Senior économie : une jeune start-up remet les vieux au travail

senior economie - david rudnianskiDans la conjoncture actuelle, la priorité des entreprises est de réduire les coûts au maximum : cela a pour conséquence une diminution de l’embauche, et notamment celle des seniors, qui ont une expérience, mais aussi un salaire plus élevé. Pour répondre à ce problème, les seniors se lancent de plus en plus dans l’entreprenariat. Ils utilisent pour cela des services comme Louerunsenior.com, qui met en relation des experts indépendants et des entreprises pour des missions de courte ou moyenne durée. C’est à la fois un service qui accompagne les entreprises dans la définition d’une mission et une plateforme de mise en relation, qui permet aux entreprises de sélectionner des spécialistes expérimentés pour des missions ponctuelles. David Rudnianski, président de Louerunsenior.com nous a apporté son éclairage sur ces seniors indépendants. Il sera présent à la conférence sur la silver économie organisée par CCM Benchmark le 7 octobre à Paris. Si vous souhaitez y participer, cliquez ici. Une réduction de 100 euros est accordée à nos lecteurs : code silver2014visionary.

silver economie
Une réduction de 100 euros est accordée à nos lecteurs : code silver2014visionary

Le senior est-il condamné au chômage ?

Il y a plusieurs définitions pour un senior, je dirais même qu’il n’y en a pas d’officielle. Notre définition du senior, c’est une personne qui a un minimum de 20 années professionnelles. Par rapport au reste du marché du travail, il semblerait que le senior soit sauvegardé. Par contre, en termes de croissance, on s’aperçoit depuis quelques années qu’il y a une véritable explosion du chômage des plus de 50 ans. Nous n’avons pas de chiffres précis entre la répartition des ouvriers et des cadres supérieurs. On observe qu’il y a une véritable accélération du nombre de seniors de plus de 50 ans qui aujourd’hui se tournent vers l’indépendance, soit par choix, mais aussi par contrainte, car le marché du travail ne leur permet plus de trouver un emploi en CDI.

Lire la suite

Senior économie : une jeune start-up remet les vieux au travail was last modified: septembre 23rd, 2014 by Cédric Jeanblanc

3 idées reçues sur les blogs d’entreprise – super content man (#scmlb)

Blogs John Brown - Super Content ManQui dit lundi, dit Super Content Man! Aujourd’hui sort le 4e épisode de Super Content Man : Et si on montait deux blogs? Dans cet épisode, le directeur marketing (John Brown) désire créer deux nouveaux blogs sur des produits que l’entreprise fabrique depuis quelques mois : les Zygométrons et les Brozeks. Pour écrire ces deux blogs, John Brown rassemble deux équipes de blogueurs, l’une constituée de professionnels du marketing, et l’autre de volontaires qui ne sont pas forcément les plus qualifiés d’un point de vue Marketing mais qui ont d’une part la volonté de réussir, qui sont ingénieux et enfin qui savent décrocher leur téléphone pour parler aux bonnes personnes ! Lequel des deux blogs sera le plus réussi ? On se le demande n’est-ce pas ? La réponse dans l’épisode 4 : « Et si on montait deux blogs? »…

La sortie de cet épisode est l’occasion de revenir sur trois idées reçues au sujet des blogs. Car si avoir une plume extraordinaire, savoir rester dans l’objectivité et avoir une connaissance sans borne sont les qualités du journaliste parfait, elle ne le sont pas forcément pour un bon blogueur ! La motivation et l’envie sont des qualités qui priment pour ce genre d’exercice qui demande du temps, de l’organisation, et beaucoup d’investissement pour des résultats que l’on ne peut observer qu’au bout de plusieurs mois…

