les médias sociaux. La transparence et le devoir de modestie m’imposent le silence. à lire sur Locita :

Orange à l’assaut des réseaux sociaux

De plus en plus ancrée dans la tendance de la proximité avec sa clientèle, Orange se démarque de ses concurrents par une présence accrue sur les réseaux sociaux. Tout à commencé lors de la création de la page fan officielle sur Facebook et du compte sur Twitter. Les deux réseaux ont rapidement acquis un nombre de fans / followers impressionnant. Mais là n’est pas la principale force de la marque Orange.

Les comptes officiels sont gérés de façon très simple et générique. La marque a investi du temps, de l’argent et des compétences dans les comptes annexes dédiés à certains domaines spécifiques. Citons par exemple : le relai des offres dans les différents pays, les opérations spéciales, le SAV 2.0 ou même les pages de boutiques physiques. En tout, plus de 20 comptes très actifs sont gérés par une solide équipe de community managers.

via Orange à l’assaut des réseaux sociaux | Entreprises | Locita.

l’implication d’Orange sur les médias sociaux via @locita was last modified: novembre 4th, 2011 by Yann Gourvennec

Buyster.fr : « Paypal n’est pas une menace » 2/2

Suite de l’interview de Laurent Bailly, Directeur Marketing de Buyster.fr, la start-up du m-paiement dans laquelle les 3 opérateurs mobiles actuels ont investi avec Atos.  Dans cette deuxième interview, Laurent  a répondu à la question à 100.000 € : « Paypal a annoncé sa présence sur le marché du paiement mobile, est-ce une chance ou une menace pour Busyter ? » …

« Finalement, on est content qu’un grand acteur comme Paypal démontre des nouveaux usages, y-compris sur le mobile » a répondu avec sagesse Laurent Bailly, car les lecteurs de Visionary Marketing le savent bien, évangéliser seul sur un nouveau concept est une bien mauvaise idée. Le fait que le géant du paiement alternatif en ligne, propriété du non moins gigantesque ebay, « montre qu’il y a un marché, sur le paiement en ligne et au-delà » ajoute Laurent Bailly.
décalage du marché vers le monde réel
Mais le plus intéressant n’est pas dans le paiement en ligne, mais dans les nouveaux usages se dessinent, qui sont principalement au nombre de 2 :
  1. avec le mobile, dans un magasin ou dans la rue, je peux mettre des produits dans un panier et le payer et le recevoir chez moi plus tard [voir cet exemple dans le métro Coréen];
  2. je suis dans un magasin, je commande un article et je viens chercher le produit et le paie avec mon mobile [voir cet exemple chez Pizza Express à Londres réalisé avec Paypal].
Buyster va donc dans les prochaines semaines dévoiler son offre dans ce domaine.
le temps de l’innovation
Mais le décollage de ces nouveaux usages ne sera pas instantané. En effet, « le développement va dépendre essentiellement des commerçants » prévient Laurent ; c’est encore tôt pour dire quand cela va arriver car il y a des implications à la fois sur les modes d’étiquetage et aussi sur les infrastructure de caisse des magasin.
Un peu trop tôt mais bien prometteurs néanmoins. Rendez vous dans 5 à 10 ans ! La révolution du paiement n’est plus très loin.
Buyster.fr : « Paypal n’est pas une menace » 2/2 was last modified: septembre 20th, 2014 by Yann Gourvennec