Wantuno : un concentré de Marketing 2.0

wantuno.jpgPas encore lancé mais la blogosphère bruisse déjà d’articles à son sujet : Wantuno, nouvelle plate-forme de vente évenementielle sur Internet. Dans l’image ci-jointe, vous verrez que les principales méthodes du marketing « new age » y sont toutes réunies. Le succès sera-t-il la récompense ?

Cliquez sur la vignette ou sur ce lien pour la voir en grand avec les étoiles explicatives

1. Vente évenementielle / vente privée
2. Teasing / buzz marketing
3. Participatif / « customer-driven »
4. Podcast vidéo
5. Parrainage / viralité
6. Blog / conversation

Wantuno : un concentré de Marketing 2.0 was last modified: septembre 20th, 2006 by Jérôme Delacroix

28% des lecteurs du JDN ne reconnaissent pas un site Web 2.0

Their Confusion - Anne Karin Glass Visual ArtsL’illustration ci-jointe est l’oeuvre d’Anne Karin Glass, et est intitulée « Their Confusion »

Dans un dossier récent le journal du Net dresse ce triste constat: près de 30% de leurs lecteurs ne sont pas capables de reconnaître un site Web 2.0. Et pour cause, il s’agit en effet d’un concept fourre-tout qui regroupe des réalités extrêmement disparates. Et Raphaëlle Karayan, auteure de cet article de nous fournir un décryptage en 5 points sur ce qui fait ou non un site Web 2.0. On y verra des choses aussi hétéroclites que le communautarisme, l’arrondi des logos, les noms bizarres en « o » ou en « r » (Flickr, Talkr, …) et … le moteur en Ajax. Pas étonnant qu’on s’y perde. Les lecteurs du JDN étant souvent des professionnels de ces domaines, ou du moins bien informés, on imagine la réponse à la même question posée dans le grand public. Au delà du simple (épi)phénomène Web 2.0 on peut se demander si ce qui est en cause, ce n’est pas cette surmédiatisation conceptuelle du monde des technologies qui relance indéfiniment le débat autour de vraies fausses questions afin de créer un mouvement perpétuel et relancer la machine à chaque fois qu’elle s’essouffle. Euro, An 2000, folie du CRM, folie de la bulle, fièvre du J2EE, champignonnage du middleware, etc. sont autant de modes lancées au fur et à mesure de marchés qui s’essoufflent. Au risque de perdre de vue la réelle finalité du concept en question et de jeter avec excès les bons côtés après en avoir indûment ignoré les mauvais. Car que le Web 2.0 soit un bon ou mauvais concept importe peu, à côté des bonnes idées qui peuvent en sortir et des concepts marketing basés sur la collaboration avec le client. On se moque donc de savoir s’il s’agit d’une « panacée » marketing (Badot, Coca & Bucci 2006), mais on se préoccupera plutôt de remettre le client au centre du marketing.

A se demander si finalement, la meilleure façon de décrire des web 2.0 serait de ne pas les décrire, et de partir du principe qu’il s’agit de sites marketing collaboratifs . Après tout, ce n’est déjà pas si mal.

L’article du JDN ici : http://www.journaldunet.com/0609/060901-qrweb2.shtml

28% des lecteurs du JDN ne reconnaissent pas un site Web 2.0 was last modified: septembre 11th, 2006 by Yann Gourvennec

Etudiants en Marketing de tous les pays … unissez vous !

Entraide Marketing pour les étudiantsSaluons dans ces pages l’initiative de quelques jeunes entrepreneurs qui viennent de lancer un nouveau site web qui promeut l’entraide entre étudiants sur les sujets du Marketing: http://www.marketing-etudiant.fr/. Le dossier de presse est disponible ici. Bravo encore à cette initiative qui ne manquera pas d’attirer les annonceurs dont la cible privilégiée se situe sur le banc de nos universités et de nos grandes écoles. Décidément, 2005-2006 signe le renouveau des initiatives de l’Internet collaboratif (alias Web 2.0) et remet les bons vieux concepts de partage et d’entraide à l’ordre du jour. (pour ceux qui auraient oublié, je les renvoie au résumé de Jérôme Delacroix [cooperatique] sur Bénéfices sur le Net ou Netgain de Hagel & Armstrong sur le site Miconos : accès au résumé ici. Nous souhaitons longue vie à cette nouvelle entreprise.

Etudiants en Marketing de tous les pays … unissez vous ! was last modified: septembre 11th, 2006 by Yann Gourvennec

Belgacom rend ses clients célèbres

Belgacom's Walk of Fame Si vous aussi vous désirez devenir célèbre pendant 15 minutes (ou même un peu plus), vous pouvez essayer de créer votre publicité video virale grâce à Belgacom et la partager avec vos amis.

Voici un exemple envoyé par Denis Failly de Nextmodernity

Très drôle.

Belgacom rend ses clients célèbres was last modified: septembre 6th, 2006 by Yann Gourvennec

Une Blogroll Sponsorisée

blogroll wp

Qui a dit que la Blogroll devait se limiter à la simple fonction d’affichage des préférences et réseaux d’un blogueur ? Le WashingtonPost innove en lançant la première Blogroll Sponsorisée. Le concept est simple : des blogueurs non journalistes peuvent figurer dans la liste des blogs favoris en page d’accueil du site du WP. En contre partie, le blogueur autorise les annonceurs du site du journal à diffuser des bandeaux publicitaires sur son blog. Les revenus générés sont partagés entre le WP et le blogueur.

L’intérêt de ce programme est triple :

  • Le WP s’assure une image dynamique en soutenant des blogs de non professionnels dont le ton rédactionnel et les sujets abordés permettent d’offrir une nouvelle vision de l’actualité aux lecteurs du site du journal ;
  • Les blogueurs retenus dans la fameuse blogroll gagneront en visibilité – crédibilité et notoriété ; Du trafic sera généré sur leur blog.
  • Les annonceurs pourront sélectionner les blogs en adéquation avec leur cible.

blogroll wp

>Source : Micropersuasion

Pour étendre le débat, ce programme repousse les frontières entre blogueurs et journalistes et offre une alternative : la complémentarité plutôt qu’une rivalité stérile. S’il n’est pas facile pour un blogueur de faire preuve d’autant de professionnalisme qu’un journaliste, il n’est pas toujours simple pour un journaliste de devenir blogueur comme le laisse penser un article lu sur le blog du journaliste PISANI. Enfin, la liberté des choix rédactionnels et de ton représente un atout précieux pour la blogosphère alors que les journalistes sont parfois tributaires de la rentabilité et doivent donc écrire des sujets vendeurs comme le souligne un chroniqueur sur le site des lesechos.fr.

Une Blogroll Sponsorisée was last modified: septembre 20th, 2014 by christelle