bouton téléchargement

Idée reçue n°1 : Il faut être blogueur professionnel

Faire un blog n’est pas une affaire de journalistes (même si nous respectons et admirons le journalisme, là n’est pas la question) et encore moins de blogueurs « professionnels ». La véritable valeur ajoutée réside dans les idées et les réflexions que le contributeur peut apporter. Dans une entreprise, pour maximiser cet apport de savoir, mieux vaut avoir des professionnels qui bloguent que des blogueurs professionnels : il est donc souhaitable avant tout de confier la rédaction des articles du blog à des experts dont le savoir-faire est la principale force. Cela n’est pas qu’une question de coût ; les articles postés sur le blog seront plus intéressants car plus concrets et proches du terrain. Attention toutefois aux fautes d’orthographe, aux abréviations, aux familiarités… Pour résumer, l’important est d’avoir un contenu intéressant, avec des sujets variés, publier régulièrement (une fois par semaine au minimum, et au mieux une à deux fois par jour).

Blogs - Chocolats - Super Content Man
Attention aux fausses idées : dans une boîte de chocolats, les meilleurs ne sont pas les plus beaux !

Idée reçue n°2 : Il ne faut pas trop se mouiller ni donner son avis

Il n’y a pas de définition précise sur le ton que doit adopter un blog. Mais, concernant les entreprises, le blog doit se différencier du site principal, qui est une vitrine de l’entreprise. Étant un média social qui interagit avec une communauté, le ton d’un blog ne doit pas rester neutre : plus l’avis est orienté, plus l’article sera intéressant car il apportera un regard différent sur un sujet donné. Il suscitera également davantage de réactions, ce qui aidera l’entreprise à avoir une communauté active. Un ton corporate et des articles qui ne parlent que des offres de l’entreprise risque de désintéresser l’internaute : il ne faut jamais oublier que ce dernier est à la recherche d’information intéressante et à valeur ajoutée. Il faut donc définir un axe pour chaque article, et ne pas hésiter à écrire sur des sujets polémiques.

Idée reçue n°3 : On est forcément limité par ses connaissances

Frank - Super Content ManFaire un blog n’est pas seulement affaire de rédaction d’articles sur des sujets que l’on connaît déjà. Il s’agit aussi d’aller chercher l’information, donner des interviews, proposer à une autre personne d’écrire sur son blog… Dans l’épisode 4 de Super Content Man, aucune des deux équipes ne connaissent leur sujet, pourtant, elles ont le réflexe (notamment la 2e équipe) d’aller chercher un professionnel pour définir le thème. Avoir un article d’expert valorise le blog et le rend crédible, mais il ne faut pas oublier que des articles un peu plus légers et moins sérieux, ou des articles centrés sur l’actualité attirent beaucoup de visiteurs. Il faut donc savoir jongler entre ces différents types d’articles en conservant une ligne éditoriale pour que le blog soit un lieu de rendez-vous des internautes. Enfin et surtout, cet exercice d’écriture est également un exercice d’apprentissage. On apprend énormément en apprenant aux autres !

 

 

bouton téléchargement

3 idées reçues sur les blogs d’entreprise – super content man (#scmlb) was last modified: septembre 22nd, 2014 by Cédric Jeanblanc

Conférence Silver Economie 2014 : Instruisez-Vous Et Gagnez 100€ (Code silver2014visionary)

Silver economiesilver economie

Visionary Marketing s’associe à CCM Benchmark Group pour vous convier à une conférence sur les nouvelles technologies au service des seniors, qui 300x250-silver-economieaura lieu le 7 octobre 2014, de 9:00 à 18:00 à L’Hôtel du Collectionneur, 51-57 rue de Courcelles 75008 Paris. Visionary Marketing et Benchmark Group ont par ailleurs le plaisir de vous offrir ce code de réduction : silver2014visionary qui vous donnera droit à 100 € HT de remise immédiate sur le prix de vente facial de 890 € HT, soit un prix pour nos lecteurs de 790 euros HT seulement. Ne ratez pas cette conférence et inscrivez-vous sans plus attendre.

Je m'inscris

Quelles sont les différentes composantes de la population « seniors » sur Internet ? Quelle stratégie online définir pour s’adresser efficacement à cette cible ? Comment jouer la carte de l’intergénérationnel pour créer du lien ? Comment les technologies intelligentes et les objets connectés peuvent-ils contribuer au maintien à domicile des aînés ? Sites mobiles, applications pour tablettes, télévision connectée… De quels outils les e-patients disposent-ils ? Quels services peut-on attendre de la nouvelle génération de robots ?

Code de réduction : silver2014visionary

Pour répondre à ces questions, CCM Benchmark réunit de grands acteurs du secteur de la Silver Economie et des experts lors de cette nouvelle édition de la conférence « Silver Economie », notamment Laurence Rossignol, Secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie.

Ils partageront leur vision, leurs conseils et leurs retours d’expérience en matière de stratégies digitales et numériques. Très opérationnelle, cette conférence vous donnera des outils pour optimiser vos stratégies de développement ou de diversification.

 Programme

 

9H00QUI SONT VRAIMENT LES SENIORS ?

Quelles sont les différentes composantes de la population « seniors » sur Internet ? Cette dernière est-elle homogène ? Comment les baby boomers se comportent-ils en ligne ? Quel est leur comportement d’achat ? Quels contenus consomment-ils ? Quelle est leur utilisation du mobile et des tablettes ? Sont-ils actifs sur les réseaux sociaux ?
Par Auriane Guzzo, CCM Benchmark

9H30JOUER LA CARTE DE L’INTERGÉNÉRATIONNEL POUR CRÉER DU LIENinscrire-silver-economie

Comment tirer profit de l’expérience acquise par les seniors encore actifs et faire appel à leurs services en toute simplicité ? A l’inverse, comment créer et entretenir une entraide intergénérationnelle pour accompagner les seniors retraités dans leurs usages numériques ? Comment faire de l’intergénérationnel un atout marketing ?
Avec :
– Bertrand Favre, Bitwiin
– Olivier Audouze, Hakisa.com
– David Rudnianski, LouerUnSenior.com
– Stéphanie Leone, Mamy Factory
Table ronde animée par Frédéric Serrière, Senior Strategic

10H30 – PAUSE

11H00WEBMARKETING : CIBLER LES INTERNAUTES AUX CHEVEUX D’ARGENT

Quelle stratégie online définir pour cibler efficacement les seniors ? Quelles générations de seniors peut-on réellement adresser sur Internet ? Quels sont les pièges à éviter pour ne pas vieillir sa marque et stigmatiser cette population ? Faut-il adapter son site ou une partie de son site aux seniors, notamment en termes d’ergonomie ?
Avec :
– Hicham Badreddine, Malakoff Médéric
– François-René Germain, Orange
– Odile Szabo, PriceMinister
Table ronde animée par Jérôme Pigniez, Silvereco.fr

11H45 – OBJETS CONNECTÉS, TÉLÉASSISTANCE ET MAINTIEN À DOMICILE

Comment les technologies intelligentes et les objets connectés peuvent-ils contribuer au maintien à domicile des aînés ? Géolocalisation, domotique… Comment enrichir l’offre traditionnelle de téléassistance avec des packages de services plus globaux ? Bracelets, montres et vêtements intelligents… Quels services concrets les terminaux du « quantified self » apportent-ils dans ce domaine ?
Avec :
– Laurent Levasseur, Bluelinea
– Olivier Lesueur, Mondial Assistance
– Angela Chieh, Withings
Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark

12H30DÉJEUNER

14H30E-SANTÉ : EXPLOITER LES OPPORTUNITÉS SUR MOBILE, TABLETTE ET SMART TV

Sites mobiles, applications pour tablettes, télévision connectée… De quels outils les e-patients disposent-ils ? Sur quels terminaux se connectent-ils ? A quels services les patients experts accèdent-ils ?
Avec :
– Jean-Jacques Hennin, Elderis
– Marc Guillemot, Médecin Direct / Santech
– Lionel Reichardt, Pharmageek
Table ronde animée par Florence Debret, CCM Benchmark

15H30DESIGN ET ERGONOMIE AU COEUR DES ATTENTES DES SENIORS

Les seniors sont-ils en demande de produits « design » ? Pour changer l’image des produits « silver » et garantir leur efficacité, faut-il faire appel à un cabinet d’ergothérapie ? Confort, visuel, organisation des pages, optimisation des messages… Sur Internet, comment faciliter la navigation des seniors et fluidifier le processus d’achat ?
Avec :
– Alexis Roche, Assystel
– Jérôme Arnaud, Doro
– Thierry Chevalier, Technosens
Table ronde animée par Frédéric Falletta, Novidae

16H15 – PAUSE

16H45 – ROBOTIQUE ET DOMOTIQUE AU SERVICE DES SENIORS

Quelles prestations les robots de compagnie apportent-ils concrètement ? Quels services peut-on attendre de la nouvelle génération de robots ? Comment l’offre robotique vient-elle compléter celle de la domotique ? Quels sont les liens entre les deux univers ?
– Giovanni Ungaro, Legrand
– Rodolphe Hasselvander, CRIIF
Table ronde animée par Fabrice Deblock, CCM Benchmark

Je m'inscris

 

Conférence Silver Economie 2014 : Instruisez-Vous Et Gagnez 100€ (Code silver2014visionary) was last modified: mai 11th, 2015 by Cédric Jeanblanc

Immobilier vs digitalisation : un secteur qui doit s’adapter (avec Sébastien de Lafond)

Sébastien dA l’occasion de la conférence CCM Benchmark Immobilier et Internet 2014 qui aura lieu à Paris le 30 septembre, Sébastien de Lafond, président et cofondateur de MeilleursAgents.com a accepté de nous recevoir pour répondre à nos interrogations. Quel impact a la digitalisation sur le marché de l’immobilier ? L’agent est-il condamné à disparaître ? Car les habitudes de consommation ont été modifiées avec l’Internet, et si le phénomène n’est pas nouveau, il a pris de l’ampleur récemment : aujourd’hui, 82% des acheteurs commencent leur achat immobilier sur Internet. C’est un nouvel (et énième) exemple de transformation digitale où ceux qui sauront s’adapter pourront y trouver un avantage concurrentiel, à l’inverse des « attentistes de la transformation » (c’est-à-dire la plupart des entreprises) qui devront se remettre en question, sous peine de se faire submerger par la vague du changement.

Cliquez sur l’image pour participer à la conférence. Bénéficiez d’une réduction de 100 euros avec le code promo : Immo2014visionary

728x90_immobilier-et-internet

Dans le cas de l’entreprise de Sébastien de Lafond, le digital fait partie de l’entreprise, elle est née avec. Elle permet de mettre en relation des agents avec des particuliers ayant un projet immobilier concret. C’est donc une entreprise B2B2C. Bien qu’elle soit connu pour son outil d’estimation des prix, son rôle principal est de sélectionner les bons agents immobiliers qui paient pour être en relation avec des prospects.

Avec la digitalisation du marché de l’immobilier, les agences sont-elles condamnées à disparaître ?

Effectivement, on peut se poser cette question, dans le sens où le marché de l’immobilier se digitalise. Cela fait déjà quelques années que l’on se demande si l’agent immobilier va résister à l’Internet. Je pense que oui, l’agent immobilier va survivre ; en revanche, il va devoir se réinventer, c’est une nécessité. L’agent immobilier que l’on fantasme, qui est un simple pousseur de portes sans compétences techniques est véritablement en danger, à terme. Il va donc falloir muscler son jeu en matière d’évaluation, de compétences juridiques, fiscales et commerciales, et acquérir une vraie connaissance locale du marché. L’agent immobilier qui a ces compétences-là et qui saura utiliser ces nouvelles technologies sera là demain.

Internet permet de supprimer les intermédiaires : l'agent immobilier doit se réinventer pour survivre.
Internet permet de supprimer les intermédiaires : l’agent immobilier doit se réinventer pour survivre.

La digitalisation du marché de l’immobilier ne serait finalement pas à prendre comme une menace par les agents.

Lire la suite

Immobilier vs digitalisation : un secteur qui doit s’adapter (avec Sébastien de Lafond) was last modified: septembre 29th, 2014 by Cédric Jeanblanc

Le ROI (des médias sociaux) expliqué par super content man (#scmlb)

Les personnages de Super Content Man  ( ROI )

Le ROI,  (le retour sur investissement), c’est ce bon vieux sujet qui nous hante et que nous avons abordé dans l’épisode 3 de super content man qui sort aujourd’hui lundi 15 septembre. Dans cet épisode, John Brown, le directeur marketing peu dégourdi de Trocatron Ltd, se fait questionner par la directrice de l’entreprise, Diana Winter : « Votre blog est joli, mais qu’est-ce que j’en tire de palpable? », « Combien ça crache? ». Il est vrai que créer un blog et le faire vivre constitue un investissement dont on doit par conséquent estimer les retombées, afin de savoir si cela en vaut la peine.

Le problème, c’est que chez Trocatron Ltd (et dans beaucoup d’entreprises), certains responsables ont une vision très court-termiste et ont du mal à entrevoir le bénéfice que peut apporter un blog à l’entreprise. Et le fait que le ROI d’un blog soit difficile à estimer n’arrange pas les choses… Nous allons toutefois tenter de fournir une réponse à Diana Winter. Il existe trois façon de calculer le ROI d’un média social : la vente, l’engagement et l’économie.

bouton téléchargement

1 – La vente : on a souvent tendance à penser que le seul revenu que l’on peut tirer d’un site est la publicité. Il est utopique de penser qu’un blog va rapporter des milliers d’euros par mois grâce à ses emplacements publicitaires… On rentabilise davantage un blog en l’utilisant comme un outil de prospection : je crée du contenu, j’identifie mes visiteurs, je les convertis en clients. L’identification du visiteur peut se faire par le visiteur lui-même qui contacte l’entreprise à partir du blog ; l’entreprise peut également utiliser une solution de retargeting B to B (comme celle conçue par Visionary Marketing avec son partenaire Get+) pour capter, puis « choyer » (en anglais on utilise l’expression « lead nurturing », en français on peut aussi dire « mise sous couveuse) les visiteurs de son site qui ont un profil et un scoring comportemental qui convient à ce que l’on cherche.

Capture d’écran 2014-09-15 à 01.05.59

2- L’engagement : cela concerne essentiellement les réseaux sociaux. Par exemple avec Facebook, on va calculer l’engagement en divisant le nombre de Likes, de commentaires et de partages par jour, par le nombre d’amis. Cela nous donne un taux d’engagement se situant généralement dans des valeurs très basses, autour de 0.2%, et qui baisse au fur et à mesure que le compte grossit (et que Facebook bidouille son algorithme aussi).  Ce taux d’engagement n’est pas forcément un signe de réussite, certaines entreprises étant dotées, sans effort, d’un meilleur taux que leurs voisines, du fait de la nature de leur secteur ou de leur marque. Par exemple, les marques dites fonctionnelles (marques avec d’énormes nombres de clients et qui fournissent des services comme les banques et les opérateurs Télécom par exemple), dont les forts taux d’engagement sont souvent le signe que beaucoup de clients se plaignent de la marque sur les réseaux sociaux. L’engagement fort y est souvent le signe d’une activité intense en « social CRM », activité qui n’a pas forcément de sens pour une société qui vendrait, par exemple, des céréales pour les enfants, qui par définition ne tombent pas en panne.

Lire la suite

Le ROI (des médias sociaux) expliqué par super content man (#scmlb) was last modified: mai 20th, 2015 by Cédric Jeanblanc